Vous êtes sur la page 1sur 6

L.R de la plage Série n°11 Classes :4M&4Sc.

exp
Soliman Oscillations électriques forcées Prof : Benfarah.Faouzi

Exercice n°1
On considère un circuit électrique comportant en série une bobine B de résistance r et d’inductance L et d’un
condensateur de capacité C. On alimente ce circuit par un courant alternatif sinusoïdal d’intensité instantanée
exprimée en ampère : i(t) = 2 sin 314 t .
Des mesures expérimentales donnent les résultats suivants :
*la tension efficace aux bornes du circuit est : U = 141,4 V .
*la tension efficace aux bornes du condensateur est : UC = 50 V .
𝜋
*la tension instantanée aux bornes du circuit est en avance de phase de 4 rad sur l’intensité instantanée du
courant dans le circuit.
1°) Etablir l’équation différentielle des oscillations électriques du circuit avec la variable i.
2°) Représenter à l’échelle les vecteurs de Fresnel correspondant aux tensions aux bornes du circuit et aux bornes
du condensateur (On prendra 1 cm ; 10 V).
3°) Déterminer graphiquement la valeur de la tension UB aux bornes de la bobine B.
4°) Exploiter le diagramme de Fresnel pour déterminer les valeurs de l’inductance L et de la résistance r de la bobine.

Exercice n°2
Un dipôle D comprend, en série, un condensateur de capacité C et une bobine de résistance r et d’inductance L.
On se propose de déterminer les caractéristiques de ce dipôle D.
1°) Dans une première expérience, on place en série avec le dipôle D, un résistor de résistance R0=60Ω.
L’ensemble S est alimenté par une source de tension alternative sinusoïdale de fréquence N variable.
Pour une fréquence N=N1 , on mesure les tensions efficaces aux bornes du résistor, aux bornes du dipôle D et aux
bornes de l’ensemble S. On trouve respectivement :UR0 = 6V ; UD = 4 V ; US = 10 V.
a) Montrer que, dans ces conditions, le circuit est le siège d’une résonance d’intensité.
b) Déterminer alors la résistance r de la bobine.
2°) Dans une deuxième expérience, on enlève le résistor et on alimente le dipôle D par la même source de tension.
Pour une valeur N= N2 = 100 Hz de la fréquence N, on constate que les tensions aux bornes du condensateur, aux
bornes de la bobine et aux bornes du dipôle D sont égales.
a) Quel est l’état électrique du circuit ? Justifier.
b) Faire la construction de Fresnel relative aux tensions efficace relative à cet état.
c)En déduire les valeurs de L et C. On prendra 2 = 10

Exercice n°3
Une portion d’un circuit AB contient, disposés en série, un résistor de résistance R0=80  , un condensateur de
capacité C et une bobine d’inductance L et de résistance r =10 . Entre A et B, on applique une tension alternative
sinusoïdale u(t) = Um sin 2N.t) d’amplitude Um constante et de fréquence N réglable. L’intensité du courant dans le
circuit est i(t)=Im sin (2N.t +i). Pour une fréquence N =N1, on visualise, à l’aide d’un oscilloscope bicourbe, les
tensions uR0(t) aux bornes du conducteur ohmique et u(t) aux bornes du circuit AB, respectivement sur ses voies Y1 et
Y2. On obtient les oscillogrammes de la figure 1.
1°) Pour une fréquence N=N1=222,22 Hz de la tension excitatrice on obtient les oscillogrammes de la figure-1-
Tension en (V)

C2
C1

1 t(ms)
0
0,5 7

Figure-1-

a- Attribuer à chaque courbe la tension correspondante.


b- A partir des oscillogrammes, déterminer :
 Les valeurs des amplitudes Um et UR0m (amplitude de uR0(t)).
 Le déphasage  = = u - i , ou i représente la phase initiale de i(t).
c- En déduire la nature du circuit ( résistif ou capacitif ou inductif )?
𝜔12
d- Montrer que : √3 (R0+ r ) C = 1 −
𝜔02
2°) Pour une fréquence N = N2 = 301 Hz. On constate que l’impédance du circuit est minimale.
a- Montrer que le circuit est le siège d’une résonance d’intensité.
b- Déterminer la valeur de C et celle de L.
c- Écrire l’expression de la tension aux bornes du condensateur.
d- Montrer que l’énergie totale du circuit est constante et calculer sa valeur.
3°) Dans cette partie la fréquence de la tension excitatrice est
N=N3 , on réalise le montage du circuit électrique
schématisé sur la figure-2- :
La tension indiquée par le voltmètre Vi est notée Ui avec
U1 =U2=U3.
a-Faire la construction de Fresnel en utilisant les tensions
maximales. Échelle : 1 V ⟶ 2 cm.
ω
b- Montrer que : 0 = √2 avec ω3 = 2.N3
ω3
c- Trouver alors la valeur de la fréquence N3 ainsi que celle
du déphasage de u(t) par rapport à i(t).


i

Exercice n°4
Un circuit électrique comporte en série
*un résistor de résistance R=32  .
*une bobine d’inductance L et de résistance r. u(V)
*un condensateur de capacité C.
L’ensemble est alimenté par un générateur basse fréquence
délivrant une tension alternative sinusoïdale
t(s)
u(t)=30 2 sin (2  N t) avec N=50Hz.
1°) A l’aide d’un oscilloscope bicourbe on observe les tensions
u(t) sur la voie(1) et ub(t) aux bornes de la bobine sur la
ub(V)
voie (2), on obtient les oscillogrammes de figure ci-contre :
a)Faire le schéma du circuit en précisant les branchements
sur l’oscilloscope.
b) Préciser la sensibilité horizontale adoptée sur la base
du temps sur l’oscilloscope.
c) Déterminer le déphasage = ub-u.
d) Exprimer ub(t) sachant que la sensibilité verticale est la même sur les deux voies.
2°) Etablir l’équation différentielle vérifiée par i(t).
3°) On donne dans la figure ci-dessous, la représentation de Fresnel incomplète relative aux tensions efficaces.
a) A partir de cette représentation déterminer l’intensité efficace I et la résistance r.
b) Calculer le déphasageub- i). En déduire que la valeur de l’inductance L est 0,11H.
c) Montrer que le circuit est capacitif, compléter la représentation et déduire que la valeur de C est 49F.
4°) Pour une fréquence N1 ,l’intensité du courant prend une valeur maximale I1.
a) Calculer N1 .
b) Etablir l’expression de uc(t).
c) Calculer le coefficient de surtension du circuit. Conclure.

1cm⟶ 2,5V Ub

UR0

Exercice n°5
Un dipôle électrique AB comporte en série :
 Un résistor de résistance R0.
 Un condensateur de capacité C = 5,74 F
 Une bobine d'inductance L et de résistance r.
 Un ampèremètre de résistance négligeable.
Un générateur basse fréquence impose aux bornes de cette association une tension u(t) = U m sin (2t) de
fréquence N réglable et d'amplitude Um constante.
Un oscilloscope bicourbe convenablement branché permet de visualiser simultanément la tension u (t) et la tension u 1
(t) aux bornes de l’ensemble (résistor + condensateur).
1°) a- Représenter le schéma du circuit en précisant les branchements à l'oscilloscope.
b- Etablir l'équation différentielle vérifiée par i(t).
2°) Pour N = N1, l’ampèremètre indique I1 = 25 2 mA et on obtient l'oscillogramme ci-dessous :
a-
Déterminer graphiquement : N1, Um et U1m.
Déduire les expressions de u(t) et u1(t).
b-
 Reproduire et compléter la construction de Fresnel
ci-dessous à l’échelle adoptée en représentant
uniquement les vecteurs associés à u1(t) et ub(t).

Um

Déduire l'expression de la tension ub(t).


c-
𝜋
Calculer Ucm puis montrer que : i –u1 = rad.
3
Déduire de la construction de Fresnel les valeurs de
R0, r et L.
3°) Dans la suite de l'exercice on prendra : R0 = 80Ω , r = 24Ω et L = 0,16H.
En faisant varier la fréquence, l’ampèremètre indique la plus grande valeur de I pour N = N2.
a-A-t-on diminué ou augmenté la fréquence ? Justifier la réponse.
b- Quelle est la valeur indiquée par l’ampèremètre?
c- Déterminer l'expression de uc(t). Y a-t-il un phénomène de surtension ?
On considère le circuit électrique suivant qui comporte en série :
Un générateur délivrant une tension sinusoïdale :
𝒖(𝒕) =𝐔𝐦𝐚𝐱 𝐬𝐢𝐧 (𝟐𝛑𝐍𝐭 + 𝛗𝐮)de fréquence N réglable et
d'amplitude Umax supposée constante, une bobine d'inductance L
et de résistance interne r, un résistor de résistance R 0 =10Ω
et d’un condensateur de capacité C= 5F.
1°) L'équation différentielle relative à l'intensité de courant 𝒊 dans le circuit est :
𝒅𝒊 𝟏
𝑳 + 𝑹𝟎 𝒊(𝒕) + 𝒓 𝒊(𝒕) + ∫ 𝒊(𝒕)𝒅𝒕 = 𝒖(𝒕)
𝒅𝒕 𝑪
qui admet une solution sinusoïdale de la forme : 𝒊 (𝒕) = 𝑰𝒎𝒂𝒙 𝒔𝒊𝒏 (𝟐𝝅𝑵𝒕 + 𝝋𝒊)
a-Représenter le diagramme de FRESNEL relatif aux impédances, en respectant l'ordre
𝒅𝒊 𝟏
𝑹0𝒊(𝒕) ; 𝒓𝒊(𝒕) ; 𝑳 ; ∫ 𝒊(𝒕)𝒅𝒕 𝑒𝑡 𝒖(𝒕) dans le cas d'un circuit inductif et dans le cas d'un circuit capacitif
𝒅𝒕 𝑪
b- Déduire les expressions de 𝐜𝐨𝐬(𝝋𝒖𝑩−𝝋𝒊)et de 𝐬𝐢𝐧(𝝋𝒖𝑩−𝝋𝒊) en fonction de L, r et N. (𝝋𝒖𝑩, étant la phase
initiale de la tension instantanée 𝒖𝑩 (𝒕) aux bornes de la bobine)
2°) A l'aide d'un oscilloscope bicourbes, on visualise la tension aux bornes de la bobine (voie 1) et celle aux
bornes du résistor (voie 2). Dans la voie 2 on utilise le bouton INV on obtient les courbes ci - dessous :
a-Indiquer sur une figure les branchements avec
l'oscilloscope
b- Laquelle des deux courbes celle qui correspond à
𝒖𝑩 (𝒕) ? Justifier.
c- Déterminer la valeur du déphasage 𝚫𝛗=𝛗𝐮𝐁 −𝛗𝐢
d- Établir l'expression de 𝒊 (𝒕) et celle de 𝒖𝑩 (𝒕).
e- Déterminer la valeur de L et celle de r. En déduire
la nature du circuit.
3°) Dans le circuit précédent, on visualise simultanément
la tension aux bornes du résistor et celle aux bornes du
générateur. Pour deux fréquences N1 et N2, on obtient
respectivement les oscillogrammes etde la figure ci - dessous.
(Les deux voies sont de même sensibilité verticale).

a-Montrer que la courbe 𝓒𝟏 correspond à 𝒖(𝒕) .


b-Déterminer le déphasage 𝚫𝛗=𝛗𝐮−𝛗𝐢 pour chacune des deux fréquences N 1 et N2 qu'on note
respectivement 𝚫𝛗𝟏 et 𝚫𝛗𝟐.
c-En comparant Δφ1 et Δφ2, montrer que 𝐍𝟏𝐍𝟐 = 𝐍𝟎𝟐 . (𝑵𝟎 étant la fréquence propre de l'oscillateur (R, L, C).
4°) On donne l'allure du graphe de la variation de l'impédance totale Z
en fonction de la fréquence N. On se place dans le cas ou N = N3.
a-Quel est l'état d'oscillation du circuit ? Déduire la valeur de N3
b-Sachant qu'un voltmètre branche aux bornes du générateur
indique U = 6V, déterminer la valeur efficace I0, de l'intensité du
courant a la résonance d'intensité. Montrer que l'énergie
emmagasinée par le dipôle (R, L, C) est constante. La calculer