Vous êtes sur la page 1sur 6

Missions du poste 

Il.Elle sera en charge de la gestion administrative et financière de la Compagnie et de ses


projets.

Il.Elle travaillera en binôme avec la chargée de développement et d’administration.

 Garantir la stabilité des financements déjà acquis.


 Établir les budgets prévisionnels de l’association, du fonctionnement et des projets.
 En lien avec un cabinet comptable, gérer la comptabilité générale et analytique et
contrôler la paie.
 Être l’interlocuteur.trice des partenaires financiers publics et privés.
 Suivre les contrats de coproduction-coréalisation-cession.
 Suivre la trésorerie.

Compétences et profil recherchés

 Maîtrise de la gestion administrative, budgétaire et comptable.


 Sensibilité au spectacle vivant et aux domaines culturel, artistique et social.
 Avoir une expérience similaire significative.
 Connaissance du fonctionnement associatif et aptitude au travail d’équipe.
 Aisance rédactionnelle et orale.
 Maîtrise outils informatiques Pack Office (environnement Mac).

Temps de travail proposé : 4 jours/semaine (temps plein possible)

CDD évolutif

Rémunération selon profil et expérience

Merci d’adresser votre C.V. et lettre de motivation par mail ou par courrier à

Cie Tamèrantong! 36 rue de Terre-Neuve 75020 Paris

compagnie@tamerantong.org
Administrateur culturel
L’administrateur est responsable de la gestion administrative et financière d’une
structure culturelle (compagnie, opéra, théâtre) ou de projets culturels. Il assure
l’animation des ressources humaines (formation, recrutement), a en charge le pilotage
des dossiers de financement privé ou public de l’établissement.

Autres intitulés
 Responsable administratif et financier
 Administrateur de salle de spectacle
 Administrateur de théâtre
 Administrateur de structure culturelle
 Administrateur de compagnie

Activités principales
Gestion budgétaire et financière

 Élaborer un budget prévisionnel (notamment le budget artistique) et assurer


l’ensemble de la chaîne d’exécution du budget.
 Piloter et contrôler le suivi du budget de fonctionnement.
 Réaliser, suivre et contrôler le plan de trésorerie.
 Mettre en place une stratégie financière pour optimiser le financement de la structure
culturelle.
 Mettre en place des outils d’analyse budgétaire et de comptabilité analytique.
 Suivre les tableaux de bord.
 Effectuer le contrôle budgétaire, en collaboration avec le service comptabilité.
 Établir les bilans et tous les documents fiscaux et sociaux (liasses fiscales, etc.).

Gestion et administration des ressources humaines

 Évaluer les besoins en personnel et les postes de travail.


 Définir et suivre la politique de recrutement.
 Participer au recrutement des personnes (permanents et intermittents).
 Élaborer les contrats (travail, stages, alternants, de cession, etc.) et en assurer la
conformité juridique.
 Réaliser les fiches de paie (permanents et intermittents).
 Participer à la mise en place de la politique d’entreprise.
 Gérer le temps de travail, les congés.
 Élaborer et suivre le plan de formation du personnel.

 
Gestion et développement des sources de financement

 Élaborer et suivre les dossiers de demande de subventions auprès des collectivités, de


la société civile, etc.
 Créer, développer et animer un réseau de partenaires financiers (mécènes publics ou
privés).
 Proposer aux nouveaux partenaires des actions de sponsoring et de mécénat.
 Assurer une veille sur la recherche de financements publics et privés.
 Assurer la relation administrative avec les autorités de tutelle et les financeurs.
 Rechercher des financements et des partenaires publics et privés pour le
développement de projets culturels.

Activités éventuelles
L’administrateur culturel peut être amené à assurer une veille juridique et fiscale et gérer les
contrats et la négociation avec les fournisseurs. Il peut également s’occuper de la gestion et du
suivi de la logistique des spectacles en collaboration avec le chargé de production.

Variabilité des activités


Les activités de l’administrateur culturel peuvent varier selon…

La taille de la structure culturelle :

Les grandes structures culturelles ont la particularité de distinguer le métier de


l’administrateur de celui d’administrateur de production ou de diffusion. Les activités de ce
dernier consistent à organiser et à mettre en place le suivi budgétaire d’une ou plusieurs
productions de spectacles déjà produits. L’administrateur de production ou de diffusion ne
prend pas en charge la gestion des ressources humaines ni la recherche de sources de
financement.

Le type de structure culturelle :

Par convention, l’administrateur est le responsable administratif et financier d’une structure


culturelle. Toutefois, le métier d’administrateur diffère selon le type d’organisation dans
lequel il exerce.

 Administrateur de théâtre : rattaché au directeur, l’administrateur de théâtre veille à la


gestion cohérente du budget, que la structure soit publique (subventionnée) ou privée.
Il est en charge de la gestion administrative et financière du personnel, de la billetterie
et des éventuels revenus additionnels (vente de programme, bar, etc.). Par ailleurs, il
maintient et développe les relations avec les financeurs, les partenaires institutionnels
et les responsables administratifs de théâtres ou de compagnies.
 Administrateur de structure culturelle : de manière globale, les fonctions de
l’administrateur de structure culturelle sont identiques à celles de l’administrateur de
théâtre. Toutefois, il est important de souligner sa fonction particulière de médiateur et
d’accompagnateur des projets artistiques dont il est bien souvent à l’origine.
 Administrateur de compagnie : en raison de la petite ou moyenne taille des
compagnies, l’administrateur de compagnie occupe un poste à multifonctions puisqu’il
est le seul salarié non artistique de la structure. La polyvalence des activités et des
missions le conduit à acquérir de nombreuses compétences. Ainsi, il assure les
activités de gestion, de communication, de négociation, de production et de diffusion.
Il travaille en étroite collaboration avec le metteur en scène et veille à ce que les
projets artistiques correspondent au budget de la compagnie.

Rattachement hiérarchique
 Directeur général
 Directeur de la structure culturelle

Contexte et facteurs d’évolution du métier


Le spectacle vivant regroupe un ensemble de sous-secteurs variés ayant un poids, une
notoriété, un mode de fonctionnement, des types de financeurs, des coûts de projets ou encore
des modes de rentabilisation différents. Le développement du numérique a impacté et impacte
encore grandement ce domaine singulier de la culture. Les projets artistiques se multiplient et
demandent des montages financiers de plus en plus importants, ce qui entraîne une
diversification des sources de financement et un rôle croissant des dispositifs de parrainage et
de mécénat dans les structures culturelles. Progressivement, les missions de gestion financière
et budgétaire aussi bien que celles de développement des sources de financement prennent
une place de plus en plus importante dans les fonctions de l’administrateur.

Profil
Diplômes requis

 Formation de niveau Bac +5 (master 2) en gestion, en comptabilité ou en finance


 Formation de niveau Bac +5 (master 2) en développement culturel et direction des
projets, politique et gestion de la culture, management d’entreprises culturelles,
management du spectacle vivant

Formations spécialisées :

 ENSATT (École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre)


 EMC (École des métiers de la culture)

Durée d’expérience
Le métier d’administrateur culturel requiert une expérience significative de 5 à 10 ans sur un
poste similaire. Le candidat doit également avoir une solide pratique de la gestion
administrative et financière ainsi que de la gestion des ressources humaines.

Compétences requises
Compétences techniques

 Connaissance des réseaux et des institutions culturelles nationales (et internationales)


 Connaissance du fonctionnement des réseaux de financement publics et privés
 Connaissance du droit social et du droit du travail
 Grande capacité de communication et de négociation
 Maîtrise des outils informatiques de gestion comptable et de comptabilité analytique
 Maîtrise des logiciels comptables et financiers (Ciril, sPAIEtacle, CIEL compta, etc.)
 Qualités rédactionnelles
 Maîtrise de l’anglais (une deuxième langue est souhaitée)

Aptitudes professionnelles

 Rigueur
 Sens aigu de l’organisation
 Capacité d’adaptation
 Réactivité et autonomie
 Qualité relationnelle d’encadrement
 Esprit d’équipe
 Grande disponibilité (soirs, week-ends, jours fériés, etc.)

Rémunération
Jeune cadre : entre 35 et 40 k€

Cadre confirmé : entre 40 et 50 k€

La rémunération peut être complétée par un pourcentage sur les recettes engendrées par
l’exploitation d’un disque, d’un film, d’un spectacle, etc.
De compagnie
L’administrateur ou l’administratrice de compagnie est le garant du bon fonctionnement de la
structure. Il s’assure de la sécurité des bénévoles et des salariés de la compagnie et de celle de
ses biens en souscrivant aux assurances nécessaires. Il rédige les contrats de travail, gère les
déclarations d’embauche et les paies, s’acquitte des charges sociales et règle les salaires. Si la
gestion des paies est externalisée auprès d’un cabinet spécialisé, il est chargé de préparer les
documents à lui transmettre : fiche de renseignements des salariés, déclaration préalable à
l’embauche, tableau des rémunérations, cotisations sociales…

Il suit les dépenses, anticipe les paiements, établit un plan de trésorerie, saisit la comptabilité
et établit les budgets. Il entretient une relation privilégiée avec le banquier de la structure,
ainsi qu’avec son comptable.

Il accompagne l’artiste lors de l’amorce de ses projets en réalisant le budget prévisionnel,


c’est-à-dire en traduisant budgétairement le projet, puis tout au long de la création en mettant
à jour le budget selon l’évolution du projet et de son financement. Il établit les demandes de
subvention, accompagne le porteur de projet lors de ses rencontres avec les partenaires
(théâtres, villes, institutions, mécènes…). Il rédige les contrats de coproduction, les
conventions de résidence, les contrats de cession, les conventions de prêts de matériel… Il est
aux côtés du le metteur en scène/en piste lors de prises de décision en proposant différentes
solutions financières, organisationnelles (lorsqu’il faut, par exemple, revoir le budget à la
baisse en cas de refus d’une subvention espérée).
Il établit le coup plateau, le prix de vente et la marge.

Une fois le spectacle créé, c’est lui qui est en contact avec les différents partenaires et qui
réalise la vente du spectacle, il rédige les contrats de cession et établit les frais annexes. Il peut
aussi prendre en charge l’administration de tournée et organiser le planning des
représentations, des répétitions de reprise, des montages et démontages, de la réservation des
billets de transport et, le cas échéant, des hôtels.

L’administrateur ou l’administratrice de tournée organise la tournée en lien avec les lieux qui
accueillent le spectacle, en s’assurant de la disponibilité de l’équipe technique et artistique, il
met en contact le régisseur général de la compagnie et le directeur technique du lieu pour
vérifier la faisabilité technique, il arrête les dates et négocie le nombre de représentations. Il
établit un devis avec le prix de vente et l’estimation des frais annexes (voyage, défraiements,
nuitées, transport du décor).

Vous aimerez peut-être aussi