Vous êtes sur la page 1sur 6

MÉTHODE D’ESSAI

LC 21-015

SECTEUR – GRANULATS

Section

1

RÉDUCTION DES ÉCHANTILLONS POUR ESSAIS EN LABORATOIRE

Page

1 de 6

Date

2003 12 15

1. Objet

La présente méthode d’essai a pour objet la réduction des échantillons de granulats de diverses provenances en des quantités plus pratiques pour des essais en laboratoire. Les procédures de réduction proposées diminuent les variations de la granularité entre l’échantillon réduit et celui prélevé.

2. Référence

Retirée

3. Définitions

Les définitions suivantes s’appliquent à la présente méthode d’essai :

Échantillon :

Petite quantité d’un matériau qui permet d’en évaluer ou d’en faire connaître les qualités. Un échantillon est formé de trois prélèvements de masse à peu près égale.

Prélèvement :

Petite quantité d’un matériau recueilli selon les règles de l'échantillonnage au hasard.

4. Principe de l'essai

Les présentes procédures de réduction s’appliquent à tout échantillon de granulats dont la masse doit être réduite de manière que la plus petite fraction obtenue soit représentative de l’échantillon prélevé. Dans tous les cas, on doit réaliser la procédure d’essai sur l’ensemble de l’échantillon tel qu’il est soumis et porter une attention particulière à l’effet, sur le résultat des essais à réaliser, de la réduction d’un nombre limité de grosses particules dans l’échantillon.

4.1 Choix de la procédure Trois procédures de réduction sont décrites ci-après. Il s’agit de la réduction par quartage, la réduction au séparateur mécanique et la réduction par réserve miniature. Le tableau 1 présente la procédure à choisir selon la granularité et l’état de saturation 1 .

Section 1 Page 2 de 6 Date 2003 12 15
Section
1
Page
2 de 6
Date
2003 12 15
SECTEUR – GRANULATS RÉDUCTION DES ÉCHANTILLONS POUR ESSAIS EN LABORATOIRE
SECTEUR – GRANULATS
RÉDUCTION DES
ÉCHANTILLONS POUR ESSAIS
EN LABORATOIRE

Tableau 1 Procédures de réduction

ESSAIS EN LABORATOIRE Tableau 1 Procédures de réduction MÉTHODE D’ESSAI LC 21-015 Granularité 0 – D

MÉTHODE D’ESSAI

LC 21-015

Granularité 0 – D / d - D (1)

État de

Quartage

Séparateur

Réserve

saturation

mécanique

miniature

D < 5 mm (2)

Sec à SSS (3)

 

X

 

Humide

X

x

(4)

X

5 mm < D < 50 mm

Sec à SSS (3)

x

X

 

Humide

x

X

D > 50 mm

Sec à SSS (3)

X

   

Humide

X

X : procédure de réduction à privilégier.

x : procédure de rechange.

1. Le D peut être plus grand que 50 mm si le séparateur respecte les conditions de l'article 5.1.

2. Lorsque cela n’altère pas les propriétés à évaluer à partir d’essais (par exemple, la teneur en eau naturelle), il est possible de modifier l’état de saturation du granulat pour utiliser une procédure de réduction différente. Il faut toutefois respecter les températures maximales de séchage prescrites pour chaque essai à réaliser.

3. À l’état « Saturé Superficiellement Sec », ou SSS, les pores des granulats sont saturés et leur surface est sèche. En général, une poignée de granulats fins qui conserve sa forme après avoir été serrée dans la main a une teneur en eau supérieure à l’état SSS.

4. La réduction de quantités supérieures à 10 kg à l’état humide est permise avec une ouverture minimale de 40 mm des chutes du séparateur mécanique. Pour toute autre situation, utiliser la procédure de quartage ou de réserve miniature.

5. Appareillage et matériaux

5.1 Séparateur mécanique Les séparateurs mécaniques ont un nombre pair de chutes, non inférieur à 8 dans le cas du gros granulat et à 12 dans celui du granulat fin. Les ouvertures des chutes sont toutes de même largeur et disposées de manière à déverser les granulats alternativement de chaque côté de l’échantillonneur. La largeur minimale de chaque ouverture de chute doit être de 1,6 D de l’échantillon à séparer. S’il y a obstruction au moment de la séparation, l’ouverture doit être augmentée et la séparation reprise. Le séparateur est muni de deux récipients destinés à contenir les deux moitiés de l’échantillon à l'étape de la séparation. Il doit être muni d’une trémie ou d’un plat déverseur à rebord plat et lisse, de largeur égale ou légèrement inférieure à la largeur hors tout de l’ensemble des chutes, servant à contrôler le taux de déversement de l’échantillon dans les chutes. De plus, le séparateur et chacun des accessoires doivent être construits de manière que l’échantillon puisse s’écouler librement et sans retenue ni perte de matériau.

MÉTHODE D’ESSAI

LC 21-015

SECTEUR – GRANULATS

Section

1

RÉDUCTION DES ÉCHANTILLONS POUR ESSAIS EN LABORATOIRE

Page

3 de 6

Date

2003 12 15

5.2 Quartage

L’appareillage comprend une main (pelle à main) à rebord droit, une pelle ou une truelle (largeur minimale 2,5D), un balai ou une brosse et, au besoin, une pièce de toile épaisse d’environ 2 m x 2,5 m. Une croix métallique de quartage (optionnelle).

5.3 Réserve miniature

L’appareillage comprend une main (pelle à main) à rebord droit, une pelle ou une truelle pour mélanger le granulat et, pour prélever les prises d’essais, soit un récipient spécialement conçu à cette fin, soit une petite pelle, soit une cuillère (largeur minimale 2,5 D).

6. Mode opératoire

6.1 Séparation au séparateur mécanique

6.1.1 L'échantillon doit être prélevé toujours du même côté de l'échantillonneur mécanique tout au long des opérations. Déposer l’échantillon tel qu’il est soumis dans la trémie ou le plat déverseur, puis l’étendre uniformément sur toute la largeur de ce récipient de manière que, lorsque l’échantillon est déversé dans les chutes, chacune d’elle laisse écouler des quantités de matériau sensiblement égales. Le taux auquel l’échantillon est introduit doit être tel qu’il permette un écoulement uniforme des particules des chutes dans les récipients collecteurs posés sous le séparateur.

6.1.2 Une fois tout l’échantillon soumis passé au séparateur, y introduire la fraction recueillie dans l’un des récipients collecteurs et répéter l’opération autant de fois qu’il est néces- saire pour réduire l’échantillon à la quantité spécifiée dans la norme de l’essai projeté. La partie de l’échantillon recueillie dans l’autre récipient peut être conservée pour être aussi réduite en vue d’autres essais.

6.2 Séparation par quartage

On peut au choix utiliser l’une ou l’autre des procédures décrites dans les articles 6.2.1 ou 6.2.2, ou encore une combinaison des deux.

6.2.1 Séparation sur surface plane et dure

6.2.1.1 Déverser l’échantillon soumis sur une surface plane, dure et propre, où il n’y a pas de risque de perdre des particules de l’échantillon ni d’ajouter des corps étrangers.

6.2.1.2 Mélanger parfaitement le matériau en retournant tout l’échantillon au moins trois fois. Au dernier retournement, réunir à la pelle tout l’échantillon en un tas, en prenant bien soin de déposer chaque pelletée par-dessus la précédente.

Section 1 Page 4 de 6 Date 2003 12 15
Section
1
Page
4 de 6
Date
2003 12 15
SECTEUR – GRANULATS RÉDUCTION DES ÉCHANTILLONS POUR ESSAIS EN LABORATOIRE
SECTEUR – GRANULATS
RÉDUCTION DES
ÉCHANTILLONS POUR ESSAIS
EN LABORATOIRE
RÉDUCTION DES ÉCHANTILLONS POUR ESSAIS EN LABORATOIRE MÉTHODE D’ESSAI LC 21-015 6.2.1.3 Voir à aplatir le

MÉTHODE D’ESSAI

LC 21-015

6.2.1.3 Voir à aplatir le tas pour obtenir une épaisseur et un diamètre uniformes, en tassant le sommet à l’aide d’une pelle de manière que chaque quart du tas contienne, également réparti, le matériau tel qu’il était au début. Le diamètre de l’échantillon ainsi étalé doit être d’environ six à huit fois son épaisseur.

6.2.1.4 Avec une pelle ou une truelle (ou la croix métallique), diviser en quatre parties égales la masse qu’on vient d’étaler, puis enlever deux parties diagonalement opposées, y compris les fines, et nettoyer avec une brosse les parties ainsi libérées.

6.2.1.5 Répéter l’opération avec le matériau qui reste jusqu’à ce que le sous-échantillon ait la masse désirée.

6.2.2 Séparation sur toile

6.2.2.1 Lorsque la surface du plancher est inégale ou malpropre, l’échantillon soumis doit être étalé sur une pièce de toile épaisse, puis mélangé au moyen d’une pelle comme indiqué dans l’article 6.2.1.2, ou encore en soulevant alternativement chaque coin de la toile, de manière à ramener l’échantillon vers le coin diagonalement opposé et faire en sorte que tout le matériau soit retourné de part et d’autre.

6.2.2.2 Étaler ensuite le tas selon la méthode décrite dans l’article 6.2.1.3.

6.2.2.3 Diviser alors l’échantillon comme le décrit l’article 6.2.1.4, ou bien, si la surface sous la toile est inégale, en insérant un bâton ou un bout de tuyau sous la toile au centre du tas, qu’on soulève aux deux extrémités pour diviser l’échantillon en deux parties égales. Enlever ensuite le bâton, tout en prenant soin de laisser le repli de la toile entre les deux parties divisées. Insérer de nouveau le bâton sous le centre de la toile, mais cette fois de manière à former un angle droit avec la première division, puis soulever les deux extrémités du bâton, divisant alors l’échantillon en quatre parties égales. Enlever deux parties de l’échantillon diagonalement opposées, tout en prenant soin de nettoyer la toile de toutes les particules fines.

6.2.2.4 Répéter toute l’opération jusqu’à ce que l’échantillon ait été réduit à la masse désirée.

6.3 Séparation par réserve miniature

6.3.1 Placer le granulat fin humide sur une surface plane, dure et propre, où il n’y a pas de risque de perdre du matériau ni d’ajouter des corps étrangers.

6.3.2 Mélanger parfaitement le matériau en retournant tout l’échantillon au moins trois fois.

6.3.3 Au dernier retournement, réunir tout l’échantillon en un tas en prenant bien soin de déposer chaque pelletée par-dessus la précédente.

MÉTHODE D’ESSAI

LC 21-015

SECTEUR – GRANULATS

Section

1

RÉDUCTION DES ÉCHANTILLONS POUR ESSAIS EN LABORATOIRE

Page

5 de 6

Date

2003 12 15

6.3.4 Voir à aplatir le tas pour obtenir une épaisseur et un diamètre uniformes (diamètre d’environ 6 à 8 fois l’épaisseur) en tassant le sommet vers les bords à l’aide d’une pelle, de manière que chaque quart du tas contienne, également réparti, le matériau tel qu’il était au début.

6.3.5 À l’aide de l’un des instruments décrits dans l’article 5.3, constituer chacune des prises d’essai par au moins cinq prélèvements du matériau, en des endroits pris au hasard dans la réserve miniature.

7. Nombre de subdivisions

Pour obtenir la quantité désirée, on doit se limiter à un minimum de subdivisions à partir de la masse totale de l’échantillon. Par exemple, si p désigne la quantité de matériau nécessaire à l’essai et P la masse de l’échantillon soumis, procéder selon le tableau 2.

8. Approbation

La présente procédure a été approuvée par le responsable du secteur granulats de la Direction du laboratoire des chaussées.

Bruno Marquis, ing.

par le responsable du secteur granulats de la Direction du laboratoire des chaussées. Bruno Marquis, ing.

Signature

Section 1 Page 6 de 6 Date 2003 12 15
Section
1
Page
6 de 6
Date
2003 12 15
SECTEUR – GRANULATS RÉDUCTION DES ÉCHANTILLONS POUR ESSAIS EN LABORATOIRE
SECTEUR – GRANULATS
RÉDUCTION DES
ÉCHANTILLONS POUR ESSAIS
EN LABORATOIRE

Tableau 2 Procédures de séparation en fonction du ratio P versus p

Procédures de séparation en fonction du ratio P versus p MÉTHODE D’ESSAI LC 21-015 Procédure P

MÉTHODE D’ESSAI

LC 21-015

Procédure

P < 1,50 p

P 1,50 p

P 2,00 p

P 3,00 p

P 4,00 p

P 5,00 p

P 6,00 p

P 7,00 p

P 8,00 p

Aucune

< 1,50 p (1)

 

↓↓

séparation

1

re

0,75 p

1,00 p

1,50 p

2,00 p

2,50 p

3,00 p

3,50 p

4,00 p

séparation

0,75 p

1,00 p

1,50 p

2,00 p

2,50 p

3,00 p

3,50 p

4,00 p

2

e

0,38 p

0,75 p

1,00 p

1,25 p

1,50 p

1,75 p

2,00 p

séparation

0,38 p

0,75 p

1,00 p

1,25 p

1,50 p

1,75 p

2,00 p

0,75 p

1,50 p

2,00 p

2,50 p

3,00 p

3,50 p

4,00 p

 

— —

 

0,38 p

 

— 0,75 p

0,88 p

1,00 p

3

e

0,38 p

0,75 p

0,88 p

1,00 p

séparation

0,75 p

1,50 p

1,75 p

2,00 p

1,50 p

3,00 p

3,50 p

4,00 p

 

— —

 

 

— 0,38 p

0,44 p

4

e

0,38 p

0,44 p

séparation

0,75 p

0,88 p

1,50 p

1,75 p

3,00 p

3,50 p

   

0,38 p + 0,75 p

         

0,44 p + 0,88 p

 

Total

< 1,50 p

ou 1,13 p

1,00 p

1,13 p

1,00 p

1,25 p

1,13 p

ou 1,32 p

1,00 p

Nombre de

                 

séparations

0

2

1

32

24

4

3

1. Prendre la totalité de l'échantillon.

Note :

– Les cases grises du tableau 2 indiquent les portions de l'échantillon inutilisées à la séparation suivante.