Vous êtes sur la page 1sur 14

Stratégies Industrielles

S6
2019/2020
A.ZAHID
 Deux principales écoles de l’EI tracent
l’évolution de l’économie industrielle:
 - l’école de Harvard
 - l’école de Chicago.
 L’´ecole de Harvard a fourni des lignes
directrices à la politique de la concurrence.
 Le principe de cette école repose sur le
Paradigme ”SCP” : structure - comportement -
performance.
 La structure de marché (nb vendeurs,
différenciation, coûts...) influence le
comportement des entreprises (prix,
investissements...), ce qui détermine la
performance du marché (efficacité, variété...).
 L’´ecole de Chicago remet en cause le
paradigme SCP.
 L’´ecole de Chicago se développe en réaction :
approche comportement - performance -
structure.
 Le mécanisme régulateur du marché est la
libre concurrence entre les entreprises. Peu
d’actions sur la structure...
 Comportement, structure et performance
s’influencent mutuellement.
 Le fonctionnement du marché dépend de
plusieurs facteur, parmi les principaux se
trouve sa structure.
 La structure du marché représente les
caractéristiques qui influent sur le choix et les
stratégies des entreprises en matière du profits
attendu, le prix de vente, le volume de
production…
 Plusieurs structures sont envisagées selon le
nombre d’intervenants sur le marché (comme
est montré dans le tableau suivant:
 La structure du marché est analysée par l’étude
des éléments suivants:
 - Nombre d'acheteurs et de vendeurs
 - Barrières à l'entrée
 - Différentiation des produits
 - Politique gouvernementale
 - Intégration verticale
 - Diversification
 Le comportement des firmes sur le marché est
déterminé par
 - La publicité
 - La recherche et Développement
 - La fixation des prix
 - Les investissements
 - Les tactiques juridiques
 - Les choix du produit
 - L’entente
 - La fusion, Contrat
 La performance de l’entreprise sur le marché
est mesurée par:
 - Prix
 - Efficience de la production
 - Efficience allocative
 - Qualité du produit
 - Progrès technique
 - Profits
 Plusieurs définitions peuvent être données au marché
selon la considération qu’on veut lui donner, mais qui
posent des problèmes quant à la limitation de ce
marché:
- Le marché peut être défini comme une chaîne de
substituts. En partant d'un bien, on englobe ses
substituts, puis les substituts de ces substituts, etc,
jusqu‘à ce qu'il existe un écart assez important entre les
substituts.
 On dira que deux biens sont substituables si quand le
prix de l'un augmente, les quantités demandées de
l'autre bien augmente également.
- Le marché peut également être défini en fonction de la
corrélation entre les prix, comme indicateur de la
compétition.
Nombre d’acheteurs
1 Nombre fini Nombre infini
Nombre de 1 Monopole bilatéral enchères monopole
vendeurs Nombre fini Appel d’offre Oligopole oligopole
bilatéral
Nombre Monopsone oligopsone CPP
infini
 Chapitre I: Les Marchés Concurrentiels
La microéconomie s’est longtemps identifiée au
modèle walrasien, ce modèle reposait sur une
structure de marché définie à partir de la
concurrence pure et parfaite
. - la concurrence devait être pure: aucun des acteurs
ne pouvant agir unilatéralement et directement sur
le prix du marché.
- la concurrence devait être parfaite: tous les acteurs
disposant d’une information complète.
C’étaient les conditions requises pour que le marché
fonctionne à l’avantage des consommateurs, en
leur proposant un prix le plus bas possible.
 Le modèle de la CPP supposait que les cinq conditions
suivantes soient réunies :l’atomicité du marché, la
transparence, la fluidité, l’homogénéité et la mobilité.
- L’atomicité se caractérise par un grand nombre d’acheteurs.
- La transparence concerne l’information dont disposent les
consommateurs : elle se doit d’être totale.
- La fluidité est la possibilité, pour une entreprise, d’entrer
sur un marché ou d’en sortir sans coût (excessif ).
- L’homogénéité est celle du produit : il s’agit d’un produit
unique ou similaire.
- Enfin, la mobilité est celle des facteurs de production, le
travail et le capital, qui doivent pouvoir se déplacer selon les
besoins du marché.
 Le CPP suppose que toutes les cinq conditions
soient réunies, à défaut de quoi, la concurrence
est considérée comme imparfaite (il suffit
qu’une parmi les cinq ne soit pas vérifiée ).
 La réalité des marchés actuels montre que
aucunes des cinq conditions ne peut être
véritablement réalisée.

Vous aimerez peut-être aussi