Vous êtes sur la page 1sur 35

Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière

Direction générale de la prévention et de la promotion de la santé

Diabète & Ramadan


MAT-DZ-2100319 - 1.0 - 03/2021

Ce kit a été élaboré avec la contribution de :


Professeur Samia ZEKRI
Service de Médecine Interne - EPH Birtraria
Je suis diabétique pratiquant, je suis exempté de jeûner

Le Coran exempte les personnes malades si la pratique du ramadan est


susceptible de nuire à leur état de santé 1

La Sourate II verset 183 précise :


« Si le jeûne peut altérer de manière significative la santé du jeûneur ou
lorsque la personne est malade, l’Islam l’exempte du jeûne».

La Sourate II verset 185 précise :


« Allah cherche à vous faciliter l’accomplissement
de la règle, il ne cherche pas à vous la rendre difficile».

1 - Sourate II Verset 183 et 185


Je décide de jeûner…

Je me sens bien…Je ne veux pas me sentir exclu(e)


de ma famille et de ma communauté
(Ramadan = moment de partage et de convivialité).

Je dois prendre en considération l’avis de mon


médecin et me faire accompagner.
3 catégories de patients diabétiques :
tous nécessitent un accompagnement

Ceux qui n’observent Ceux qui veulent Ceux qui disent ne pas
pas le jeûne et le disent explicitement le faire mais le font en
le faire envers et réalité
contre tous

Quelque soit ma décision vis-à-vis du jeûne, un accompagnement s’impose.


Si je jeûne, je suis exposé aux complications suivantes :

Hypoglycémies Hyperglycémies et Déshydratations et Décompensation de Variation du poids


acidocétose thromboses pathologies
veineuses associées (HTA,
insuffisance
cardiaque…)

D’où l’intérêt de déclarer mon intention à mon médecin et de me faire suivre.

Al-Arouj M, et al. Recommendations for management of diabetes during Ramadan:


update 2010. DiabetesCare. 2010; 33:1895-902.
Dix règles de base pour gérer au mieux le mois de Ramadan1

1. Je prépare le jeûne 1 ou 2 mois à l’avance avec le médecin.


2. Mon médecin adapte ma prise en charge thérapeutique.
3. J’assiste à des séances éducatives sur l’hypoglycémie, l’hyperglycémie, la cétose.
4. Je reçois des conseils nutritionnels personnalisés pour une alimentation équilibrée.
5. Je bois suffisamment
6. Je conserve au moins deux repas équilibrés.
7. Je maintiens l’exercice physique sans excès.
8. Je contrôle régulièrement ma glycémie capillaire (n’interrompe pas le jeûne).
9. Je sais quand il faut interrompre mon jeûne.
10. Je fais participer la famille et/ou une personne-ressource

D’où l’intérêt de déclarer mon intention à mon médecin et de me faire suivre.

1- Diabetes and Ramadan: practical guidelines. International Diabetes Federation (IDF),


in collaboration with the Diabetes and Ramadan (DAR) International Alliance. April 2016
http://www.idf.org/guidelines/diabetes-in-ramadan.
Je consulte mon médecin avant Ramadan

aller voir mon médecin

début du ramadan
Indispensable 1 à 2 mois avant le Ramadan
Mon médecin procédera à:

Une évaluation clinique complète de mon état 17


Une évaluation du profil glycémique via Hba1C et cycle glycémique (carnet
d’autosurveillance glycémique/lecteur)
(cycles de la dernière semaine)
Un bilan biologique pour évaluer : le fonctionnement des reins et le taux de lipides
dans le sang

http://www.idf.org/guidelines/diabetes-in-ramadan
Lors de cette consultation, mon médecin va me
conseiller de jeûner ou pas

Le diabétique hémodialysé,
Ne doit absolument
diabétique de type 1 mal équilibré, Risque très élevé
pas jeûner
hypoglycémies récurrentes,

diabétique et travail physique


intense, ou Néphropathie grade 3 Risque élevé Ne doit pas jeûner

Diabétique de type 2 bien contrôlé,


Peuvent jeûner avec
sous un ou plusieurs thérapeutiques Risque modéré surveillance accrue et
(metformine, Sulfamide de 2ème
génération, Insuline basale …) à faible conseils des soignants

Si mon médecin m’autorise à jeûner, il adaptera mes médicaments et/ou leur prise en fonction des
horaires du ramadan

http://www.idf.org/guidelines/diabetes-in-ramadan
Je dois reconnaitre les signes d’hypoglycémie

Transpiration Tremblement Faim Vertige

Vue trouble Froid Pâleur Maux de tête


Corriger mon hypoglycémie

Interrompez le jeûne

Prendre 3 morceaux ou 3 Biscottes ou une boisson puis Prendre le repas


de sucre N°4

Tout malade sous insuline doit avoir à sa portée une ampoule de glucagon. Le glucagon
n’est pas indiqué chez les malades sous antidiabétiques oraux
Corriger mon hypoglycémie
malade pas conscient

1 Contacter les urgences ou le SAMU du lieu de résidence.


2 Ne rien donner par la bouche.
3 Si le malade reçoit uniquement de l’insuline, l’entourage doit immédiatement lui injecter
une ampoule de glucagon en intramusculaire ou en sous cutané.

pas conscient
Les hyperglycémies et acidocétoses

Elles sont dues:

Aux changements Aux repas riches A l’absence ou à la Interrompre le Rechercher les


chronologiques en sucre à la difficulté jeûne si la glycémie corps cétoniques
(inversion du rupture du jeûne. d’adaptation capillaire est > dans les urines: si
rythme nuit - jour). des traitements 3g/l positifs contacter
antidiabétiques votre médecin ou
(sulfamideshypoglyc vous présenter aux
émiants urgences.
ou Insuline).
Les déshydratations et thromboses veineuses

• Elle surviennent surtout dans les périodes de forte chaleur


ou en cas de syndrome fébrile ou diarrhée.

• Elles touchent particulièrement les sujets âgés (perte de la


sensation de soif).

•La déshydratation augmente la viscosité sanguine ce qui


majore le risque de thromboses veineuses (veines qui se
bouchent).

• Pour les éviter, il faut boire régulièrement entre l’ Iftar et


S’ hour jusqu’à 2L de boissons voire plus en été. Quelques
tranches de citron et feuilles de menthe trempées dans l’eau
la rendront moins insipide…
Quelques règles de nutrition pendant le Ramadan

1 Repas équilibré et fractionné.


2 Les boissons la nuit (les soupes, thé , café font partie de la ration).
3 Dernier repas, ou S’hour juste avant le début du jeûne.
4 Eviter les grandes quantités de glucides et de lipides.
Je répartis l’ alimentation sur trois repas
et non au grignotage tout au long de la nuit.

• Ce qui correspond à :

S’hour : à ne pas sauter ! Iftar Lâacha

Eviter de grignoter continuellement tout au long de la soirée


(comme on peut le voir dans beaucoup de familles !).
Je bois suffisamment

L’hydratation doit être suffisante et régulière sur cette


période (eau, thé, café…) et encore plus importante si
le ramadan se déroule en été (16 à 18h de jeûne).
Les dattes

• Les dattes habituellement consommées au


Ftour avec du lait peuvent être mangées en
équivalence avec les fruits frais .
• 2 dattes peuvent remplacer un fruit frais.
Les bricks et boureks

• Pour éviter les prises de poids pendant le ramadan, on


Remplace les fritures par une cuisson au four.

• Les garnitures du bourek pour varier: crevettes, poulet, légumes


grillés, pommes de terre/thon en conserve, épinards/chèvre,
courgette/thon, tomate/carré frais de fromage(gben) etc….
Les pâtisseries orientales

Elles procurent du plaisir aux papilles mais sont de véritables


bombes caloriques en sucres et en graisses.

• 1 makrout = 4 morceaux de sucre (N°4) soit 20g


• 1 Zlabia = 17 morceaux de sucres ( 85 gr):
2 verres ¼ de limonade : 625 ml …
=

En cas de forte envie : se contenter de goûter et faire une marche pour éviter l’excès de sucre

www. Afd: diabète et ramadan


D’après Fatima Oulhadj, diététicienne à Bagnolet
Les fruits oléagineux

Cacahuètes, pistaches, amandes, noix etc… :


il n’est pas nécessaire d’en manger tous les jours
car ils sont riches en graisses et trop souvent grignotés
pendant le ramadan.

Mais une collation raisonnable: 7 amandes


non salées, 50 gr de cacahuètes ou équivalent lors
d’une soirée familiale…pour accompagner le thé…
Les desserts sucrés

Le dessert sucré peut occasionnellement avoir sa place à la fin d’un repas


équilibré en prenant soin de les remplacer par un fruit :

Un petit carré de Une crème dessert Une glace ou un Une tarte aux fruits
chocolat noir avec le aromatisée à la sorbet, (à la place d’une
café (à la place du vanille, au chocolat rafraichissant portion de féculents
fruit) (à la place du en été (à la place du et du fruit)
laitage et du fruit) fruit)
Exemple de menu équilibré du repas de l’Iftar

1à2 Lait Un bol de Plat de Un morceau Eau 2 boureks Salade Fruit


dattes ou l’ben chorba dolma de pain au four variée de saison
Aliments à éviter au moment de l’iftar

Galette Pain Matlou3 Frites L’Ham


brioché lahlou
Fruits à éviter au moment de l’iftar

Banane mure Figue Cerises Raisin

Occasionnellement en quantité contrôlée

5 à 6 cerises Banane non mure 8 à 10 grains de raisin


Aliments sucrés à éviter

Kalb El louz Zlabia M’hencha

Occasionnellement en quantité contrôlée

Hobz tounes 1/3 Kalb El louz Zlabia de Boufarik


Aliments autorisés dans la soirée

Une poignée
Café sans sucre Thé sans sucre Eau
de fruits secs
Menu du repas de shour à composer par le patient

Mesfouf aux
petits pois
ou Afourou:
Bol de lait Fruit de saison 5 à 7 cuillères Eau
Menu du repas de shour à composer par le patient

1 petite tranche de
2 c à café pastèque
d’huile
1 – 2 dattes
1 Bol de légumes
113,4 gr viande maigre

1,5 Bol de riz


1/3 bol d’haricots/
à grains entier
lentilles/pois chiches

Ce repas offre : 770 kcal, 45% glucide, 20% protéine et 35% gras
*Assiette à adapter selon les objectifs individuels journaliers

Diabetes and Ramadan: practical guidelines. International Diabetes Federation (IDF),


in collaboration with the Diabetes and Ramadan (DAR) International Alliance. April 2016
http://www.idf.org/guidelines/diabetes-in-ramadan
Je maintiens une activité physique normale !

• Je maintiens l’activité physique habituelle

• J’évite de faire de l’exercice physique soutenu


2 à 3h avant la rupture du jeûne

• L’ exercice physique intense est à éviter


pendant le jeûne (courir, jouer un match, ….)

• Tarawih sont à considérer comme une activité


physique quotidienne et à encourager chez les
patients en capacité de les effectuer.
Je dois renforcer ma surveillance glycémique

Les moments clés ASG changent, à définir avec votre médecin

12h
8h 17h
3h 22h

• Avant l’Iftar Pendant


le Ramadan elle
• Avant S’hour • 2 heures • Milieu de la correspond à la GAJ • 2 hours après
après S’hour journée (Midi) le Ftour
• Au moindre
symptôme
d’hypoglycémie
- Vigilance vers 17h

Hassanein et al. Ind J Endocrin & Metab 2014;18(6):794-799


Raisons pour arrêter le jeûne

• Hypoglycémie dans la journée


• Pathologie intercurrente
• Déséquilibre glycémique important
J’interromps mon jeûne immédiatement si :

• Glycémie capillaire
<0.70 g/l ou si la • Glycémie > 3g/l • Vigilance vers 17h : les
glycémie hypoglycémies sont
à tendance basse fréquentes dans cette
durant les premières tranche horaire.
heures de la journée Renforcer
surtout si mon traitement l’autosurveillance
comporte des sulfamides chez les patients qui
ou de l’ insuline. ne les ressentent plus.
Et resucrage

Al-Arouj et al. Diabetes Care 2005;28:2305–11


J’interromps mon jeûne immédiatement si :

• Maladie intercurrente
• Hypoglycémie à répétition (plusieurs jours d’affilée)
• Déséquilibre TA
• Déshydratation (fièvre, diarrhée)

Diabetes and Ramadan: practical guidelines. International Diabetes Federation (IDF),


in collaboration with the Diabetes and Ramadan (DAR) International Alliance. April 2016
http://www.idf.org/guidelines/diabetes-in-ramadan
Obtenez de l'aide de votre famille ou de vos proches

• Invitez votre principal soutien ( personne de la


famille ou personne ressource ) à participer à
cette formation « diabète et ramadan ».

• Ce sera utile pour vous et certainement pour


elle aussi car on y promeut des règles hygiéno-
diététiques saines, idéales pour rester en
bonne santé

Diabetes and Ramadan: practical guidelines. International Diabetes Federation (IDF),


in collaboration with the Diabetes and Ramadan (DAR) International Alliance. April 2016
http://www.idf.org/guidelines/diabetes-in-ramadan
Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière
Direction générale de la prévention et de la promotion de la santé

Diabète & Ramadan


MAT-DZ-2100319 - 1.0 - 03/2021

Ce kit a été élaboré avec la contribution de :


Professeur Samia ZEKRI
Service de Médecine Interne - EPH Birtraria

Vous aimerez peut-être aussi