Vous êtes sur la page 1sur 3

Le Polar français

Photo extraite du film « Le choix des armes » par Alain Corneau, 1981

Photo extraite du film « Polisse » par Maïwenn le Besco, 2011

Imaginez et rédigez la quatrième de couverture du roman suivant :


Maurice Leblanc (1864-1941)
Marie Émile Maurice Leblanc est un écrivain français de nombreux
romans policiers et d’aventures, il est le créateur du célèbre personnage
d’Arsène Lupin, le gentleman-cambrioleur. On peut visiter la maison de
Maurice Leblanc, à Étretat, dans la Seine-Maritime. L’aiguille d’Étretat
forme d’ailleurs l’un des décors du roman L'Aiguille creuse dont le héros,
Arsène Lupin démêlera l'intrigue policière.

Son personnage de fiction se fait connaître


dans la nouvelle, L'Arrestation d'Arsène
Lupin, parue dans le magazine Je sais tout en juillet 1905. Cette
nouvelle est reprise dans le recueil Arsène Lupin gentleman
cambrioleur, personnage complexe aux multiples visages : joueur,
sombre, séduisant, dandy aristocrate mystérieux (son côté Raoul
d'Andrésy) et plébéien (la face Arsène Lupin)[...] Sa répulsion à tuer et
son respect des femmes le rendent fort sympathique pour un large public
jusqu'à aujourd'hui, et particulièrement quand il restitue certains bijoux
volés à de jolies dames. Charmeur, il n'est pas pour autant un séducteur
infaillible[...]. L’adaptation récente au cinéma de ce personnage
magnifiquement interprété par Romain Duris au côté de l’irrésistible Kristin Scott Thomas
souligne bien la complexité d’Arsène.

Gaston Leroux (1868-1927)


Son roman Le Mystère de la chambre jaune demeure le chef-d'œuvre d'ingéniosité qui inspira les
surréalistes, et lui valut son succès en 1908. Il continue à écrire des
romans dans la même veine, Le Fantôme de l'Opéra en 1910, La Poupée
sanglante en 1923 et la série des Chéri-Bibi à partir de 1913. Son dernier
roman, Mister Flow, parut en 1927.

Son personnage principal Joseph Rouletabille, jeune reporter à


l'intelligence déductive exceptionnelle, apparaît pour la première fois
dans Le Mystère de la chambre jaune et devient le héros d'autres
romans tels que Le Parfum de la dame en noir, Rouletabille chez le tsar
et Le Crime de Rouletabille. [...] Les œuvres de Gaston Leroux ont fait
l'objet de nombreuses adaptations au cinéma, à la radio, à la télévision et
même en bandes dessinées. Il était aussi un opposant résolu à la peine de
mort et sa pièce La Maison des juges contribua à y exprimer ses
convictions.

Source  : http://www.cia-france.com/francais-et-vous/sur_les_paves/158-will-be-title-of-ar.html
Sous les vents de Neptune – Fred Vargas – Edition Viviane Hamy

L'extrait suivant est composé des premiers lignes du roman.

Adossé au mur noir de la cave, Jean-Baptiste Adamsberg considérait l'énorme chaudière qui,
l'avant-veille, avait stoppé toute forme d'activité. Un samedi 4 octobre alors que la
température extérieure avait chuté aux alentours de 1°, sous un vent droit venu de l'Arctique.
Incompétent, le commissaire examinait la calandre et les tuyauteries silencieuses, dans
l'espoir que son regard bienveillant ranime l'énergie du dispositif, ou bien fasse apparaître le
spécialiste qui devait venir et qui ne venait pas.
[…]
A sa manière le puissant engin terré dans les sous-sols participait pleinement à l'élucidation
des affaires qui convergeaient à toute heure vers la Brigade criminelle, réchauffant les corps
des trente-quatre radiateurs et des vingt-huit flics du bâtiment. Corps à présent engourdis par
le froid, engoncés dans des anoraks, s'enroulant autour du distributeur à café, appliquant
leurs mains gantées sur les gobelets blancs. Ou qui désertaient carrément les lieux pour les
bars alentour. Les dossiers se pétrifiaient à la suite. Dossiers primordiaux, crimes de sang.
Dont l'énorme chaudière n'avait que faire. Elle attendait, princière et tyrannique […].
Adamsberg était donc descendu lui rendre un court et vain hommage et trouver là, surtout,
un peu d'ombre et de silence, échapper aux plaintes de ses hommes.

Compréhension écrite :
Dites si les affirmations suivantes sont vraies ou fausses

VRAI FAUX
La scène se déroule dans un bâtiment abritant la police.

Elle se déroule en octobre.

La météo est bonne : il fait froid mais il n'y a pas de vent.

Les policiers ont froid mais ils ne portent pas de manteaux.

Il n'y a pas de chauffage dans le bâtiment.

Adamsberg sait réparer le chauffage.

Numérotez les évènements selon leur ordre chronologique (et non selon l'ordre littéraire)

samedi 4 octobre, la chaudière est cassée


les policiers ont froid et se plaignent
Adamsberg observe la chaudière
Adamsberg descend voir la chaudière
un technicien vient réparer la chaudière

A laquelle de ces étapes corresponds le début du roman ?

Vous aimerez peut-être aussi