Vous êtes sur la page 1sur 9

Introduction au capteur de gaz

Un capteur de gaz est un dispositif qui détecte la présence ou la concentration de gaz


dans l'atmosphère. En fonction de la concentration du gaz, le capteur produit une
différence de potentiel correspondante en modifiant la résistance du matériau à
l'intérieur du capteur, qui peut être mesurée sous forme de tension de sortie. Sur la base
de cette valeur de tension, le type et la concentration du gaz peuvent être estimé

Le type de gaz que le capteur pourrait détecter dépend du matériau de détection présent
à l'intérieur du capteur. Normalement, ces capteurs sont disponibles sous forme de
modules avec des comparateurs comme indiqué ci-dessus. Ces comparateurs peuvent
être réglés pour une valeur seuil particulière de concentration de gaz. Lorsque la
concentration du gaz dépasse ce seuil, la broche numérique passe à la position haute. La
broche analogique peut être utilisée pour mesurer la concentration du gaz.

Différents types de capteurs de gaz

Les capteurs de gaz sont généralement classés en différents types selon le type
d'élément de détection avec lequel ils sont construits. Vous trouverez ci-dessous la
classification des différents types de capteurs de gaz en fonction de l'élément de
détection qui sont généralement utilisés dans diverses applications :
Capteur de gaz à base d'oxyde métallique.

Capteur de gaz optique.

Capteur de gaz électrochimique.

Capteur de gaz basé sur la capacité.

Capteur de gaz calorimétrique.

Capteur de gaz acoustique.

Construction d'un capteur de gaz

De tous les types de capteurs de gaz énumérés ci-dessus, le plus couramment utilisé est
le capteur de gaz à base d'oxyde de métal et de semi-conducteur. Tous les capteurs de
gaz se composent d'un élément de détection qui comprend les parties suivantes

Couche de détection de gaz

Bobine de chauffage

Ligne d'électrodes

Céramique tubulaire

Électrode

L'image ci-dessous illustre les parties présentes dans un capteur de gaz d'oxyde
métallique
L'objectif de chacun de ces éléments est le suivant :

Couche de détection de gaz : C'est le composant principal du capteur qui peut être utilisé pour
détecter la variation de la concentration des gaz et générer le changement de résistance
électrique. La couche de détection de gaz est essentiellement une chimiorésistance qui
modifie sa valeur de résistance en fonction de la

La concentration d'un gaz particulier dans l'environnement. Ici, l'élément capteur est constitué
d'un dioxyde d'étain (SnO2) qui a, en général, un excès d'électrons (élément donneur). Ainsi,
lorsque des gaz toxiques sont détectés, la résistance de l'élément change et le courant qui le
traverse varie, ce qui représente le changement de concentration des gaz.

Bobine de chauffage : Le but de la bobine chauffante est de brûler l'élément de détection afin
d'augmenter la sensibilité et l'efficacité de l'élément de détection. Il est constitué de nickel-
chrome qui a un point de fusion élevé afin qu'il puisse rester chauffé sans être fondu.

Ligne d'électrodes : Comme l'élément de détection produit un très faible courant lorsque le
gaz est détecté, il est plus important de maintenir l'efficacité du transport de ces petits
courants. Les fils de platine entrent donc en jeu lorsqu'ils aident à déplacer efficacement les
électrons.

Électrode : Il s'agit d'une jonction où la sortie de la couche de détection est connectée à la


ligne de l'électrode. Ainsi, le courant de sortie peut circuler vers la borne requise. Une
électrode est ici faite d'or (Au -Aurum) qui est un très bon conducteur.

Céramique tubulaire : entre la bobine de chauffage et la couche de détection de gaz, il existe


une céramique tubulaire faite d'oxyde d'aluminium (Al2O3). Comme elle a un point de fusion
élevé, elle contribue à maintenir le brûlage (préchauffage) de la couche de détection, ce qui lui
confère une grande sensibilité pour obtenir un courant de sortie efficace.

Maille sur l'élément de détection : Afin de protéger les éléments de détection et la


configuration, un treillis métallique est utilisé par-dessus, qui sert également à
éviter/maintenir les particules de poussière entrant dans le treillis et à empêcher que des
particules corrosives n'endommagent la couche de détection de gaz.
Fonctionnement du capteur de gaz

La capacité d'un capteur de gaz à détecter les gaz dépend de la capacité du chimioréservoir à
conduire le courant. La chimiistance la plus couramment utilisée est le dioxyde d'étain (SnO2),
un semi-conducteur de type n qui possède des électrons libres (également appelé donneur).
Normalement, l'atmosphère contient plus d'oxygène que les gaz combustibles. Les particules
d'oxygène attirent les électrons libres présents dans le SnO2, ce qui les pousse à la surface du
SnO2. Comme il n'y a pas d'électrons libres disponibles, le courant de sortie sera nul. Le
graphique ci-dessous montre les molécules d'oxygène (couleur bleue) qui attirent les électrons
libres (couleur noire) à l'intérieur du SnO2 et l'empêchent d'avoir des électrons libres pour
conduire le courant.

a
Lorsque le capteur est placé dans l'environnement de gaz toxiques ou combustibles, ce
gaz réducteur (couleur orange) réagit avec les particules d'oxygène adsorbées et brise la
liaison chimique entre l'oxygène et les électrons libres, libérant ainsi les électrons libres.
Comme les électrons libres sont revenus à leur position initiale, ils peuvent maintenant
conduire le courant, cette conduction sera proportionnelle à la quantité d'électrons libres
disponibles dans le SnO2, si le gaz est hautement toxique, plus d'électrons libres seront
disponibles.

Comment utiliser un capteur de gaz ?

Un capteur de gaz de base possède 6 bornes dont 4 (A, A, B, B) agissent en entrée ou en


sortie et les 2 autres bornes (H, H) servent à chauffer la bobine. Parmi ces 4 bornes, 2
bornes de chaque côté peuvent être utilisées comme entrée ou sortie (ces bornes sont
réversibles comme indiqué dans le schéma de circuit) et vice versa.

Ces capteurs sont normalement disponibles sous forme de modules (illustrés à droite),
ces modules se composent du capteur de gaz et d'un circuit intégré de comparaison.
Voyons maintenant la description des broches du module de capteur de gaz que nous
utiliserons généralement avec un Arduino. Le module de capteur de gaz se compose
essentiellement de 4 bornes

Vcc - Alimentation électrique

GND - Alimentation électrique


Sortie numérique - Cette broche donne une sortie soit en logique haute, soit en logique
basse (0 ou 1), ce qui signifie qu'elle affiche la présence de tout gaz toxique ou
combustible à proximité du capteur.

Sortie analogique - Cette broche donne une sortie continue en tension qui varie en
fonction de la concentration de gaz appliquée au capteur de gaz.

Comme nous l'avons vu précédemment, la sortie d'un capteur de gaz seul sera très faible
(en mV), de sorte qu'un circuit externe doit être utilisé pour obtenir une sortie
numérique haute/basse du capteur. Pour cela, un comparateur (LM393), un
potentiomètre réglable, quelques résistances et condensateurs sont utilisés.

Le but du LM393 est d'obtenir la sortie du capteur, de la comparer avec une tension de
référence et d'afficher si la sortie est logiquement élevée ou non. Alors que le but du
potentiomètre est de fixer la valeur seuil du gaz au-dessus de laquelle la broche de sortie
numérique doit être élevée.

Le schéma ci-dessous montre le schéma de base du circuit d'un capteur de gaz dans un
module de capteur de gaz

Ici, A et B sont les bornes d'entrée et de sortie (elles sont réversibles - ce qui signifie
que n'importe laquelle des bornes jumelées peut être utilisée comme entrée ou sortie) et
H est la borne de la bobine de chauffage. Le but de la résistance variable est d'ajuster la
tension de sortie et de maintenir une haute sensibilité.

Si aucune tension d'entrée n'est appliquée à la bobine de chauffage, alors le courant de


sortie sera très faible (ce qui est négligeable ou approximativement 0). Lorsqu'une
tension suffisante est appliquée à la borne d'entrée et à la bobine de chauffage, la couche
de détection se réveille et est prête à détecter tout gaz combustible à proximité.
Supposons au départ qu'il n'y ait pas de gaz toxique à proximité du capteur, de sorte que
la résistance de la couche ne change pas et que le courant et la tension de sortie restent
également inchangés et soient négligeables (environ 0).

Supposons maintenant qu'il y ait un gaz toxique à proximité. Comme la bobine de


chauffage est préchauffée, il est maintenant facile de détecter tout gaz combustible.
Lorsque la couche de détection interagit avec les gaz, la résistance du matériau varie et
le courant qui circule dans le circuit varie également. Ce changement de variation peut
alors être observé au niveau de la résistance de charge (RL).

La valeur de la résistance de charge (RL) peut être comprise entre 10KΩ et 47KΩ. La
valeur exacte de la résistance de charge peut être sélectionnée par étalonnage avec la
concentration connue du gaz. Si la résistance de charge est faible, le circuit est moins
sensible et si la résistance de charge est élevée, le circuit est très sensible.

Applications des capteurs de gaz

 Utilisé dans les industries pour surveiller la concentration des gaz toxiques.
 Utilisé dans les ménages pour détecter les incidents d'urgence.
 Utilisé sur les sites des plateformes pétrolières pour surveiller la concentration
des gaz qui sont libérés.
 Utilisé dans les hôtels pour éviter que les clients ne fument.
 Utilisé pour le contrôle de la qualité de l'air dans les bureaux.
 Utilisé dans les climatiseurs pour surveiller les niveaux de CO2.
 Utilisé dans la détection des incendies.
 Utilisé pour vérifier la concentration des gaz dans les mines.
 Analyseur d'haleine.
Simulation:

Vous aimerez peut-être aussi