Vous êtes sur la page 1sur 6

Corrigé TD N° 3 : Théories du commerce

international et Balance des paiements


12 Mars 2016

Rédigé par Massamba MBAYE et publié depuis Overblog

Université Virtuelle du Sénégal

Licence 1 en Sciences Economiques et  Gestion  


Année Universitaire 2014 – 2015  
Cours : Analyse Economique I 

Corrigé TD N° 3 : Théories du commerce international et Balance des paiements 

Exercice N°1

On vous donne les informations suivantes sur la quantité de facteur travail nécessaire pour
produire une unité de bien X  et une unité de bien Y dans les pays A et B:

  Bien X Bien Y
Pays A 5 heures 25heures
Pays B 40 heures 5 heures

Questions

1. Donner la spécialisation respective des deux pays en appliquant la thèse d’Adam SMITH.

2. Si le rapport d’échange international est X= 4Y, donner la spécialisation respective des


deux pays en appliquant la thèse de David RICARDO.

3. Calculer les gains en produits et en travail résultant de l’application de la thèse de David


RICARDO.
4. Si le rapport d’échange international est X= 10Y   la spécialisation peut-elle toujours
s’effectuer au sens de RICARDO? Justifier la réponse.

Exercice N°2

On vous donne les informations suivantes sur les dotations en facteur capital et en facteur
travail de deux pays Cet D:

Dotation en facteur travail


Dotation en facteur capital       
 
(K)
(W)
Pays C 3000 1500
Pays D 400 2000

Questions

1. Déterminer le pays relativement mieux doté en capital et le pays relativement mieux doté
en travail en appliquant la thèse de Hecscher-Ohlin-Samuelson.

 2.  Si nous avons deux biens X et Y dont la fabrication d’une unité nécessite les quantités de
facteurs capital et travail figurant dans le tableau qui suit:

Quantité de facteur capital Quantité de facteur travail


 
nécessaire (K) nécessaire (W)
Bien X 20 5
Bien Y 12 4

Donner la spécialisation respective des deux pays.

Exercice N°3

On vous donne les informations suivantes sur la balance des paiements d’un pays A pour
l’année N en milliards de FCFA: solde des assurances = 200, solde des transferts courants =
-140, solde du compte capital = -1520, solde du compte d’opérations financières = -5200,
erreurs et omissions = 40, exportations de marchandises = 6500, importations demarchandises
= 2300, solde des transports = - 160, solde des intérêts = 650, solde du tourisme = 900, solde
des dividendes = 150.

1. Calculer  le solde de la balance des paiements courants et le solde du compte capital et


d’opérations financières, quelle est la situation financière de ce pays?
2. en N+1, la balance des paiements enregistre les variations suivantes :une hausse des
importations de marchandises de 80%, une baisse des exportations de marchandises de 60%,
une détérioration  du solde des services de 40%, une amélioration du solde des revenus de
40%, une détérioration du solde des transferts courants den10%, un équilibre du compte
capital, un excédent de 300 milliards du compte d’opérations financières et une hausse des
erreurs et omissions de 20 milliards.

a. Calculer  le solde de la balance des paiements courants et le solde de la balance


globale en N+1.
b. Quelle est l’évolution des réserves de change de ce pays?

Exercice n°1

1) La spécialisation chez A.SMITH  Le pays qui a le coût absolu le plus faible pour la
production d’un bien  se spécialise dans ce bien ainsi le pays A se spécialise dans le bien X et
le pays B  dans le bien  Y ;

2) La spécialisation chez D.RICARDO  

Il faut deux conditions : les coûts d’opportunité pour la production d’un pays doivent être
différents et le rapport d’échange international doit être entre les deux coûts d’opportunité
pour la production d’un bien .Si ces deux conditions  sont respectées chaque pays va se
spécialiser dans la production du bien ou il le coût d’opportunité le plus faible.

 Vérification du respect de la première condition : avec le calcul des coûts


d’opportunité dans chaque pays :

- Pays A :  X/Y = 5h/25h =0,2      X =0,2Y                  

                 Y/X = 25h/5h = 5          Y = 5 X          

  Pays B   X/Y = 40h/5h = 8           X =8Y                      

                Y/X = 45h/40h =0,125   Y = 0,125X

Les coûts d’opportunité sont différents la première condition est respectée 

  Vérification du respect de la deuxième condition :          

Le  rapport d’échange international :

REI est : X=4Y ou Y = 0,25X         0,2 < 4 < 8      ou    0,125< 0,25 < 5

Le  rapport d’échange international est compris entre les deux coûts d’opportunité donc la      
deuxième condition est respectée.                                    
 Le pays A se spécialise dans  la production du bien X car il a le coût d’opportunité le plus
faible et le pays B dans le bien Y car il a le coût d’opportunité le plus faible.

3) Le calcul des gains en produit Pays A : il est  spécialisé dans le bien X  Avant la
spécialisation X= 0,2Yet avec la spécialisation : X=4Y il gagne 4Y-0,2Y = 3,8Y pour une
unité de X exportée Pays B : il est  spécialisé dans le bien Y .

Avant la spécialisation : Y = 0,125X et avec la spécialisation : Y=0,25X  il gagne 0,25X-


0,125X = 0,125X  pour une unité de Y exportée

 Le calcul des gains en travail                

  

Le calcul des gains en travail


        Pays A   Pays B    
    Avant  Apres   Avant  Apres
Bien X 5h 10h 40h ...
Bien Y 25h ... 5h 10h
Coûts 30h 10h 45h 10h
Economies ou
20h   35h  
gains en travail

Nous constatons un gain total en  travail de 55 heures

Si rapport d’échange international : REI est : X=10Y ou Y = 0,1X

La deuxième condition n’est plus respectée et il n’y aura pas de spécialisation :  0,2< 8<  REI
= 10 : le REI est hors des bornes symbolisées par les deux coûts d’opportunité.

Exercice n°2

Détermination du pays relativement mieux doté en capital  Il faut calculer les rapports K/W
pour chaque pays et le pays qui a le rapport K/W le plus élevé est relativement mieux doté en
capital. KC / WC = 3000/1500 = 2  
KD / WD =   400 /2000 = 0, 2

On voit que :   KC / WC    >   KD / WD            

Le pays C est relativement mieux doté en capital 

Détermination du pays relativement mieux doté en travail Il faut calculer les rapports W/K
pour chaque pays et le pays qui a le rapport le W/K  le plus élevé est relativement mieux doté
en travail.
WC /KC = 1500/3000 = 0, 50          

WD / KD = 2000/400= 5  On voit que :       WD / KD > WC /KC  

Le pays D est relativement mieux doté en travail.

Détermination du bien le plus intensif en capital : 


 
3)
Il faut calculer les rapports K/W pour chaque bien et les comparer.  

Le bien qui a le rapport K/W le plus élevé est plus intensif en capital.  

Kx/ Wx    =   20/5  = 4   
Ky/ Wy    =   12/4  = 3

On voit que :     Kx/ Wx    >  Ky/ Wy      Donc le bien X  est plus intensif en capital
réciproquement, le bien Y est plus intensif en travail. 

La spécialisation :

C’est le Pays C relativement mieux doté en capital qui va se spécialiser dans la production du
bien X qui est  plus intensif en capital. C’est le Pays D relativement mieux doté en travail qui
va se spécialiser dans la production du bien Y qui est  plus intensif en travail. 

Exercice n°3

1)  Calculer  le solde de la balance des paiements courants et le solde du compte capital et
d’opérations financières, quelle est la situation financière de ce pays?

a) Calcul des principaux soldes de la balance des paiements courants  

Solde commercial = X - M = 6500 - 2300  = 4200            

Solde des services = Solde du tourisme + Solde des transports + Solde des assurances

Solde des services = 900 – 160 + 200 = 940

Solde des revenus = Solde des intérêts + Solde des dividendes Solde des revenus = 650 + 150
= 800        

Solde des transferts courants Solde des transferts courants = - 140          

Solde de la balance des paiements courants  = Solde commercial +  Solde des services +
Solde des revenus +  Solde des transferts courants

Solde de la balance des paiements courants  = 4200 + 940 + 800 - 140 = 5800  
b) Calcul du solde du compte capital et d’opérations financières

Solde du compte capital =  - 1520

Solde du compte financier ou d’opérations financières =  - 5200      

Solde du compte capital et financier = Solde du compte capital + Solde du compte financier
ou d’opérations financières = - 6720

c) La situation financière de ce pays 


 Solde de la balance globale (ou soldes des opérations non monétaires) = Solde de la balance
des paiements courantes + Solde du compte capital et financier   = - 1520 – 5200 + 40  = -
880  = variation des réserves de change            

Les réserves de change de ce pays ont diminué de 800 milliards FCFA. 

2)  En N+1, la balance des paiements enregistre les variations :

 a. Calculer  le solde de la balance des paiements courants et le solde de la balance globale en
N+1. -          

Calcul des principaux soldes de la balance des paiements courants  

 Solde commercial = X - M = (6500 – (0,6*6500))  - (2300 + 0,8*2300) = - 1540          


 Solde des services = 940 – 0,4*940 = 564
 Solde des revenus = 800 + 0,4*800 = 1120        
 Solde des transferts courants
 Solde des transferts courants = - 140 + 0,1*(-140) = - 154           

Solde de la balance des paiements courants  = Solde commercial +  Solde des services +
Solde des revenus +  Solde des transferts courants

Solde de la balance des paiements courants  = - 1540 + 564 + 1120 - 154 = - 10  

- Calcul du solde du compte capital et d’opérations financières

Solde du compte capital =  0 Solde du compte financier ou d’opérations financières =  300      


Solde du compte capital et financier = Solde du compte capital + Solde du compte financier
ou d’opérations financières = 0 + 300 = 300 

b. L’évolution des réserves de change de ce pays

Solde de la balance globale (ou soldes des opérations non monétaires) = Solde de la balance
des paiements courantes + Solde du compte capital et financier   = - 10 – 300 + 60  = 350  =
variation des réserves de change            

Les réserves de change de ce pays ont augmenté de 350 milliards FCFA.

Vous aimerez peut-être aussi