Vous êtes sur la page 1sur 7

Gouvernement du Québec Section

Ministère SECTEUR – SOLS ET FONDATIONS


2
des Transports
Page

1 de 7
ESSAI DU POTENTIEL
Date
MÉTHODE D’ESSAI DE SUCCION DES SOLS ET DES 97 05 20
MATÉRIAUX GRANULAIRES
LC 22-330

1. Objet
La présente méthode d’essai consiste à déterminer le potentiel de succion des sols et des
matériaux granulaires qui est représenté graphiquement par la courbe de rétention de l’humi-
dité du sol, plus souvent nommé la courbe caractéristique de l’humidité du sol.
Cette courbe est tracée pour des pressions s’échelonnant de 0 à 1 bar, ce qui correspond
à une hauteur d’eau variant de 0 à 1000 cm.

2. Référence
La présente méthode d’essai renvoie à l’édition la plus récente des documents suivants :

NORMES

BUREAU DE NORMALISATION DU QUÉBEC (BNQ)


2501–025 «Sols – Analyse granulométrique des sols inorganiques».

2501–255 «Sols – Détermination de la relation teneur en eau – masse volumique – Essai


Proctor modifié».

3. Principe de l’essai
Sur un échantillon compacté à la teneur en eau optimale déterminée à la suite d’un essai
Proctor modifié, on impose une pression prédéterminée à l’intérieur de la chambre de pression.
Par cette action, une partie de l’eau contenue dans l’échantillon est évacuée au travers de
la plaque poreuse. Lorsqu’il n’y a plus d’eau évacuée par le drain de la chambre de pression,
l’équilibre est atteint. À ce moment, la teneur en eau de l’échantillon est mesurée. On en déduit
donc, que pour un matériau donné, soumis à une pression déterminée, correspond une teneur
en eau spécifique, qui est fonction des dimensions et du volume des pores.
En reprenant l’essai à différentes pressions, on détermine de nouvelles teneurs en eau.
L’ensemble de ces données portées sur un graphique permet de tracer la courbe de rétention
d’eau du matériau.

4. Appareillage
– chambre de pression capable de résister à une pression de 15 bars;
– manomètre de 0 à 4 bars;

– colonne de mercure;

– plaque de céramique poreuse (0–1 bar) de 270 mm de diamètre; cette plaque est munie
d’un petit drain qui permet à l’eau évacuée de l’échantillon de s’écouler hors de la chambre
de pression;
Section Gouvernement du Québec
SECTEUR – SOLS ET FONDATIONS Ministère
2
des Transports
Page

2 de 7
ESSAI DU POTENTIEL
Date

97 05 20 DE SUCCION DES SOLS ET DES MÉTHODE D’ESSAI


MATÉRIAUX GRANULAIRES
LC 22-330

– quatre contenants métalliques dont la base est perforée et possédant un diamètre de 67 mm


et une hauteur de 47 mm. Ces contenants sont utilisés pour des sols fins ou des granulats
fins dont 100 % des particules passent le tamis de 5 mm;

– contenant métallique de 152,4 mm de diamètre et de 87 mm de hauteur. Ce contenant est


destiné à recevoir et à compacter des matériaux grossiers dont plus de 10 % des particules
sont retenues sur le tamis de 5 mm et dont 100 % doivent passer le tamis de 20 mm;

– coton-fromage;

– élastiques;
– burette de 100 ml;

– balance précise à 0,01 g;

– étuve à 110 + 5 °C.


Le montage sommaire de l’appareillage est présenté à la figure 1.

5. Préparation de l’échantillon
Avant d’entreprendre le compactage des échantillons, certaines caractéristiques du
matériau doivent être connues, soient :

– la granularité (NQ 2501–025 «Sols – Analyse granulométrique des sols inorganiques»)

– la masse volumique maximale et la teneur en eau optimale déterminées par l’essai Proctor
modifié (NQ 2501–255 «Sols – Détermination de la relation teneur en eau – masse
volumique – Essai Proctor modifié»)
Dans le cas de matériaux fins dont 100 % des particules passent le tamis de 5 mm, les
contenants de 67 mm peuvent être utilisés. Si moins de 10 % des particules sont retenues sur
le tamis de 5 mm, celles-ci doivent être retirées si on veut utiliser les contenants de 67 mm. Il
est alors possible de déposer quatre contenants dans la chambre de pression et d’analyser
simultanément quatre échantillons du même matériau. De cette façon, on obtient des valeurs
plus représentatives du matériau étudié ainsi qu’une indication de la variabilité qui pourrait
survenir lors de l’essai.
Pour des matériaux plus grossiers, dont plus de 10 % des particules sont retenues sur le
tamis de 5 mm, le contenant de 152,4 mm de diamètre doit être utilisé. L’analyse de trois ou
quatre échantillons sera beaucoup plus longue puisqu’un seul contenant peut être déposé à
la fois dans la chambre de pression. Toute particule supérieure à 20 mm doit être retirée de
l’échantillon à analyser.
Gouvernement du Québec Section
Ministère SECTEUR – SOLS ET FONDATIONS
2
des Transports
Page

3 de 7
ESSAI DU POTENTIEL
Date
MÉTHODE D’ESSAI DE SUCCION DES SOLS ET DES 97 05 20
MATÉRIAUX GRANULAIRES
LC 22-330

Figure 1
Appareillage de l’essai du potentiel de succion
Section Gouvernement du Québec
SECTEUR – SOLS ET FONDATIONS Ministère
2
des Transports
Page

4 de 7
ESSAI DU POTENTIEL
Date

97 05 20 DE SUCCION DES SOLS ET DES MÉTHODE D’ESSAI


MATÉRIAUX GRANULAIRES
LC 22-330

La quantité de matériau doit être suffisante pour fabriquer trois ou quatre échantillons et
pour réaliser un essai Proctor modifié (au moins trois points), soit environ 35 kg.
La préparation proprement dite comprend les étapes suivantes :

– faire sécher le matériau à l’air libre;

– amener le matériau à la teneur en eau optimale, déterminée à l’essai Proctor modifié;


– laisser reposer dans une boîte étanche pour une durée minimale de 24 heures pour un
matériau sableux ou 72 heures pour un matériau argileux;
– compacter le matériau dans les contenants perforés numérotés. Araser et peser. Le
volume des contenants doit être connu;

– un coton-fromage est placé sur le dessus du contenant et est maintenu en place avec un
élastique.

5.1 Saturation de la plaque poreuse


La saturation de la plaque poreuse doit se faire selon les étapes suivantes :

– placer la plaque dans la chambre de pression et relier le tout au tuyau d’ajutage;


– remplir l’enceinte d’eau déminéralisée jusqu’à ce que l’eau recouvre complètement la
plaque;

– enduire les bords du couvercle de graisse à vide;

– placer le couvercle sur la chambre de pression en procédant par un serrage en étoile


des vis à papillon.

Note :
– Une pression de 1 bar peut être maintenue à l’intérieur de la chambre de pression afin
d’accélérer le processus de saturation.

5.2 Mise en place des échantillons


Lorsque la plaque est saturée, enlever le surplus d’eau à la surface de la plaque et déposer
le ou les quatre échantillons, le coton-fromage faisant face à la plaque.
Comme le contenant de 152,4 mm est en réalité un collet de moule Proctor, il faut prévoir
mettre au-dessus de l’échantillon une plaque perforée pour éviter toute démobilisation de
l’échantillon.
Gouvernement du Québec Section
Ministère SECTEUR – SOLS ET FONDATIONS
2
des Transports
Page

5 de 7
ESSAI DU POTENTIEL
Date
MÉTHODE D’ESSAI DE SUCCION DES SOLS ET DES 97 05 20
MATÉRIAUX GRANULAIRES
LC 22-330

Enduire les bords du couvercle de graisse à vide. Fermer le couvercle en procédant par un
serrage en étoile des vis à papillon.

6. Mode opératoire
L’essai du potentiel de succion est réalisé en appliquant dans la chambre de pression
différents palliers de pression dont les valeurs sont indiquées à l’annexe 1. La pression
appliquée est mesurée à l’aide du manomètre ou pour plus de précision à l’aide de la colonne
de mercure (on peut lire des variations de pression de l’ordre du centième de bar).
En observant l’écoulement de l’eau dans la burette de 100 ml, il est considéré que
l’échantillon s’est drainé jusqu’à un certain équilibre lorsque le niveau d’eau n’a pas changé
depuis 3 ou 4 heures.
La pression est alors relâchée, et l’échantillon est retiré de la chambre de pression pour
mesurer sa masse. Par la suite, l’échantillon est remis dans la chambre de pression et la
pression est élevée au palier suivant. Ces opérations sont répétées jusqu’au palier de 1,0 bar.
À la fin de l’essai, l’échantillon est déposé dans une étuve à 110 °C + 5 °C jusqu'à ce que
la masse soit constante dans le but de mesurer la masse sèche de l’échantillon.

7. Calculs et expression des résultats


La teneur en eau correspondante à chacun des paliers de pression est calculée à l’aide de
la formule 1:
MH – MS X 100
w = (équation 1)
MS


w = teneur en eau massique (%)

MH = masse humide de l’échantillon à chacun des paliers de pression (g)

MS = masse sèche de l’échantillon mesurée à la fin de l’essai (g)


Les résultats obtenus sont compilés dans un tableau tel que suggéré à l’annexe 1, ainsi que
présentés sur un graphique de la teneur en eau en fonction de la pression appliquée (annexe 2).

8. Approbation
La présente méthode d’essai a été approuvée par le responsable du secteur – sols et
fondations de la Direction du laboratoire des chaussées.

Signature
2

Date
Page
Sable de sous-fondation
Section

janvier février 6 de 7

Jour 21 24 25 26 26 27 27 28 28 31 31 1
97 05 20

Annexe 1
Pression 0,001 0,04 0,06 0,08 0,10 0,14 0,16 0,20 0,40 0,80 1,00 Masse Tare Volume Masse
(Bar) sèche volum.
Hauteur 0,00 40,86 61,29 81,72 102,16 143,02 163,45 204,31 408,62 817,25 1021,6 (g) (g) (cm3) (kg/m3)
d’eau (cm)
1–1
masse (g) 276,28 264,66 262,86 261,61 261,22 260,44 260,18 259,66 259,22 249,86 249,78 246,65 7,51 160,00 1541,6
w% 12,01 7,30 6,57 6,07 5,91 5,59 5,49 5,27 5,10 1,30 1,27
2–1
masse (g) 279,50 264,51 264,46 264,01 263,87 263,41 263,20 262,89 262,49 253,28 253,22 249,93 7,53 160,00 1562,1
w% 11,83 5,83 5,81 5,63 5,58 5,39 5,31 5,19 5,03 1,34 1,32
3 –1
masse (g) 279,78 267,83 266,71 265,70 265,46 264,69 264,45 263,93 263,45 253,71 253,64 250,52 7,51 160,00 1565,8
w% 11,68 6,91 6,46 6,06 5,96 5,66 5,56 5,35 5,16 1,27 1,25
4–1
masse (g) 273,39 262,82 261,64 260,52 260,25 259,55 259,36 258,70 258,33 249,58 249,52 245,62 7,49 160,00 1535,1
w% 11,31 7,00 6,52 6,07 5,96 5,67 5,59 5,33 5,17 1,61 1,59
moy.
masse (g) 277,24 264,96 263,92 262,96 262,70 262,02 261,80 261,30 260,87 251,61 251,54 248,18 7,51 160,00 1551,1
ESSAI DU POTENTIEL

w% 11,71 6,76 6,34 5,96 5,85 5,58 5,49 5,28 5,11 1,38 1,35
SECTEUR – SOLS ET FONDATIONS

MATÉRIAUX GRANULAIRES
DE SUCCION DES SOLS ET DES

Provenance : Val Bélair effectué par : Claire Rousseau, tech.


No. échantillon : CG065930 (2.5 – 0 mm) SP date : 940201
3
W % – Proctor : 12.4 % – 1633 kg/m vérifié par :

TSAB/
Ministère
des Transports

MÉTHODE D’ESSAI

LC 22-330
Gouvernement du Québec
Gouvernement du Québec Section
Ministère SECTEUR – SOLS ET FONDATIONS
2
des Transports
Page

7 de 7
ESSAI DU POTENTIEL
Date
MÉTHODE D’ESSAI DE SUCCION DES SOLS ET DES 97 05 20
MATÉRIAUX GRANULAIRES
LC 22-330

Annexe 2