Vous êtes sur la page 1sur 2

Sujet 

La compétitivité globale et le positionnement du Maroc dans le système mondialisé.

Dissertation :

Dans un contexte de mondialisation accélérée et libre échange des capitaux de


marchandises le Maroc a choisi d’appréhender la complexité sur sa globalité et de
développer une expertise vers l’anticipation, la compétitivité au niveau micro
économique désigne l’aptitude d’une entreprise, un ensemble d’entreprises ou un
secteur à faire face à la concurrence et occuper une position forte sur le marche et au
niveau macro économique se définit comme l'ensemble des facteurs permettant à un
pays de générer de la croissance et d'améliorer le niveau de vie de ses habitants et le
positionnent du Maroc se définie comme la manière dont l’économie marocaine est
perçue sur ses clients et les investisseurs potentiels, quelle sont les actions et les
réformes mise en place pour le Maroc pour améliorer sa compétitivité et comment le
Maroc peut il renforcer sa compétitivité ? Et quelles actions publiques les autorités
doivent-elles engagés en priorité ? Pour traiter ce sujet on va suivre le plan suivant :
tout d’abord parler des réformes misent en place par le Maroc afin d’améliorer sa
compétitivité et les enjeux dont l’économie marocaine fait face et pour la deuxième
partie je vais parler des actions à faire pour renforcer la compétitivité du Maroc.

La compétitivité est un concept large qui ce ne limite pas à la l’aspect économique


uniquement, Mais intègre également les dimensions humaines, technologiques,
institutionnelles et environnementales. C’est pour cela le Maroc a mis l’accents sur ces
différents dimensions a fin de renforcer sa compétitivité à travers la mise en place des
réformes sectorielles : stratégie d’émergence, plan Maroc vert , tourisme vision 2020,
Mes tous ces efforts restent insuffisants face à un ensemble des contraintes et un
contexte mondialisé le premier enjeu de la compétitivité est d’équilibrer sa balance
commerciale devenue structurellement déficitaire depuis quelques années, notamment
en raison de la hausse de la facture énergétique et de l’accroissement de la demande
nationale, ce déficit met en lumière la faible compétitivité des exportations
marocaines. Ces dernières sont peu diversifiées, que ce soit en termes de produits
exportés ou de marché cible. L’essentiel des échanges internationaux se concentre
vers l’Europe, en particulier vers la France et l’Espagne. Les exportations marocaines
se caractérisent également par une faible valeur ajoutée : elles sont constituées pour
une grande part de réexportations, demi-produits et produits de consommation. Tous
ces efforts restent insuffisants donc quelles actions publiques les autorités doivent-
elles engagés en priorité 

Le Maroc peut stimuler sa compétitivité a travers la diversification de son offre,


le Maroc devrait non seulement favoriser ses exportations, mais aussi stimuler la
demande intérieure et accroître son PIB. Afin de consolider son développement, le
Royaume doit par ailleurs encourager les investissements privés, nationaux ou
internationaux, marquant une reprise après la crise financière internationale. Pour le
Maroc La nécessité de s’ouvrir vers l’international ne fait plus débat. La question est
de négocier les meilleures conditions dans le cadre des accords de libre-échange. Or, le
Maroc doit être en mesure de présenter des arguments de poids, à savoir une offre
qualitative et diversifiée, une main-d’œuvre qualifiée et un climat des affaires propice
au développement économique. Le Maroc peut stimuler sa compétitivité a travers
l’efficacité des institution gouvernementales, la qualité d’infrastructure, la stabilité
macro économique, la qualité du système de santé, l’efficience du marché du travail,
la formation, la création d’emploi…

Afin de renforcer la compétitivité du Maroc La nécessité de s’ouvrir vers


l’international ne fait plus débat. La question est de négocier les meilleures conditions
dans le cadre des accords de libre-échange. Or, le Maroc doit être en mesure de
présenter des arguments de poids, à savoir une offre qualitative et diversifiée, une
main-d’œuvre qualifiée et un climat des affaires propice au développement
économique.

Vous aimerez peut-être aussi