Vous êtes sur la page 1sur 50

MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE:

PRINCIPES

Dr. MARTIN TCHAMBA


UNIVERSITE DE DSCHANG

1
PLAN
1. INTRODUCTION
2. ETAPES DE LA RECHERCHE
3. ÉVALUATION DE LA RECHERCHE
4. CONDUITE D’UN PROJET DE RECHERCHE EN
MASTER
5. DIFFERENCES ENTRE LE TRAVAIL D'INGÉNIEUR
ET DE CHERCHEUR
6. STAGE, RAPPORT ET SOUTENANCE
7. ARTICLES SCIENTIFIQUES
8. ÉCRIRE POUR LES ANGLO-SAXONS
9. SOURCES DU COURS

2
1. INTRODUCTION

1.1-Pourquoi fait-on de la recherche ?


Décrire
Comprendre
Expliquer
Evaluer
Changer
les mécanismes, les comportements se
rapportant aux hommes, aux animaux, aux
objets, à la nature, aux organisations.
3
1.2-Comment faire de la recherche ?

Pour faire de la recherche...il faut être


méthodique, avoir de la méthode...

Méthodique : qui a de la méthode

Méthode signifie : « chemin qui mène au but », «


ensembles des démarches que suit l'esprit pour
découvrir et démontrer la vérité »

4
1.3- Qu’est ce que la Méthodologie ?

Le terme « méthodologie » est généralement employé pour


désigner les techniques utilisées pour mener des activités
de recherche : recueil des données, échantillonnage,
traitement et analyse des données. Cependant, ces
techniques ne valent rien sans une bonne question de
recherche, sans une bonne problématique, sans de bonnes
hypothèses, sans concepts clairs, sans fondements
théoriques...

La méthodologie de recherche c'est ce TOUT INTEGRE.

5
1.4-L’essentiel
 La qualité de la méthode est le garant d’une
efficacité

 Non corrélée à la longueur de l’étude mais à la


pertinence des conclusions

 Aucune étape ne doit être évitée

 L’ordre des étapes est à respecter

6
2. LES ETAPES DE LA RECHERCHE

2.1- 1ère Etape: Le questionnement de départ


Il s’agit de Poser « une » question qui puisse
exprimer le plus exactement possible ce qu‘on
cherche à savoir. Elle devra être:
 Simple
 Précise
 Accessible
 Ecrite
 Aisément intelligible

QU’EST CE QUE JE VEUX MONTRER?


7
2.2- 2ème Etape: La littérature scientifique
 Choix des revues
 Nationales /internationales
 Référencées
 Auteurs reconnus
 Choix des livres
 Attention, pas de comité de lecture
scientifique pour chaque livre
 Choix des thèses, mémoires
 Attention, tous ne sont pas de bonnes qualités
scientifiques 8
2.2- 2ème Etape:L'exploration : lectures et
entretiens exploratoires
 Un recueil d'information sur l'objet étudié va permettre
de trouver différentes manières de l'aborder, avec ses
multiples dimensions.

 L’exploration va ainsi permettre d’ouvrir les contenus du


champs de travail, grâce à deux approches souvent
menées en parallèle : d'une part un premier niveau de
lecture et de recherche documentaire, et d'autre part
des entretiens non directifs ou d'autres méthodes
d’investigation sur le terrain (on pourrait parler de pré-
enquête pour cette phase exploratoire).
9
2.2- 2ème Etape:L'exploration : lectures et
entretiens exploratoires
 Les lectures préparatoires servent d'abord à s'informer des
recherches déjà menées sur le thème du travail et à situer la
nouvelle contribution envisagée par rapport à elles. Grâce à ses
lectures, le chercheur pourra en outre mettre en évidence la
perspective qui lui paraît la plus pertinente pour aborder son objet
de recherche.
 Les entretiens exploratoires complètent concrètement les lectures ;
ils permettent au chercheur de prendre conscience d'aspects de la
question, absents de sa propre expérience et de ses lectures.
Pourtant, ils ne peuvent remplir cette fonction que s'ils sont peu
directifs car l'objectif ne consiste pas à valider les idées préconçues
du chercheur, mais bien à en construire de nouvelles fidèles à la
réalité du terrain.

10
2.2- 2ème Etape:L'exploration : lectures et
entretiens exploratoires
 Attitudes à adopter au cours d’un entretien
exploratoire
• poser le moins de questions possible
• intervenir de manière aussi ouverte que possible
• s'abstenir de s'impliquer soi-même dans le contenu
• veiller à ce que l'entretien se déroule dans un
environnement adéquat
• enregistrer les entretiens. En cas de prise de notes,
prévoir un temps de travail aussitôt après l’entretien,
pour mettre les notes en forme (trier, classer les idées),
et les compléter de mémoire éventuellement.

11
2.3- 3ème Etape: La problématique
Se donner une problématique c’est:
 Choisir une orientation théorique, en rapport avec l'objet
de l’étude, i.e. articuler un regard, de même que l'objet
de ce regard
 Expliciter le cadre conceptuel de sa démarche, définir les
principaux concepts et leurs liens
 Examiner les différentes problématiques possibles
 Reformuler son idée de départ et limiter ses ambitions
 Formuler les différentes questions de recherche, les
hypothèses que l'on formule
 Présenter la méthodologie i.e. la façon de tester les
hypothèses
12
2.3- 3ème Etape: Reformulation de la
question de départ
Confronter la question de départ aux informations recueillies au cours de
la phase exploratoire et de l'adapter éventuellement au développement
de la réflexion issue des apports de celle-ci. Cette restructuration de la
question de départ se conçoit en trois temps :

1. dans sa formulation actuelle la question de départ traduit-elle


l’objectif de recherche clarifié par les informations du travail
exploratoire ?

2. reste-t-elle le fil conducteur de la démarche ? Si oui, pourquoi ? Si


non, pourquoi ?

3. en cas de réponse négative à l’une des deux premières questions, la


question de départ doit être modifiée ou reformulée entièrement.
13
2.4- 4ème Etape: La définition des
objectifs et des hypothèses
On distingue 2 types d’objectifs
 L’objectif Principal
 Les objectifs Secondaires
Les hypothèses sont des réponses
provisoires au questionnement.

14
2.4- 4ème Etape: La définition des
objectifs et des hypothèses
Au départ de toute recherche, il y a une
question, par exemple :
- Le tribalisme est-il plus fort dans certaines catégories sociales que dans
d'autres ?
- Est-il différent selon l'âge ?
- Les enfants des villes ont-ils un vocabulaire plus étendu que ceux des
campagnes ?
- Existe-t-il un rapport entre le niveau scolaire des parents et celui de leurs
enfants ?

La question définit le thème, l'objet


d'étude, le champ d'analyse
15
2.4- 4ème Etape: La définition des
objectifs et des hypothèses
 La réponse à la question constitue l'hypothèse (thèse
placée avant) :
 dans certains cas : oui ou non ;
 dans d'autres cas : explications nécessitées par la
question.
 L'hypothèse est ainsi une thèse de départ, fixée a
priori, une supposition.

16
2.4- 4ème Etape: La définition des
objectifs et des hypothèses
 Intérêt de l'hypothèse :
 détermine le thème, le champ d'analyse, et contient déjà
en filigrane le plan de la recherche,
 détermine par là-même la démarche, le plan d'étude.
 L’hypothèse est un fil d'Ariane ; permet de ne pas se
perdre en route puisqu'elle contient le but de l'étude,
avec sa confirmation ou son infirmation.
 Il n'est pas gênant qu'elle soit fausse, dans ce cas
l'anti-thèse sera la conclusion, on aboutira tout de même
à un résultat.

17
2.4- 4ème Etape: La définition des
objectifs et des hypothèses
 Une hypothèse n'est pas une affirmation gratuite, elle
s'inspire d'observations ou de connaissances antérieures:
observations personnelles, impressions, intuition ;
observations empiriques, construction théorique ; - résultat
de lectures ; - recherches antérieures. Elle est ainsi, déjà,
l'aboutissement d'une pré-enquête que constitue la phase
exploratoire.
 L’hypothèse doit être opératoire : pour permettre une
recherche, une exploitation, elle doit reposer sur des
concepts sûrs, avoir des conséquences vérifiables. Le plus
souvent elle rend compte d'un mécanisme ou d'une relation
entre phénomènes. 18
2.4- 4ème Etape: La définition des
objectifs et des hypothèses
 Nous avons tous une hypothèse en début de
recherche. Mais souvent elle n'est pas consciente.
Le premier travail est de la formuler : la rendre
consciente pour qu'elle ne biaise pas la démarche,
à notre insu.

19
2.5- 5ème Etape: L’expérimentation ou la
collecte des données
Revient à répondre aux questions: OBSERVER
QUOI? SUR QUI? COMMENT?
•Observer quoi? Les données utiles à la
vérification des hypothèses = données
pertinentes.

20
2.5- 5ème Etape: L’expérimentation ou la
collecte des données
Revient à répondre aux questions: OBSERVER QUOI? SUR QUI?
COMMENT?
•Observer sur qui? Délimiter le champs des observations dans
l’espace géographique, sociale et dans le temps

Délimitation du champ d'analyse et sélection des unités


d'observation
a. Compte tenu des informations nécessaires, quelle est l'unité
d'observation qui s'impose (individu, groupe, institution ou
association, commune, pays...)

21
2.5- 5ème Etape: L’expérimentation ou la
collecte des données
b. quelles sont les limitations à donner au champ d'analyse :
• Combien d'individus, institutions, établissements...
• De quel type, classe, nature...
• Quelle est la zone géographique à considérer ?
• Quelle est la période de temps à prendre en compte ?

En fonction de ces délimitations, est-il plus judicieux de faire porter


l'observation sur la totalité de la population, sur un échantillon
représentatif ou seulement sur des unités typiques de cette population ?
Tenir compte des délais, des ressources et de la méthode de collecte des
données envisagés.

22
2.5- 5ème Etape: L’expérimentation ou la
collecte des données
Revient à répondre aux questions: OBSERVER
QUOI? SUR QUI? COMMENT?
 Observer Comment? Présenter les
instruments de l’observation et de la collecte des
données

Préciser les Critères d’inclusion et d’exclusion et faire une auto


et une hétéro évaluation des instruments de mesure.
23
2.5- 5ème Etape: L’expérimentation ou la
collecte des données
Observer Comment?
L'observation comporte en effet trois opérations :

1 - Concevoir l'instrument capable de fournir les informations adéquates et


nécessaires pour tester les hypothèses, par exemple un questionnaire
d'enquête, un guide d'interview ou une grille d'observation directe.

2 - Tester l'instrument d'observation avant de l'utiliser systématiquement,


de manière à s'assurer que son degré d'adéquation et de précision est
suffisant.

3 - Le mettre systématiquement en œuvre et procéder ainsi à la collecte


des données pertinentes.

24
2.5- 5ème Etape: La collecte des données
 Plusieurs procédures de collecte de données
existent:
 Observations participantes
 Consultation, entretiens
 Sondage
 Etc …
Le choix entre ces différentes méthodes dépend des
objectifs de la recherche et de la pertinence des
données qui en découlent.

 Le recueil des données peut être: Continue, uni /


multicentrique, aléatoire , etc.
25
2.6- 6ème Etape: L’analyse statistique des
données collectées

Utilisation des tests (uni variés ou


multi variés)
Utilisation des logiciels….

26
2.7- 7ème Etape: La présentation des
résultats et discussions

 Présentation des résultats:


 Paramètres descriptifs de la population:
Effectif, pourcentages, moyenne, écart type
 Scores, résultats des tests statistiques

 Discussions
 Apport principal de l’étude
 Biais
 Comparaison données recueillies / littérature

27
2.8- 8ème Etape: Conclusion

Le principal résultat


Ce qu’il apporte dans la connaissance
Suggestions originales de nouvelles
questions

28
3. ÉVALUATION DE LA RECHERCHE

3.1-Les examinateurs
Au plan scientifique, le travail des chercheurs est évalué
par leurs pairs. Un travail scientifique pour être reconnu
doit être accepté par un comité scientifique comme
publication dans une revue scientifique ou dans une
conférence
Chaque domaine scientifique s’organise autour
d’associations scientifiques ou d’organismes officiels pour
mettre en place des revues et des conférences

29
3.2-Les facteurs de crédibilité d’un comité
scientifique
 Renommée, longévité, patronage, sélectivité, caractère
international
 Publications: Revues d’audience internationales, Conférences
internationales avec actes, Ouvrage et chapitres d’ouvrages,
Brevets et licences, Actes de congrès nationaux.
 Encadrement doctoral, direction de laboratoire, de master,
d’école doctorale, d’équipe de recherche
 Animation scientifique, organisation de manifestations
 Activités contractuelles, industriels, publics, européens
 Rayonnement: Prix et distinctions, Comités de rédaction ou de
programmes internationaux, Invitations de longue durée,
Comités et instances d’évaluation.
 Mobilité thématique et/ou géographique 30
3.3-Bon à savoir:

 Un bon chercheur publie… Et en anglais

 Avant de publier il faut commencer par lire, et en anglais.


Au début faut se forcer, mais cela vient assez vite
(surtout pour la lecture)

31
4. CONDUITE D’UN PROJET DE RECHERCHE
EN MASTER
 Choisir un sujet
 Bien comprendre le contexte de travail, les objectifs et se
situer par rapport à l’état de l’art, définir la problématique
 Rédiger très tôt des premiers jets sur cette partie
 Avancer sur le rapport, S’assurer que l’on a bien compris
 Se donner des idées et nourrir sa réflexion
 Réaliser le plus tôt possible des prototypes ou des
maquettes : se donner des idées ou les tester
 Central : cela dépend du sujet
 Travailler le plus possible en groupe, Discuter : e.g. avec
des étudiants, le directeur du travail, les différentes
parties prenantes

32
5. DIFFERENCES ENTRE LE TRAVAIL
D'INGÉNIEUR ET DE CHERCHEUR
Différences pas toujours très claires; Schématiquement
 Un(e) ingénieur résout un problème donné dans une
situation donnée; Il (elle) construit une solution

 Un chercheur permet de mieux comprendre un


problème
• Il formule des questions de recherche
• Il met en place un dispositif qui lui permet
d'avancer sur ces questions
• Il Apporte quelque chose de nouveau
• Il discute ses résultats par rapport au travail
d'autres chercheurs

33
6. STAGE, RAPPORT ET SOUTENANCE
6.1-Critères d'évaluation
On en distingue 03
 Travail réalisé pendant le stage de recherche
 Avis de la personne qui vous a encadré
 Qualité et nouveauté de ce qui a été réalisé
 Rapport
 Qualité de la rédaction, du questionnement
scientifique, de la méthodologie, des résultats et de
leur évaluation et enfin de leur discussion
 Soutenance
 Clarté de l'exposé et des supports
 Respect du temps imparti
 Capacité à synthétiser le travail et à prendre du recul
34
6.2-Exemple de plan:
1 – Introduction: Contexte, objectifs
2 – État de l'art, problématique, questions de recherche
3 – Le travail réalisé
4 – Tests, validations
5 – Résultats
6 – Discussion
7- Conclusion
8- Bibliographie
Annexes
Rapport : Entre 3O et 50 pages
Voir des exemples sur le site du module
35
6.3-Le stage de recherche
 Rappelez-vous
 Un seul membre du jury aura lu votre rapport en entier
 Les autres membres
• parcourront le rapport (intro, conclusion,
bibliographie)
• jugeront votre travail au vu de votre exposé de
soutenance
 Recommandations
 Lisez les (bons) mémoires des années précédentes
 Soignez l'introduction, la conclusion et la bibliographie
 Lisez (ou au moins parcourez) quelques thèses
 Stage en entreprise : faites–vous suivre aussi par un
universitaire (rapport et soutenance) 36
6.4- Les fautes à éviter
 Organisation :
 Sous-estimer le temps de rédaction du mémoire, de
préparation de la soutenance
 Ne pas faire relire son rapport/son diaporama par les
encadrants
 Ne pas faire une répétition de la soutenance
 Contenu :
 Pas de questions de recherche
 Pas de description de la méthodologie
 Pas d'évaluation des résultats
 Rapport très descriptif et peu problématisé
 Pas de références bibliographiques, mauvaise
présentation 37
6.5- Déontologie
 Citez vos sources
 Citation : mettre des guillemets
 Il est inadmissible de copier des textes sur le web
sans mettre des guillemets et des références

38
6.6-Travail en petits groupes
 Souvent plus efficace que le travail individuel
 Quand on mêle le travail
• en face à face: définir des objectifs communs,
résoudre des conflits (peuvent être constructifs)
• à distance (tél, mél, plateforme de travail
collaboratif): utile pour maintenir la communication,
régler des problèmes de routine, coordination, rédiger
un rapport
 Se fixer des objectifs
 Laisser exprimer et développer les idées avant de les
critiquer

39
7. ARTICLES SCIENTIFIQUES
7.1- QUELQUES PRINCIPES

 Résumé : décrit le sujet et l’apport principal de l’article


 De nombreux lecteurs ne liront que le résumé
 Doit permettre au lecteur de savoir si la lecture complète du
papier lui apportera qqch
 Évaluation : en référence à ce qui a été publié au préalable sur le
sujet
 Situer le travail par rapport à l’état de l’art
 “Your paper should offer readers of the proceedings,
something that adds to what they could have learned from
existing publications” (CHI'05)
 Plan type
 S’appuyer sur un exemple pour présenter le travail (si possible)
 Cf. les fiches d’évaluation et les guides de soumission
40
7.2-Style
 Différent du style journalistique
 Ex. : Les TIC facilitent la vie des gens. Preuve ? Domaine de
validité de l’affirmation ?
 Évitez les tournures impersonnelles
 Interdisez-vous les : "on", "il y a", voie passive, il est
nécessaire, il faut, il faut on doit
 Évitez
 Les futurs : "paperware", le système n'existe pas
 "l'utilisateur doit, doit, doit "
• Conception centrée informaticien, système non testé
 Parlez en terme d'hypothèse, de contraintes, de choix de
conception, de fonctionalités, de scénario de conception.

41
7.3-Parties prisées
Soignez et révisez tout particulièrement
 Le résumé
 L'introduction
 La conclusion
Beaucoup de gens ne lisent que ça.

42
7.4-Lectures d’ articles scientifiques
 Choisir ses lectures : à partir des bibliographies
 Livres et chapitres de livres faisant une synthèse sur un sujet
• Bruillard É., Les machines à enseigner, Hermès, Paris, 1997.
• Grandbastien M., Labat J.-M. (eds.), Environnements
informatiques pour l’apprentissage humain, Hermes-Lavoisier,
384 p.
• Beaudouin-Lafon M., Mackay W.. Prototyping Development and
Tools., In J.A. Jacko and A. Sears (eds.). Human Computer
Interaction Handbook Lawrence Erlbaum Associates, 2002,
1006-1031.
 Recueil d’articles faisant le tour d’un sujet
• Delozanne E., Jacoboni P. (dir), Numéro Spécial, Interaction
Homme-Machine pour la Formation et l’Apprentissage Humain,
Revue Sciences et Techniques Educatives,vol. 8 n°3-4,
Hermès, 2001.
 Thèses
 Articles de revues
 Actes de congrès
 Rapports de recherche, rapports techniques 43
 Prélecture pour juger de l’intérêt
 Lecture en diagonale
 Lecture d’un exemple pour avoir une idée claire des
objectifs et des résultats des auteurs
 Lecture du paragraphe « related work » pour classifier
le travail par rapport à ce que l’on connaît
 Question : comment pouvons-nous réutiliser ce travail
dans nos propres recherches ?
 Se méfier des systèmes
• décrits au futur, où l’utilisateur va va va faire ceci
ou cela (pas implémenté), doit doit doit doit faire
ceci ou cela (pas testé)
 Lecture approfondie : très important
 Annotez, surlignez, notez à chaud ce qui vous intéresse
pour pouvoir y revenir.
44
8. ÉCRIRE POUR LES ANGLO-SAXONS
8.1- QUELQUES REMARQUES
 Évitez les énumérations (puces)
 Phrases plus courtes
 Un paragraphe est composé de plusieurs phrases :
introduction qui indique de quoi parle paragraphe, un
développement et une conclusion
 On doit pouvoir lire uniquement l’intro et la conclusion
en comprenant le sens général du texte
 Attention à la concordance des temps
 au passé : description d’une expérimentation
 au présent : les vérités générales
 Pas de points de suspension ni de etc. mais plutôt par
exemple (e.g;)
45
8.2-Abréviations
 e.g. : exempli gratia (par exemple plutôt que etc.)
 There are many kinds of transmission media (e.g.
twisted pair, coaxial cable and fiber optics)
 i.e. : id est (c’est-à-dire)
 The hotel is closed during low season, i.e. from
October to March.
 et al. : et alia (et autres)
 The method is described in an article by Feynman et
al.

46
8.3-Rédaction de la bibliographie
 Idée de base
 Permettre de retrouver le document référencé
 Norme ISO:1987
 http://www.collectionscanada.ca/iso/tc46sc9/standard/690-
1f.htm
 E.g. STIEG, MF. The information needs of historians. College and
Research Libraries, Nov. 1981, vol. 42, no. 6, p. 549-560.
 Respectez les consignes aux auteurs de la conférence ou de la revue
 La revue STICEF
http://sticef.univ-lemans.fr/info/consignes.htm#referencetexte
 Éditions Hermes-Lavoisier
http://www.editions-
hermes.fr/word/HermesConsignesAuteurs.doc
 Restez cohérent : utilisez des logiciels
 http://www.bu.univ-paris5.fr/
47
9-SOURCES DU COURS
 G. Tisseau (ed), Les activités d’un chercheur en Intelligence
Artificielle : méthodes et conseils, rapport LAFORIA 93/10, mars
1993
 Cours de John Canny (Berkley U.)
 http://www.cs.berkeley.edu/~jfc/cs160/F04/lectures/lec9/lec9-
print.pdf
 Guide de soumission CHI2006
 http://www.chi2006.org/guide_papers.php
 Fiches de lecture
 Revue TSI
 Revue STICEF
• http://www.sticef.org
 IHM2002
• http://www.afihm.org/ihm2002/
 TICE2004
• http://www.utc.fr/tice2004/
 ITS2004
• http://www.itsconference.com.br/content/welcome.html
48
 Quivy R., Van Campenhoudt L., Manuel de recherches en
sciences sociales, Dunod, 1995, p. 286
 Doc téléchargeables pour ce module :
 http://www.math-info.univ-
paris5.fr/~delozanne/DocEiah/

49
TAKE HOME MESSAGES
 Étudiez les différents thèmes de recherche et les
différents projets des intervenants au master
 Assistez si possible aux séminaires et journées d’études
 Repérez
 Les associations scientifiques (adhésion étudiants prix
dérisoires)
 Les principales revues et conférences
• Thèmes de recherches actuels, état de l’art
 Lisez au maximum
 Lecture active pour réutiliser vos lectures : notes,
surlignage, résumés rapides
 Lisez en anglais
 Les travaux importants sont publiés en anglais
 Commencez à rédiger votre biblio en respectant les
normes (outils) 50