Vous êtes sur la page 1sur 2

VILLE

de
BELFORT CONSEIL MUNICIPAL du 22 mai 2008
(Territoire)
---

RAPPORT
présenté par Monsieur Olivier PREVÔT, Adjoint



REFERENCES : AV/CR/2008/213

MOTS CLEFS : Politique de la Ville

OBJET : Affectation de l’enveloppe Politique de la Ville dans le cadre de la


programmation 2008 du CUCS

Le 27 avril 2007, le Maire de Belfort a signé un Contrat urbain de cohésion sociale


(CUCS), aux côtés du Préfet du Territoire de Belfort, du Maire d’Offemont, du Président du
Conseil général ainsi que du Président de la Caisse d’allocations familiales. Cette
contractualisation, prévue pour 3 ans et ciblant prioritairement les quartiers des Résidences et
des Glacis du Château, fait suite au Contrat de Ville 2000-2006, dispositif dans lequel la Ville
de Belfort s’est inscrite.

Avant de vous présenter la proposition de répartition de l’enveloppe 2008, revenons un


instant sur quelques éléments de contexte, qui affectent directement les interventions de la
Ville de Belfort et celles du tissu associatif en matière de politique de la ville.

Nous sommes en effet confrontés à une baisse sensible des crédits d’Etat de droit
commun, comme nous pouvons le constater dans le domaine de l’éducation notamment. A
l’inverse, depuis la fin de l’année 2006, nous avons bénéficié d’une très forte augmentation des
crédits spécifiques pour la politique de la ville, ce qui nous a permis d’élaborer en 2007 une
programmation conséquente dans le cadre du CUCS.

Toutefois, à l’occasion de ce nouveau mandat, le Maire a engagé la Ville de Belfort dans


une démarche de développement social local. Ce volet constitue l’une de nos priorités. A
travers la mise en œuvre de cette démarche, il s’agit de proposer une approche globale,
renouvelée et innovante de l’intervention sociale de la Ville de Belfort. La redynamisation des
centres sociaux, la mise en œuvre du Conseil de développement social, l’élaboration d’un
projet social du CCAS, la création d’un Institut des pratiques sociales et la définition de
nouveaux axes d’intervention en matière de politique de la ville ne sont que quelques uns des
outils qui nous permettront de nous inscrire dans ce projet d’ensemble.

Objet : ANRU - Projets de rénovation urbaine des quartiers des Résidences et des Glacis du Château
Etat d'avancement des projets et opérations programmées en 2008
2

Des réflexions sont d’ores et déjà engagées en ce sens et devront aboutir dès 2009. Une
telle approche conduit également à s’interroger sur les relations existantes entre la Ville de
Belfort et ses différents partenaires institutionnels (Conseil général, CAF, services
déconcentrés de l’Etat, etc.).

Néanmoins, la mise en œuvre du CUCS pour l’année 2008 impose aujourd’hui un


positionnement de la Ville de Belfort et une décision quant à l’affectation de l’enveloppe
destinée à la politique de la ville, d’un montant de 154 048 €, adoptée lors du budget primitif
2008. La proposition de répartition des crédits figure dans le tableau présenté ci-joint.

Il s’agit en effet de ne pas fragiliser le tissu associatif bénéficiant de ces financements,


d’assurer le maintien de certains postes, de soutenir des activités menées au plus près des
habitants des quartiers et de permettre l’établissement d’un conventionnement 2008-2009 entre
l’Etat, la Ville de Belfort et plusieurs associations (le Centre social et culturel des Résidences
Bellevue, l’association socio-culturelle Jacques Brel et la Maison de quartier des Glacis en
particulier), pour lequel le Conseil général pourrait également être partie prenante.

Vous le comprendrez aisément, cette programmation ne présente pas encore un caractère


innovant, les actions proposées étant pour la plupart des reconductions. Nous observons
cependant que certains organismes (Maison de l’emploi et de la formation, ASSFAM et
Collectif Inser’toits) sollicitent pour la première fois la Ville de Belfort dans le cadre du
CUCS, afin de bénéficier de crédits spécifiques et compenser ainsi l’absence ou la baisse de
leurs financements de droits commun. Nous ne pouvons que nous opposer à une telle stratégie,
opposition dont la Ville de Belfort a d’ailleurs récemment fait part au Préfet.

Je vous propose d’adopter la répartition de l’enveloppe réservée à la politique de la ville,


telle qu’elle figure dans les tableaux joints au présent rapport. Toutefois, cette enveloppe n’est
pour le moment pas affectée en totalité. En effet, quelques projets doivent faire l’objet
d’arbitrages associant la Ville de Belfort, le Conseil général ainsi que plusieurs services de
l’Etat. Les crédits restants pourront également être mobilisés afin de conduire la réflexion
relative à la formalisation du projet de développement social local.

Nous aurons également l’occasion, au cours du prochain conseil municipal, d’évoquer le


bilan 2007 du CUCS ainsi que la programmation complète du CUCS 2008, intégrant le détail
de la mobilisation financière des différents partenaires.

Belfort , le 29 avril 2008

Olivier PREVÔT

Objet : ANRU - Projets de rénovation urbaine des quartiers des Résidences et des Glacis du Château
Etat d'avancement des projets et opérations programmées en 2008

Centres d'intérêt liés