Vous êtes sur la page 1sur 2

Sujet 

: Le changement climatique : impacts sur le Maroc et options


d’adaptation globales.

Aujourd’hui plus que jamais, la question environnementale est devenue vitale, la


multiplication des catastrophes naturelles, la dégradation des ressources naturels, et autres,
sans toutes le résultat du réchauffement planétaire. Situer dans une région du monde plutôt
perturber, le Maroc n’en reste pas intacte. Face aux enjeux climatiques la Maroc a entrepris
plusieurs politiques visant à atténuer ses effets, cela dit, quels sont les horizons de c’est dites
politiques entrepris par le Maroc, et quel est son impact économique et social ? Le Maroc
s’offrira t’il autant que les autre pays du changement climatique ? Et est ce qu’il pourra
surpasser les risques qui l’entourent et s’adapter a c’est dernières ?

A la veille de l’ouragan d’Irma, qui frappa avec force la région de Miami, l’Etat américain
déclare l’état de catastrophe naturelle, un phénomène parmi tant d’autres, qui sont des
« fruits » du changement climatique. Causer principalement par l’activité humaine, le
changement climatique touche de manière plus au moins directe tout un chacun d’entre nous.

En effet ce phénomène est dû à la haute concentration des gaz à effet de serre dans
l’atmosphère, ces gaz en effet ont toujours existé dans l’atmosphère de façon naturelle. Mais,
depuis quelques dizaines d’années, les plus dangereux des gaz à effet de serre dont le CO2 ont
connu une augmentation exponentielle dont l’origine est loin d’être naturelle. Ce dernier a des
effets très préoccupants sur l’homme et l’environnement, en se situant dans la région MENA
(Moyen Orient et Nord d’Afrique) la Maroc est l’un des pays les plus concerné par le
réchauffement planétaire, l’une des régions les moins polluante au monde mais la plus
touchées par l’impact du changement climatique en terme de ressources ; dégradation de
l’écosystème, rareté des ressources, migration de la population..etc. Statistiquement parlant :
l’EHTP annonce suite une étude relative à l’impact du changement climatique sur les bassins
hydrauliques, une hausse de la température moyenne de 2.2 degré ainsi qu’une baisse de 16%
des précipitations. En effet la capitale eau disponible par habitant au Maroc a chuté de
2560M3/hab/an en 1960 à : 720m3/hab/an en 2008.

Face à cette situation le Maroc à entamer durant c’est dernières années plusieurs politiques
sectoriels afin d’atténuer les effets de ce phénomène. Le Maroc a adopté une stratégie de
développement durable, qui favorise l’équilibre entre les trois dimensions : environnement,
économie et sociale, ayant pour objectif mettre en œuvre une économie verte inclusive d’ici
2020. Cette stratégie nationale de développement durable englobe7 enjeux :  

1- La gouvernance
2- L’économie verte
3- La biodiversité
4- Le changement climatique
5- Le territoire sensible
6- La cohésion sociale
7- La culture

Afin de répondre a c’est enjeux, des politiques sectorielles en étais mises en place, tel que la
plan Maric Vert, le Plan haléotisse, et bien d’autres.

Ceci dit, le Maroc a adopté depuis 2009, une politique très ambitieuse en matière d’énergie
renouvelable en terme énergie solaire et énergie éolienne, prenant ainsi le haut de l’affiche
avec sa centrale scolaire Noor, qui vise à la production 582 mégawatts une fois finaliser, soit
presque 52% de la consommation énergétique.

En mettant l’environnement au cœur de ses stratégies nationales le Maroc, prouve sa grande


préoccupation envers l’environnement, faisant ainsi partie des 4 pays les plus écologique au
monde, au côté de Costa Rica, Bhoutan et l’Ethiopie. Les politique entrepris montre
aujourd’hui des avantages important, au niveau économique aussi bien que sociale.

Vous aimerez peut-être aussi