Vous êtes sur la page 1sur 2

TOURISME EN ARMÉNIE

Avec ses vallées encaissées, ses reliefs montagneux et son absence d'ouverture vers la mer,
l'Arménie est sans conteste l'un des pays les plus enclavés du monde.
Le tourisme arménien est un secteur clé de l’économie arménienne depuis les années 1990.
Bien que relativement petite, l’Arménie a quatre sites du patrimoine mondial de l’UNESCO.
Malgré les problèmes internes et externes, le nombre de touristes augmente presque
constamment depuis 2007. Les touristes se reposent principalement à Erevan, la capitale, où se
trouve la majorité des agences de voyages et des hôtels.

Le statistique
Année Quantité %±
2007 510,000 -
2008 588,000 + 15%
2009 575,000 - 2%
2010 678,000 + 18%
2011 758,000 + 12%
2012 844,000 + 11%
2013 1,082,000 + 28%
2014 1,204,000 + 11%
2015 1,192,120 - 1%
2016 1,260,000 + 6%
2017
2018
2019

Il y a de nombreuses activités de plein air qui peuvent être organisées en Arménie. Les lieux les
plus remarquables pour les activités de plein air sont Tsaghkadzor, Jermuk et Dilijan qui sont
connus comme stations de montagne, qui sont en dehors de la capitale.
Monuments architecturaux
L’Arménie a une longue histoire et une riche culture. En Arménie il y a plus de 4 mille
monuments uniques, qui peuvent être divisés en 4 groupes – préhistorique, hellénistique,
médiéval et nouveau (moderne).
Si vous êtes intéressé à explorer les grottes que Syunik est l'endroit idéal à visiter, il est très
bien connu pour ses caces et il est plus riche que Vayots Dzor. Un autre endroit exceptionnel
pour les explorations est Zorats Qarer (Karaunj) qui se trouve à Sisian. C'est l'un des plus
anciens observatoires du monde, également connu pour être Arménien Stonehenge. Les
archéologues ont dit que Karaunj est encore plus vieux que l'observatoire anglais.
Repos actif et tourisme extrême
Le paysage montagneux de l’Arménie a toujours été intéressant pour les grimpeurs. Ici, toutes
sortes d’alpinisme se développent – escalade, écotourisme, conquêtes de pics, etc.
Dans les années soviétiques, l’alpinisme et le tourisme de montagne ont été développés en
Arménie. Il y avait une fédération de l’alpinisme, et de nombreux instituts et autres
organisations avaient leurs propres alpclubs. En 2011, la Fédération arménienne d’alpinisme et
de tourisme de montagne a été créée. Elle regroupe de nombreux clubs touristiques locaux et
clubs alpins, et organise divers événements qui favorisent le développement du tourisme
extrême dans le pays.
Ziplain
Pour les amoureux extrêmes, il y a un super endroit appelé Lasticer dans la région de Tavouche .,
le 26 juillet 2015, le premier vol à Ziplain a été effectué en Arménie. Au cours de la prochaine
année, le nombre de visiteurs a dépassé 10 000.
La compagnie “Yell Extreme Park” a été la première en Arménie à proposer des vols sur la
tyrolienne. En outre, le territoire du parc peut être pratiqué, le parapente, le VTT et l’escalade
dans le parc de la corde, participer à des excursions.

Activités d’hiver
Dans certaines stations de montagne en Arménie, en particulier Tsaghkadzor et Jermuk, il existe
des possibilités de loisirs hivernaux, où vous pouvez faire du ski, du snowboard et pratiquer
d’autres sports d’hiver.

Sites de signature de l'Arménie

Le Matenadaran
Le Matenadaran ou Institut Machtots de recherches sur les manuscrits anciens est l'un des plus
riches dépôts de manuscrits et de documents au monde. Il compte plus de 17 000 manuscrits et
environ 300 000 documents d'archives. Il a été créé en 1959 le troisième mars. Autrefois, il
s'appelait l'Institut culturel et historique. Tous les touristes sont au courant de cet endroit et en
raison de leur volonté de visiter Matenadaran ils visitent l'Arménie.
Et devant Matenadaran, il y a aussi un autre endroit vraiment amusant que les touristes aiment,
c’est-à-dire Ponchikanots. Vous pouvez y manger les beignets les plus délicieux du monde.

Le monastère de Geghard

Geghard, ou encore Sainte-Lance de Geghard, est un monastère arménien situé dans la


regionde Kotayk, près d'Erevan. Le complexe a été fondé au XIII siècle.

C'est un autre lieu touristique emblématique de l'Arménie. Elle a une riche histoire et est très
précieuse pour la culture arménienne.

Dans le monastère de Geghard, il y a aussi beaucoup de desserts traditionnels. Par exemple, la


« gata » arménienne, la lavasse aigre et les « fruits séchés sud-jukh » arméniens.

Le Temple de Garni

Le Temple de Garni est le seul temple grec hellénistique subsistant en Arménie. C'est un temple
ionique, païen situé dans le village de Garni. C'est le symbole le plus connu de l'Arménie
préchrétienne.