Vous êtes sur la page 1sur 6

Première partie: Gestion financière à CT

Chapitre 1: Gestion du BFR

1. Définition

a. Différence entre les Capitaux investis et les Capitaux engagés

- Les Capitaux engagés sont des ressources apportés par les propriétaires et les prêteurs.
- Les Capitaux investis sont des emplois. Les investissements nécessaires pour que l’entreprise exerce son activité.
- Les immobilisations
- Le BFRE: un investissement permanent dans le cycle d’exploitation.

- L’écart entre les CE et les CI provient des éléments hors exploitation et des disponibilités.

b. Le BFRE à une date donnée est évalué à partir du bilan de la façon suivante:

BFRE = actifs circulants d’exploitation – passifs circulants d’exploitation

Ou plus simplement:

BFRE = stocks + créances d’exploitation – dettes d’exploitation

Ces actifs et ces passifs sont continuellement renouvelés, mais ils sont présents en permanence.

→ C’est pourquoi, le BFRE peut être assimilé à un investissement, l’investissement dans le cycle d’exploitation.
2. La problématique du BFR

- Le BFR est pour une entreprise un élément de politique commerciale (jouer sur les délais, avoir des stocks disponibles…) et Niveau du BFR est une
résultante de l’arbitrage financier entre la marge et des coûts. L’entreprise fait des rabais pour que ses clients la paient rapidement le BFR est bon, la
trésorerie aussi mais la marge est faible
- Une résultante de la stratégie de l’entreprise (lorsque celle-ci décide de s intégrer vers l’amont ou l’aval le BFR est impacté à la hausse)
- Le niveau du BFRE est en relation étroite avec le volume d’activité. Généralement, le BFRE augmente avec le chiffre d’affaires si les délais d’écoulement
des stocks, clients et fournisseurs demeurent inchangés
- Ce besoin représente le cash bloqué dans les stocks et les créances clients minoré des dettes fournisseurs.
- Il nécessite parfois la mobilisation de ressources importantes. Il est vérifié qu’une hausse du BFR se traduit par une hausse de l’endettement net. - -
Une baisse du BFR se traduit souvent par une baisse de l’endettement net.
- Il est toujours important de prévoir et d’anticiper l’impact d’une hausse du CA sur le BFR pour préserver les équilibres financiers de l’entreprise.
- L’absence de planification ou une mauvaise estimation du coût du BFR est l’une des principales causes de crises de trésorerie des entreprises.
- La gestion du BFR est une gestion à court terme mais qui a des implications sur la politique financière notamment le choix des moyens de
financement.
3. l’optimisation du BFR
L’optimisation du BFR permet de réduire les capitaux permanents et améliorer le résultat financier. Ce de point de vue,
la gestion des flux en particulier les flux d’exploitation revêt un aspect stratégique
Les entreprises cherchent à diminuer le volume du BFRE en agissant sur ses composantes: les emplois d’exploitation et les
ressources d’exploitation.
>> Les emplois d’exploitation sont constitués par:
1. les charges contractées et non encore consommées ou vendus (stocks),
2. les ventes non encore payées (créances clients)
>> Les ressources d’exploitation sont constituées par:
1. les charges contractées non encore payées (dettes fournisseurs, dettes fiscales et sociales)
2. les recettes d’exploitation sur des produits non encore livrés (avances sur commandes)
>< Le BFRE est le solde net des emplois et des ressources d’exploitation
>> Besoin car si les emplois sont supérieur aux ressources (ce qui est généralement le cas) le solde est positif et doit être
alors financé. Négatif, c’est une ressource dégagée par l’exploitation.
Si on représente les variations du FR et du BFR dans le temps, on obtient le graphique suivant:

dh
BFR

FR

Temps
o
BFR FR BFR FR
BFR FR
T T

BFR > FR BFR < FR


T< 0 BFR = FR T>0
T= 0
dh

BFR
A’
A
BFR structurel
o Temps
Le niveau souhaitable du FDR
Ce niveau doit être égal au BFR moyen

dh

BFR

BFR moyen

Temps

La Trésorerie est alternativement, positive et négative. Le BFR est financé partie par le FDR et partie par des crédits à CT.

Vous aimerez peut-être aussi