Vous êtes sur la page 1sur 12

Chimie des solutions

Les propriétés physiques des solutions


Quelques types de solutions

• Solution : Mélange homogène, en phase gazeuse, liquide ou solide,


d’au moins deux substances.

• Solvant : Constituant qui est présent en plus grande quantité et qui se


trouve dans le même état physique que la solution.

• Soluté : Toute substance qui peut être dissoute dans le solvant.

• Lorsque le solvant utilisé est de l’eau, on appelle cette solution une


solution aqueuse.
Quelques exemples de solutions
La concentration d’une solution

• La concentration molaire volumique :


c = nb de moles de soluté = n (mol) (mol/L)
volume de solution V (L)

• Pourcentages massique, volumique et masse/volume


% massique : masse de soluté (g) x 100 (s.u.)
masse de solution (g)

% volumique : volume de soluté (mL) x 100 (s.u.)


volume de solution (mL)

% masse/volume: masse soluté (g) (g/100 mL)


100 mL de solution
Quelques autres unités de concentration

• Parties par million, milliard, billion


• Parties par million = ppm
• Parties par milliard = ppb (billion en anglais)
• Parties par billion = ppt (trillion, en anglais)

• 1 ppm = 1 mg/L (milligramme par litre de solution)


• 1 ppb = 1 mg/L (microgramme par litre de solution)
• 1 ppt = 1 ng/L (nanogramme par litre de solution)

Ces unités de concentrations sont valides pour des solutions aqueuses diluées. On fait
l’approximation que 1 kg de solution est égal à 1 litre de solution.
Quelques autres unités de concentration

• La molalité

molalité = moles de soluté = n (mol) (mol/kg)


masse de solvant (kg) masse (kg)

• C’est la seule unité de concentration où le dénominateur exprime la


quantité de solvant plutôt que la quantité de solution. Ceci permet d’avoir
une unité de concentration qui est indépendante de la température (le
volume d’une solution dépend de la température).
Quelques autres unités de concentration

• La fraction molaire

cA = nb de moles de A
nb de moles de A + nb de moles de B + nb de moles de C…

• La fraction molaire est sans unité (mol/mol; les unités s’annulent)

• La somme des fractions molaires de toutes les composantes de la solution


est toujours égale à 1.

• Le pourcentage molaire est sa fraction molaire multipliée par 100%.


Voir exemples de calcul vus en classe.
La dilution

• La dilution consiste à préparer, à partir d’une solution mère, une


solution dont la concentration est moindre.

• Méthode : introduire, à l’aide d’une pipette, un volume déterminé de


solution mère dans une fiole jaugée, et ajouter de l’eau jusqu’au trait
de jauge.

• Constatation de base : le nombre de moles de soluté présent dans la


solution diluée est le même que dans l’échantillon de solution mère
prélevé.
La dilution

• Les problèmes de dilution peuvent donc être résolus par une méthode
algébrique avec la formule :

cconc x Vconc = cdil x Vdil


Les conversions d’unités

• Les concentrations sont toujours présentées comme une fraction où le numérateur représente la
quantité de soluté, et où le dénominateur représente la quantité de solution (ou de solvant).

• Lorsqu’on veut convertir des unités, il est préférable de se les représenter sous la forme d’une fraction.
Ainsi, on sépare les unités du numérateur et celles du dénominateur, et on peut les convertir
séparément.

• Exemple : voir les exemples dans les notes de cours.


Les aspects énergétiques de la mise en solution
La chaleur de dissolution

• La dissolution (passage en solution) d’un composé dans un solvant se fait selon 3 étapes
hypothétiques:

• Solvant pur → molécules de solvant séparées DH1 (> 0)


• Soluté pur → molécules de soluté séparées DH2 (> 0)
• Molécules de solvant et de soluté séparées → solution DH3 (habituellement < 0)

• Bilan : DHdiss = DH1 + DH2+ DH3 = chaleur de dissolution


• DHdiss peut être endothermique (> 0) ou exothermique (< 0) ; voir fig. 1.6 page 18.
Les forces intermoléculaires dans la
formation des solutions

• 3 types d’interactions lors de la mise en solution :

• Interactions solvant – solvant (A-A)


• Interactions soluté – soluté (B-B)
• Interactions solvant – soluté (A-B)

• Il y a donc plusieurs situations possibles.