Vous êtes sur la page 1sur 5

Deuxième Université Internationale des Pluies

Colloque international
Appel à communication sur le thème : « Décentralisation,
Diplomatie des villes et Objectifs du Développement durable »
Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC)/Yaoundé
3 et 4 septembre 2020

En collaboration avec l’université de Padoue (Italie), l’université de Douala (Institut Universitaire


Technologique, Institut des Beaux Arts de Nkongsamba), l’Ecole Nationale Supérieure des
Travaux Publics (ENSTP, Yaoundé, Cameroun), l’Institut des Relations Internationales du
Cameroun (IRIC) de l’université de Yaoundé II organise du 3 au 4 septembre 2020, un colloque
international pluridisciplinaire sur le thème “ Décentralisation, Diplomatie des villes, et
Objectifs du Développement durable (ODD) ”

Le colloque se fera en présentiel dans le respect des normes de distanciation et en ligne par
webinaire pour les intervenants et participants qui ne peuvent être physiquement à Yaoundé.

Les ouvrages issus de la première université internationale des pluies et publiés aux Editions
l’Harmattan seront présentés à l’ouverture du colloque.

Positionnement du colloque
Le colloque s’inscrit dans les festivités des dix ans du master CA2D – Coopération internationale
& décentralisée, Action humanitaire et Développement Durable de l’Institut des Relations
Internationales du Cameroun (IRIC) en coopération avec l’Université de Padoue/Italie. Le master
qui mobilise les enseignants camerounais et italiens, a formé des centaines de jeunes africains en
Action humanitaire, Coopération décentralisée et Management environnemental.

Le colloque est aussi une occasion pour rassembler les anciens étudiants du master, disséminés
dans les quatre coins du monde où ils se démarquent positivement de par leur professionnalisme
et leur expertise.

Contexte général et problématique


L’action internationale ayant une vocation diplomatique connait de profondes mutations
notamment avec l’émergence des gouvernements locaux et des villes. On parle de plus en plus de
la diplomatie des villes (Viltard.,2008, Viltard.,2010, Duhaime.,2018) qui trouve progressivement
sa place dans le champ théorique des relations internationales. La diplomatie des villes est d’une
certaine manière un phénomène multiforme en permanente réinvention. Elle ne cesse de jouir
d'une grande marge d'inventivité (Gallet.,2005). Malgré le fait qu’elle soit encore modeste dans les
faits, la diplomatie des villes a une grande importance symbolique. Elle est une nouvelle
manifestation et un bon révélateur de l'évolution des relations internationales dans un contexte
planétaire de plus en plus marqué par une forte décentralisation. La diplomatie des villes représente
aujourd’hui un défi intellectuel pour les théoriciens des relations internationales et d’une certaine
manière pour tous ceux qui s’intéressent aux questions urbaines et éducatives.
La diplomatie des villes incarne aussi la lisibilité que prend la décentralisation là où elle est mise en
place. Cette dernière, lorsqu’elle touche à toute l'action publique, elle met en place une réforme qui
conduit à de changements des pratiques à travers une soft révolution. Elle est supposée renforcer
le pouvoir local pour concevoir un nouveau modèle de l'action publique dont la matérialisation fait
appel à la diplomatie des villes. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’il faille désormais analyser
l’impact des ODD dans les pays africains. La décentralisation via la diplomatie des villes peut mieux
s’approprier des ODD. Il est pour cela important que les villes africaines s’arriment aux ODD.

Le processus de décentralisation en cours dans plusieurs pays africains oblige les collectivités locales
à s’impliquer plus dans la diplomatie des villes. Il faudrait toutefois que ceci se fasse en cohérence
avec l’Agenda 2030 sur les Objectifs du développement durable. Ainsi, le colloque à partir de la
thématique transversale « décentralisation, diplomatie des villes, et ODD », explore l’ensemble des
questions qui concernent le développement durable au niveau local. Le colloque constitue un
contexte de réflexion postcoloniale sur l’atteinte des Objectifs du Développement Durable dans
les pays africains à partir des villes. Les expériences de terrain et travaux de recherche des anciens
étudiants du master CA2D sont les bienvenues.

Axes thématiques
Le colloque est ouvert à des contributions provenant du monde académique, institutionnel,
professionnel, ONG. Huit principaux axes thématiques ont été retenus :
1. Axe 1 : Les expériences de villes durables en Afrique.
2. Axe 2 : Décentralisation et diplomatie des villes.
3. Axe 3 : Décentralisation, Action humanitaire et diplomatie des villes.
4. Axe 4 : Décentralisation, management environnemental (gestion des déchets, gestion des eaux usées, mobilité
durable, débidonvillisation, désordre urbain, espaces verts, accès à l’eau potable, gestion des cours d’eau
urbains, normalisation, etc) et diplomatie des villes.
5. Axe 5 : Politiques publiques locales, ODD et diplomatie des villes.
6. Axe 6 : Décentralisation, diplomatie des villes et Education au développement durable.
7. Axe 7 : Décentralisation, diplomatie des villes et Education interculturelle (pour le vivre ensemble).
8. Axe 8 : Santé globale, décentralisation et diplomatie des villes.

Bibliographie
Boissonade, J. (2015). La ville durable controversée. Les dynamiques urbaines dans le mouvement critique. Pétra
(Editions).
Burgos-Vigna, D. (2010). Démocratie participative et attractivité des villes en Amérique
latine. Mondes en développement, (1), 53-68.
Caron, P., & Châtaigner, J. M. (2017). Un défi pour la planète: les objectifs de développement durable en débat.
Editions Quae.
Cassaigne, B. (2009). La ville durable. Revue Projet, (6), 78-83.
Dubois, O., & Van Criekingen, M. (2005). La “ville durable” contre les inégalités sociales?
Compacité urbaine et gentrification à Bruxelles. Urbia: les cahiers du développement urbain durable, 2, 9-
18.
Duhaime, L. P. (2018). La légitimité internationale et nationale de l’action diplomatique des villes
québécoises. Potentia: Journal of International Affairs, 9, 7-17.
Egil, F. (2015). Les Objectifs de développement durable, nouveau «palais de cristal»?. Politique
africaine, (4), 99-120.
Elamé, E. (2017). La ville durable interculturelle. Editions L'Harmattan, 247 p.
Emelianoff, C. (1999). La ville durable, un modèle émergent: géoscopie du réseau européen des villes durables
(Porto, Strasbourg, Gdansk) (Doctoral dissertation, Orléans).
Emelianoff, C. (2002). Comment définir une ville durable. Villes et développement durable. Des
expériences à échanger, 3, 13-15.
Gallet, B. (2005). Les enjeux de la coopération décentralisée. Revue internationale et stratégique, (1), 61-
70.
Goita M. (2005). Jeux de pouvoir entre les différents acteurs de la décentralisation en Afrique de
l’Ouest. J.-L. Coll et J.-J. Guibbert (coord), L’aménagement au défi de la décentralisation en Afrique de l’Ouest,
Presse Universitaire du Mirail, 113-134.
Levy, A. (2009). La «ville durable». Paradoxes et limites d'une doctrine d'urbanisme
émergente. Esprit, (12), 136-153.
Mback, C. N. (2003). Démocratisation et décentralisation: Genèse et dynamiques comparés des processus de
décentralisation en Afrique subsaharienne. KARTHALA Editions.
Pellaud, F. (2011). Pour une éducation au développement durable. Editions Quae.
Peyroux, E. (2016). Circulation des politiques urbaines et internationalisation des villes: la stratégie
des relations internationales de Johannesburg. EchoGéo, (36).
Pondi, J. E. (2011). Repenser le développement à partir de l’Afrique. Yaoundé, Afrédit.
Raibaud, Y. (2015). Durable mais inégalitaire: la ville. Travail, genre et sociétés, (1), 29-47
Sawadogo, R. A., & Ouedraouo, K. D. (2001). L'état africain face à la décentralisation: la chaussure sur la
tête. KARTHALA Editions.
Theys, J., & Emelianoff, C. (2001). Les contradictions de la ville durable. Le débat, (1), 122-135.
Viltard, Y. (2008). Conceptualiser la «diplomatie des villes». Revue française de science politique, 58(3),
511-533.
Viltard, Y. (2010). Diplomatie des villes: collectivités territoriales et relations
internationales. Politique étrangère, (3), 593-604.

Coordonnateurs institutionnels du colloque


Salomon EHETH, directeur de l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC)
Carmelo MAIORANA, DICEA/Université de Padoue.

Coordonnateur scientifique du colloque


ESOH ELAME, Université de Padoue, Professeur invité à l’Institut des Relations Internationales
du Cameroun.

Comité d'organisation
L’Association des étudiants du master CA2D, Salomon EHETH, ESOH ELAME, DARJO
Valérie, Beatrice POMARO, Carmelo MAIORANA, Stéphane NGWANZA, Marthe EYANGO
Epse ASSIRA, Olga MBANG Epse WERIWOH, Mireille MANGA EDIMO Epse EWANGUE

Comité Scientifique
1. Salomon EHETH (IRIC /Université de Yaoundé II), Cameroun
2. ESOH ELAME, Université de Padoue/Italie
3. Carmelo MAIORANA, Université de Padoue/Italie
4. Vittorio COLIZZI, Université de Rome Tor Vergata
5. Laurent Charles BOYOMO ASSALA/ESSTIC/Université de Yaoundé II
6. Angela BARTHES, Aix-Marseille Université - IUT – France.
7. Georges NIKOLAOU, Université de Patras, Grèce.
8. Georges SAWADOGO, Université de Koudougou – Burkina Faso
9. Alain Didier OLINGA (IRIC /Université de Yaoundé II) – Cameroun
10. Fatima FALL, Université Gaston Berger, Saint Louis, Sénégal
11. Jacques ETAME, IUT/Université de Douala
12. ANGOUA NGUEA, Institut des Beaux Arts de Nkongsamba/Université de Douala
13. Pascal Charlemagne MESSANGA NYAMNDING (IRIC/Université de Yaoundé II)
14. Annie BEKA BEKA, Ecole Normale Supérieure de Libreville/Gabon
15. Jean-Emmanuel PONDI (IRIC /Université de Yaoundé II)/Cameroun
16. Véronique-Solange OKOME BEKA, Ecole normale Supérieure de Libreville, Gabon
17. W. MVOMO ELA (IRIC /Université de Yaoundé II)/Cameroun
18. Stéphane NGWANZA (IRIC /Université de Yaoundé II)/Cameroun.
19. Solange Kiki MVOUAKA (Ecole normale Supérieure de Libreville),
20. Yves Paul MANDJEM (IRIC /Université de Yaoundé II)/Cameroun
21. Jean Marc LANGE, Université de Montpellier
22. Paul Elvic BATCHOM (IRIC /Université de Yaoundé II)/Cameroun
23. Donatien NGANGA KOUYA, Ecole Normale Supérieure de l’Enseignement Technique
de Libreville/Cameroun
24. Auguste EYENE ESSONO (Ecole normale Supérieure de Libreville),
25. Anne Marilyse KOUADIO, Ecole Normale Supérieure d'Abidjan
26. Didier MULNET, RéUnifEDD, FECODD
27. Emmanuel WONYU (IRIC /Université de Yaoundé II)
28. Gabriel EBA EBE (IRIC /Université de Yaoundé II)
29. Maria Cristina LAVAGNOLO, Université de Padoue/Italie
30. Rémy MBIDA MBIDA (IRIC /Université de Yaoundé II)
31. BOUNOUNG FOUDA (IRIC/Université de Yaoundé II)
32. Félicité OWONA MFEGUE (IRIC /Université de Yaoundé II)
33. Marthe EYANGO Epse ASSIRA, (IRIC /Université de Yaoundé II)
34. Olga MBANG Epse WERIWOH, (IRIC /Université de Yaoundé II)
35. Mireille MANGA EDIMO Epse EWANGUE (IRIC /Université de Yaoundé II)

Consignes aux communicants


Les différentes contributions se feront en français ou en anglais.
Chaque contribution orale se fera dans une session thématique et va durer 15 minutes + 5 minutes
de discussion.
Les résumés sont à envoyer au plus tard le 15 juillet 2020 aux adresses michelelams86@gmail.com
et wambolecourant@yahoo.fr.

Le résumé (de 300 mots) comprendra : le titre, l'axe du colloque choisi, le nom de l’auteur, une
courte biographie et les coordonnées (institution, fonction, adresse postale, tel, email), 5 mots-clefs.
Le résumé met en évidence le contexte d’étude, les objectifs, la méthodologie et les résultats.
Le texte du résumé est à faire au format Office Word, en police Times New Roman de taille 12.
Une valorisation des actes du colloque se fera de la manière suivante :
- Publication d’un ouvrage collectif aux Editions l’Harmattan, collection « Etudes postcoloniales
du développement durable » coordonnée par ESOH ELAME, université de Padoue.
- Publication d’un ouvrage collectif aux Editions ISTE, collection « développement des territoires »
coordonnée par Angela BARTHES, Aix-Marseille Université – France.
- Publication d’un numéro spécial sur le thème « Villes et éducation au développement durable »
dans la revue Formazione & Insegnamento de l’université de Venise
- Publication d’un numéro spécial sur le thème « la diplomatie des villes » dans la revue came-
rounaise d’études internationales (ISSN 2618-1487) de l’Institut des Relations Internatio-
nales du Cameroun.

Les articles définitifs devront nous parvenir au plus tard le 15 octobre 2020.
Frais d'inscription
Etudiants : 5000 FCFA - Doctorants 10000 Fcfa, Enseignant-chercheur 20 000 FCFA,
Représentants des Institutions, des entreprises et autres professionnels 30 000 FCFA.
Les droits d'inscription comprennent : petit déjeuner, pause-café, les collations et le kit du
congressiste.

Principales dates à retenir


- 15 juillet 2020 : Date limite de réception des résumés de communication
- 25 juillet 2020 : Date de la décision du comité scientifique
- 30 juillet 2020 : Date limite d’inscription au colloque
- 3 – 4 septembre 2020 : Colloque international
- 15 octobre 2020 : Date limite d’envoi des communications retenues.

Secrétariat du Colloque
1. Lameu Michèle : michelelams86@gmail.com
2. Wambo Jean Ernest : wambolecourant@yahoo.fr.
3. Melchior Pierre Batoukini : mbatoukini@gmail.com