Vous êtes sur la page 1sur 4

Corrigé examen juin 2020

Exercice 1 ( 8 points)

1/ Un centre de responsabilité est constitué d’un groupe d’acteurs de l’entité regroupés autour d’un responsable
disposant de moyens pour réaliser l’objectif qui lui a été attribué. (1 point)

Centre de coûts : Leur principale mission est de fournir des prestations aux autres centres au moindre coût, dans des
délais impartis et pour un niveau de qualité donné.

Le centre de dépenses discrétionnaires est aussi un centre de coûts mais à la différence des centres de coûts « classiques
», cette solution est utilisée quand il n’est pas possible de rattacher le service (qui est non répétitif) directement à un
output identifiable. Exemples de service : entretien, publicité, recherche, etc.. (1 point)

Leur principale mission est la maximisation de leur résultat ou de leur marge. Ces centres combinent les prérogatives
des centres de coûts et celles des centres de recettes.

La délégation d’autorité porte sur la relation avec les marchés amont et aval : les responsables de ces centres doivent
être en mesure d’agir sur les coûts et sur leur chiffre d’affaires afin de maîtriser complètement la formation du résultat.

Les centres d’investissement représentent la forme la plus avancée d’un processus de décentralisation. Les responsables
de ces centres sont « des quasi-chefs d’entreprises »

Leur principale mission est de gérer leurs actifs de façon à maximiser la rentabilité du capital investi.

La délégation de l’autorité comporte toutes les délégations d’un centre de profit mais porte également sur les actifs
nécessaires à l’exploitation (immobilisations, stocks, créances clients, trésorerie, diminués des dettes fournisseurs, etc.).
Il dispose aussi donc d’une autorité partielle sur les décisions d’investissement, dans le cadre d’une enveloppe
budgétaire accordée par la direction. (1 poin)

2/ Le découpage en centres de responsabilité dépend de quels facteurs ?

- la nature de l’activité, le type de produit,

- la stratégie de l’entreprise,

- le type de pouvoir et le degré de délégation d’autorité et de responsabilité accordé : plus le pouvoir sera
décentralisé et délégué, plus le nombre de centres sera important. (1 point)

3/ Non le CG ne prend pas de décision il n’est pas un gestionnaire ou manager il fait partie du système d’aide à la
décision. (0.5 point)

► La prévision : il intervient au niveau des responsables opérationnels pour aider à l’élaboration


d'objectifs propres à chaque département ou unité et la réduction de ces objectifs en terme financiers. Il s’agit
de:
• Définir les moyens à engager pour chaque objectif
• Mettre en évidence les changements d'hypothèses possibles et leurs implications financières.
• Au niveau de la cellule centrale du contrôle de gestion, s'agit de :
o s'assurer de la compatibilité des budgets entre aux ;
o s'assurer de leur conformité avec l'ensemble des objectifs de l'entreprise.
o faire se confronter les différents services sur la question.
o proposer à la direction générale les éléments qui lui permettant d'arbitrer en dernier ressort, entre les
différentes solutions.
► Le conseil : cette fonction est exercé auprès des différents responsables opérationnels comme auprès
de la direction, elle a pour but de :
•• fournir aux responsables des renseignements permanents chiffrés susceptibles de déterminer des actions
correctives immédiates.
•• aider à réviser en permanence leur gestion en fonction des résultats qu'ils ont obtenus, des résultats des
autres services et de la conjoncture économique.
► Le contrôle : il s'agit d'un suivi permanent des résultats de l’activité de l’entreprise à l'aide d'un tableau
de bord. Cela met en évidence tout écart significatif par rapport aux prévisions.
► Le reporting : il s'agit de concevoir et de rédiger les rapports de synthèse présentant les diverses
solutions possibles à un problème donné. Ils sont conçus dans un but d'aide à la décision.
► La mise au point des procédures de saisie, de transmission et de traitement des informations qui
vont nourrir le tableau de bord et le reporting. II faut, donc organiser un réseau de transmission de
l’information. (2.5 points)
► une position fonctionnelle (approche anglo-saxonne) : soit le contrôle de gestion est intégré à la
fonction financière soit il est indépendant si l’entreprise est de grande taille. Il est donc une fonction comme
une autre au-dessous de la direction.

► une position de conseil (l’approche francophone) : directement rattaché à la direction générale, le


service contrôle de gestion, décentralisé, travaille à tous les niveaux de la structure puis globalise les
informations. Cette position favorise l’indépendance, la neutralité, la vision globale et donc un pouvoir
d’intervention important. (1 point)

Approche francophone

Direction générale

…………….. Contrôle de gestion

Direction technique D.A.F Direction commerciale

Cette position favorise:

* L’indépendance;
* La neutralité;
* Vision globale;
* Pouvoir d’intervention important.

Exercice 2 (12 points)

1/ Résultat Pneumix avant crise (1,5 point)

charges Quantite CU Total produits Quantité PU Total


achats MP 60000 ventes 10000 25 250000
MOD 40000
autres CV 20000
CF 80000

Résultat 50000
Total 250000 250000

Résultat Pneumix après crise (1,5 point)

charges Quantite CU Total produits Quantité PU Total


achats MP 36000 ventes 6000 25 150000
MOD 24000
autres CV 12000
CF 80000

Résultat 2000
Total 152000 250000

diminution résultat de 52000 dt (0,5 point)

2/ prix acceptable Pneumix (1 point)

charges Quantite CU Total produits Quantité PU Total


achats MP 60000 ventes 6000 25 150000
ventes
MOD 40000 internes 4000 X
autres CV 20000
CF 80000

Résultat 0
150000 +
Total 200000 4000X

Résultat = 200000- 150000 -4000X = 0


X > ou = 12,5 (1 point)
prix acceptable Pradix (1,5 point)

charges Quantite CU Total produits Quantité PU Total


achats int 4000 Y 4000Y ventes 2000 350 700000
achat cadres 2000 200 400000
montage 2000 50 100000
CF 120000

Résultat 0
620000 +
Total 4000Y 700000

Y = (700000-620000)/4000
Y < ou = 20 (1 point)

3/ résultat Pneumix (1point)

charges Quantite CU Total produits Quantité PU Total


achats MP 60000 ventes 6000 25 150000
ventes
MOD 40000 internes 4000 22 88000
autres CV 20000
CF 80000

Résultat 38000
Total 200000 238000

résultat Pradix (1,5 point)

charges Quantite CU Total produits Quantité PU Total


achats int 4000 22 88000 ventes 2000 350 700000
achat cadres 2000 200 400000
montage 2000 50 100000
CF 120000

Résultat 8000
Total 708000 700000

résultat Siditetex = 38000 - 8000 = 30000 (0,5 point)

interprétation (1 point)