Vous êtes sur la page 1sur 17

Sécurité incendie

Comprendre et appliquer les règles de


sécurité reliées aux risques d’incendie dans
l’industrie des composites.
• Quelle est la nature des risques et quelles sont les règles de
base à suivre pour réduire ces risques?
• Quelles sont les principales procédures à appliquer en
rapport à la protection du personnel?
• Comment combattre un incendie dans une usine de
composite?

Juin 2004 Santé et sécurité Bloc 6 1


Sécurité incendie

La nature des risques et les


règles pour les réduire.
L’industrie des composites et plus particulièrement celle des
composites à moule ouvert présente des risques d’incendie qui
Portée et limitations de ce chapitre sont aussi bien reliés à la nature des matériaux utilisés qu’aux
activités manufacturières elles-mêmes. Il suffit de penser aux
Les règles de sécurité et les procédures
résines, gelcoats, solvants, catalyseurs et accélérateurs qui, en
suggérées dans ce chapitre sont pour
elles–mêmes, sont des matières inflammables aussi bien à l’état
référence seulement et elles visent qu’à
de matière première qu’en produit fini. Il faut prendre en compte le
sensibiliser les participants aux risques
fait que plusieurs de ces matériaux réagissent entre eux,
d’incendie sur les lieux de travail et aux
s’évaporent ou produisent des réactions exothermiques. Enfin,
principales règles à suivre pour réduire
s’ajoutent à cette liste certains risques reliés aux opérations tels
ces risques.
que l’accumulation de rebuts sur les murs et les planchers de
Il faudra toujours se conformer aux l’atelier, ou des phénomènes reliés à la surchauffe ou à
règlements locaux, aux codes spécifiques, l’accumulation d’électricité statique.
aux autorités compétentes et aux
Il est possible de gérer ces risques et de les réduire à un niveau
recommandations des assureurs pour
acceptable, mais pour y arriver il faut comprendre la nature de ces
s’assurer que tous les moyens sont mis
risques et adopter des procédures adéquates pour les réduire.
en œuvre pour réduire les risques
d’incendie et pour assurer la sécurité du Une attitude prudente et responsable envers les risques
personnel. d’incendie dans une usine de composite est essentielle
aussi bien à la sécurité du personnel qu’à la protection de
l’entreprise.

Juin 2004 Santé et sécurité Bloc 6 2


Sécurité incendie

La nature des risques et les


règles pour les réduire.
Quelques éléments à garder en mémoire…
À la section SIMDUT, nous avons vu que les étiquettes et les fiches
signalétiques donnaient une foule d’informations importantes sur le
Discussion matériau et ses risques.
Avez-vous déjà été témoin Les quelques informations qui suivent visent à rappeler certaines
d’un incendie dans un atelier définitions à garder en mémoire :
de composite et si oui,
quelles sont vos obser-
vations?
Matières
inflammables

Les symboles Matières


comburantes
Sont souvent les premiers
indicateurs du risque présenté
par une matière et la signification Matières
de ces symboles doit être dangereusement
maîtrisée et devenir un réflexe de réactives
prudence.

Juin 2004 Santé et sécurité Bloc 6 3


Sécurité incendie

La nature des risques et les


règles pour les réduire.
Les fiches signalétiques
Elles contiennent des éléments importants sur les
risques d’incendie reliés aux matériaux.

Conditions d’inflammabilité : Ce sont les conditions dans lesquelles le produit pourrait prendre en feu.
Point éclair : (flash point) C’est la température la plus basse à laquelle le liquide produit assez de vapeur
pour former un mélange inflammable avec l’air et ce mélange prendra feu en
présence d’une flamme ou d’une étincelle. (Par exemple, le styrène à un point
éclair à 31 0C, dans le cas de l’acétone, le point éclair est à -18 0C).
Limites de risque d’explosion : Les vapeurs sont explosives lorsqu’elles sont mélangées à l’air dans une certaine
proportion qui varie selon la nature du liquide. Si la concentration est plus grande
ou moins grande que ces limites, il n’y a pas de risque d’explosion, mais lorsque
la concentration des vapeurs est à l’intérieur des limites et qu’il se produit une
étincelle ou une flamme, il y aura explosion. (Par exemple, dans le cas du styrène,
les limites inférieures et supérieures sont de 1,1 % et 6,1 % en volume. Pour
l’acétone, ces limites sont entre 2,4 % et 12,8 %).

Juin 2004 Santé et sécurité Bloc 6 4


Sécurité incendie

La nature des risques et les


règles pour les réduire.
Les fiches signalétiques
Elles contiennent des éléments importants sur les
risques d’incendie reliés aux matériaux.

Température d’auto-ignition : C’est la température minimale à laquelle le produit peut prendre en feu de
lui-même. (Exemple le styrène = 490 0C et l’acétone = 465 0C).
Risque d’explosion : Information sur les risques d’explosion du produit.
Sensibilité au choc : Certains produits peuvent exploser s’ils sont frappés. Cette section précise
si ce risque existe avec le produit concerné.
Produits de combustion dangereux : Cette section indique si des produits dangereux se dégagent durant la
combustion. (Exemple : oxyde de carbone).
Sensibilité électrostatique : Indication s’il y a un risque d’accumulation de charges électrostatiques qui
pourraient causer l’explosion du produit.
Moyens d’extinction : Cette section indique les moyens à prendre pour éteindre un incendie du
produit. Par exemple, quels types d’extincteurs doivent être utilisés. Cette
section peut au besoin, comprendre une sous section indiquant des
précautions spéciales à prendre en cas de feu.

Juin 2004 Santé et sécurité Bloc 6 5


Sécurité incendie

La nature des risques et les


règles pour les réduire.
Les matériaux
Les résines et les gelcoats
Les résines et les gelcoats sont composés de polyester
et de styrène. Ces deux matériaux à base de carbone
sont très inflammables et ils brûlent rapidement et
violemment et ce, tout en dégageant une intense fumée
noire.
Une fois polymérisées, ces résines et gelcoats ne
présentent plus les mêmes risques d’incendie reliés à
l’évaporation des solvants qu’ils contiennent mais ils
demeurent en général des matériaux inflammables et
pouvant dégager une forte fumée.
Les catalyseurs et les accélérateurs
Ce sont des produits chimiques inflammables et très
réactifs. Ils ne doivent jamais être mis en présence les
uns avec les autres car il pourrait y avoir une réaction
violente.
Les catalyseurs sont des peroxydes qui sont instables et
qui se décomposent en dégageant de l’oxygène.

Juin 2004 Santé et sécurité Bloc 6 6


Sécurité incendie

La nature des risques et les


règles pour les réduire.
Les matériaux
Les solvants
L’acétone est en général un solvant que l’on utilise largement
dans l’industrie des composites. C’est un liquide très
inflammable et qui s’évapore très facilement.

Les mastics, peintures, cires, etc.


En plus des matériaux de base, on retrouve dans un atelier
typique une foule de matériaux plus ou moins inflammables et
qui présentent des risques d’incendie. Les mastics de
réparation, catalyseurs BPO utilisés avec ces mastics, les
peintures et les cires de démoulage ou de finition des pièces
sont autant de matériaux présentant des risques d’incendie non
négligeables.

Juin 2004 Santé et sécurité Bloc 6 7


Sécurité incendie
La nature des risques et les
règles pour les réduire.
Les opérations
Les opérations de moulage à moule ouvert génèrent leurs
propres risques d’incendie dont il faut tenir compte.
L’exothermie des réactions de polymérisation
En polymérisant sous l’action des catalyseurs, les résines,
gelcoats et mastics dégagent de la chaleur. Lorsque ces produits
sont dans des masses importantes, la chaleur dégagée pourrait
provoquer un incendie.
L’évaporation des solvants
Que ce soit lors de la pulvérisation des résines et des gelcoats
lors de leur projection dans les moules ou de l’évaporation des
solvants durant le nettoyage, il y a dégagement de solvants
inflammables dans l’air (styrène et acétone) et les concentrations
dans l’air peuvent facilement atteindre les zones des limites
d’explosivité. Toute étincelle ou contact avec une flamme pourrait
causer une explosion.

Les manutentions de produits réactifs


Les catalyseurs sont des produits instables et s’ils sont mis en
contact avec des contaminants, certains métaux ou des
accélérateurs ils peuvent réagir violemment. Il faut cependant
manipuler ces matériaux et ces opérations présentent toujours
des risques.
Juin 2004 Santé et sécurité Bloc 6 8
Sécurité incendie

La nature des risques et les


règles pour les réduire.

Les opérations (suite)


Les poussières
Les poussières dégager au sablage ou au meulage peuvent présenter des risques d’inflammabilité
lorsqu’ils sont mis en présence de flamme ou d’étincelle.

L’électricité statique
Il y a diverses sources pouvant générer l’accumulation d’électricité statique et celle-ci peut produire des
étincelles pouvant déclencher un incendie. La projection de la fibre de verre en est un exemple, de même
que la manutention de certains solvants. Il faut donc que des « prise à la terre » soient installées et
maintenues en bon état sur certains équipements.
On voit par exemple des « mises à la terre » installées sur des moules, des équipements de projection ou
des barils métalliques.

L’électricité
On tente de limiter l’utilisation d’outils électriques dans les ateliers de moulage et de finition afin d’éviter les
étincelles produites par ces équipements. De la même façon, les équipements d’éclairage, les moteurs, les
contacteurs qui sont localisés dans des zones où il peut y avoir concentration de solvant devront être de type
antidéflagrant afin d’éviter qu’une étincelle ne soit à l’origine d’une explosion.

Juin 2004 Santé et sécurité Bloc 6 9


Sécurité incendie

La nature des risques et les


règles pour les réduire.

Les mesures de sécurité


Entreposage
• Il faut d’abord minimiser les quantités de matières dangereuses
sur les lieux de travail.
• L’entreposage doit être fait dans des conditions sécuritaires où
les lieux sont sécurisés, protégés des sources de chaleur,
d’étincelles ou d’électricité statique. Les entreposages sont
isolés des lieux de travail.
• Les matériaux doivent être ségrégés en fonction de leur
incompatibilité (exemple : catalyseurs et accélérateurs).
• Pour les matériaux fortement réactifs, les zones d’entreposage
seront équipées de murs conçus pour réagir de façon sécuritaire
en cas d’explosion.
• Des gicleurs seront souvent installés dans les zones
d’entreposage.

Juin 2004 Santé et sécurité Bloc 6 10


Sécurité incendie

La nature des risques et les


règles pour les réduire.

Les mesures de sécurité


Manutention.
• Les règles de sécurité SIMDUT seront respectées en tout temps.
• Tout transfert de contenant sera fait dans des contenants
appropriés et propres.
• La quantité minimale de matière dangereuse sera localisée par
poste de travail.
• Les solvants seront gardés dans des contenants sécurisés et
approuvés pour l’usage.
• Ces contenants seront tenus fermés et ne seront ouverts qu’un
minimum de temps lorsque le matériel est utilisé.
• Tout contenant abîmé ou gonflé sera traité selon les procédures
Mise à la terre appropriées et/ou le fournisseur sera immédiatement avisé.
• Les règles de « mise à la terre » seront appliquées en tout
temps sur les contenants pouvant générer des charges
statiques.

Juin 2004 Santé et sécurité Bloc 6 11


Sécurité incendie

La nature des risques et les


règles pour les réduire.

Les mesures de sécurité


Opérations
• La propreté des lieux est essentielle à la sécurité des
personnes et des biens. Les accumulations de
déchets peuvent causer ou alimenter des incendies et
nuire à l’évacuation du personnel en cas d’urgence.
• Règle générale, les ateliers sont équipés de gicleurs
automatiques et des extincteurs adéquats sont
localisés dans les zones stratégiques. Ces appareils
doivent être inspectés régulièrement.
• Les quantités de catalyseurs utilisés seront mesurés
avec soin afin de respecter la réactivité des matériaux.
• Il faut éviter les accumulations importantes de mastic,
de résine ou de gelcoat catalysés afin qu’il n’y ait pas
de surchauffe, lors de leur polymérisation.
• Les règles de mise à la terre sur les équipements
Ce schéma est indicatif seulement. Il faudra seront respectées et les équipements de mise à la
toujours se référer à des spécialistes terre seront en bon état, propres, efficaces et bien reliés
compétents qui donneront les indications de aux bornes.
ce que devrait être une mise à la terre efficace. • Seuls les outils appropriés seront présents sur les
lieux de travail.

Juin 2004 Santé et sécurité Bloc 6 12


Sécurité incendie

La nature des risques et les


règles pour les réduire.
Observations
Visiter l’atelier et les lieux d’entreposage et observer le respect des
règles de sécurité incendie.

L’entreposage des matières est-il fait


selon les normes de sécurité incendie?

L’atelier est-il équipé de gicleurs et


d’extincteurs bien en vue?

Les lieux sont-ils propres et bien tenus?

Les équipements électriques sont-ils


adéquats?

Les mises à la terre sont-elles en bon


état et bien installées là où elles doivent
l’être?

Est-il clairement interdit de fumer sur


les lieux?

Juin 2004 Santé et sécurité Bloc 6 13


Sécurité incendie

La sécurité du personnel.

La sécurité du personnel est une valeur absolue. Cette sécurité


repose sur des principes qui doivent être appliqués sans
compromis.

• Le personnel doit connaître les risques reliés aux matériaux et aux procédures de moulage
et être formé aux pratiques sécuritaires à appliquer en tout temps dans son travail.
• L’atelier doit être propre et les zones d’évacuation doivent être bien localisées, connues du
personnel, dégagées en tout temps et clairement indiquées.
• Des pratiques d’évacuation doivent être faites sur une base régulière.
• Il faut éviter autant que possible de porter des vêtements facilement inflammables ou
fortement contaminés de matières inflammables.
• Il faut avoir un point de rassemblement à l’extérieur de l’usine où le décompte des
personnes doit être fait en cas d’évacuation. Ceci implique qu’une liste du personnel et des
visiteurs est tenue à jour et facilement accessible en cas d’évacuation.
• Il faut toujours respecter les règles d’évacuation en cas d’alarme incendie et ne jamais
considérer que ce pourrait être une simple pratique.
• Il ne faut jamais évacuer les lieux en panique ou tenter de combattre un incendie si on n’a
pas la formation ou l’équipement requis pour le faire.

Méfiez-vous de la fumée car en cas d’incendie dans un atelier de composites, une


fumée noire et dense se dégage très rapidement.

Juin 2004 Santé et sécurité Bloc 6 14


Sécurité incendie

La nature des risques et les


Observations règles pour les réduire.
Visiter l’atelier observer si les règles de base sont bien appliquées.

Les portes d’évacuation sont-elles bien


identifiées et bien dégagées?

Y a-t-il un point de rassemblement à


l’extérieur?

Les lieux sont-ils propres et bien tenus?

Y a-t-il une liste des gens présents sur


les lieux?

Y a-t-il des lumières de sécurité pour


faciliter l’évacuation en cas de panne
de courant?

Y a-t-il un signal d’alarme?

Juin 2004 Santé et sécurité Bloc 6 15


Sécurité incendie

Comment combattre un incendie.

Malgré toutes les règles de prudence, il peut arriver qu’un incendie


se déclare, la première mesure est alors l’évacuation sécuritaire
des lieux.
Dans certaines usines, il y a des gens formés et équipés pour
combattre un début d’incendie. Mais il est valable que tous sachent
les rudiments de base pour l’utilisation des extincteurs ou autres
moyens pour maîtriser un début d’incendie.

Les moyens d’extinctions généralement utilisés pour combattre un incendie dans un


atelier de composites sont :
• L’eau en grande quantité et vaporisée par les gicleurs ou par des boyaux
installés à cet effet. Souvent l’eau sera giclée brouillard afin que son effet soit
plus efficace.
• Les poudres, mousses ou gaz carbonique sont aussi utilisés. Ces moyens
d’extinction sont généralement sous forme d’extincteurs portatifs localisés près
des lieux de travail. Dans certains ateliers, de gros extincteurs sur chariot sont
aussi disponibles en complément aux petits extincteurs portatifs.

En cas d’incendie, agir rapidement mais sans panique et ne combattre un incendie que si
vous êtes formés et équipés pour le faire et sans jamais le faire en mettant votre sécurité en
péril.

Juin 2004 Santé et sécurité Bloc 6 16


Sécurité incendie

La nature des risques et les


règles pour les réduire.
Observations
Visiter l’atelier et les lieux d’entreposage et observer le respect des
règles de sécurité incendie.

De quels types de moyens d’extinction


dispose l’atelier?

Les extincteurs sont-ils bien dégagés


et bien identifiés?

Les équipements d’extinction sont-ils


inspectés régulièrement?

Les gens savent-ils se servir des


moyens d’extinction?

Y a-t-il des gens spécialement former


pour combattre un début d’incendie?

Y a-t-il des gicleurs?

Juin 2004 Santé et sécurité Bloc 6 17