Vous êtes sur la page 1sur 26

Anatomie et physiologie de

l’appareil respiratoire
Dr.Chater F. | Maître assistant en anesthésie et
Dr. Boudahdir A.| Maître assistant en anesthésie et
réanimation
réanimation
Cours destiné aux étudiants en deuxième année de médecine dentaire
Module de physiologie 2019-2020| Université Saad Dahleb - Blida
Respiration

 On entend par respiration deux mécanismes:


• Respiration interne.
• Respiration externe.
Respiration

 Respiration interne: respiration cellulaire, évènements métaboliques intracellulaires


localisation: mitochondrie.
consommation de lO2 et production du CO2.
 Respiration externe: l’ensemble des évènements qui sont en jeu dans l’échange de l’O2
et CO2 entre l’organisme et l’environnement. ( notre sujet)
Introduction

 L’appareil respiratoire a une double fonction


✓ La ventilation qui consiste en un échange gazeux des poumons avec l’extérieur à travers un tractus respiratoire et
qui a pour but de renouveler constamment l’air dans alvéoles afin d’assurer un apport constant en oxygène
nécessaire au métabolisme et d’éliminer le gaz carbonique.
✓ La respiration qui consiste en l’ensemble des mécanismes qui apportent l’oxygène aux cellules et les débarrassent
du dioxyde de carbone
 Ces phénomènes nécessitent le fonctionnement de deux systèmes : Le système respiratoire et le système
circulatoire.
 La respiration est donc l’ensemble de mécanismes, faisant intervenir différents facteurs, qui permettent:
✓ d’apporter de l'oxygène aux cellules de l'organisme.
✓ de débarrasser l'organisme du dioxyde de carbone.
Organisation générale

 L’appareil respiratoire est composé de:


✓ Un centre de commande cérébral: centres respiratoires bulbaires qui reçoivent des informations en continu de
barorécepteurs et de chémorécepteurs situés dans le poumons, les muscles respiratoires et les gros troncs
vasculaires. Automatisme respiratoire
✓ Un effecteur: qui répond à cette commande représenté par les muscles respiratoires, les tractus aériens et les
poumons.
✓ Une unité respiratoire: siège proprement-dit de la respiration externe représenté par les alvéoles et la barrière
alvéolo-capillaire.
Tractus respiratoire

 L’arbre respiratoire est composé de:


✓ Haut appareil respiratoire: zone de conduction constituée des voies respiratoires : les fosses nasales, le pharynx,
le larynx, la trachée, les bronches. Elle permet l’acheminement de l'air à la zone respiratoire, la purification (=
élimination des poussières et des microorganismes aériens), l’humidification et le réchauffement de l'air inspiré.
✓ L'air qui va atteindre les poumons est donc réchauffé et saturé en vapeur d'eau. Ces deux phénomènes
(réchauffement et humidification) permettent de maintenir la température corporelle.
✓ Bas appareil respiratoire ou zone respiratoire proprement dite. Elle permet les échanges gazeux grâce à 300
millions d'alvéoles : inclus les bronchioles, les conduits alvéolaires et les sacs alvéolaires. Cette zone représente
une grande surface d’échange pour la diffusion de l’air (70m2).
Anatomie fonctionnelle

 La respiration externe passe par 4 phases:

✓ Ventilation pulmonaire : responsable d’échange d’O2 et de CO2 entre l’atmosphère et les alvéoles.
✓ Respiration externe : échange gazeux entre le sang des capillaires pulmonaires et les alveoles ⇒ diffusion de l'O2
vers le sang ⇒ diffusion du CO2 vers les cavités aériennes.
✓ Transport des gaz respiratoires : acheminement de l'O2 vers les cellules et du CO2 vers les poumons.
✓ Diffusion cellulaire : échange gazeux entre le sang des capillaires systémiques et les cellules.
Anatomie fonctionnelle
Voies aériennes supérieures
Fosses nasales et nasopharynx

 Les fosses nasales sont constituées par un squelette osseux (la pyramide nasale) et d’une armature
cartilagineuse comprenant notamment la cloison dont la déviation peut gêner la ventilation.
 Dans les fosses nasales, on trouve les cornets inferieurs, moyens et supérieurs qui sont des reliefs
cartilagineux recouverts de muqueuse. L'hypertrophie des cornets réduit le calibre des fosses nasales et
peut aussi gêner la respiration.
 Le nasopharynx est l'espace situé en arrière des fosses nasales, dont il réalise la jonction entre celles-ci et
l'oropharynx. A ce niveau, une hypertrophie des végétations adénoïdes peut être responsable de
difficultés respiratoires. Ceci est particulièrement vrai chez l'enfant ou ces végétations sont souvent
hypertrophiées puis vont se rétracter pour disparaitre habituellement vers l'âge de 12 ans.
 Leur rôle est de réchauffer l’air extérieur, de l’humidifier et de le nettoyer de particules et de microbes.
Fosses nasales normales
Fosses nasales pathologiques
Larynx

 Le larynx se compose d'un squelette cartilagineux, de ligaments et d'une musculature.


 Il est surmonté d’une lamelle cartilagineuse à sa partie antérieure: l‘épiglotte.
 Les muscles laryngés extrinsèques amarrent le larynx au pharynx, à la langue et au squelette. Ces
muscles assurent la fixation, l'ascension du larynx et jouent un rôle dans la déglutition.
 Les muscles laryngés intrinsèques ont leurs insertions sur le squelette laryngé. Ils assurent la fermeture et
l'ouverture du larynx pour permettre les fonctions de phonation et de respiration.
 Il joue le rôle de carrefour air/aliments et dans la phonation. Il s’ouvre à l’inspiration pour laisser passer
l’air et se ferme à la déglutition pour empêcher les fausses routes.
Larynx et cordes vocales
Trachée

 La trachée est un conduit d'air tubulaire qui mesure environ 12 cm de long et 2,5 cm de diamètre, elle
est située devant l'oesophage et s‘étend jusqu'au bord supérieur de la cinquième vertèbre thoracique
ou elle se divise pour former les bronches souches aussi appelées bronches principales ou bronches
primaires. Elle est maintenue ouverte grâce a une série d'anneaux cartilagineux
 Sa fonction est double: conductrice de l’air et protectrice grâce à la sécrétion de mucus.
Larynx et cordes vocales
Poumons et bronches
Poumons

 Au nombre de deux, les poumons sont situés dans le thorax, plus particulièrement
au sein de la cage thoracique où ils occupent la majeure partie.
 Les deux poumons, droit et gauche, sont séparés par le médiastin, situé au centre
 De forme pyramidale, les poumons possèdent plusieurs faces :
✓ Une face externe, accolée au gril costal ;
✓ Une face interne, où s’insèrent les bronches et circulent les vaisseaux sanguins ;
✓ Une base, reposant sur le diaphragme.
 Les poumons sont également composés de lobes, séparés par des scissures : deux
pour le poumon gauche et trois pour le poumon droit
Lobes, Acini, Alvéoles

 Chaque lobe se compose et fonctionne comme un petit poumon.


 Ils contiennent des ramifications de bronches ainsi que des artères et des
veines pulmonaires.
 Les terminaisons des bronches, nommées bronchioles terminales, forment
un sac : l’acinus.
 Ce dernier est composé de plusieurs bosselures : les alvéoles pulmonaires.
 L’acinus possède une paroi très fine en contact avec l’air en provenance
des bronchioles et le réseau formé par les vaisseaux capillaires pulmonaires
Alvéoles

 Les alvéoles Sont de petites cavités gonflables à paroi mince, contenant du gaz et
entourées par des capillaires pulmonaires.
 Leur paroi est faite d’une seule couche de cellules alvéolaires: Pneumocytes de type1.
 Sont le siège des échanges gazeux.
 300 millions alvéoles ,
Vascularisation

 Les poumons reçoivent une double vascularisation :


✓ une vascularisation fonctionnelle constituée par le réseau des artères et
des veines pulmonaires, permettant d’oxygéner le sang ;
✓ une vascularisation nutritive constituée par les artères et veines
bronchiques, permettant d’apporter les éléments essentiels au bon
fonctionnement des poumons
Plèvres
Plèvre
 La plèvre est une membrane séreuse à 2 feuillets enveloppant
chacun des poumons. Les plèvres, droite et gauche, sont
indépendantes l’une de l’autre.
 Chaque plèvre est constituée de 2 feuillets :
✓ un feuillet viscéral qui tapisse toute la surface extérieure du poumon à
l’exception du hile pulmonaire où elle se réfléchit au niveau des pédicules
pulmonaires pour devenir le feuillet pariétal. La plèvre viscérale est
adhérente au parenchyme pulmonaire dont elle est
pratiquement indissociable.
✓ un feuillet pariétal qui tapisse presque entièrement la face profonde de la
cage thoracique.
 Ces 2 feuillets délimitent entre eux une cavité virtuelle à pression
négative: la cavité pleurale. Cette cavité n’apparaît réellement que
s’il y a présence d’air (Pneumothorax) ou de liquide (Hémothorax,
Pyothorax) d’où possibilité de ponction pleurale .
 La plèvre secrète un liquide pleural qui facilite le glissement des deux feuillets l’un sur
l’autre au cours des mouvements respiratoires.
A suivre…

Mécanique ventilatoire et contrôle de la


ventilation