Vous êtes sur la page 1sur 3

L’équation (b) deviant

C’est de la même manière on transforme les dernieres équations de (5.2) et on obtient


l’expression des composantes de la résultante des forces externes en fonction de la composantes
du vecteur déplacement :

Le plan de résolution du problème de a théorie de l’élasticité en fonction des vecteurs


déplacements u, v, w se décline comme suit :
- Intégration des trois équations de Lamé (5.8)
- Vérification de la satisfaction des conditions aux limites (5.9)
- Détermination des composantes des déformations à partir des composantes du vecteur
déplacement (relation géométrique de Cauchy 5.3)
- Détermination des composantes des contraintes à partie des composantes des
déformations (loi de Hooke 5.6)

5.3 -Résolution des problèmes de la théorie de l’élasticité en fonction des


contraintes (sous force volumique constante)
Dans ce groupe de problème on se limite au cas où les forces volumiques sont constantes.
Cette considération permet de simplifier énormément certaines équations car en effet tous les
dérivées des composantes de la résultante des forces volumique X, Y, Z en fonction des
coordonnées x, y, z sont nulle. Avant la résolution du problème, attardons-nous sur les propriétés
des fonctions 𝜃 𝑒𝑡𝑆1 sous forme volumique constante. Pour cela considérons les équations de
Lamé (5.8), dérivons la première ligne par x, la deuxième par y et la troisième par z. Faisons la
suite et on obtient :

(𝜆 + 𝜇)𝛻2𝜃 + 𝜇𝛻2𝜃 = 0
(𝜆 + 2𝜇)𝛻2𝜃 = 0 donc 𝛻2𝜃 = 0 (5.10)
La fonction qui satisfaire l’équation (5.10) est appelée fonction harmonique. En conséquence si
dans un solide sollicité, les forces volumiques sont constantes alors la déformation est une
fonction harmonique.
En remplaçant dans l’équation (5.10) la déformation volumique par son expression de (4.3)

On a 𝛻2𝑆1 = 0 (5.11)
Ainsi sous force forces volumique constante, me premier invariant des contraintes est aussi une
fonction harmonique.
Etudions à présent la résolution des problèmes de la théorie de l’élasticité en fonction des
contraintes.
Ici les inconnus sont : 𝜎𝑥, 𝜎𝑦, 𝜎𝑧, 𝜏𝑥𝑦, 𝜏𝑦𝑥, 𝜏𝑥𝑧 les seules équations de (5.1) sont insuffisantes pour
trouver les six équations ci-dessus. C’est pour cela il est nécessaire d’augmenter les six équations
de continuités des déformations (5.4). Dans (5.4) il est nécessaire d’exprimer les composantes de
la déformation en fonction des contraintes

Pour les besoin d’utilisation pratique de l’équation (b) ci-dessus il faut exclut d’elle la contrainte
tangentielle. Pour cela dérivons par x la première équation, par y la deuxième et par z la
troisième. Additionnons ensuite les deux premières et soustrayons la troisième on a :

(C) dans (b) donne :

Vous aimerez peut-être aussi