Vous êtes sur la page 1sur 2

SOYEZ HUMAIN AVEC VOTRE PATRIMOINE CULTUREL !

Les gens continuent à détruire leur héritage historique comme une habitude ancienne en dépit de tout leur
développement et leurs expériences. C’est le manque de respect et l'insulte contre nos ancêtres, les
prochaines générations et l'humanité.
Pourquoi nous devons protéger notre héritage historique ?
A notre époque, un gens peut avoir du mal à imaginer l'holocauste et sa destructivité en lisant des livres,
mais un voyage à Auschwitz peut lui raconter plus de choses que peuvent raconter centaines de pages. Par
ailleurs, voir les lieux où l'événement s'est passé et observer les objets sur cet événement, n'est-ce pas la
meilleure manière pour comprendre ceux que nous lisons sur les livres d'histoire ?
En effet, préserver les œuvres historiques, le patrimoine historique, c’est préserver les sentiments,
l'accumulation et la mémoire de l'humanité !
D'ailleurs, ceux-ci constituent une grande partie des cultures. Y a-t-il une personne complètement isolée de
la culture de la société dans laquelle elle vit ? Non ! En conséquence détruire les œuvres historiques, c’est un
crime contre l'humanité.
Cependant, notre patrimoine historique et culturel est sous une menace sans fin depuis des milliers
d'années. Ils sont sous la menace de leurs créateurs c'est à dire les gens. Pendant l'histoire, des objets et des
bâtiments historiques étaient détruits en vue du pillage et à cause des raisons religieuses et politiques, des
milliers de bâtiments magnifiques ont été perdus dans les guerres.
Il ne faut pas oublier ceci : Être coincé dans le passé et montrer la destruction d'artefacts historiques comme
un phénomène naturel n'est pas la solution, au contraire c'est l'ignorance.

Oui, nous acceptons :


 Les monastères orthodoxes détruits par des croisés dans la quatrième croisade, ne retourneront plus!
 L'armée mongole a déjà pillé Bagdad et des milliers de livres anciens ont été perdu il y a 763 ans. Ils ne
retourneront plus !
 Quelle cité antique que DAECH a démoli peut se construire encore une fois ?

Plusieurs événements comme ceux-ci a eu lieu et ils sont terminés. Maintenant, c'est le temps d'agir, sinon
nous pleurerons tous en voyant notre héritage culturel ruiné, comme Mehmed le Conquérant qui voit
Istanbul après le pillage.

Mais l'avenir de notre héritage historique ne semble pas radieux.


Les dangers qui attendent notre patrimoine historique et culturel sont :

 L'indifférence des gens,


 Insuffisance des gouvernements et des administrations municipales,
 Augmentation du bétonnage en raison de l'augmentation de la population,
 Destruction de texture historique sous prétexte du tourisme.

Nous pouvons dire que les trois premiers problèmes sont interconnectés. Comme tout le monde le sait,
après la révolution industrielle la population a énormément augmenté et s'est accumulé dans les villes. Pour
répondre au besoin de logement de cette population beaucoup de bâtiments ont été inconsciemment
construit et continuent encore à être construits. Dans certaines régions les bâtiments anciens ont été
démolis dans le but de bâtir des nouveaux.
Le meilleur exemple pour ce phénomène est sans aucun doute Istanbul dont la population a augmenté
rapidement après 1950. Certes, il n'est pas facile de pouvoir répondre au besoin de logement de 16 millions
de personnes. Par conséquent, des milliers de bâtiments bizarres ont été construits à Istanbul et
des centaines de bâtiments anciens ont été délibérément démolis.
C’est une vérité que le béton a été coulé sur des œuvres historiques rencontrés lors des excavations de
construction.
Les gouvernements et les administrations municipales ne réagissent pas suffisamment contre ce phénomène
depuis 70 ans.
À mesure que des bâtiments qui ne conviennent pas à l'esprit historique de la ville accroissent de jour en
jour et que des lieux historiques sont détruits, les gens ont perdu leurs liens avec l'histoire. Par conséquent,
les gens ont commencé à ne plus se soucier des dommages contre l'histoire. Et de plus, selon beaucoup de
gens, les patrimoines historiques sont inutiles et trop fragiles.
La destruction de la texture historique en raison du tourisme est un problème très complexe. Les touristes
intéressés par le patrimoine historique du pays sont bénéfiques et même honorant pour les personnes
natives. Cela augmente les revenus de la région et établit aussi un lien culturel entre les peuples. Pourtant,
cela ne doit pas être considérée comme un simple moyen de revenus. Les régions historiques ne peuvent pas
être pillées par des hôtels géants.

Bien que la situation ne soit pas radieuse, nos espoirs ne sont pas épuisés. Avec les bonnes décisions et
l'élévation du niveau de conscience, nous pouvons protéger notre patrimoine culturel/ historique.
En fait, nous y sommes obligés. Nous n’avons pas le droit de trahir notre devoir historique.

Alors, comment peut-on protéger les monuments et les artéfacts historiques ?


Nos artefacts historiques, notre lien avec notre passé s'effondrent, brûlent et disparaissent de jour
en jour.

Chacun de nous doit faire de son mieux pour reprendre conscience de l'histoire, préserver nos
artefacts historiques.

Nous devrions participer davantage aux clubs d'aide sociale qui réalisent des activités importantes sur cette
question et montrer l’importance de ces sujets à ceux qui n'ont pas assez de connaissances sur ce sujet. Parce
qu'il n'est pas possible de protéger notre histoire en tant qu'individu. L'histoire est l'histoire telle qu'elle
est adoptée par une société.

Nous devons avertir ceux qui se comportent mal envers les villes anciennes ou bien les objets historiques, et
demander de l'aide à l'État dans le cas où nous ne pouvons pas faire quelque chose personnellement.

Nous devons multiplier les articles informatifs sur ces monuments historiques et également soutenir les
initiatives privées qui souhaitent investir dans ce sujet.

Il devrait présenter l'histoire de l'Anatolie au monde et contribuer à la situation financière de notre pays en
attirant l’attention chez nous.

Nous devrions inviter nos représentants gouvernementaux à assumer davantage de rôles à cet égard et à
s'engager dans des projets plus efficaces.

Nous devrions mieux renforcer la conscience historique, en intégrant dans le programme d’enseignement et
de formation les cours sur l’importance des artefacts historiques.

Nous devrions aussi définir clairement les règles des travaux de restauration et suivre si ces règles sont
respectées ou non. Nous devrions veiller à protéger l'original, suivre les procédures internationales et
choisir le moyen le plus approprié dans les cas où il ne peut pas être protégé.

C'est notre seule chance de protéger notre conscience humanitaire.

Si nous sommes humains, nous la protégerons !