Vous êtes sur la page 1sur 23

Année universitaire 2020/2021

MINI-PROJET
L’hydrologie opérationnelle

L’HYDROLOGIE
OPERATIONNELLE

Année universitaire 2019/2020


Remerciement
Merci d’avoir nous donner ce mini-projet qui a
été une occasion de découvrir et d’apprendre à
bien mobiliser les outils SIG a savoir le logiciel
ARCGIS- afin de mener une bonne étude
hydrologique d’une région donnée.
21
Plan du rapport
 Entrée en matière
 Introduction générale
 Objectifs du projet
 Outils-logiciels mobilisés
 Généralités sur le bassin d’AMZAZ
 Localisation du bassin
 Climat de la région
 Nature du sol-couvert végétal
 Problème d’érosion hydrique
 Implémentation du projet
Principales étapes sous arcgis
 Conclusion
21
Introduction
générale
La gestion et la préservation de la ressource en eau constitue une
préoccupation mondiale majeure et tout spécialement dans les pays à climat
aride et semi-aride où le patrimoine hydrique est sans cesse mis à l’épreuve
compte tenu de la croissance des besoins en eau (développement industriel,
accroissement démographique…).

En effet, la gestion des ressources en eau, la conception et la réalisation


d'aménagements du territoire font largement appel aux connaissances et aux
outils SIG. L'association du SIG et des modèles hydrologiques ont facilité
l'acquisition, la préparation et l’organisation des données hydrologiques.

Aussi, le SIG a beaucoup aidé à la détermination des différentes


caractéristiques d’une zone donnée à fin de trouver la meilleure solution et
éviter les problèmes due à la mauvaise gestion. Parmi les logiciels SIG, on cite
ARCGIS qui nous a permet dans notre étude de délimiter le bassin versant ainsi
que ses différentes caractéristiques à partir d’un modèle numérique de
terrain(MNT).
21
Objectif du projet
L’objectif principal de ce projet est de mobiliser les outils sous ARCGIS
pour élaborer une étude hydrologique dans le bassin AMZAZ qui se situe dans
le grand bassin OUERGHA à savoir la délimitation du bassin à partir d’un
modèle numérique de terrain (MNT) ainsi que la détermination de ses
différentes caractéristiques physiographiques : surface, périmètre, longueur du
cours d’eau principal (CEP), forme, courbe hypsométrique, caractéristiques du
relief, pente moyenne du bassin et indices de pente, rectangle équivalent,
Profil en long du CEP, pente moyenne d’écoulement et le temps de
concentration.
21
Généralité sur le
bassin d’Amzaz
I. Localisation du bassin

 Oued Amzaz est un flux en (Taza-Al Hoceima-Taounate), Maroc


(Africa), ayant le code de région Africa/Middle East.
 Les coordonnées géographiques sont 34°30'36" N et 4°49'48" W en
(degrés, minutes, secondes) ou 34.51 et -4.83 (en degrés
décimaux).

Le bassin versant d’Oued AMZAZ (Rif Central) occupe une position


médiane à l’intérieur du bassin versant Ouergha. Ce dernier, en amont du
barrage AL WAHDA, couvre une superficie de 6140 km2 alors que la surface du
bassin d’AMZAZ ne fait que 572 km2 soit environ 9.4%.

Le bassin d’AMZAZ se situe à la limite de la ville de Taounate entre le


centre communal de Galaz au sud et la route nationale N6 au nord. Les
altitudes varient entre 206m en aval du bassin et 2145m le point culminant du
Jbel Dahdouh en amont.
21
Localisation du bassin AMZAZ dans le bassin OUERGHA
21
II. Climat de la région

Le climat de la région est de type humide à saison hivernale


régulièrement pluvieuse et fraiche, et à saison estivale sèche et chaude. La
moyenne annuelle des précipitations dans la station ktama est de 1800mm. Les
fortes chutes de précipitations en hiver et en printemps provoquent en
plusieurs endroits le déclenchement de mouvements de masse sur les
versants.

III. Structure géologique-nature du sol


Les terrains géologiques sont nettement différenciés par la topographie :
un massif montagneux, constitué essentiellement par une série gréseuse,
sépare de dépressions d’âge Crétacé supérieur.

Ces séries présentent les caractéristiques suivantes :

 La prédominance de séries marneuses.


 La présence de gypse dans certains niveaux notamment le Trias et le
Crétacé supérieur.
 La disposition des roches en strates avec alternance de niveaux marneux
et de niveaux gréseux ou calcaire.
 L’altération développe une épaisse couverture argileuse le plus souvent
susceptibles de glisser sur les versants.

A cette structure primaire, s’ajoute une structure secondaire d’origine


tectonique : l’agencement spatial des roches au niveau des versants et la
prédominance des intercalations marneuses créent localement les conditions
propices aux déclenchements des mouvements de masse.

Le bassin d’AMZAZ est une zone ou l’escarpement du terrain est


spectaculaire ainsi que la lithologie montre une prédominance des roches
tendres peu perméables.

Les sols sont de plus en plus dégradés et les sédiments issus de l’érosion
contribuent à l’envasement des retenues de barrages.

La forte érosion de la région a mené à la perte de fertilité des sols.


21
IV. Couvert végétal
 Végétation naturelle quasi-nulle donnant libre court au jeu de
l’agressivité érosive.
 Le bassin versant de oued AMZAZ connait une érosion intense c’est
pourquoi le couvert végétal y connait une régression alarmante.
 L’érosion accélérée mène à la réduction des surfaces cultivables ainsi
que l’altération de la qualité de l’eau.
V. Problème d’érosion hydrique dans le bassin
L’érosion hydrique dans le bassin d’AMZAZ constitue une lourde contrainte
dans le domaine de l’aménagement du territoire et du développement pour la
population.

Plus de 90% de la surface du bassin versant est affectée par une érosion
forte à catastrophique. Le bassin versant fournit de grande quantité de
sédiments qui peuvent nuire d’une manière considérable au barrage AL
WAHDA.

Le bassin AMZAZ perd environ 5 700 000 km2 de matériaux alors qu’il n’y
a pas de grandes plaines dans le bassin versant d’AMZAZ ce qui nous permet de
dire qu’une grande partie de ces matériaux atteint le barrage. Il est donc
nécessaire et urgent de diminuer cette quantité en aménageant des lacs
collinaires et en végétalisant ce bassin versant.
21
Outils-logiciels
mobilisés
 ARCGIS

ArcGIS est une suite de logiciels d'information


géographique développés par la société
américaine Esri (Environmental Systems
Research Institute.). Ce système est composé
de différentes plateformes qui permettent aux
utilisateurs SIG, qu'ils soient bureautiques,
web, ou mobiles, de collaborer et de partager
l'information géographique

La version qu’on a opté pour est celle de 10.5

 LE MNT
Un modèle numérique de terrain (Digital Elevation Model ou DEM) est une
représentation de la topographie (altimétrie et/ou bathymétrie) d’une zone
terrestre (ou d'une planète tellurique) sous une forme adaptée à son utilisation
par un calculateur numérique (ordinateur).

On a opté pour une résolution 30m qu’on télécharger via le site  :

https://www.geograchid.com/2016/05/fichier-kml-telecharger-mnt-dem-
maroc.html?m=1
21
 ARC HYDRO

Arc Hydro qui fonctionne sous Arc GIS pour prendre en charge les analyses de
données sur les ressources hydriques superficielles. Nous avons utilisé Arc
Hydro pour délimiter et caractériser les lignes de partage des eaux, définir et
analyser le réseau hydro géométrique, et gérer les données.

C’est une extension qui n’est pas intégrée automatique dans l’Arcgis et qu’on
télécharger via le site :
http://downloads.esri.com/archydro/archydro/Setup/10.5/

 EXCEL

Après élaboration des données nécessaires d’Arc GIS, on a fait recours au


fameux Excel pour tracer la courbe hypsométrique ainsi calculer les paramètres
caractéristiques du bassin.
21
Implémentation du
projet sous ARCGIS
1- Changer le système de coordonnées

le MNT téléchargé est en WGS1984 ,le système des coordonnées géographiques,


alors que le Maroc opte pour le système géodésique Merchich (Projection Lambert
conforme) d’où la nécessité de faire un changement du système des coordonnées.

 La création de la transformation

La transformation entre les deux systèmes de coordonnées n’est pas prédéfinie, pour
la créer :

Arctoolbox Data Management Tools Projections and Transformations Create


Custom Geographic Transformations

Remarque : il faut utiliser la méthode de la translation géocentrique avec les


données : X=-31, Y=-146, Z=-47

 L’application de la transformation
21

Data Management Tools Projections and Transformations Raster Project Raster


Après ce géo référencement, on passe aux coordonnées (X,Y) via le système de
projection lambert pour qu’on soit en harmonie avec les données du projet.

Finalement, notre MNT est en système de cordonnées Nord Maroc (degree)

2- Délimitation du bassin versant

 Activation de l’extension Archydro  :

Spatial Analyst Customize Spatial Analyst


21
Remarque : il faut obligatoirement ouvrir un nouveau File est ajouter le MNT
avec les nouveaux cordonnées, car le projet Arcgis fonctionne avec le système
de coordonnées du premier Data ajouté

 Fill sinks  :
Cet outil remplit les cuvettes d’une surface raster pour supprimer de légères
imperfections dans les données.

Terrain Processing DEM Manipulation FILL Sinks

 Fill sinks  :
 Flow direction :

 Flow Direction  :

Cet outil permet d’attribuer à chaque élément de la Matrice de coordonnées de la carte un sens
par un système de numérotation

Terrain Processing Flow Direction


21
 Flow accumulation :
Cet outil permet d’obtenir le réseau hydrographique

Terrain Processing Flow Accumulation

 Stream definition :
Cet outil permet d’affiner le réseau hydrographique

Terrain Processing Stream definition

 Stream segmentation:
Cet outil permet de de segmenter le réseau affiné et attribuer à chaque
segment un identifiant

Terrain Processing Stream segmentation


21
 Catchment Grid Delineation:
Cet outil délimite la surface drainé par chaque surface drainée

Terrain Processing Catchment Grid Delineation

 Catchment Polygon processing


Pour tracer correspondants aux surfaces délimitées

Terrain Processing Catchment polygon processing


21
 Drainage Line processing
Transformations des segments d’eau en des vecteurs

Terrain Processing Drainage line processing

 Adjoint Catchment Processing


C’est Pour déterminer le polygone de la surface drainée en amont

Terrain Processing Adjoint Processing


21
 Batch point
Pour définir l’exutoire selon les données du projet, on utilise la méthode
suivante pour remplacer l’outil GO to XY (une difficulté trouvée dans ce bouton
au niveau de cette version)
Les cordonnées sont dans un fichier excel déjà créé et enregistré

File Add Data Add XY Data

Puis au niveau de l’extension Arc hydro on sélectionne le bouton pour


projeter le point défini au cours d’eau le plus proche

 Batch Watershed delineation

Pour générer le bassin versant relation à l’exutoire défini

Terrain processing Batch Watershed delineation


21
 Longest Flow Path

Watershid processing Longest Flow Path

En ouvrant la table attributaire du bassin et le cours d’eau in trouve les


résultats suivants :

La surface du bassin versant : Le périmètre du bassin La longueur du cours d’eau


principal
519,835984 Km2 199,632 Km2 71,651327 Km

Traitement des données sous


Excel
 Forme du bassin
Pour déterminer la forme du bassin on calcule les indices suivants :

 Indice de capacité de gravelius


21
On trouve : KG=2.45
 Indice de forme Horton

Par calcul, on trouve : KH= 0.01


Puisque KG ≥1 et KH≤1 donc le bassin est allongé

 Courbe hypsométrique
La courbe hypsométrique fournit une vue synthétique de la pente du bassin, donc du relief. Cette
courbe représente la répartition de la surface du bassin versant en fonction de son altitude. Elle
exprime ainsi la superficie du bassin ou le pourcentage de superficie, au-delà d'une certaine altitude.

On exploitant les données du mini-projet on élabore le tableau suivant à l’aide d’excel :

Hi
2500

2000

1500
Hi

1000

500

0
21

0 20 40 60 80 100 120
 Diagramme hypsométrique

surface partielle
120

100

80

60
surface partielle
40

20

0
 L’altitude
00
0 moyenne
80
0
60
0du bassin
40
0
20
0
00
0
80
0 0 0 0 0
20
0
-2 -1 -1 -1 -1 1 - -6 -4 -
14 00 00 00 00 0 0- 00 00 00 00
21 20 18 16 14 12 10 8 6 4

Par calcul, on trouve : Hmoy=864.82


 L’altitude médiane

On le calcule à partir de la courbe hypsométrique

H50%=820m

 L’altitude max et min

Hmax=2114 m et Hmin=200 m
 Le mode

C’est l’altitude la plus fréquente. La classe modale est (600-400)

Donc, le mode est la moyenne de cette intervalle d’où le mode = 500m

 Rectangle équivalent
21
On trouve : Léq = 94,23 km et Iéq = 5.51km

 Indices de pente
 Pente moyenne

Par calcul : Pmoy=24.14 m/km

 Indice de pente de roche

Donc : Ir= 0.49%


 Indice de pente global

Du coup : Ig=1.81%
 Indice de pente classique

On trouve : Iclassique= 26.71 m/km


 Dénivelé spécifique

Par calcul, on trouve : Ds=412m

On a 250≤Ds≤500 DONC : LE BASSIN EST A RELIEF FORT


21
 Temps de concentration Formule de Gionditti 

On trouve par la suite : tc=9.51h

Conclusion
Ce devoir nous a permis de réaliser un travail dans sa totalité répond au
problème posé et de le réaliser en groupe ainsi que de se répartir les taches selon nos
connaissances.
Nous avons grâce à ce devoir mettre en œuvre les connaissances acquissent lors
de notre formation en recherche opérationnelle….Ces différentes connaissances nous
ont permis de mener ce problème en respectant les différentes critères suggérés.
Ce devoir libre était intéressant dans le fait qu’il regroupe de nombreuses
connaissances en termes d’optimisation et de gestion des ressources matérielles et
que nous ayons appris de nombreuses choses grâce à celui-ci.
21

Vous aimerez peut-être aussi