Vous êtes sur la page 1sur 6

Ecole Nationale

Polytechnique

Département de Génie Civil

Atelier

Etude d’un bâtiment R+4


à usage d’habitation
Etude d’un bâtiment R+4 à usage d’habitation

1. Présentation du projet

L’étude porte sur un bâtiment à usage d’habitation qui sera implanté à Alger, région classée en
zone III par le règlement parasismique algérien (RPA99/2003), sur un sol ferme. Ce bâtiment
comporte 5 niveaux (R + 4) avec une terrasse inaccessible. L’ossature est constituée de portiques
et d’un noyau centré en béton armé destinés à assurer la stabilité de l’ensemble sous l’effet des
charges verticales et horizontales.

1.1 Dimensions en plan


A B C D E F
4,2 m 4,2 m 3,6 m 4,2 m 4,2 m
1

4,2 m

4,2 m

5,2 m

4
4,2 m

5
y 4,2m

x 6
Figure 1.1 : Vue en plan du bâtiment

1.2. Dimensions en élévation

5 x 3,0

Figure 1.2 : Vue en élévation du bâtiment

Nadjia BAOUCHE MIHOUBI Etude d’un bâtiment R+4 à usage d’habitation


1.3. Dimensions des éléments structuraux

Poutres axes 1, 2, 3, 4 : h = 30 cm - b = 20 cm
Poutres axes A, B, C, D : h = 40 cm - b = 20 cm
Epaisseur de la dalle : 14 cm

1.4. Charges et surcharges

Les charges à considérer par niveau sont :


Pour un plancher courant
- Charges permanentes : g = 5,23 kN/m2
- Surcharges d’exploitation : p = 2,5 kN/m2

Pour un plancher terrasse


- Charges permanentes : g = 6,50 kN/m2
- Surcharges d’exploitation : p = 1,0 kN/m2

1.5. Caractéristiques mécaniques des matériaux

Les caractéristiques des matériaux utilisés dans ce projet sont :


- Résistance caractéristique du béton :
0,85 x 25
fC28 = 25 MPa → fbu = = 14,17 MPa
1,5

- Masse volumique du béton armé :


ρb = 2500 kg/m3 → Poids volumique = 24,5 kN/m3

- Limite élastique des aciers :


400
fe = 400 MPa → fsu = 1,15 = 348 MPa

- Contrainte limite de calcul du sol à 1 m de profondeur :


σu = 0,5 MPa

- Fissuration : Peu préjudiciable

Nadjia BAOUCHE MIHOUBI Etude d’un bâtiment R+4 à usage d’habitation


2. Travail demandé

Partie A : Etude d’un plancher courant soumis à des charges réparties

C’est un plancher constitué d’une dalle de 14 cm d’épaisseur, continue sur un réseau de poutres
longitudinales et transversales. Il est soumis aux charges suivantes :
- g = 5,23 kN/m2
- q = 2,50 kN/m2

1. Etude de la dalle

Déterminez le ferraillage du panneau dalle.


Vérifiez le pourcentage minimal.
Donnez un schéma côté.

2. Etude des poutres axe 3 et axe C

2.1. Poutre axe 3 par la méthode forfaitaire

a) Calculez aux états limites ultimes :


- Les moments maximums en travée et sur appui.
- Les efforts tranchants extrêmes aux nus des appuis.

b) Ferraillez les sections les plus sollicitées en travée et sur appui.

2.2. Poutre axe C par la méthode de Caquot

Pour cette poutre, déterminez les moments de flexion extrêmes ainsi que les efforts tranchants
maximaux.

Partie B : Analyse de la réponse d’une structure soumise à l’action sismique par la


méthode statique équivalente

En supposant que toutes les conditions d’application de la méthode statique équivalente du


règlement parasismique algérien (RPA 99/2003) sont vérifiées :
a) Calculer la résultante des forces sismiques à la base VY suivant la direction longitudinale.

b) Distribuer VY suivant la hauteur du bâtiment.

Nadjia BAOUCHE MIHOUBI Etude d’un bâtiment R+4 à usage d’habitation


I) Contreventement par portiques

I.1. Actions horizontales


a) Déterminez les forces statiques équivalentes revenant à chaque plan de contreventement
conformément au règlement parasismique algérien RPA 99/2003.

b) Evaluez les efforts dus à ces forces pour le portique le plus sollicité.

I.2. Actions verticales

Calculez les efforts normaux dus aux charges permanentes et aux surcharges d’exploitation dans
les poteaux du portique le plus sollicité.

I.3. Semelle de fondation

Le bâtiment sera fondé sur des semelles isolées, dimensionnez et dessinez le ferraillage des
principales fondations (rive, centrale).

II) Contreventement par un noyau central

La stabilité du bâtiment est maintenant assurée par un noyau central en béton armé d’épaisseur
égale à 30 cm (Fig. 1.3).

Sachant que le séisme sera repris uniquement par le noyau sans interaction avec les portiques, il
est demandé de :
a) Vérifier la stabilité du bâtiment
- Au soulèvement.
- Au renversement.

b) Calculer et dessiner le ferraillage


- Des voiles du noyau au niveau rez de chaussé.
- Du linteau le plus sollicité.

c) Que proposez - vous comme semelle de fondation pour ce type de structure ?

Nadjia BAOUCHE MIHOUBI Etude d’un bâtiment R+4 à usage d’habitation


4,2 m 4,2 m 3,6 m 4,2 m 4,2 m

1
4,2 m

4,2 m

5,2 m

4
4,2 m

5
4,2 m

Figure 1.3 : Contreventement par noyau central en béton armé (vue en plan)

2,5m

70 cm
1,2m 5,2m

1,5m
30 cm
3,6m

Figure 1.4 : Caractéristiques géométriques du noyau central et du linteau

Nadjia BAOUCHE MIHOUBI Etude d’un bâtiment R+4 à usage d’habitation

Vous aimerez peut-être aussi