Vous êtes sur la page 1sur 21

Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

CHAPITRE II : Les Granulats

des granulats, les caractéristiques et les différents types de granulats.

1. DÉFINITION .......................................................................................................................... 1

2. NATURE GEOLOGIQUE ..................................................................................................... 2

3. CLASSIFICATION ............................................................................................................... 2

4. PRINCIPE GENERAL DE FABRICATION........................................................................ 3

5. CRITÈRES DE QUALITÉ ET ESSAIS ............................................................................... 4

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 0
Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

1. DÉFINITION

On appelle granulats (ou agrégats), des matériaux minéraux granulaires, inertes (sables,
graviers, roches encaissée ou broyées, fragments roulés dans le lit des fleuves), ayant des
caractéristiques leur
:

- exécution routières fondation), ballast de


chemin de fer, de filtres, etc.
- Soit avec un liant (chaux, ciment bitume) pour constituer :
o Des mortiers et des bétons hydrauliques avec du ciment ;
o Des enrobés hydrocarbonés avec le bitume (béton bitumineux, sand-asphalt) ;
o Des revêtements multicouches sur les chaussées par épandages alternés de
cutback (bitume fluidifié par un solvant) et de gravillons de plus en plus fins ;
o Des graves traitées pour assises de chaussées (graves-ciment, graves-bitume).

une préparation telle que criblage, lavage, concassage, etc.

Le terme « granulat » ne concerne ni les éléments inférieurs à 0,080 mm (fines, farines


et fillers) ni ceux qui dépassent 80 mm (moellons et galets).

Le terme « granulat » est également utilisé pour désigner les granulats artificiels ou non,
utilisés dans la construction des bâtiments et des ouvrages de génie civil (laitier granulé, argiles
expansées, schistes expansés, etc.)

s des caractéristiques au-delà


desquelles, les matériaux ne conviennent pas aux utilisations précitées et ne peuvent donc pas
être considérer comme des granulats.

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 1
Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

2. NATURE GEOLOGIQUE

(sable, cailloux, galets) ; ou des carrières de concassage de roches


massives.

Les différentes roches couramment utilisées sont :

Roches magmatiques (roches éruptives) : granites, basaltes, porphyres.

énégal, ce sont les basaltes qui

Ces roches sont formées de quartz, feldspath, mica. Le basalte est une roche volcanique
à forte densité (2.85 à 3)

Roches métamorphiques : ardoises, argiles (proviennent de la décomposition des


feldspaths), marnes (argiles + calcaires)
Roches sédimentaires : quartz, grés, silex, calcaires, etc.

3. CLASSIFICATION

On classe souvent les granulats en fonction de leur densité absolue ; ainsi on a !

Les granulats légers dont la densité absolue est généralement inférieure à 1.

expansés, argiles expansées, laitier expansé).

Les granulats courants dont la densité moyenne avoisine 2,5.


Granites, silico-calcaires, basaltes, quartz, etc.
Les granulats lourds.

Ils sont essentiellement employés pour la confection des bétons lourds utilisés pour la

atomiques dans les centrales nucléaires par exemple ; on utilise en particulier la barytine (sulfate
de baryum : Dabs = 4,2 à 4,7), le magnétite (oxyde de fer : Dabs = 4,5 à 5,1).

Les granulats très durs pour des usages spécifiques. Pour les bétons réfractaires,
on utilise la chromite, le corindon, etc.

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 2
Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

4. PRINCIPE GENERAL DE FABRICATION

Les granulats sont produits essentiellement :

o Dans les carrières de roches massives ;


o À partir des gisements alluvionnaires ;
o Artificiellement : productions de granulats artificiels légers (laitiers expansés, argile
expansée, schiste expansé).

Quatre opérations sont nécessaires à leur production :

o ;
o Le concassage ;
o Le criblage ;
o Le stockage avant expédition.

traitements ; par exemple, la cuisson des

les nodules sont moulés, le concassage est supprimé.

4.1.Granulats de carrière.

roche altérée surplombant le front de taille) a été éliminée.

Le concassage est réalisé en plusieurs étapes : concassages primaires, secondaires et


tertiaires par exemple, séparés les uns des autres par des criblages. Le criblage consiste à faire
circuler le matériau (à cribler) sur un tamis qui vibre.

4.2.Granulats alluvionnaires.

site aquatique. Le concassage est une opération auxiliaire

4.3.Granulats artificiels légers.

sont utilisée que pour des bétons de remplissage isolants, peu résistants. Les plus utilisés sont
les argiles et schistes expansés. Ils proviennent du traitement des sous-produits industriels en
général.

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 3
Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

Le procédé de fabrication le plus employé pour les argiles et les schistes expansés
consiste à transformer la matière en pâte ; cette pâte passe à travers une filière à la sortie de
laquelle les boudins de pâtes sont découpés en nodules. Ces nodules sont cuits dans un four
rotatif. Par ce procédé, les grains du granulat sont de forme presque sphérique.

granulats légers naturels tels que la pierre ponce, les schistes


naturels.

5. CRITÈRES DE QUALITÉ ET ESSAIS

-
dessus (ou au-

plus ou moins poussée, selon la nature du gisement.

:
o Son identification ;
o Sa granulométrie
o Sa dureté ;
o Sa propreté ;
o Etc.
Ces caractéristiques sont liées aux propriétés de roches

5.1.Échantillonnage.

soit identique à la partie restante.

Tous les résultats des essais à réaliser dépendent du soin apporté à la réalisation de

:
o Par quartage ou fractionnement manuel ; cette méthode est
;
o
matériaux déterminée.

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 4
Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

5.2.Identification

5.2.1. Granulats de carrière


ns de blocs de roches prélevés dans les divers bancs
constituant la carrière, ou sur des échantillons de granulats.

o Sa composition minéralogique : elle est déterminée sur des lames minces réalisées par
un laboratoire et examinées au microscope polarisant. On détermine le pourcentage des

des matériaux ;
o Sa structure : elle est déterminée au cours du même examen (grenue, grains moyens) ;
o Sa porosité ;
o Sa masse volumique ;
o Sa masse spécifique.

5.2.2. Granulats alluvionnaires


Ce sont des granulats dont la composition minéralogique dépend essentiellement de

charroient traversent des régions crayeuses ou argileuses, ils peuvent contenir des éléments

classe. La détermination de la composition minéralogique et de la structure des grains se fait


par classe granulaire.

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 5
Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

5.3.Granulométrie
5.3.1. Définition

La granulométrie est la science des dimensions et de la forme des grains.

Le tableau ci-dessous donne les appellations normalisées des granulats (norme française
NF P 18-304) suivant leur dimension.

Tableau 1 : Appellations normalisées des granulats (norme française NF P 18-304) suivant leur dimension.

Appellation Dimensions ( maille de tamis)


Farines, fillers, fines
Fins
Sables Moyens
Gros
Petits
Gravillons Moyens
Gros
Pierres cassées (matériau de Petits
concassages, cailloux, matériaux Moyens
roulées) Gros
Moellons et galet (matériaux de
concassage et matériaux roulés)

NOTA :

Au sens de la norme (AFNOR P 18-304) les farines, fillers, fines et les moellons et gales
ne sont pas des granulats puisque ces éléments ne sont ni destinés aux usages routiers ni utilisés
pour la fabrication de bétons et mortiers hydrauliques.

5.3.2. Classe granulaire


d/D où d correspond à la dimension de

Par exemple, un granulat de classe 5/15 présente environ 8% de refus sur le tamis de maille 15
mm et 92% de refus sur le tamis de maille 5 mm.

Le terme granulat d/D au sens défini ci-dessus est réservé aux granulats tels d soit supérieur ou
égal à 0,5 mm. Dans le cas contraire, le granulat est appelé « 0/D ».

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 6
Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

On utilise généralement les classes granulaires suivantes :


o 0/5 : sable usuel pour bétons
o 5/15 : petit gravier pour bétons fins
o 20/40 : mélange pour gros béton.
En technique routière, les granulats 0/D tels que D soit compris entre 6 mm et 40 mm
sont appelés graves et les granulats 0/D tels que d soit compris entre 0,5 mm et 6 mm sont
appelés sables.

Une grave est dons un mélange de granulats naturels ou artificiels à granularité continue,

ants sont : 0/4 ; 0/10 ; 0/20 : 0/31.5.

5.3.3. Courbe granulométrique


La courbe granulométrique traduit la distribution pondérale des granulats élémentaires

appelée analyse granulométrique. Cette opération consiste à classer les granulats en fonction de
leurs grosseurs déterminées par criblage sur les tamis à mailles carrées, dont les dimensions
sont exprimées en mm. ison
commençant à 0,08 mm.

On appelle t ou « passant » la partie des granulats qui est passée à travers le

On trace cette courbe sur un graphique comportant en ordonnée le pourcentage des


tamisats (0 à 100%) ou de refus (100 à 0%) sous les tamis dont les dimensions des mailles sont
indiquées en abscisse en mm selon une graduation logarithmique et avec le module
correspondant.

Signalons que le Module est le nombre le plus proche du produit par 10 du logarithme

normalisées (norme française NF P 18-304). On a : Dpassoire = 1,25 Dtamis.

5.3.4. Pourcentage des granulats élémentaires

Il est facile de
valeurs, ou le pourcentage de granulats élémentaires (taille comprise entre deux tamis
successif).

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 7
Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

5.3.5. Continuité discontinuité.


La courbe granulométrique (ou la granularité) est co
plus la granularité est discontinue.

La discontinuité se rencontre souvent dans les mélanges pour le béton.

Exemple : sable 0/5 et gravier 15/25.

5.3.6. Granulométrie interne .

des bétons hydrauliques. Elle est caractérisée par le module finesse Mf qui est égal au 1/100 de
la somme des refus cumulés exprimés en pourcentage sur les différents tamis de la série
suivante :

Tamis (mm) 0,16 0,315 0,63 1,25 2,5 5 10 20 40 80


Module 23 26 29 32 35 38 41 44 47 50

Pour les sables, par définition les dimensions des mailles des tamis utilisés sont
comprises entre 0,16 et 5 mm.

o Si 1,80 < Mf < 2,20, on a un sable plutôt fin ; les bétons fabriqués avec ce type de sable
;
o Si 2,20 < Mf < 2,80, on a un sable préférentiel qui donnera des bétons de bonne
ouvrabilité et de bonne résistance ;
o Si 2,80 < Mf < 3,20, on a un sable grossier qui donnera des bétons de bonne résistance
mais de faible ouvrabilité : il y a en plus un risque de ségrégation.
5.3.7. Forme des granulats

La forme des granulats a une incidence sur la maniabilité des bétons, la forme la plus
souhaitable se rapprochant de la sphère ; une mauvaise forme (aiguilles, plats) nécessite une
.

Figure 22 : La forme des granulats

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 8
Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

o Sa longueur L
o
o Sa grosseur G.

u béton. Ainsi
la compacité du mélange, donc le volume des vides à remplir par la pâte de ciment. En plus
l'état de surface des grains influent sur la compacité du mélange et l'adhérence du granulat à la
pâte de ciment.

Coefficient volumétrique ou coefficient de forme (C)

sphère circonscrite de diamètre d ; d est la plus grande dimension du grain.

On a :

e de grain on a :

élevé. Exemple : bille = 1 ; cube = 0,37.

un coefficient volumétrique élevé.

5.4.Caractéristiques physiques des granulats

On peut les classer en deux groupes :

o Celles qui concernent le granulat lui-même ;


o Celles qui concernent la teneur en substances étrangères et nocives.

5.4.1. Premier groupe :


o La masse volumique apparente ;
o La porosité ;
o .

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 9
Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

5.4.2. Deuxième groupe : Propreté

La propreté occupe une place importante dans les spécifications sur les granulats.

quantité, sont indésirables pour des raisons diverses ; ces éléments de pollution peuvent faire
chuter la résistance des matériaux composites ou opposer à une bonne adhérence du granulat

Certaines impuretés sont prohibées : particules de charbon, de bois, et de leur résidus


(cendres

Propreté des gravillons

Propreté des sables

Pour les
(NF P 18-598). On agite une certaine quantité de sable dans une solution lavante (cette solution
contient 111 g de chlorure de calcium anhydre, 480 g de glycérine et 12 g de formaldéhyde
thode présentée sur
la figure 23.

Eau

Floculat

Sable
h2

h1

Figure 23 : Méthode de mesure de la propreté du sable

Les valeurs préconisées par la norme (NF P 18-598) pour déterminer la nature et la
qualité du sable pour béton hydraulique sont illustrées dans le tableau 2.

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 10
Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

Tableau 2 : Valeurs préconisées pour l'équivalent de sable pour béton hydraulique.

Équivalent du sable (ES) Nature Qualité du sable


Risque de retrait ou de
ES<60 Sable argileux gonflement, à rejeter pour
des bétons de qualité
De propreté admissible pour
Sable légèrement argileux
le béton de qualité
Convenant parfaitement
Sable propre
pour les bétons de qualité

ES>80 Sable très propre


de plasticité
5.5.Résistance mécanique des granulats
Afin de déterminer la résistance mécanique de granulats, on pratique des essais dont les
plus courants mettent en jeu les processus de rupture par fragmentation.

5.5.1. Usure par frottements et chocs

ottements réciproques des élémen aux


granulats utilisés pour la constitution des assises de chaussée, y compris les couches de
uite du choc des boulets sur le
gra nt des éléments les uns sur les
autres, sur le cylindre de la machine et sur les boulets. 5000 grammes
de gravillons de granularité serrée (4/6 ou 6,3/10 ou 10/14) avec un nombre de boulets
correspondant à la granularité (7, 9 et 11 par ordre croissant des classes). Le coefficient Los
< 1,6 mm.

Tableau 3 : Valeurs préconisées pour l'essai Los Angeles

Los Angeles Qualité du granulat pour béton hydraulique


< 30% Très bon
30 40% Bon
40 50% Médiocre
50-60% Faible
> 60% À exclure

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 11
Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

5.5.2. Usure par attrition -Deval


frottements les uns contre les autres (attrition) ;
-Deval.

est reproduite dans


-
ai : à sec ou humide.

des véhicules.

ion par frottements réciproques et chocs modérés du matériau


. Ce coefficient est égal par définition, à :


p : poids en grammes des éléments inférieurs à 1,25 mm créés dans la machine Deval.

o .

o .

-Deval

-
rottement des
éléments les uns sur les autres, sur le cylindre de la machine en rotation et sur les boulets (charge

parmi les classes granulaires : 4-6.3mm; 6.3-10 mm; 10-14 mm; 25-50 mm. Pour les essais
effectués sur les gravillons entre 4 et 14 mm, une charge abrasive est utilisée.

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 12
Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

le coefficient Micro-Deval


M : la masse du
m : la masse des éléments inférieurs à 2

o Micro-Deval
.

o il sera appelé Micro-Deval

Remarque : MD = 80/D

5.6.Qualité en fonction des utilisations

5.6.1. Qualités communes


connaissance de leurs caractéristiques.

nt utilisés, les sollicitations


qui leur sont appliquées, certaines qualités seront plus ou moins recherchées. Certaines
caractéristiques sont indisp

5.6.2. Farines et fillers

Ce sont des éléments de remplissage destinés à augmenter la capacité des mortiers et


béton, notamment des mortiers et bétons bitumineux. On utilise peu le filler pour les bétons
hydrauliques ; il s
partiellement au ciment.

Un béton bitumineux normal est constitué en moyenne de 50% de gravillons (dont 35%
de gravillons moyens et 15% de petit gravillons), 30% de gros sable, 13% de sable fin et 7% de
filler.

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 13
Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

5.6.3. Les Sables

Le sable est le granulat essentiel dans les mortiers, les bétons hydrauliques et les bêtons
hydrocarbonés. Les caractéristiques et les dimensions que doivent présenter les divers sables
sont différents selon

-à-dire de sable dont les dimensions sont inférieures ou égales à 0,315 mm, au contraire,
dans les
13%.

Il y a quatre sources distinctes de sables :

o Les sables naturels ou sables alluvionnaires (dépôts géologiques, décomposition


de roches etc.) ;
o Les sables de rivières et de ballastières (dragage en rivière, en mer, dans le lit des
fleuves) ;
o Les sables de broyages ou de concassage (poussière de carrière) ; elles peuvent
% de filler.
o Les sables éoliens (sables naturels transportés et déposés par le vent à certains
endroits, sables de dune).
La forme des grains de sable

La forme des grains de sable est essentielle pour des propriétés telles que la compacité
des mélanges, la maniabilité des mortiers, la résistance. Les sables naturels, de forme arrondie
sont ceux qui présentent la meilleure forme au point de vue de la régularité du volume, de la
meilleure maniabilité dans les mortiers, et de la plus grande compacité. Les sables de
concassage donnent des mortiers moins compact et moins maniable.

La propreté des sables

que le sable soit exempt de certaines impuretés. Les impuretés de nature argileuse empêchent
au liant aussi bien dans le béton hydraulique que le béton hydrocarboné.

La mauvaise adhérence des grains de sable au liant a pour conséquences une résistance
mécanique déficiente surtout à la flexion ou à la traction pour les bêtons de ciment.

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 14
Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

La présenc

(végétaux décomposés, humus) sont encore plus novices.

Les valeurs préconisées par la norme (NF P 18-598) pour déterminer la nature et la
qualité du sable sont illustrées dans les tableaux 4 et 5.

Tableau 4 : Qualité du sable pour béton hydraulique en fonction de l'équivalent de sable.

ES à vue ES piston Qualité du sable Qualité du béton


Sable argileux : risque de retrait À rejeter pour des bétons
ES<65 ES<60
ou de gonflement de qualité
Béton de qualité courante
Sable légèrement argileux , de
ou ne craint par
propreté admissible
particulièrement le retrait
Sable propre à faible
Bétons de haute qualité
pourcentage de fines argileuses
Risque de défaut de
Sable très propre : absence
ES>85 ES>80 presque totale de fines faudra rattraper par une
argileuses augmentation du dosage
en eau.

Tableau 5 : Spécifications portant sur l'équivalent de sable en technique routière

Trafic exprimé en nombre de poids lourds par jour


sur la voie la plus chargée
< 25 25 - 150 150 - 300 300 - 750 > 750
Technique non
Graves non traitées
utilisée
Couche de Graves traitées aux
fondation liants hydrauliques
Graves traitées aux
liants hydrocarbonés
Graves non traitées Technique non utilisée

Graves traitées aux


Couche de
liants hydrauliques
base (1)
Graves traitées aux
liants hydrocarbonés

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 15
Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

Trafic exprimé en nombre de poids lourds par jour


sur la voie la plus chargée
< 25 25 - 150 150 - 300 300 - 750 > 750
Couches de liaison
Bétons
Couches de
bitumineux (1)
roulement
Bétons
hydrauliques
(2)

(1) Essai effectué sur un sable 0/2 contenant 10% de fines


(2) Essai effectué sur un sable 0/5.
5.6.4. Les gravillons

On distinguera :

Les gravillons pour usages routiers de tous ordres (gravillons des revêtements
superficiels) ;
Les gravillons pour usages routiers, mais destinés aux bétons bitumineux ;
Les gravillons destinés aux bétons hydrauliques.

On distingue trois formes principales des gravillons :

Les gravillons dits cubiques ;


Les gravillons en forme de plaquettes ;

La fragmentation des roches donne un pourcentage plus ou moins élevé de plaquette et


(et sa texture en particulier) et selon la mode
; les roches tendres donnent en général moins de plaquettes que les
roches dures et surtout les roches fragiles.

cubiques sont les meilleurs au point


de vue de la compacité et de la résistance pour les différents usages.

Les gravillons de concassage, surtout en provenance de matériaux dures, ont des arêtes
vives, tandis que les matériaux naturels, appelés aussi gravillons roulés, sont généralement de

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 16
Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

forme ellips les gravillons rouis sont


un peu moins bons.

Les gravillons roulés sont plus recherchés pour le béton de ciment et les gravillons
concasses sont plus recherches pour les bétons bitumineux et pour les divers usages routiers.

En matière de propreté, les gravillons doivent être rigoureusement propres -à-

(argiles). En général, les granulats de rivières ou de ballastières sont propres ; par contre, les
granulats alluvionnaires sont toujours très sales et demanderait à laver avant utilisation. Certains
granulats de carrières peuvent présenter agit de carrières
importantes ou/

La dureté n e pour les bétons hydrauliques que pour les usages


routiers et les bétons bitumineux. Dans le cas du béton de ciment, on admet des gravillons
relativement moins durs que les bêtons bitumineux. Dans le cas des bétons hydrocarbonés, on
effectue les essais Los Angeles, de frag icro-Deval en général
pour définir la qualité de gravillon.

poreux ne dont pas à rechercher pour les bétons


hydrauliques, non plus que les bétons routiers ; cependant, certaines porosités du gravillon
présentent des qualités non négligeables (légèreté, isolation thématique).

En ce qui concerne la nature du gravillon, pour la confection des bétons hydrauliques,


on utilise souvent des gravillons alluvionnaires (quartz silex etc.) ainsi que des gravillons de
concassage. Les bétons hydrocarbures nécessitent des gravillons (durs granite, basalte).

5.6.5. Cailloux et pierres concassés

Les cailloux (granulat roulés) et les pierres concassées sont des granulats de dimensions
supérieures aux gravillons ;

bétons de radiers de fondation, ainsi que les bétons de revêtements de routes et de pistes
dromes.

Les caractéristiques à étudier sont à peu près les mêmes que celles des gravillons, à savoir ;
propreté, porosité, forme dureté.

Les cailloux et les pierres concassé de grosseur moyenne sont les plus utilises tant en technique
routières que pour la confection de bétons hydraulique.

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 17
Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

5.7.Autres caractéristiques et définitions


5.7.1. Masse spécifique Densité absolue

La masse spécifique
pleine sans aucun vide entre les grains le constituant (volume absolu).

On a : , avec

m: sous une température de 105°C.

: volume absolu

: volume des grains

: Volume des vides

La densité absolue (Dab)


; ce rapport est sans dimension et est égal au 1/1000 de la
masse spécifique.

Pour le granite Dab = 2,62

5.7.2. Masse volumique Densité apparente

compris les vides entre les grains le constituant (volume apparent).

On a : , avec

La densité apparente (Dap)


; ce rapport est sans dimension et est égal au 1/1000 de la
masse volumique.

Pour le granite Dap = 1,5

Remarque :

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 18
Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

5.7.3. Indice des vides

5.7.4. Foisonnement des sables

Ce phénomène passe par un maximum pour une certaine teneur en eau (vers 5%) ; en déca, la
au-delà
Passé une certaine limite (10%), le sable est saturé
teneur en eau reste constante.

Plus le sable

de la densité apparente.

Le foisonnement est donné par la formule :

Où,

Vs : volume sous une température de 105°C.

Vh : volume .

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 19
Deuxième année LMD en Génie Civil Cours de Matériaux de Construction

BIBLIOGRAPHIE

SANDE Oladelé (Mai 2005), Notes de cours de Matériaux de Construction.

Toufik BOUBEKEUR (Mai 2007), MATERIAUX DE CONSTRUCTION 01.

AKA Djomo Jean-Marc


Les Granulats
Ingénieur des Travaux Publics 20

Vous aimerez peut-être aussi