Vous êtes sur la page 1sur 4

Séries d’exercicesN°4 : pH Des Solutions Aqueuses

REPUBLIQUE TUNISIENNE
Date: Fevrier 2021
MINISTERE DE L’EDUCATION
******* Discipline : Section :
LYCEE SECONDAIRE DJERISSA Sciences physiques 4emeSciences Expérimentales 1+2+3
SESSION 2021 Enseignants : Mrs. Hidri Faycel + Naimi Rafik+ Tlili Chaker

 Résumé du cours a retenir :


 Le pH est une grandeur exprimée par un nombre positif lie à la molarité des ions hydronium 𝐇𝟑 𝐎+ d’une
solution aqueuse. Il est défini par la relation. 𝐩𝐇 = − 𝓵𝐨𝐠 [𝐇𝟑 𝐎+ ] et on a 𝐇𝟑 𝐎+ = 𝟏𝟎−𝐩𝐇
𝟏 𝟏 𝟏
 solution Acide: 𝐩𝐇 <
𝟐
𝐩𝐊 𝐞  solution neutre: 𝐩𝐇 =
𝟐
𝐩𝐊 𝐞  solution Basique : 𝐩𝐇 >
𝟐
𝐩𝐊 𝐞

𝒚𝒇 𝟏𝟎−𝐩𝐇
 Le taux d’avancement final de la réaction de dissociation d’un acide dans l’eau est : 𝝉𝒇 = 𝒚 = 𝐂
𝒎𝒂𝒙

 Si 𝝉𝒇 < 𝟏 ⇔ 𝟏𝟎−𝐩𝐇 < 𝐂 = 𝟏𝟎𝐩𝐊 𝐚+𝟐𝐩𝐇 ⇔l’acide est faible.

 Si 𝝉𝒇 = 𝟏 ⇔ 𝟏𝟎−𝐩𝐇 = 𝐂 ⇔l’acide est fort.


𝒚𝒇 𝟏𝟎−𝐩𝐊 𝐞+𝐩𝐇
 Le taux d’avancement final de la réaction de dissociation d’une base dans l’eau est : 𝝉𝒇 =
𝒚𝒎𝒂𝒙
=
𝐂

 Si 𝝉𝒇 < 𝟏 ⇔ 𝟏𝟎−𝐩𝐊𝐞+𝐩𝐇 < 𝐂 = 𝟏𝟎𝟐𝐩𝐇−𝐩𝐊𝐞−𝐩𝐊𝐚 ⇔la base est faible.

 Si 𝝉𝒇 = 𝟏 ⇔ 𝟏𝟎−𝐩𝐊𝐞+𝐩𝐇 = 𝐂 ⇔la base est forte.

 Deux acides dont les solutions aqueuses sont de même concentration molaire C, l’acide le plus fort est celui
qui a le 𝐩𝐇 le plus faible donc l’acide le plus faible est celui qui a le 𝐩𝐇 le plus élevé.

 Deux bases dont les solutions aqueuses sont de même concentration molaire C, la base la plus forte est celle
qui a le 𝐩𝐇 le plus élevée donc la base la plus faible est celle qui a le 𝐩𝐇 le plus faible.
 Pour un milieu acide de 𝐩𝐇 < 𝟔 :
 𝐩𝐇 = −𝓵𝐨𝐠 𝐂 (Solution d’acide fort de concentration molaire C).
𝟏
 𝐩𝐇 = 𝟐 𝐩𝐊 𝐚 − 𝓵𝐨𝐠 𝐂 (Solution d’acide faible et faiblement dissocié).

 Pour un milieu basique de 𝐩𝐇 > 𝟖 :


 𝐩𝐇 = 𝐩𝐊 𝐞 + 𝓵𝐨𝐠 𝐂 (Solution de base forte de concentration molaire C).
𝟏
 𝐩𝐇 = 𝟐 𝐩𝐊 𝐚 + 𝐩𝐊 𝐞 + 𝓵𝐨𝐠 𝐂 (Solution de base faible et faiblement dissociée).

A. questions pour VERIFIER VOS ACQUIS :


 Choisir la bonne réponse.
1°) Si la concentration en ion hydroxyde d’une solution aqueuse est égale a 𝟏𝟎−𝟒 𝐦𝐨𝐥. 𝐋−𝟏 , le 𝐩𝐇 de
cette solution est :
a) égal a 𝟒 ; b) égal a 𝟏𝟎 ; c) supérieur a 𝟏𝟎.
2°) L’expression du 𝐩𝐇 d’une solution aqueuse de base faiblement ionisée de concentration C et de 𝐩𝐇
supérieure a 8 est :
a) 𝐩𝐊 𝐞 + 𝓵𝐨𝐠 𝐂; b) 𝐩𝐊 𝐛 + 𝓵𝐨𝐠 𝐂; c) 𝐩𝐊 𝐚 + 𝐩𝐊 𝐞 + 𝓵𝐨𝐠 𝐂
3°) L’expression du 𝐩𝐇 d’une solution aqueuse d’acide faiblement ionisé de concentration C et de 𝐩𝐇
inferieure a 6 est :
𝟏 𝟏
a) 𝐩𝐊 𝐚 − 𝓵𝐨𝐠 𝐂; b) b) (𝐩𝐊𝐚 + 𝓵𝐨𝐠 𝐂); c) 𝟐 (𝐩𝐊𝐚 − 𝓵𝐨𝐠 𝐂)
𝟐

1
 Répondre par vrai ou faux.
1°) Pour une solution aqueuse d’acide fort on considère comme négligeable la concentration molaire
de l’acide devant celle de sa base conjuguée.
2°) Dans une solution de base forte de concentration molaire égale a 𝟏𝟎−𝟐 𝐦𝐨𝐥. 𝐋−𝟏 , la concentration
molaire des ions hydroxyde est négligeable devant celle des ions hydronium.
3°) Dans une solution d’acide faible de 𝐩𝐇 égal a 𝟔, 𝟖 la concentration molaire des ions hydroxyde
𝐎𝐇 − est négligeable devant celle des ions hydronium 𝐇𝟑 𝐎+.
4°) La relation 𝐩𝐇 = 𝐩𝐊 𝐞 + 𝓵𝐨𝐠 𝐂 donnant le 𝐩𝐇 d’une solution aqueuse de base forte n’est pas
toujours valable.
5°) Pour une même concentration, la base la plus forte est celle qui a le 𝐩𝐇 le plus faible.
6°) A même 𝐩𝐇, l’acide le plus fort est celui qui a la concentration la plus faible.
B. exercices d’applications :
Exercice N°1 :
1°) Soit une solution aqueuse dans laquelle 𝐇𝟑 𝐎+ = 𝟏𝟎−𝟒 𝐦𝐨𝐥. 𝐋−𝟏 a 25°C, Calculer son 𝐩𝐇 ?
2°) Soit une solution aqueuse dans laquelle 𝐎𝐇 − = 𝟐. 𝟏𝟎−𝟐 𝐦𝐨𝐥. 𝐋−𝟏 a 25°C, Calculer son 𝐩𝐇 ?
3°) Pour une solution de 𝐩𝐇 = 𝟑. 𝟐 a 25°C, Calculer la concentration molaire en ions hydronium 𝐇𝟑 𝐎+
et la concentration molaire en ion hydroxyde 𝐎𝐇 −
Exercice N°2 :
La mesure de 𝐩𝐇 de quelques solutions aqueuses de chlorure d’hydrogène de concentrations molaires
respectives 𝐂𝟏 = 𝟓. 𝟏𝟎−𝟑 𝐦𝐨𝐥. 𝐋−𝟏 , 𝐂𝟐 = 𝟐. 𝟏𝟎−𝟑 𝐦𝐨𝐥. 𝐋−𝟏 et 𝐂𝟑 = 𝟏𝟎−𝟒 𝐦𝐨𝐥. 𝐋−𝟏 donne respectivement
𝐩𝐇𝟏 = 𝟐. 𝟑 ; 𝐩𝐇𝟐 = 𝟐. 𝟕 et 𝐩𝐇𝟑 = 𝟒 .
1°) Ecrire l’équation chimique de la réaction d’ionisation du chlorure d’hydrogène dans l’eau.
2°) Dresser le tableau descriptif d’évolution de l’un des systèmes réalisés.
3°) Etablir la relation qui existe entre la concentration molaire de l’acide fort et le 𝐩𝐇 .
Exercice N°3 :
La mesure de 𝐩𝐇 de quelques solutions aqueuses de chlorure d’hydrogène de concentrations molaires
respectives 𝐂𝟏 = 𝟏𝟎−𝟐 𝐦𝐨𝐥. 𝐋−𝟏 , 𝐂𝟐 = 𝟓. 𝟏𝟎−𝟑 𝐦𝐨𝐥. 𝐋−𝟏 et 𝐂𝟑 = 𝟐. 𝟏𝟎−𝟒 𝐦𝐨𝐥. 𝐋−𝟏 donne respectivement
𝐩𝐇𝟏 = 𝟏𝟐 ; 𝐩𝐇𝟐 = 𝟏𝟏. 𝟕 et 𝐩𝐇𝟑 = 𝟏𝟎. 𝟑 .
1°) Ecrire l’équation chimique de la réaction de dissociation de l’hydroxyde de sodium.
2°) Dresser le tableau descriptif d’évolution de l’un des systèmes réalisés.
3°) Etablir la relation qui existe entre la concentration molaire de la base forte et le 𝐩𝐇 .
Exercice N°4 :
1°) Ecrire l’équation chimique de la réaction de dissociation l’acide éthanoïque dans l’eau.
2°) Dresser le tableau descriptif d’évolution du système.
3°) Etablir la relation qui existe entre la concentration molaire 𝐂 de l’acide éthanoïque et le 𝐩𝐇.
4°) L’expérience donne un 𝐩𝐇 = 𝟑. 𝟒. Appliquer la relation trouvée pour calculer le 𝐩𝐇 d’une solution
d’acide éthanoïque de concentration 𝐂 = 𝟏𝟎−𝟐 𝐦𝐨𝐥. 𝐋−𝟏 et vérifier la valeur trouvée a celle donnée par
l’expérience.
Exercice N°5 :
Déterminer la concentration d’une solution aqueuse de chlorure d’ammonium 𝐍𝐇𝟒 𝐂𝓵 sachant que son
𝐩𝐇 = 𝟓. 𝟔 et que le 𝐩𝐊 𝐚 du couple acide/base correspondant vaut 𝟗, 𝟐𝟓.
Exercice N°7 :
On considère deux solutions aqueuses 𝐒𝟏 et 𝐒𝟐 de même concentration égale a 𝟓. 𝟏𝟎−𝟑 𝐦𝐨𝐥. 𝐋−𝟏 .
𝐒𝟏 : Une solution aqueuse d’ammoniac 𝐍𝐇𝟑 de 𝐩𝐇 = 𝟏𝟎, 𝟓𝟎.
𝐒𝟐 : Une solution aqueuse d’éthanoate de sodium 𝐂𝐇𝟑 𝐂𝐎𝟐 𝐍𝐚 de 𝐩𝐇 = 𝟖, 𝟐𝟓
 Retrouver ces valeurs de 𝐩𝐇 par le calcul.

2
Exercice N° 6 :
On considère trois solutions acides, de même concentration 𝐂 = 𝟏𝟎−𝟐 𝐦𝐨𝐥 𝐋−𝟏.
les 𝐩𝐇 de ces solutions, mesurés à 25°C :
(𝐒𝟏 ) Acide éthanoïque 𝐂𝐇𝟑 𝐂𝐎𝐎𝐇 : 𝐩𝐇𝟏 = 𝟑. 𝟒
(𝐒𝟐 ) Acide méthanoïque 𝐇𝐂𝐎𝐎𝐇 : 𝐩𝐇𝟐 = 𝟐. 𝟗
(𝐒𝟑 ) Acide Chlorhydrique 𝐇𝐂𝓵 : 𝐩𝐇𝟑 = 𝟐
1°) a- Etablir l’expression du taux d’avancement final 𝝉𝒇 de la réaction de dissociation d’un acide 𝐀𝐇
dans l’eau.
b- Calculer 𝝉𝒇 pour chacun des acides précédents.
2°) a- Comparer alors les valeurs des constantes d’acidité de ces acides.
𝐂.𝝉𝟐𝐟
b- Montrer que la constante d’acidité 𝐊 𝐚 d’un acide faible s’écrit sous la forme 𝐊 𝐚 = (𝟏−𝝉𝐟 )
c-Calculer les constantes d’acidité 𝐊𝐚𝟏 et 𝐊𝐚𝟐 des deux acides faibles.
Confirmer le résultat de la question 2°) a-.
b- Que peut-on déduire des résultats précédents.
Exercice N°8 :
On considere une solution aqueuse (𝐒𝟎 d’un acide 𝐀𝐇 de concentrationmolaire 𝐂𝟎 et de volume 𝐕𝟎 ,
sachant que cet acide est faiblement dissocié dans l’eau.
1°) En precisant les approximations nécéssaires, montrer que le 𝐩𝐇 de cette solution s’ecrit sous forme
𝟏
𝐩𝐇𝟎 = 𝟐 (𝐩𝐊 𝐚 − 𝐥𝐨𝐠 𝐂𝟎 ).
2°) A cette solution, on realise des dilutions en ajoutant de l’eau pure pour obtenir des solutions 𝐒) de
volume 𝐕 et de concentration molaire 𝐂.
𝐕
On donne la courbe qui traduit la variation du 𝐩𝐇 de la solution (𝐒) en fonction de 𝓵𝐨𝐠(𝐕 )
𝟎
𝐩𝐇
4
3.6
3.2
2.8
2.4
2
1.6
1.2
0.8
𝐕
0.4 𝓵𝐨𝐠( )
0
𝐕𝟎
0.2 0.4 0.6 0.8 1

a- Sachant qu’a la suite des dilutions éffectuées, l’acide reste faiblement dissocié. Déterminer
𝐕
l’expression theorique du 𝐩𝐇 de la solution (𝐒) en fonction de 𝓵𝐨𝐠(𝐕 ) et expliquer l’allure de la
𝟎
courbe precedente.
𝐕𝟏
b- Sachant que pour 𝓵𝐨𝐠 = 𝟎. 𝟔 on a 𝝉𝒇𝟏 = 𝟎. 𝟎𝟒, Montrer que : 𝐂𝟎 = 𝟓. 𝟏𝟎−𝟐 𝐦𝐨𝐥. 𝐋−𝟏.
𝐕𝟎

c- En deduire la valeur de 𝐩𝐊 𝐚 du couple 𝐀𝐇/𝐀−.


d- Determuiner la valeur du taux d’avancement final 𝝉𝒇𝟎 dans (𝐒0 ).
e- Comparer 𝝉𝒇𝟎 et 𝝉𝒇𝟏 , en deduire l’effet d’une dillution modérée sur la dissociation d’un acide faible
dans l’eau.
f- Retrouver ce resultat en appliquant la loi d’action de masse.

3
Exercice N°9 :
On dissout un volume 𝐕 d’ammoniac 𝐍𝐇𝟑 gazeux dans l’eau pure pour former une solution 𝐒1 ) de
concentration molaire 𝐂𝟏 = 𝟎. 𝟏 𝐦𝐨𝐥. 𝐋−𝟏, de volume 𝐕𝟏 = 𝟓𝟎𝟎 𝐜𝐦𝟑 et de 𝐩𝐇𝟏 = 𝟏𝟏. 𝟏.
Sachant que le volume molaire est 𝐕𝐌 = 𝟐𝟐. 𝟒 𝐋. 𝐦𝐨𝐥−𝟏 .
1°) a- Determiner le volume 𝐕 de 𝐍𝐇𝟑 gazeux dissout.
b- Exprimer puis calculer le taux d’avancement final 𝝉𝒇𝟏 de la reaction de dissociation de
l’ammoniac dans l’eau. Que peut-on conclure sur la force de cette base.
𝟏
c- Montrer que le 𝐩𝐇 de la solution (𝐒1 ) est donné par la relation : 𝐩𝐇 = 𝟐 𝐩𝐊 𝐚 + 𝐩𝐊 𝐞 + 𝓵𝐨𝐠 𝐂𝟏 .
d- Calculer le 𝐩𝐊 𝐚 du couple (𝐍𝐇𝟒+ /𝐍𝐇𝟑 ).
2°) A un volume 𝐕𝟏′ = 𝟓𝟎 𝐜𝐦𝟑 de la solution (𝐒1 ), on ajoute de l’eau pure de facon a obtenir une solution (𝐒2 ),
on constate que le 𝐩𝐇 varie de 𝟎. 𝟑 et que la base reste faiblement dissociée suite a cette dilution.
a- Calculer en le justifiant la valeur de 𝐩𝐇𝟐 de la solution (𝐒2 ).
b- Déterminer le volume d’eau ajouté a 𝐒1 ) pour obtenir (𝐒2 ).
c- Calculer le taux d’avancement final 𝝉𝒇𝟐 de la reaction de dissociation de l’ammoniac dans la
solution (𝐒2 ).
d- Comparer 𝝉𝒇𝟏 et 𝝉𝒇𝟐 . Conclure.

Exercice N°10 :
Par dissolution de chacun de deux acides 𝐀𝟏 𝐇 et 𝐀𝟐 𝐇 séparément dans l’eau, on prépare deux solutions (𝐒1 ) et
(𝐒2 )de concentrations molaires 𝐂𝟏 = 𝟏𝟎−𝟑 𝐦𝐨𝐥. 𝐋−𝟏 et 𝐂𝟐 = 𝟕𝟐, 𝟒. 𝟏𝟎−𝟑 𝐦𝐨𝐥. 𝐋−𝟏 mais de meme 𝐩𝐇 = 𝟑 a
la temperature 25°C.
1°) a- Déterminer la molarité de chacune des solutions (𝐒1 ) et (𝐒2 ) en ions hydronium.
b- Comparer les forces des deux acides 𝐀𝟏 𝐇 et 𝐀𝟐 𝐇 .
c- Ecrire pour chaun des deux acides 𝐀𝟏 𝐇 et 𝐀𝟐 𝐇 l’equation de la reaction accompagant sa dissolution dans
l’eau.
2°) a- Determiner le 𝐩𝐊 𝐚 du couple acide/base auquel appartient l’acide 𝐀𝟐 𝐇.
b- Quels sont les entités chimiques constituant la solution (𝐒2 ).
𝐀−
𝟐
c- Calculer dans (𝐒2 )le rapport
𝐀𝟐 𝐇
3°) On dissout sans changement de volume dans 𝟐𝟓 𝐜𝐦𝟑 𝟑 de solution (𝐒2 ), une masse m d’hydroxyde de
sodium 𝐍𝐚𝐎𝐇 solide ayant pour masse molaire 𝐌 = 𝟒𝟎 𝐠. 𝐦𝐨𝐥−𝟏. On obtient une solution (𝐒𝟐′ )de 𝐩𝐇𝟐′ = 𝟒. 𝟖𝟔.
𝐀−
a- Calculer dans la solution (𝐒𝟐′ ) le rapport
𝐀𝟐 𝐇
b- Determiner la masse m.
c- Comparer les molarités 𝐀− ′
𝟐 respectivement dans (𝐒2 )et (𝐒𝟐 ).
d- Quel est alors l’effet de l’ajout de l’hydroxyde de sodium NaOH sur l’equilibre de la reaction de
l’acide 𝐀𝟐𝐇 avec l’eau

Vous aimerez peut-être aussi