Vous êtes sur la page 1sur 8

 

RAM (Random Access Memory )

Les mémoires vives (RAM)


La RAM (Random Access Memory) fait partie de la mémoire principale de l’ordinateur qui
est directement accessible par le processeur. La RAM est utilisée pour y lire et écrire des
données auxquelles le processeur accède de manière aléatoire. La RAM est de nature
volatile, cela signifie que si l'alimentation est coupée, les informations stockées sont
perdues. La RAM est utilisée pour stocker les données actuellement traitées par la CPU. La
plupart des programmes et données modifiables sont stockés dans la RAM.

Il existe deux grandes familles de mémoires RAM (Random Acces Memory : mémoire à accès
aléatoire) :

 Les RAM statiques


 Les RAM dynamique

Les RAM statiques


Chaque bit d'une SRAM est formé par une bascule (latch) constituée par 4 à 6 transistors.
L'information stockée peut être maintenue sans dégradation pendant une centaine
d'heures. L'intérêt de ce type de mémoire est sa vitesse (quelques ns) mais son cout est
prohibitif. En effet, une bascule est composée de deux portes NOR constituée chacune de
deux transistors (soit un total de 4 transistors pour un bit d'information). En conséquence
on utilisera la SRAM lorsque le facteur vitesse est critique et notamment pour des
mémoires de petite taille comme la mémoire cache.

bascule RS constituée de 2 portes NOR

Les mémoires statiques sont composées de bascules. La bascule (latch ou flip-flop en


anglais) est composée de deux portes NOR (ou NAND) rétrocouplées, c'est-à-dire que la
sortie de l'une est raccordée à l'entrée de l'autre.
Le bascule RS comporte :

 deux entrées notées R (Reset) et S (Set)


 deux sorties désignées par Q et ¬Q qui ont normalement des valeurs inverses.

En fonctionnement normal les entrées R et S sont en position basse (ou à 0). On doit alors


mettre une des entrées en position haute (1) pour changer l'état de la bascule. L'étude de
la bascule RS montre que :

 la mise à 1 momentanée de S force Q à 1 et ¬ Q à 0


 la mise à 1 momentanée de R force Q à 0 et ¬ Q à 1
 la mise à 1 momentanée de R et S provoque une situation indésirable. Cela
provoque la mise à 0 de Q et ¬ Q. Lorsque S et R reviennent en position basse l'état
de la sortie est déterminé par la porte qui revient à 0 en premier.

On supposera que le cas R = S = 1, qui consiste à vouloir mettre la bascule à 0 et à 1 ne se


produira jamais.
On peut résumer le fonctionnement de la bascule RS par le tableau suivant :
Les RAM dynamiques
Chaque bit d'une DRAM est constitué par un transistor et un condensateur :

 le condensateur détermine la valeur du bit : le bit vaut 1 si le condensateur est


chargé, il vaut 0 dans le cas contraire.
 le transistor gère l'accès au condensateur

L'inconvénient des DRAM est que le condensateur possède une tendance naturelle à se
décharger. Pour que l'information reste cohérente, on va devoir réaliser
un rafraîchissement de la mémoire toutes les quelques millisecondes. Ce rafraîchissement
consiste à lire et à réécrire la donnée.
Les avantages de la DRAM sont :

 sa grande densité d'intégration (car un bit est représenté par un transistor),


 son faible coût de fabrication,
 sa faible consommation électrique (entre un sixième à la moitié de celle des SRAM).

En revanche le temps d'accès de la DRAM est plus important que celui de la SRAM (environ
50-70 ns).

Comparaison entre SRAM et DRAM


Etant donné les caractéristiques des SRAM et DRAM, on peut en déduire les propriétés
suivantes :

 les DRAM sont plus lentes que les SRAM car durant le rafraîchissement on ne peut
accèder aux données
 cependant, les DRAM ont une densité d'intégration plus grande que les SRAM : en
effet le coupe transistor + condensateur occupe moins de place que les 4 à 6
transistors des SRAM

En résumé :

 la SRAM est rapide mais chère


 la DRAM est lente mais bon marché

Réalisation d'une RAM 1-bit

la bascule (flip flop) est un circuit utilisés pour stocker un seul bit. Une seule bascule
représente deux états, dans lesquels les données sont stockées est représenté par 1 et
l'autre est représenté par 0. Un verrou SR a deux problèmes. Dans le verrouillage SR, le
système doit éviter S = R = 0. L'autre problème est que le problème de verrouillage correct
peut ne pas se produire lorsque la broche d'activation est haute. Pour résoudre ce
problème, une bascule JK est utilisée. La bascule JK est dotée d'un circuit de verrouillage SR
interne, mais elle a également une horloge installée. L'horloge résout ces deux problèmes.
JK flip flop a été nommé par le nom du designer Jack Kilby. L'horloge flip flop JK offre
également des fonctions supplémentaires. Il donne quatre combinaisons d'entrée, qui sont
la logique 1, la logique 0, aucun changement et la troisième est une bascule.

pour cette simulation on va utiliser le 74S73 DUAL JK FLIP FLOP, chaque fois que nous avons
besoin de deux bascules JK en même temps, le 74S73 DUAL JK FLIP FLOP IC est la meilleure
option. Il a une bascule interne de deux JK. Les deux ont une structure différente. Ils ne
dépendent même pas l'un de l'autre ou de quoi que ce soit. on peut même utiliser une
seule bascule sans utiliser l'autre
CARACTÉRISTIQUES 74LS73 DUAL JK FLIP-FLOP
 Il fonctionne pour tous les types d'appareils TTL / EMOS.
 Il pourrait stocker un seul bit comme les autres verrous, mais il a la capacité de
donner la bascule et aucun état de changement.
 74LS73 pourrait stocker deux bits en même temps.
 Il n’a pas d’état d’erreur ni d’état non valide comme certains autres verrous.
 Sa température de fonctionnement est de 0 à 70 degrés et la température de
stockage de charge est de -65 à 150 degrés.

FONCTIONNEMENT DU DUAL JK FLIP-FLOP

Pour comprendre 74LS73, nous devons d'abord comprendre le verrou SR. Dans SR Latch, il
y a deux entrées. Premièrement, l'un est Reset et le second est connu comme un ensemble.
La sortie doit être HIGH au moins une broche et une autre broche doit être à l'état LOW. Il y
a quatre états logiques dans lesquels le verrou SR fonctionne, c'est-à-dire lorsqu'il y a une
entrée différente sur les deux broches d'entrée, mais lorsqu'il y a les mêmes sorties, dans le
cas de 1,1, la sortie devient invalide. Donc, pour résoudre ce problème dans JK flip-flop, une
horloge interne a été installée. L'horloge contrôle le changement de sortie avec l'état
d'entrée.

La bascule JK propose deux loquets SR et quatre portes NAND comme vous pouvez le voir
dans l'image ci-dessous. Le premier verrou est utilisé comme maître et un autre verrou SR
est utilisé comme esclave. Les deux portes NAND et le verrou Slave SR donnent l'entrée au
Master SR Latch. La sortie du verrou esclave vers le maître aide la bascule JK à basculer.
impulsion. Le signal d'entrée du maître est connecté aux portes NAND. La sortie des portes
NAND a été attachée à une autre broche qui est connue sous le nom de broche d'horloge.
La broche d'horloge autorise uniquement la porte NAND

pour donner la sortie au maître lorsque l'HORLOGE reçoit une impulsion montante. Lorsque
l'horloge est BASSE, il n'y aura pas de sortie. La sortie sera ignorée en cas d'impulsion LOW.
La sortie de Master Latch sera donnée à l'esclave quand il y aura une impulsion HAUT à BAS
vers la porte d'entrée du verrou esclave. Ce processus d'horloge entre le maître et l'esclave
permet à la bascule de transférer les données du maître à l'esclave avec un signal de
synchronisatio

TABLE DE VÉRITÉ POUR JK FLIP FLOP


Pulsation de Inputs Outputs
l'horloge
CLK J K Q Q'
X 0 0 1 0
X 0 0 0 1
L-H 0 1 1 0
X 0 1 0 1
L-H 1 0 0 1
X 1 0 1 0
L-H 1 1 0 1
L-H 1 1 1 0

L-H: impulsion faible à élevée

X: Pas de changement d'impulsion


Simulation avec proteus:
Lorsque nous donnons à la logique 1 sur J et 0 sur K, alors nous recevons 1 sur Q et 0 sur Q',
et lorsque nous envoyons le 0 sur J et 1 sur K alors nous recevons 1 sur Q' et 0 sur Q. Tout
ce processus suivra la table de vérité comme nous l'avons mentionné ci-dessus. L'impulsion
d'horloge change continuellement avec le temps pour changer la sortie.

Nous allons maintenant comprendre ici les deux autres états. Maintenant, on applique la
logique HIGH au «J», on remarque que Q est tourné à 1, mais lorsque on essaye de
changer la logique en «J», cela ne sera pas affecté. Parce que cela montre qu'un peu a été
stocké dans une bascule. Pour supprimer le bit stocké, on utilise simplement le bouton de
réinitialisation. Dans les appareils numériques, cette fonction de réinitialisation peut être
effectuée numériquement. Le bouton de réinitialisation effacera le bit de toutes les broches
de sortie, mais si nous utilisons une autre méthode comme tourner «J» à LOW et «K» à
HIGH, le bit passera de Q à Q '. Ce passage n’est pas de Q à Q' ». Il vient du K.
pour le dernier état qui est un sur les deux entrées. Lorsque nous appliquons 1 sur les deux
entrées, le 1 sur la sortie bascule. La sortie ne sera pas stable. elle continuera à changer
avec la vitesse du signal d'horloge d'entrée. Ces quatre effets décrivent comment la bascule
va stocker les données et éviter d'envoyer les données invalides à partir de la bascule.

Conclusion
En général les mémoires dynamiques, qui offrent une plus grande densité d'information et
un coût par bit plus faible, sont utilisées pour la mémoire centrale, alors que les mémoires
statiques, plus rapides, sont utilisées lorsque le facteur vitesse est critique, notamment pour
des mémoires de petite taille comme les caches et les registres.

Vous aimerez peut-être aussi