Vous êtes sur la page 1sur 41

ROYAUME DU MAROC

MINISTERE DE L’EQUIPEMENT , DU TRANSPORT, DE LA LOGISTIQUE ET DE L’EAU


DIRECTION REGIONALE DE TANGER –TETOUAN – AL HOCEIMA

FORMATION CONTINUE
PROGRAMME 2018

GESTION ET PILOTAGE
DES CHANTIERS ROUTIERS

9 NOVEMBRE 2018
Sommaire

I. Introduction et définitions
II. Conduite et pilotage d’un projet routier
III. Insuffisances constatées
IV. Recommandations
V. Conclusion
Introduction et définitions
Objectifs de la formation:
• Les différentes phases composant un projet routier;
• Insuffisances constatées dans la gestion d’un projet routier tirées des audits et inspections;
• Recommandations pour réussir un projet routier.

Thèmes à aborder:
• Aspects techniques : Etudes routières et travaux routiers
• Aspects administratifs : réglementation en vigueur, rôle de l’assistance technique
• Aspects généraux et divers…
Introduction et définitions
Définition d’un projet
Un projet se définit comme une démarche spécifique qui permet de structurer méthodiquement
une réalité à venir, Un projet est défini et mis en œuvre pour élaborer la réponse au besoin d’un
utilisateur, d’un client ou d’une clientèle et il implique un objectif et des actions à entreprendre
avec des ressources données»
Définition AFNOR

Pilotage d’un projet


Le pilotage permet d’assurer un suivi fiable du projet grâce à l’obtention d’une vue d’ensemble
sur le projet, de mesurer précisément l’avancement du projet( qualité et quantités ), de valider les
dates jalons et de prendre les bonnes décisions au moment opportun et en cas de difficulté.
Introduction et définitions
Un projet se résume en quatre éléments
fondamentaux :

 Un cadre de temps spécifique;


 Une approche organisée d’événements interdépendants;
 Un résultat prédéfini;
 Des caractéristiques uniques.
Introduction et définitions
UN CADRE DE TEMPS SPÉCIFIQUE
La plupart des projets ont une durée de quelques mois ;
Chaque projet est engagé pour une période précise ;
Le projet peut être jalonné d’étapes intermédiaires au cours de la remise
des livrables;
Ces derniers peuvent prendre la forme d’un lot ou sous lot ce qui permet
de s’assurer que le projet sera terminé dans le temps et selon le budget
prévu.
Introduction et définitions
UNE APPROCHE ORGANISÉE D’ÉVÉNEMENTS INTERDÉPENDANTS

Si des activités planifiées ne dépendent pas d’événements multiples ,il ne


s’agit pas de projets;

Il s’agit de simples tâches ou de successions de tâches qu’il est possible de


mener facilement à bien ;

Pour certains projets ,la coordination des événements est si cruciale que si
un seul événement n’est pas exécuté comme prévu ,le projet entier peut être
mis en péril .
Introduction et définitions

UN RÉSULTAT PRÉDÉFINI

Le résultat souhaité = un résultat obtenu par des efforts ;

un projet peut répondre à un objectif majeur ,clair, essentiel et défini;


 Pour mener à bien un projet on doit revoir les études, sortir sur les lieux à l’avance, faire
ses recherches et investigations (cas de Tétouan);
 Dans beaucoup de cas, les responsables sont trop chargés et risquent de ne pas
développer les compétences et la perspicacité indispensables pour progresser de manière
productive ;
 le temps et l’argent sont des contraintes inhérentes à la conduite de tout projet;
 les projets sont souvent achevés au delà du temps initialement alloué ,alors il faut bien
étudier les délais prévus pour éviter toute surprise .
Introduction et définitions
CARACTERISTIQUES UNIQUES

Même si vous avez réalisé des projets similaires les années précédentes , considérez toujours
votre nouvelle mission comme un projet original avec ses propres défis car les conditions et les
besoins changent, la société et le contexte évoluent.
Introduction et définitions
Cycle de vie d’un projet:
Définir

Planifier

Accompagner Réaliser Ajuster

Evaluer

Achever
Conduite et pilotage d’un projet routier

1. Besoins
2. Programmation
3. Etude
4. Préparation et passation du marché
5. Travaux
6. Réalisation et liquidation
Conduite et pilotage d’un projet routier
1. Besoins
• Source des besoins (doléances, population, capacité, problèmes de sécurité,
problèmes de mobilité …)
• Besoin en matière d’infrastructure routière (routes ou OA) ;
• Nouvelle infrastructure à créer ;
• Infrastructure existante nécessitant des interventions (Maintenance) ;

 Valider cette planification par la DRETLE/DR


Conduite et pilotage d’un projet routier
2. Programmation
 Vérifier la liste des projets à réaliser dans le territoire;
 Avoir une idée des chantiers limitrophes et des chantiers des partenaires;
 Concerter les autres partenaires pour une bonne coordination ;
 Choisir des scénarios pour le déroulement des travaux (Chevauchement);
 Evaluer les conséquences et établir un plan de gestion de ces effets;
 Intégrer certains éléments de ce plan dans un devis à budgétiser.

Estimation + Priorisation  Plan d’action


Ou inscription de l’opération dans un autre programme ou convention : PMAT, PNRR,
PRDTS…
Conduite et pilotage d’un projet routier
2. Programmation
Noter toutes les caractéristiques du projet car tout oubli risque d’avoir des
conséquences fâcheuses ;

 l’emplacement du chantier;
 l’appréciation des conséquences ;
 la durée ,la période et l’horaire des travaux;
 le volume du trafic et sa composition (origine/ destination );
 les études existantes ;
 les catégories d’usagers touchés ;
 les points particuliers aux approches du chantier ( pont/tunnel/voie
ferrée/passage piétonnier/feux/p cyclable)
Conduite et pilotage d’un projet routier
2. Programmation
L’analyse comparative des scénarios permet de choisir
la solution optimale mais il y’aura toujours et à coup sur des effets négatifs qu’il
faudra réduire en mettant des mesures d’atténuation

 Les itinéraires de rechange ou déviation;


 Le réglage des feux de circulation (Cas de l’échangeur de Sidi Maarouf );
 Les modifications à la règlementation du stationnement;
 La signalisation périphérique et celle du chantier;
 Les limitations de vitesse;
 Le transport hors normes ( Gabarit : poids, hauteur ,largeur ,longueur)
 Les plans d’urgence (en cas d’accidents ou incidents);
 Les procédures et moyens de communication (médias et annonces);
 Le transport en commun;
 L’environnement
Conduite et pilotage d’un projet routier
3. Etude
Etude existante ( Actualisation si des changements majeurs ont surgi sur le projet en question)
Etude non existante: lancer un marché d’études ou élaborer une fiche technique bien détaillée
* Les fiches techniques doivent se faire à la base d’une étude géotechnique (levé
topographique si nécessaire) et doivent comporter un avant métré détaillé de toutes les
prestations.
Pour éviter tout blocage des projets, le MO doit établir un dossier parcellaire (Plans et
états), en vue d’entamer les procédures de l’expropriation ainsi que les dossiers de
déplacement des contraintes.
Toute étude doit contenir obligatoirement les éléments suivants:
 Les terrassements ;
 Les ouvrages hydrauliques d’assainissement ;
 La structure de chaussée en fonction du trafic projeté ;
 Les ouvrages de confortement des talus et des PF ;
 Les carrefours et les giratoires ;
 Etude parcellaire (plans et états) .
Conduite et pilotage d’un projet routier
4. Préparation et passation du marché:
• Le lancement (ne doit se faire qu’après l’approbation de l’étude)
Veiller à l’application rigoureuse de la partie réglementaire;
• Décret 2013: Aspects réglementaires et législatifs pour la passation des marchés.
• CCAG-T 2016: Aspects réglementaires et législatifs pour le suivi des prestations
• CPC Travaux et documents techniques : Aspects réglementaires et techniques pour
le contrôle de qualité

• Ouverture des plis ;


• Examen des offres;
• Attribution du marché ;
• Notification au « titulaire du marché » l’approbation de son marché par OS;
• OSCT doit être notifié au titulaire dans un délai maximum de 30 jours à compter de la
date de la notification de l’approbation de son marché (Article 40 du CCAG T);
Conduite et pilotage d’un projet routier

5. Travaux
Avant le démarrage des travaux :

• Exiger de l’entreprise de produire les assurances (Article 25 du CCAGT) et le mémoire


technique y compris le planning réel des travaux,
• Remettre copie du dossier de l’étude approuvée à l’entreprise avec mention «BPE : bon
pour exécution »
• Examiner minutieusement le mémoire technique et décider sur son approbation, en
évaluant les éléments : moyens humains, moyens matériels, planning, mode
d’exécution, provenance des matériaux … et les vérifier réellement au cours des
travaux,
Conduite et pilotage d’un projet routier

5. Travaux
En phase de démarrage des travaux:
• Essais d’identification et d’agrément des matériaux et ceux de formulation :
 Réalisation des essais d’agrément des matériaux à approvisionner à la charge de
l’entrepreneur
 Examen des essais d’agrément et accord ou non sur les matériaux à
approvisionner
 Le laboratoire doit donner son avis sur les résultats d’agrément
 À comparer aux spécifications des CPC, GMTR ,Directives et notes DR
• implantation topographique du projet :
 Implantation de la Polygonale de base;
 Piquetage de l’axe;
 Implantation des entrées en terre;
 Calage des OH.
Conduite et pilotage d’un projet routier

5. Travaux
Au cours des travaux
• Essais de Laboratoire :
 Commander les essais de recettes et de réception au laboratoire
 Respecter les fréquences des CPC
 Appliquer le GMTR pour les terrassements et les caractéristiques des matériaux,

• Etablissements des attachements et des décomptes mensuellement:


 (Attachements 61 du CCAG-T)
 (Décomptes provisoires 62 du CCAG-T) (Etablissement des décomptes
mensuellement quelque soit les travaux réalisés)
 Avances (Article 63du CCAG-T)
Conduite et pilotage d’un projet routier

6. Réalisation et liquidation
• Exiger les plans de recollement de tous les réseaux et exécution des travaux
avant de se prononcer sur la réception définitive,
• Exiger le repliement et la remise en état du chantier,
Insuffisances constatées
Au niveau du lancement des marchés:
• Le non archivage des DAO avec toutes les pièces;
• Rédaction des CPS se fait sur la base des normes et directives non actualisées.

Au cours de l’exécution des travaux:


• Production des résultats de contrôle qualité en périodes d’arrêt ou congés administratifs
• Non respect de la fréquence des visites des chantiers
• Discordance entre les délais des marchés travaux, contrôle topo et contrôle de la qualité
• Chronologie des PVs et problèmes soulevés lors des PVs sans aucune suite,
• Non respect des phasages des travaux

A la phase des paiements:


• Non établissement des décomptes mensuellement, et retard au niveau des paiements,
• Paiement de quelques prestations avant la sortie des résultats de contrôle qualité,
• La révision des prix (indexation),
• Retards considérables dans la liquidation des marchés ( un marché commence par AO et
prend fin par un DD approuvé.
Insuffisances constatées
Procédures
 La directive de de 1984 relative au déroulement des travaux d’un chantier routier est
partiellement appliquée

Planification
 Les plans d’actions ne sont pas régulièrement mis à jour;
 Les couts des opérations inscrits dans les plans d’action ne sont pas généralement
actualisés, et les crédits alloués sont à la base des études et estimations anciennes

L’approbation
 Manque copie de l’approbation de l’étude;
 Manque copie du BPDE de l’étude;
 Des CPS sont approuvés sous des réserves sans qu’ils soient levées avant lancement;
Insuffisances constatées
Documentation pour la gestion du marché
 Inexistence parfois de la documentation:
 Documentation technique:
• Documents et normes référenciés dans le CPS;
• La totalité des CPC routiers;
• Les manuels, catalogues, guides et notes circulaires routières
 Documentation administrative:
• Lettre de mission de suivi des travaux;
• Mémoire technique;
• Cahier journal du chantier;
• Carnet des attachements;
• Cahiers des PV des visites de chantier manifolds déchirés et mal entretenus;
• Cahier de réceptions (ferraillages, résultats de laboratoire …)
Insuffisances constatées
Dossier comptable gestion des délais
 Inadéquation entre le délai contractuel d’un marché et la programmation budgétaire;
 Discordance entre les inscriptions sur les cahiers des chantiers et les ordres de
service d’arrêt et de reprise;
 Les motifs des ordres de service d’arrêt et de reprise ne sont pas toujours fondés;
 Des attachements partiels ne sont pas signés et datés par l’entreprise;
 Les fréquences de l’établissement des décomptes ne sont pas mensuels;
Liquidation des travaux
 Inexistence du rapport de fin de chantier;
 Inexistence du rapport des illustrations photos( Avant et après);
 Inexistence de la fiche de liquidation;
 Inexistence du plan de recollement;
 Inexistence du rapport définitif récapitulatif du labo de tous les essais
Insuffisances constatées
Archivage
 Inexistence de copies des lettres de correspondance échangées entre la DR/DRETLE/DPETLE
 Inexistence de copies des études et des documents du DAO;
 Manifolds non archivés;
Etude
 Rapport de l’étude géotechnique non examiné et non approuvé,
 Étude et plans non signés par le BET;
 Études et plans remis à l’entreprise pour exécution sans porter la mention « Bon pour exécution»
 PVs de reconnaissance des lieux et de conformité inexistants;
 Discordance entre les structures préconisées par l’étude et l’étude géotechnique;
 Des études partiellement réalisées sur terrain;
 Des modifications apportées dans les études sans accord de l’autorité approbatrice;
 Étude ou Fiches techniques approuvés sans le rapport géotechnique
Insuffisances constatées
Préparation et démarrage des travaux
 Le mémoire technique est non examiné et non approuvé;
 Des PVs de visites de chantier non signés par le MO;
 PV de démarrage inexistant;
 Des PVs de réception inexistants (signalisation provisoire, déviations, local de chantier…)
Matériaux destinés aux travaux
 Inexistence des essais d’identification et d’agrément;
 Inexistence des rapports des essais de recettes des matériaux;
 Inexistence des rapports des planches d’essais des matériaux;
 Des rapports d’agrément et de recette non examinés par le MO;
 Les fréquences des essais ne sont pas respectées;
 Le contrôle de remblai ne doit pas indiquer qu’il doit se faire selon le CPC fascicule 3 et le GMTR
comme la classification diffère entre les deux ;
 Essais de convenance de béton non fournis;
 Le test de Wilcoxon prévu par le CPS n’est pas réalisés pour les essais de compactage.
Insuffisances constatées
Réalisation des travaux

 Les réunions ne sont pas tenues d’une manière hebdomadaire;


 Les PV ne permettent pas de retracer le déroulement du chantier;
 Quelques articles des CPS ne sont pas appliqués;
 Planning des travaux non mis à jour;
 Inexistence de PV de nettoyage de chantier;
 Inexistence des PVs de remise en état des lieux.
Recommandations

Comment faire pour gérer un projet?


Que fait un bon responsable de projet?
Que voulez vous réaliser ?
Pourquoi un planning des travaux?
Comment surveiller le budget (Accostage et travail quotidien)?
Comment apprendre à mettre en œuvre votre expérience?
Recommandations

1 C’est votre première mission de pilotage de projet;


rassembler tous les éléments pour réussir;
construire un plan et en contrôler en permanence la progression à des
moments clés en utilisant des outils appropriés ;
2 Vous avez déjà géré des projets mais votre expérience remonte à loin
en arrière
Alors sortez votre bagage et actualisez vos données;
Réunissez vous autour de vos équipes.
3 Enfin vous êtes en pleine activité et c’est un projet qui vient s’ajouter à
votre actif
Se référer à vos expériences et à celles vécues par vos collègues;
Tirez des leçons des échecs et des problèmes déjà vécus (Moniteur).
Recommandations
7 moyens pour réussir comme responsable

1. Apprenez à utiliser efficacement les outils de gestion de projet;

2. Soyez capable de critiquer et d’accepter la critique ( si vous ne voulez pas de


critique, ne dites rien, ne faites rien et vous ne serez rien) ;

3. Soyez ouvert aux nouvelles procédures;

4. Organisez efficacement votre temps ( attention aux voleurs de temps) ;

5. Soyez efficace dans la conduite de vos réunions;

6. Aiguisez vos compétences en matière de prise de décision;

7. Conservez votre sens de l’humour ( pensez à votre santé) ;


Recommandations
7 façons d’échouer comme responsable
1. Ne pas traiter immédiatement les questions cruciales;

2. Reprogrammez trop souvent ;

3. Se satisfaire d’atteindre les stades intermédiaires dans les délais au détriment de la


qualité ;

4. Accorder trop d’attention à l’administration du projet et pas à sa gestion;

5. Micro gérer plutôt que gérer : les vrais responsables savent partager les responsabilités
et déléguer les taches et sous taches de façon à rester focalisées sur l’essentiel;

6. Mettre en place un nouvel outil trop brusquement et d’une façon irréfléchie( Drone
topo;
7. Surveiller de façon intermittente la progression du projet (pas d’accostage);
Recommandations

 Apprendre à conduire et contrôler les crises (discussion et remontée de


l’information;

 Privilégier l’aspect technique;

 Comprendre la finalité du projet;

 Appréhender le contexte du projet;

 Cerner l’aspect politique du projet;

 Anticiper sur les perturbations qui peuvent avoir lieu;

 Un gestionnaire de projet ne doit pas être un tendre ;


Recommandations
(CPS)Les prix et les quantités (Constats d’audit):
 La définition de prix doit être claire et doit mentionner tout le détail de la prestation;
 Une définition de prix ne doit pas comprendre plusieurs prestations en même temps;
 Les quantités doivent être conformes à celles de l’étude Approuvée;
 Si on constate au cours de l’élaboration du CPS qu’une quantité de l’étude est
erronée, il faut la rectifier par une note de calcul à joindre au CPS lors de
l’approbation,
Conduite et pilotage d’un projet routier
Désignation de la personne chargée du suivi des travaux
Avec une « lettre de mission », et communication du nom, la qualité et les missions de la
personne chargée du suivi des travaux dans un délai de 15 jrs à compter de la date de la
notification de l’OSCT à l’Ese comme stipulé à (Art 4 du CCAG-T de 2016)
Recommandations
Signalisation temporaire de chantier:
• Activer la mise en place de la signalisation du chantier et la signalisation temporaire
des travaux (lettre circulaire de la DR 07 aout 2017) :

 Informer l’usager du danger et le guider à traverser la section en travaux, doit


être cohérente, valorisée et lisible,
 La signalisation temporaire doit comporter les éléments:
- Signalisation d’approche;
• Pré-signalisation;
• Signalisation avancée;
• Signalisation intercalaire;
- Signalisation de position:
• Balisage frontal;
• Balisage latéral;
- Signalisation de fin de chantier;
- Signalisation nocturne;
- Marquage routier jaune,
Recommandations
Les documents à tenir à jour:
• Cahier de chantier.
• Le journal de chantier.
• Le cahier des attachements.

La gestion financière du chantier:


• Dresser le décompte définitif dans le mois qui suit la réception provisoire;
• Inviter l’entreprise à fournir les plans de recollement;
• Etablir le rapport de fin de chantier;
• Etablir le rapport d’évaluation du projet dans un délai maximum de 2 mois à partir de
l’achèvement des travaux
Recommandations
Archivage du dossier:
 Donner une importance particulière à la tenue des archives , pour pouvoir les exploiter
ultérieurement dans le cadre de l’établissement des bilans, audit, post évaluation ou études,
 Archiver le dossier comme suit:
Sous dossier 1: Dossiers d’étude: PE approuvé, pièces écrites, études géotechniques …
Sous dossier 2: CPS, ordres de service, mémoire technique, correspondances.
Sous dossier 3: PVs de chantier, cahier de chantier, journal de chantier.
Sous dossier 4: Essais et rapports du laboratoire et les correspondances afférentes
Sous dossier 5: Attachements, métré, situations, décomptes, plan de recollement, album photos
Recommandations
Qualité des travaux
Toute réception de la qualité des travaux ou de la qualité des matériaux doit être mentionnée sur les
documents du chantier;
Tout ouvrage, ne peut être attaché qu’après la sortie des essais de contrôle qualité;
Tous les essais doivent être réalisés avec la fréquence prévue par les normes en vigueur;
Recommandations
Après les travaux

 Faire une synthèse écrite des points forts et des points faibles du processus de gestion
des travaux sur ce chantier;

 Faire une évaluation de la gestion des travaux;

 Les conclusions contribueront à l’amélioration continue du secteur;

 Capitalisation de l’expérience ;

 Diffuser l’ experience auprès des autres DPETLE;


Conclusion

La réussite d’un projet routier est tributaire de la maitrise :


 Volet technique ;
 Volet administratif ;
 Règles de gestion ;
Toute méconnaissance d’une partie peut contraindre la réussite du projet, et obtention
d’ouvrages de non qualité.
Aussi ,la présence intelligente et non permanente sur chantier et le contrôle à priori
permettront un suivi efficace et efficient dudit projet.