Vous êtes sur la page 1sur 8

Barde

epuis l’apparition du langage, les êtres doués de


conscience racontent des histoires. Le barde est un
conteur, un artiste dont la sensibilité lui permet de
puiser dans le pouvoir de ces histoires, de ces mythes
universels qui parlent à toutes les créatures et qui
évoquent la substance de la création.

La musique du monde Le goût du voyage


Les bardes ne sont pas que des musiciens, des trou- Bien que certains s’attirent les faveurs de riches
badours, des conteurs ou des saltimbanques : ils mécènes, les bardes vivent généralement en donnant
se démarquent par un réel don pour l’art qui va des représentations en échange du gîte et du couvert
au-delà du simple talent. Leur passion est si intense là où ils s’arrêtent, avant de reprendre leur route.
et authentique qu’ils peuvent donner vie et subs- S’il est vrai que le confort d’un riche bienfaiteur est
tance à ce qu’ils interprètent et façonner la magie agréable, les bardes sont possédés par un esprit
par le verbe, la musique et la danse, comme un mage d’aventure et, quels que soient leurs dons ou la qualité
le ferait par des incantations. La justesse de leur in- de leurs œuvres, leur art doit être nourri par l’expé-
terprétation et la puissance des émotions qu’ils rience. Cela en fait de grands voyageurs, fréquemment
véhiculent font vibrer la fibre même de la réalité, polyglottes et toujours capables de s’adapter à de
leur permettant de puiser dans la magie brute du nouvelles situations et de nouvelles cultures. Cette
monde. Tout comme ceux qui usent de pouvoirs soif de découverte fait aussi des bardes des aventu-
divins ou profanes, les véritables bardes ont connu riers dotés d’un large éventail de compétences et de
l’Éveil, ils entendent la mélodie du monde et peuvent talents, instruits et attentifs, et des orateurs extraor-
l’utiliser pour produire de la magie. dinaires qui modulent leur discours habilement pour
convenir à leur auditoire. Chaque nouveauté est une
source d’inspiration, chaque danger est une aventure
Enseignement bardique épique. Pour un barde, rejoindre un groupe d’aven-
turiers est l’occasion rêvée de relater les exploits de
La plupart des bardes rejoignent des collèges bar- plusieurs héros et, qui sait, peut-être de les accompa-
diques dont certains, comme le collège des conteurs gner dans la légende
ou celui des bateleurs, sont de véritables institu-
tions possédant des terres et auréolées d’un grand
prestige. Au sein de ces collèges, ils ont l’occasion Engagement martial
d’apprendre de leurs pairs et de raffiner leur art
dans un environnement fertile, en suivant ou en éla- Les bardes en quête d’aventures épiques s’engagent
borant les traditions établies. parfois dans une armée pendant un temps. Ils font
des officiers extraordinaires, capables de retourner le
cours d’une bataille grâce à leur magie et leur capa-
Une réputation trouble cité à galvaniser les troupes, mais la vie régimentaire
est pesante pour un barde et peu d’entre eux en font
En raison de leur magie d’illusion et de contrôle une carrière. Qu’ils aient été soldats ou non, la vie de
mental, les bardes ont souvent une réputation sul- voyage des bardes exige qu’ils soient capables de se
fureuse, à mi-chemin entre l’artiste incompris défendre si leur langue d’or venait à leur faire défaut
et l’escroc. L’emprise mentale, en particulier, est ou lorsque leur goût pour les épopées les incite à s’im-
perçue par la plupart des civilisations comme un proviser défenseurs des innocents. Ce sont souvent
crime magique grave et le barde qui est surpris à des combattants agiles qui mêlent acrobaties et tours
utiliser ses talents de manière frauduleuse doit s’at- de passe-passe pour désorienter leurs ennemis, les
tendre à être jugé sans ménagement. humilier et les vaincre avec panache

116
« J’entends la musique de la création. Je vois le beau en toute chose, je sais peindre non l’image, mais la vérité de
mon sujet. Cette extase du beau et du bon, je veux la faire connaître à tous, dussé-je moi-même m’éteindre à la pour-
suite d’une étoile plus brillante que la mienne », Laila Ollagar, fameuse aventurière et troubadour de Ghardat,
notamment auteure de l’Injuste Suzerain, recueil relatant la vie et l’œuvre de Tamerakh le Destructeur.
117
Aptitudes de classe L’importance de la représentation

T ous les bardes acquièrent les aptitudes


de classe suivantes :
Les bardes peuvent apprendre n’importe quelle com-
pétence, au gré de leur curiosité. La Représentation est
cependant pratiquée par la quasi-totalité des bardes.
Cette compétence permet en effet de chanter, faire
Niveau 1 porter sa voix loin, raconter un récit de manière pas-
sionnante et globalement d’attirer l’attention comme
la bienveillance du public. Quand un barde, un musi-
Points de vie cien, un danseur, un acrobate ou n’importe quel artiste
de rue se donne en spectacle, la somme qu’il récolte
Dés de vie : 1d8 par niveau de barde dépend étroitement de sa performance en Représen-
Points de vie au niveau  1 : 8 + votre modificateur de tation. Un barde qui ferait l’impasse sur cette maîtrise
Constitution serait condamné à jouer les figurants dans les pièces
Gain de points de vie à partir du niveau  2 : 1d8 (ou 5) + de théâtre, ou bien les accompagnateurs discrets dans
votre modificateur de Constitution à chaque niveau un groupe de musicien : même si techniquement il a
de grandes qualités, il lui manque une sorte d’aura
Maîtrises artistique.

Armures : armures légères


Armes  : arbalètes de poing, armes courantes, cimeterres,
épées courtes, épées longues, rapières Équipement
Outils : trois instruments de musique au choix
Langues : deux langues communes Vous débutez avec l’équipement suivant, en plus de tout maté-
Jets de sauvegarde : Dextérité, Charisme riel conféré par votre historique :
Compétences : trois au choix (a) une rapière, (b) une épée longue, (c) un cimeterre ou
(d) une arme courante
(a) un sac de diplomate ou (b) un sac de bateleur
(a) un luth ou (b) un autre instrument de musique au choix
Le barde Une armure de cuir et une dague

Sorts Emplacements de sort par niveau


Bonus de mineurs Sorts de sort
Niveau maîtrise Aptitudes connus connus 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e
1 +2 Sorts, Inspiration bardique (d6) 2 4 2
2 +2 Touche-à-tout, Chant réparateur (d6) 2 5 3
3 +2 Collège bardique, Expertise 2 6 4 2
4 +2 Augmentation de caractéristique 3 7 4 3
5 +3 Inspiration bardique (d8), Fontaine 3 8 4 3 2
d’inspiration
6 +3 Contre-charme, aptitude de Collège 3 9 4 3 3
7 +3 - 3 10 4 3 3 1
8 +3 Augmentation de caractéristique 3 11 4 3 3 2
9 +4 Chant réparateur (d8) 3 12 4 3 3 3 1
10 +4 Inspiration bardique (d10), Expertise, 4 14 4 3 3 3 2
Secrets magiques
11 +4 - 4 15 4 3 3 3 2 1
12 +4 Augmentation de caractéristique 4 15 4 3 3 3 2 1
13 +5 Chant réparateur (d10) 4 16 4 3 3 3 2 1 1
14 +5 Secrets magiques, aptitude de Collège 4 18 4 3 3 3 2 1 1
15 +5 Inspiration bardique (d12) 4 19 4 3 3 3 2 1 1 1
16 +5 Augmentation de caractéristique 4 19 4 3 3 3 2 1 1 1
17 +6 Chant réparateur (d12) 4 20 4 3 3 3 2 1 1 1 1
18 +6 Secrets magiques 4 22 4 3 3 3 3 1 1 1 1
19 +6 Augmentation de caractéristique 4 22 4 3 3 3 3 2 1 1 1
20 +6 Inspiration supérieure 4 22 4 3 3 3 3 2 2 1 1
118
Sorts
Vous avez appris à détisser la trame de la réalité pour la refaçonner selon vos désirs et votre inspiration. Votre immense ré-
pertoire musical compte ainsi des sorts que vous savez accorder à diverses situations.

barde, vous pouvez sélectionner l’un des sorts de barde que


Sorts mineurs vous connaissez pour le remplacer par un autre sort issu de
la liste de sorts du barde (qui doit lui aussi être d’un niveau
Vous connaissez deux sorts mineurs que vous choisissez pour lequel vous disposez d’un emplacement de sort). Cette
parmi la liste de sorts du barde. Vous choisissez d’autres liste figure dans le livre Grimoire.
sorts mineurs de barde au fil de votre progression, comme le
montre la colonne Sorts mineurs connus de la table Le barde. Caractéristique magique
Emplacements de sort Le Charisme est la caractéristique magique associée aux sorts
du barde. Votre magie émane de la ferveur de vos interpré-
La table Le barde vous indique le nombre d’emplace- tations musicales et oratoires. Vous recourez au Charisme
ments de sort dont vous disposez pour lancer des sorts du chaque fois qu’un sort de barde fait référence à votre caracté-
1er niveau et plus. Pour lancer un tel sort, vous devez dépen- ristique magique. En outre, vous appliquez votre modificateur
ser un emplacement d’un niveau au moins égal à celui du de Charisme lorsqu’il s’agit de déterminer le DD de sauve-
sort. Vous récupérez tous vos emplacements de sort lorsque garde des sorts de barde que vous lancez et lorsque vous
vous terminez un repos long. effectuez un jet d’attaque dans le cadre d’un sort de barde.
Si vous connaissez par exemple le sort soins et disposez d’un
emplacement du 1er niveau et d’un emplacement du 2e niveau, DD de sauvegarde des sorts = 8 + votre bonus de maîtrise
vous pouvez le lancer en dépensant l’un ou l’autre de ces + votre modificateur de Charisme
emplacements. Modificateur d’attaque des sorts = votre bonus de maî-
trise + votre modificateur de Charisme

Sorts connus du 1er niveau et plus


Rituels
Vous connaissez quatre sorts du 1er niveau de la liste des
sorts de barde, que vous choisissez. Vous avez la possibilité de lancer comme rituels les sorts
La colonne Sorts connus de la table Le barde indique à quel de barde que vous connaissez et qui comportent le mot-clé
rythme vous apprenez et choisissez de nouveaux sorts de « rituel ».
barde. Chacun de ces sorts doit être d’un niveau pour lequel
vous disposez d’un emplacement de sort. Ainsi, lorsque vous Focaliseur
atteignez le niveau 3 de barde, vous pouvez apprendre un
nouveau sort du 1er niveau ou choisir un sort du 2e niveau. Vous pouvez vous servir d’un instrument de musique
Par ailleurs, lorsque vous acquérez un nouveau niveau de comme focaliseur de vos sorts de barde.

Inspiration bardique
Vos paroles et vos interventions musicales ont le don d’inspirer autrui. Pour recourir à cette aptitude, vous y consacrez
une action bonus à votre tour de jeu en choisissant une créature autre que vous dans un rayon de 18 m. Si la créature vous
entend, elle reçoit un dé d’Inspiration bardique (d6).

Lors des dix prochaines minutes, la créature en question pourra lancer ce dé et en ajouter le résultat à un unique test de
caractéristique, jet d’attaque ou jet de sauvegarde effectué par elle. La créature peut attendre d’avoir lancé le d20 corres-
pondant avant de décider d’utiliser le dé d’Inspiration bardique, à condition de ne pas attendre sciemment que le meneur
annonce la réussite ou l’échec du jet. Une fois le dé d’Inspiration bardique dépensé, on ne peut plus le réutiliser. Une créa-
ture donnée ne peut en outre disposer de plus d’un dé d’Inspiration bardique à la fois.

Vous pouvez recourir à cette aptitude un nombre de fois égal à votre modificateur de Charisme (minimum de un). Après
avoir terminé un repos long, ce quota est réinitialisé.

Votre dé d’Inspiration bardique évolue au fil de votre acquisition de niveaux de barde. Il s’agit ainsi de 1d8 au niveau 5, de
1d10 au niveau 10, et enfin de 1d12 au niveau 15.

Touche-à-tout
À partir du niveau 2, vous pouvez ajouter la moitié de votre bonus de maîtrise (arrondir à l’inférieur) à tous vos tests de ca-
ractéristique auxquels vous n’appliquez pas déjà votre bonus de maîtrise.
119
Chant réparateur
À partir du niveau 2, vous êtes capable par la musique ou l’art oratoire de redonner de la vitalité à vos alliés
blessés dans le cadre d’un repos court. Toutes les créatures amicales (y compris vous) qui entendent votre inter-
prétation et récupèrent des points de vie à la fin du repos court pour avoir dépensé un ou plusieurs dés de vie
peuvent ajouter 1d6 à ces points de vie regagnés.

Ces points de vie supplémentaires augmentent à certains niveaux de barde : 1d8 au niveau 9, 1d10 au niveau 13
et 1d12 au niveau 17.

Collège bardique
Au niveau 3, vous vous plongez dans les techniques poussées du collège bardique de votre choix, entre le collège
des conteurs et le collège des bateleurs, tous deux détaillés à la fin de la description de la classe. Ce choix vous
confère des aptitudes aux niveaux 3, 6 et 14.

Expertise
Au niveau 3, choisissez deux de vos maîtrises de compétence. Votre bonus de maîtrise est doublé pour tout test
de caractéristique associé à l’une ou l’autre de ces compétences.

Au niveau 10, vous pouvez sélectionner deux autres maîtrises de compétence auxquelles appliquer cette aptitude.

Augmentation de caractéristique
Lorsque vous atteignez le niveau 4, puis les niveaux 8, 12, 16 et 19, vous pouvez augmenter de 2 la valeur de ca-
ractéristique de votre choix ou augmenter de 1 deux valeurs de caractéristique de votre choix. Conformément à
la règle habituelle, vous ne pouvez pas dépasser une valeur de 20 par le biais de cette aptitude.

Fontaine d’inspiration
Une fois que vous avez atteint le niveau 5, vous récupérez votre quota d’Inspiration bardique chaque fois que
vous terminez un repos, court ou long.

Contre-charme
Au niveau 6, vous gagnez la faculté de perturber les effets agissant sur l’esprit par le biais de vos mélodies et de
vos paroles. Au prix d’une action, vous pouvez entamer une interprétation qui dure jusqu’à la fin de votre tour
de jeu suivant. Durant cet intervalle, vous et toute créature amicale située dans un rayon de 9 m de vous bénéfi-
ciez d’un avantage aux jets de sauvegarde contre les états préjudiciables effrayé et charmé. Seules les créatures
qui vous entendent peuvent profiter de cette aptitude. Votre interprétation prend fin prématurément si vous êtes
neutralisé ou réduit au silence, ou encore si vous décidez d’y mettre un terme (pas d’action requise).

Secrets magiques
Arrivé au niveau 10, vous avez amassé un savoir magique couvrant un large éventail de disciplines. Choisissez
deux sorts tirés de n’importe quelle classe, y compris celle de barde. Chacun de ces sorts doit être un sort mineur
ou un sort d’un niveau que vous pouvez lancer (cf. la table Le barde). Les sorts en question sont considérés
comme des sorts de barde en ce qui vous concerne et comptent parmi vos sorts connus (cf. colonne correspon-
dante de la table Le barde).

Vous apprenez deux sorts supplémentaires issus de n’importe quelle classe au niveau 14, puis encore au niveau 18.

Inspiration supérieure
Au niveau 20, lorsque vous effectuez un jet d’initiative et qu’il ne vous reste plus d’Inspiration bardique à dépen-
ser, vous en récupérez une utilisation.
120
« Histoires de bardes... »
Une belle jeune femme à la peau mate vêtue d’étoffes
chamarrées pince les cordes de son oud devant un at-
troupement de curieux. Ses doigts peints au henné
tirent une mélopée langoureuse de son instrument
et sa voix chaleureuse s’élève pour chanter l’histoire
d’une roturière devenue reine. La poussière à ses pieds
s’anime en nuages changeants qui prennent l’appa-
rence de courtisanes, de bandits et de dragons jouant
les scènes du conte sous le regard fasciné des enfants.
Elle finit son épopée et salue son auditoire sous un ton-
nerre d’applaudissements alors que la foule dépose
une quantité de pièces de cuivre, et même d’argent,
dans le sac qu’elle tend devant elle. C’est ainsi que la
carrière de Laila Ollagar a débuté avant qu’elle ne de-
vienne l’une des plus influentes bardes de Ghardat.

Un peloton de guerriers nains affronte une troupe


d’orcs dans une plaine accidentée. L’un des nains, soldat
à la barbe blonde et aux bras tatoués, invective ses ad-
versaires dans leur propre langue, en un flot continu
d’injures toutes plus fleuries les unes que les autres.
Lorsque l’un d’eux, enragé, s’élance vers lui, il esquive
le coup avec une grâce étonnante et le frappe de son
marteau en riant aux éclats. « Entrez dans la légende !
Faites honneur à nos ancêtres ! » encourage-t-il ses
alliés d’une voix tonitruante. Ses camarades redoublent
de vigueur, galvanisés par ses exhortations et son rire
gras et franc.

Alors qu’ils traversent une forêt interdite, un merosi


couturé de cicatrices et un halfelin ventripotent sont
surpris par des guetteurs aldarons et se retrouvent à
leur merci. À la surprise de son compagnon, le halfe-
lin prend la parole dans un dialecte aldaron parfait et
tient aux guerriers elfes un discours qui leur semble
de plus en plus sensé alors qu’il s’éternise. Après une
longue discussion courtoise, ils lui indiquent le chemin
le plus court pour se rendre de l’autre côté du bosquet.
Alors qu’ils s’éloignent en riant du malentendu, le de-
mi-orc se penche vers le halfelin et lui murmure : « je ne
savais pas que tu parlais aldaron ni que tu les connais-
sais ». « Mais moi non plus », lui répond le petit homme
joufflu, le visage fendu d’un large sourire.

121
Collèges bardiques
L es bardes perfectionnent leur savoir et leurs compétences en adhérant à des collèges bardiques. Il ne
s’agit pas nécessairement d’entrer dans une institution concrète, mais plutôt d’adhérer à une école de
pensée, rencontrer ses pairs et partager ses découvertes avec eux. Les principaux collèges sont celui des
conteurs et celui des bateleurs.

Collège des conteurs


Les bardes issus du collège des conteurs sont versés dans la plupart des domaines. La diversité de leur culture
est telle, qu’ils peuvent réciter indifféremment des passages de volumes savants ou de nombreux contes po-
pulaires. Qu’ils chantent des ballades traditionnelles près de l’âtre d’une taverne ou qu’ils interprètent une
composition des plus sophistiquée à la cour du roi, ces bardes ont le don d’envoûter l’auditoire. À l’issue des
tonnerres d’applaudissements, certains membres du public vont jusqu’à remettre en question leurs convic-
tions, de la confiance qu’ils accordent aux prêtres du temple local à leur loyauté envers le souverain.

Si ces bardes sont fidèles, c’est envers la quête de beauté et de vérité, et certainement pas à l’égard de
quelque monarque ou de principes religieux. Un noble qui s’entoure d’un tel personnage comme conseiller
ou héraut sait qu’il devra compter sur son honnêteté plutôt que sur son habileté politique.

Les membres du collège se réunissent et partagent leur sapience au sein de bibliothèques, mais ils se ras-
semblent aussi parfois dans de véritables établissements comprenant classes et dortoirs. Ils se retrouvent
également dans le cadre de fêtes ou d’assemblées gouvernementales lors desquelles ils en profitent pour
démasquer la corruption, dénouer les intrigues et les mensonges et ridiculiser les personnalités vaniteuses.

Maîtrises supplémentaires
Secrets magiques
Lorsque vous rejoignez le collège des conteurs au
niveau 3, vous acquérez la maîtrise de trois compé- supplémentaires
tences de votre choix.
Au niveau 6, vous apprenez deux nouveaux sorts de
Paroles acerbes votre choix, issus de n’importe quelle classe. Chacun
de ces sorts doit être un sort mineur ou un sort
Également au niveau 3, vous apprenez à déstabiliser d’un niveau que vous pouvez lancer (cf. la table Le
et à miner la confiance d’autrui par vos traits d’esprit. barde). Ces sorts sont considérés comme des sorts
Lorsqu’une créature que vous voyez dans un rayon de barde en ce qui vous concerne, mais ne sont pas
de 18 m effectue un jet d’attaque, un test de caracté- décomptés de vos sorts connus (cf. colonne corres-
ristique ou un jet de dégâts, vous pouvez jouer votre pondante de la table Le barde).
réaction pour dépenser l’une de vos utilisations d’Ins-
piration bardique et lancer le dé correspondant que Grande compétence
vous soustrayez au résultat obtenu par la créature en
question. Vous pouvez recourir à cette aptitude une À partir du niveau 14, lorsque vous effectuez un test
fois que la créature a effectué le jet, à condition de de caractéristique, vous pouvez dépenser une uti-
ne pas attendre sciemment que le meneur indique si lisation d’Inspiration bardique pour lancer le dé
le jet d’attaque ou le test de caractéristique a réussi, correspondant que vous ajoutez au résultat de votre
ou encore que la créature n’ait infligé ses dégâts. La test. Vous pouvez recourir à cette aptitude après
créature n’est pas soumise à ces effets si elle ne vous avoir lancé le dé du test de caractéristique, à condi-
entend pas ou si elle est immunisée contre l’état pré- tion de ne pas attendre sciemment que le meneur
judiciable charmé. indique si le test est réussi ou non.

122
Collège des bateleurs
Récits épiques, cascades et mises en scène périlleuses rythment le quotidien des bateleurs. Ces merveilleux
acrobates content la guerre comme personne. Ils ont développé, en conjonction avec leurs activités artis-
tiques, un style de combat original pouvant déconcerter et désorienter le plus aguerri des adversaires.
On les croise sur bien des scènes improvisées : fêtes de village, abords d’un champ de bataille, funérailles
d’un chef de guerre. Leurs virevoltes appâtent par dizaines les badauds, pour qui ils demeurent des indivi-
dus mystérieux, à la fois fascinants et inquiétants.

Physique d’acrobate Au prix d’une action bonus, vous pouvez traverser


un espace occupé par un adversaire ou entreprendre
À partir du niveau 3, vous recevez la maîtrise des l’action Se dégager.
compétences Acrobaties et Athlétisme. Pour cha- De plus, votre corps est si souple qu’il peut absor-
cune de ces compétences, si vous disposez déjà de ber les chocs les plus violents. Quand vous subissez
la maîtrise, votre bonus de maîtrise est doublé pour des dégâts contondants, vous pouvez jouer votre
tout test de caractéristique associé. réaction pour effectuer un test d’Acrobaties et en
soustraire le résultat aux dégâts en question. Il vous
Danse de l’anguille faut ensuite terminer un repos court ou long pour
pouvoir réutiliser cette application de l’aptitude.
À partir du niveau 3, tant que vous n’êtes pas victime Enfin, vous ajoutez le double de votre bonus de maî-
d’un état préjudiciable, vous bénéficiez d’un bonus trise (ou doublez ce bonus s’il s’applique déjà) aux
de +1 à la CA. tests de caractéristique visant à vous extraire de
liens ou d’entraves physiques. Vous y parvenez en
Feinte acrobatique vous contorsionnant, démettant certaines de vos ar-
ticulations, en particulier épaules et pouces.
Au niveau 3, votre virtuosité vous permet de détour-
ner l’attention de votre adversaire pour le pousser à Volte absurde
se découvrir.
Au prix d’une action, vous pouvez effectuer un test Au niveau 14, vous êtes passé maître dans l’art de
d’Acrobaties opposé au test d’Intuition ou d’Acro- faire perdre tout repère spatial à vos adversaires
baties de votre adversaire, au choix de ce dernier. par vos pirouettes et virevoltes.
Si vous l’emportez, tous vos alliés bénéficient d’un Chaque fois que vous êtes la cible d’une attaque de
avantage aux jets d’attaque de corps à corps corps à corps, vous pouvez jouer votre réaction pour
contre la cible jusqu’à la fin de votre tour dépenser une utilisation d’Inspiration bardique afin
de jeu suivant. de faire échouer automatiquement cette attaque.
Par ailleurs, au prix d’une action bo- De plus, vous pouvez effectuer un test d’Acrobaties
nus, vous pouvez dépenser une opposé au test d’Intuition ou d’Acrobaties de votre
utilisation d’Inspiration bardique adversaire, au choix de ce dernier. En cas de réussite
pour lancer le dé correspondant, vous le forcez à répéter la même attaque contre une
que vous soustrayez à la CA autre cible de votre choix (y compris lui-même), en
du même adversaire. Cet ef- ajoutant le dé correspondant d’Inspiration bardique
fet prend fin en même temps au jet d’attaque.
que l’effet précédent. Par ailleurs, si vous êtes la cible d’une attaque à
distance, vous pouvez jouer votre réaction pour ef-
Contorsionniste fectuer un test d’Acrobaties. Pour la résolution de
cette attaque uniquement, votre classe d’armure est
À partir du niveau 6, votre égale au résultat de ce test.
agilité et votre science Vous pouvez utiliser cette aptitude un nombre de
de la dérobade vous fois équivalent à votre bonus de Charisme. Il vous
permettent de vous ex- faut ensuite terminer un repos court ou long pour
traire des griffes de vos récupérer ce quota.
ennemis et de vous faufi-
ler entre leurs pattes.

123