Vous êtes sur la page 1sur 3

Mondialisation et transformation des Etats-Unis

Comme souvent avec les sujets utilisant la conjonction de coordination « et », il peut être intéressant de
formuler deux questions à partir de deux lectures du sujet:
1. En quoi la mondialisation transforme-t-elle les États-Unis?
2. En quoi cette transformation des États-Unis leur permet ou non de s'adapter à la mondialisation?
Autrement dit, pensez toujours à lire les sujets en jouant sur les deux termes qui sont mis en relation par le
mot « et ».
À partir de cette double question, on peut chercher à problématiser avec pertinence.
1. S'il s'agit de réfléchir aux interactions entre les effets de la mondialisation sur les États-Unis et leur
adaptation, encore faut-il réfléchir à ce que le terme« États-Unis» recouvre. Ici, il faut entendre aussi bien
l'État américain (et possiblement sa place dans le monde) que son économie, sa société, son système
politique ou son territoire.
Dès lors, ce sont ses multiples angles à partir desquels on peut argumenter. Pour synthétiser ces aspects
hétérogènes, faire intervenir a notion de« modèle américain» peut être intéressante car elle permet de
rassembler des dimensions pourtant différentes. Le modèle américain étant tout à la fois social, politique,
économique et géopolitique.
2. Une fois ces aspects explicités, la problématique saute aux yeux et consiste à interroger les capacités
d'adaptation et de résilience d'un modèle américain apparemment fragilisée par la mondialisation. Et, une
fois encore, on perçoit le caractère actuel d'un tel problème dans le contexte de l'élection et de l'action de
Donald Trump dont le principal objectif a toujours été de tenter de réhabiliter le modèle américain
traditionnel, celui d'une Amérique de petites villes industrielles dominantes qui aurait été abîmée par une
mondialisation néfaste pour les États-Unis.
3. Enfin, n'oublions pas le jeu d'échelle pour aborder une telle question dans la mesure où les transformations
de ce modèle varie en fonction des catégories sociales et plus encore des territoires concernés. Pose-t-on la
question à l'échelle mondiale, nationale, régionale, urbaine? Les transformations ne sont évidemment pas les
mêmes, d'où la justification du croquis de synthèse (centré sur le territoire américain) et qui invite à situer
ces transformations et ces dynamiques dans l'espace.
C'est donc un sujet synthétique, plutôt centré sur les questions intérieures mais vis-à-vis duquel on peut aussi
aborder quelques aspects extérieurs.
Introduction :
Pour Sylvain Cypel, les transformations socio-démographiques qui bouleversent actuellement les États-Unis
font naître Un Nouveau rêve américain en phase avec les évolutions de la globalisation. À ses yeux, la fin de
l'Amérique blanche, masculine, protestante du monde rural ou des villes industrielles, au profit d'une
Amérique plus cosmopolite, plus diverse, plus féminine, plus tertiaire, plus dynamique caractérise la
métamorphose d'un modèle américain plus que jamais adapté au monde globalisé. Mais évidemment, une
telle transformation des États-Unis s'accompagne de fortes résistances qu'il soulignait avant même l'élection
de Donald Trump en 2016. Mais Sylvain Cypel voit-il- juste? La transformation des États-Unis dans la

Mondialisation et transformations des EUA Page 1


mondialisation correspond-t-elle à une forme d'adaptation du système américain face à un processus qui le
déstabilise?
Car de toute évidence, la mondialisation ébranle les États-Unis. L'interdépendance croissante d'économies
toujours plus ouvertes, la multiplication et l'intensification des flux de toute nature, la puissance croissante
d'acteurs transnationaux de plus en plus influents, tous ces facteurs conduisent à. une recomposition des
États-Unis. Le système politique américain, comme sa société, son organisation territoriale ou son influence
extérieure sont affectés et transformés par la dynamique de la mondialisation. La perte apparente du
leadership économique et géopolitique, la concurrence croissante d'économies émergentes, la
désindustrialisation, la montée constante des inégalités sociales et territoriales, tout autant que les effets
persistants de la crise de 2008, tous ces éléments concourent pour dire que les États-Unis subissent les effets
déstabilisateurs d'une mondialisation qui se fait à leurs dépens. Cette perception négative de la
mondialisation est d'ailleurs de plus en plus partagée par une partie croissante d'Américains, à l'image des
électeurs de Donald Trump, notamment dans une Rust Belt longtemps acquise aux démocrates, séduits par
son discours (et ses actes désormais) protectionnistes. Pour autant, la mondialisation ne fait-elle que nuire au
modèle américain ? Fondé sur la liberté individuelle source d'une mobilité sociale méritocratique et ouverte à
tous, bref sur le rêve américain et le mythe du « self made man », ce modèle semble néanmoins conserver
une part de son attractivité. Car les États-Unis, dans la mondialisation, sont encore loin d'avoir perdu tous
leurs atouts: pêle-mêle le dollar, Hollywood, les drones, la Silicon Valley et les GAFA témoignent de cette
résilience d'un modèle américain qui conserve des capacités indéniables, une avance technologique et un
dynamisme uniques. En ce sens, si la mondialisation transforme incontestablement les États-Unis, ce n'est
pas forcément dans le sens d'un affaiblissement de son modèle qui semble au contraire conserver de
puissants ressorts. Aussi, ces mutations résultant de la mondialisation sont-elles en train de faire disparaître
le modèle américain et le rêve qui l'accompagne? Ou, au contraire, ces transformations permettent-elles une
redéfinition et par là-même une pérennisation de ce même modèle ?

De fait, comme la mondialisation conduit bien à une transformation et une redéfinition du modèle américain
à toutes les échelles (1), elle accélère la disparition de nombreux aspects traditionnels qui le caractérisaient
(2). Pour autant le met-elle vraiment en péril ? Pas vraiment car la mondialisation ne remet pas en cause tous
les fondements de ce modèle américain d'autant plus qu'elle lui offre de nouvelles opportunités pour se
perpétuer (3).
Problématique:
Les mutations provoquées par la mondialisation aux Etats-Unis : affaiblissent-elles ou renforcent-elles le
modèle américain?
1. La mondialisation: moteur d'une redéfinition du modèle américain
A. À l'échelle mondiale:
Concurrences économiques croissantes et crise d'un leadership géopolitique.
B. À l'échelle nationale:
Financiarisation, tertiarisation et désindustrialisation.

Mondialisation et transformations des EUA Page 2


C. À l'échelle régionale :
Recomposition et polarisation régionale entre territoires gagnants et zones industrielles et rurales perdantes.
D. À l'échelle urbaine: les effets de la métropolisation, entre ascension des métropoles mondiales, shrinking
cities et fragmentation socio-spatiale.
II. La mondialisation: un péril pour le modèle américain?
A. La fin de la prépondérance économique? : la perte relative de compétitivité et le poids à terme des déficits
jumeaux (commerciaux et budgétaires).
B. La fin de l'exceptionnalisme et de l'interventionnisme? :
Les effets des échecs extérieurs répétés et de la difficile adaptation à un monde de puissances émergentes
(en particulier face à la Chine).
C. La fin du rêve américain? :
La question de la crise des classes moyennes, de la hausse des inégalités et de la walmartisation dee emplois.
D. La fin d'une Amérique WASP ? :
Les effets des politiques migratoires depuis 1965 (lois Hart-Celler), du changement démographique et de ses
effets politiques.
III. La mondialisation: de multiples opportunités pour la pérennisation d'un modèle américain
transformé
A. Un modèle toujours très attractif et dynamique: recherches, universités, innovations, immigration, IDE,
exportations de biens culturels, vitalité entrepreneuriale ...
B. Un modèle résilient et réactif face aux contraintes économiques extérieures: privilège exorbitant du dollar,
révolutions des pétroles et gaz de schistes, réindustrialisation, robotisation, puissances financières et
normatives des FTN américaines en particulier dans les nouvelles technologies ...
C. Un modèle encore influent sur la scène internationale: avances technologiques en matière militaire, poids
diplomatique et alliances, extra-territorialité du droit américain, soft power multiforme.

Mondialisation et transformations des EUA Page 3