Vous êtes sur la page 1sur 6

La logistique et le système de production

Df : Un système de production d'une entreprise est un processus d'addition de valeur à des biens ou à des services qui
répondent à des objectifs de quantité, de prix, de qualité et de délai.

L’organisation des structures de production :


A - Les types de productions dérivées des quantités fabriquées.
La production unitaire : il s’agit de la fabrication d’un produit unique. Il est rare de constater la fabrication double du même
produit.

La production en série : à l’inverse de la production unitaire, la production en série est la fabrication d’un produit à la chaîne
et en quantités élevées.

B- Les types de productions dérivées de la structure du produit :

La production dite convergente : on parle de production convergente lorsque la fabrication du produit fini demande
l’utilisation d’un nombre très élevé de composants.

La production dite divergente : la production est dite divergente lorsqu’à partir une seule matière ou d’un nombre peu élevé
de composants, on obtient au bout de la chaine de production un nombre très varié de produis finis.

La production dite rectiligne : Il y a un écart peu important entre le nombre de matières premières et le nombre de produits
finis obtenus.

C- les types de productions dérivées de la nature de flux :

La production à flux poussé : Cette notion correspond à un système dans lequel la production est lancée aussitôt que les
matières premières sont disponibles

La production à flux tiré : Dans un système de production à flux tiré, la fabrication du produit en amont de la chaîne est
déclenchée uniquement par une commande du poste de travail client situé en aval.

La production à flux tendu : Le flux tendu correspond à une production régulière et maîtrisée de bout en bout.

D- Les types de productions dérivées des processus de production :

La production continue : il s’agit de la fabrication régulière de produits finis par une industrie.

La production discontinue : c’est la fabrication de produits finis par lots homogènes.

Les objectifs du système de production :

L’efficience : qui est le rapport entre les résultats obtenus et les moyens engagés. Pour atteindre cet objectif le responsable
de la production doit minimiser les coûts. Le premier coût que l’on cherche à réduire est celui du travail. L’organisation
scientifique du travail s’inscrit pleinement dans cette démarche.

La qualité : qui est une démarche qui bénéficie à l’activité, à l’image de l’entreprise, à l’organisation de la production.

La flexibilité : qui est un objectif essentiel pour répondre aux attentes des consommateurs qui exigent des produits de plus
en plus différenciés. L’entreprise doit être capable de moduler en quantité et en qualité ses productions. Elle doit disposer
pour cela d’un appareil de production modulable et de ressources humaines polyvalentes

Les enjeux de la production :


La flexibilité de l’appareil productif : pour favoriser la flexibilité de l'appareil productif celui-ci doit permettre une adaptation
rapide de la production aux évolutions de l'environnement

Maitriser les couts de production : maîtriser les coûts de productions : quelque soit la stratégie définie par la firme. Le
contexte concurrentiel nécessite une maîtrise des coûts pour rester compétitif.

Maitriser la qualité des produits : maîtriser la qualité des produits : un bien ou un service de qualité est celui qui satisfait le
besoin du client. La qualité doit donc être perçue par le client, correspondre à son attente. Elle permet à l'entreprise de
maîtriser ses avantages concurrentiels.

La relation entre le système de production et la logistique :

En termes de flux, la fonction logistique prend généralement le relais de la production. Une fois les articles produits, la
logistique a pour objet leur distribution aux clients (internes ou externes) au moindre coût dans le respect des délais et de la
qualité.

Le système d’information logistique


Df : Le système d'Information – SI - représente l'ensemble des éléments participant à la gestion, au traitement, au
transport et à la diffusion de l'information au sein de l'organisation.

Le SI et les fonctions d’entreprise :

L’entreprise-type peut se résumer ainsi :

1-Comptabilité et gestion de stocks : C’est la principale porte d’entrée de l’informatique dans l’entreprise.

2-L’Informatique bureautique : Organisation et gestion des informations locales à un individu

3-Ventes et marketing : Nécessité pour un vendeur de bien connaître :

Les produits, leurs prix

La disponibilité des produits

Le profil du client : volume d’achat, habitudes de consommation, préférences, …

4-Production et fabrication : L’informatique dans l’atelier et dans l’usine pour :

Baisser les prix de revient et augmenter la productivité

Fabriquer le bon produit au bon moment,

Fabriquer des produits en masse et à la demande.

5-Logistique et relation client-fournisseur : Harmonisation et automatisation des échanges de données entre :

SI comptable interne ;

Système de gestion des stocks ;

SI des fournisseurs.

6-Management et direction : Système d’information du « Patron » :

Tableaux de bord basé sur les indicateurs clés ;

Objectif : assister et faciliter la prise de décision ;


Le système d'information intègre plusieurs fonctions clés nécessaires à la réussite d'une entreprise.

>>> La fonction décisionnelle : le besoin d'information est en relation avec tous les métiers de l'entreprise.
L'information recueillie conduit l'entreprise à prendre des décisions variées telles que le lancement de l'organisation
sur un marché, le développement d'un nouveau produit, la réponse aux utilisateurs …

>>> La fonction technologique (système informatique) : les technologies mises en place, qu'il s'agisse des applications,
des ordinateurs ou des réseaux fluidifient le cycle des informations aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur de
l'entreprise.

>>> La fonction opérationnelle : le cycle de vie des informations est le suivant : acquisition de la collecte, traitement et
actualisation, stockage et diffusion.

>>> La fonction humaine : les acteurs du système d'information sont nombreux. Ils sont constitués du personnel de
l'entreprise et des acteurs externes (clients, partenaires, fournisseurs … )

Les objectifs du système d'information :

Identifier, collecter et diffuser les besoins d'informations des différentes activités.

Réduire les coûts de la collecte et du traitement des informations.

Actualiser les bases de données de l'entreprise.

Partager les informations entre les services et le personnel.

Rechercher et développer de nouvelles idées produites.

Connaître les clients d'un secteur d'activité donné.

Connaître les réglementations en cours.

Les risques encourus :

Intrusion, altération, destruction du système.

Infections par virus.

Incendie, dégâts des eaux, foudre.

Panne du système.

Les principaux outils de protection :

>>> Les anti-virus : ils luttent contre trois types de virus que sont les vers, les virus et les chevaux de Troie. Ils doivent être
mis à jour régulièrement et automatiquement via internet.

>>> Les anti-spams : ils ont pour rôle de filtre le courrier électronique pour évincer les spams publicitaires.

>>> Les anti spyware/adware : ils garantissent la sécurité et la confidentialité des données en luttant contre les chevaux de
Troie et les logiciels espions.
Logistique de distribution
Df : La politique de la logistique de distribution est l’organisation de la mise a disposition d’un produit ou d’un service, cette
mise à disposition peut être réalisée par un intermédiaire revendeur ou directement au consommateur.

L'organisation sera donc plus ou moins complexe selon l’organisation commerciale mise en place :

✓ Canal direct ou vente direct

✓ Canal long

✓ Canal court

✓ Canal long intégré

Les caractéristiques de la logistique de distribution :

Essentiellement consacrée à la gestion des flux de marchandises, la finalité de la logistique de distribution est
d’accomplir, dans les meilleures conditions économiques et les meilleurs délais, la livraison des commandes clients. Elle se
traduit par l’organisation et la réalisation des acheminements des marchandises depuis le lieu de prélèvement chez le
fournisseur (fabricant, distributeur…) jusqu’au lieu de consommation finale.

La logistique de distribution est fortement dominée par trois activités. La détermination des réseaux de distribution; la
gestion des flux de transport; la gestion des stocks sur l’ensemble du réseau de distribution (interne et externe).

Les enjeux de la logistique de distribution :

Multiplicité des intervenants : Il convient de bien organiser la circulation des informations et des marchandises.

Multi modalité des opérations de transport : L’éventualité d’utiliser différents modes de transport successifs pour les
acheminements exige, selon la nature et taille des colis, de faire le bon choix des emballages, des UTI (Unités de Transport
Intermodal) et de prévoir que les moyens de manutention adéquats sont disponibles à chaque point de transbordement ;

Respect des cahiers des charges clients : Les produis doivent être livrés en quantité et en qualité demandé, dans les délais
impartis.

Maîtrise des coûts logistiques : Réduction des parcours ; bon choix des prestataires ; meilleure combinaison de moyens ;
meilleur taux de remplissage des véhicules ;

Maitrise des risques liés à l’acheminement : (risques de transport, manutention et entreposage).

Logistique des retours : Organisation de la collecte et du retour des emballages vides…

Les contraintes de la logistique de distribution :

Il existe quatre types de contraintes :

✓ Contraintes liées aux marchandises

✓ Contraintes réglementaires

✓ Contraintes géographiques

✓ Contraintes techniques

Les missions du logisticien de distribution :

• Le logisticien de distribution est chargé :


✓ De l’organisation des livraisons

✓ De la détermination du réseau de distribution

✓ De la sécurité des colis acheminés

✓ De l’organisation des opérations

✓ De la mise en œuvre

✓ Du choix des prestataires logistiques

Gestion des stocks


(Technique d’optimisation des coûts de stockage)
Df : Le stockage est le placement intelligent des stocks afin de pouvoir retrouver facilement un ou des produits précis. Le
stockage, aussi appelé entreposage, répond à des règles afin de :

Garantir le maintien de la marchandise en bon état.

Optimiser l'espace ;

Assurer la sécurité des salariés.

Méthode de la gestion des stocks :

• 1-La méthode de réapprovionnement : elle consiste à commander à date fixe une quantité fixe.

• 2-La méthode de gestion à point de commande : elle adopte un système de commande à date variable mais à une
quantité fixe.

• 3-La méthode de recomplètement : elle consiste à passer la commande d’une quantité variable à date variable en
fonction de la demande.

• 4-La méthode de réapprovisionnement à la commande : il s’agit de commander à date fixe une quantité variable.

Techniques de la gestion des stocks :

➢ FIFO: first in first out (premier entré premier sorti)

➢ LIFO : last in first out (dernier entré premier sorti)

➢ CMUP : Coût unitaire moyen pondéré.

Le FIFO est une règle de gestion qui consiste à prélever les marchandises du stock en suivant l’ordre d’arrivée
chronologique. Ce fonctionnement permet de résoudre des problématiques de dégradation par le temps, denrées
périssables ou encore d’obsolescence.

CMUP : La méthode du coût unitaire moyen pondéré (CUMP) consiste à calculer un coût moyen pondéré en divisant le
total des coûts d’acquisition par le total des quantités acquises. Il s’agit d’une technique comptable de valorisation des
stocks reconnue fiscalement, la seconde étant la méthode PEPS.

Vous aimerez peut-être aussi