Vous êtes sur la page 1sur 20

3e Mécanique RDM1 - Exercices

Exercice 1

Soit une poutre en acier de section transversale ronde, comme le montre la figure ci-dessous.
1- Calculer les réactions aux appuis.
2- Tracer les diagrammes des efforts intérieurs tout au long de la poutre.
3- Pour la section où le moment fléchissant est maximal, tracer la distribution des contraintes
normale et tangentielle tout au long de la section transversale de la poutre.
4- Déterminer le diamètre D de la section si [σ]=1600 kg/cm2, [τ]=1100 kg/cm2.

REPONSES N°1
1- Réactions aux appuis
 Fx  0  R Ax  0
 Fy  0  R Ay  R B  44 kN
M /A  0  R B  24 kN
M /B  0  R Ay  20 kN

Vérification
R Ay  R B  44 kN  20  24  44
2- Diagrammes des efforts intérieurs
Section 1-1 0 ≤x ≤3m
 Fx  0  N x  0

d'où  Ty x  0   0 kN
 Fy  0  Ty   4 x
 Ty x  3    12 kN

 M / C  0  M z  60  2 x 2 d'où  M z x  0   60 kNm
 M z x  3   42 kNm

Section 2-2 3 ≤x ≤6m


 Fx  0  N x  0

d'où  Ty x  3   8 kN
 Fy  0  Ty  20  4 x
 Ty x  6    4 kN

 M / D  0  M z  60  20 ( x  3 )  2 x 2 d'où  M z x  3   42 kNm
 M z x  6   48 kNm
Ty  0  x  5 m
M max
z  M z x  5   50 kNm

06/11/2018 Page 1/20


3e Mécanique RDM1 - Exercices

Section 3-3 6 ≤x ≤8m


 Fx  0  N x  0
 Fy  0  Ty   24 kN

 M / E  0  M z  24 ( 8  x ) d'où  M z x  6   48 kNm
 M z x  8   0 kNm

Les diagrammes du moment fléchissant et de l’effort tranchant sont représentés sur la figure.

06/11/2018 Page 2/20


3e Mécanique RDM1 - Exercices
3- Distribution des contraintes
M max
z  60 kNm Tycor  0

 Mz 60 . 10 4

 x y   y  y
 Iz D 4
 64
 Ty S1z y 
  xy   0
 I z b y 

4- Dimensionnement
Le dimensionnement à la condition de résistance se fait selon la condition:
  max   
 3
 6111 . 55 x10
  1600  D  18 . 3 cm
D3

Exercice 2

Soit une poutre en acier de section transversale rectangulaire (4cm x h) encastrée à son extrémité
gauche et porte une charge de 8 tonnes à son extrémité droite, comme le montre la figure ci-dessous.
1- Donner le type de sollicitation.
2- Tracer les diagrammes des efforts intérieurs tout au long de la poutre.
3-Tracer la distribution des contraintes le long d'une section transversale de la poutre.
4- Déterminer la dimension h de la poutre. On donne [σ] = 1600 kg/cm 2.

REPONSES N°2
1- Compression droite excentrée.
2- Digrammes de l’effort tranchant et du moment fléchissant.
Le schéma correspondant à la poutre est représenté sur la figure.

Avant de tracer les diagrammes des efforts intérieurs, déterminons leurs expressions. Soit la section
montrée par la figure:
 x  0 , L 
F 0 N
x x  8t
F 0 T y y  0
 M/ C  0  M z  m Z  4 h

06/11/2018 Page 3/20


3e Mécanique RDM1 - Exercices
Les expressions ainsi obtenues sont tracées sur la figure.

3- Distribution des contraintes.


x  L
 x  x N x    x M z 

  xy  0
3
 8000 4 h. 10  2000 12000
 x   y   y
4h bh 3 h h2
12

Ces équations sont tracées sur la figure.

4- Dimensionnement
On dimensionne aux conditions de résistance:
 max   
 2000 6000
  1600  h  5 cm
h h

Exercice 3

Soit une poutre en acier de section transversale ronde, comme le montre la figure ci-dessous.
1- Donner le type de sollicitation.
2- Tracer les diagrammes des efforts intérieurs tout au long de la poutre.
3- Déterminer la section dangereuse.
4-Tracer la distribution des contraintes normales et tangentielle tout au long de la section
transversale de la poutre, pour la section dangereuse.
5- Vérifier si les conditions de résistance sont satisfaites au niveau de la section dangereuse.
On donne [σ]=1600 kg/cm2 et [τ]=1100 kg/cm2.

06/11/2018 Page 4/20


3e Mécanique RDM1 - Exercices

REPONSES 3

1- Flexion composée de traction droite excentrée.


2- Digrammes de l’effort tranchant et du moment fléchissant.
Avant de tracer les diagrammes des efforts intérieurs, déterminons leurs expressions:
 x  0 , L   Fx  0  N x  15 t
 x  0 . 6 , 0 . 8    Fy  0  T y  0
 x  0 , 0 . 6   F  y 0  T y  q 0 . 6  x   3 0 . 6  x   1 . 8  3 x
d 0 . 06
 x  0 . 8 , 0 . 6    M /C  0  Mz  P   15   0 . 45 t . m
2 2

 x  0 ,0 . 6  
0 . 6  x 2 d 0 . 6  x   15 0 . 06  1 . 5 x 2  1 . 35
2

 M/ C  0  M z   q
2
 P
2
 3
2 2
Les expressions ainsi obtenues sont tracées sur la figure.
Nx

T x
0.8

+
x
M 0.6

-
x
0.8

3- la section dangereuse correspond a x=0.6m


Distribution des contraintes.
   x N x    x M z 
x  L  x
  xy  0
15 4 Mz  15 4 * 0.81
x  2  4 y   y  5305.16  1273239.54 y
r r  0.03   0.03 
2 4

Ces équations sont tracées sur la figure.


y
-5305.16 38197.18 0

-38197.18
σ(N) σ(M) τ

4- Vérification si les conditions de résistance sont satisfaites au niveau de la section dangereuse:


 max   
 d
 5305 .16  1273239 .54  / 10  4350 . 23 1600
 2

06/11/2018 Page 5/20


3e Mécanique RDM1 - Exercices
Les conditions de résistance ne sont pas satisfaites au niveau de la section dangereuse
Exercice 4

Une poutre (longueur L = 3 m) encastrée en A, supportant la charge linéairement croissante q(x) de


la figure ci-après.

REPONSES N°4
Charge répartie :
qx  qA

x L
d’où
qA 1500
qx   x x  500 x Nm
L 3
Action à l’encastrement : Principe Fondamental de la Statique :
 R A  0

 
MA R  MA A  MA  0
où R est la résultante de la charge répartie q(x) sur toute la longueur L :
1500 x3
R  2250 x N (Aire du triangle)
2
Cette résultante s’applique au « centre de gravité du triangle », c'est-à-dire à la distance L/3 du point
A.
 Ay  R  0

 L
Rx 3  MA  0
 Ay  R  2250N

 L 3
MA  Rx 3  2250x 3  2250Nm

Effort tranchant :
500 x 2
TBA    250 x 2 N (Triangle)
2
Moment fléchissant :
500 x 2 x 250 3
MfBA    x Nm
2 3 3
Diagrammes :

06/11/2018 Page 6/20


3e Mécanique RDM1 - Exercices

Exercice 5

On se propose ici d’etudier un plongeoir de piscine en flexion.

Caracteristiques planche de plongeoir :

Materiau :
Composite verre-epoxy
E = 21000 MPa
Re = 200 MPa
Section creuse :

Modelisation du plongeoir :

06/11/2018 Page 7/20


3e Mécanique RDM1 - Exercices

Partie I : résistance

1. Determiner les reactions des appuis du plongeoir au sol en fonction de P.


2. Exprimer litteralement le ou les torseurs de section puis tracez les diagrammes de sollicitation.
3. En deduire la section la plus sollicitee.
4. Pour cette section, determiner l’expression de la contrainte normale maxi σ max en fonction de la
charge P.
5. Soit P = 10 000 N. Faire l’application numerique de σmax. Quel est alors le coefficient de securite
de tenue de la structure ?

Partie II : déformation

1. Tracer l’allure approximative de la déformée de la planche sous l’application de P.


2. Soit le moment de flexion entre C et D : M = a x + b ou a et b sont 2 constantes. Donner
litteralement l’expression de la deformee entre C et D sans resoudre les constantes d’integration.
3. Une etude experimentale a permis de determiner au point C un angle d’inclinaison de la planche
par rapport a sa position initiale a l’horizontal de -5.22°. Determiner alors les constantes
d’integration.
4. Que vaut alors la fleche maxi de la planche.

REPONSES N°5

Inconnues de liaison : XB, YB et YC


o Moment :  M  0
Sur z au point C (equilibre en rotation autour du point C) :
 Px 1  Y B x 0 . 5  0  Y B   2 P
o Resultante :  F  0
Sur x : X B  0
Sur y : YB  YC  0  YC  3 P

Entre A et B :
0 0
en passant par l’amont F  G

 0 0

0 0  G

Entre B et C :
0 0 
en passant par l’amont F  G

 2 P 0


 0  2 P x  0 . 2 
 G

Entre C et D :
0 0 
en passant par l’aval F 
G

  P 0


 0  P 1 . 7  x 
 G

06/11/2018 Page 8/20


3e Mécanique RDM1 - Exercices

La section la plus sollicitee est au point C car les diagrammes de cisaillement et de flexion sont maxi
en ce point.
Mf y Mf z
n  z  y
Iy Iz
avec :
Mf y  0 et Mf z   1000 xPNmm au point C
3
BH bh 3 400 x 30 3
380 x10 3
4
I z  Iz1  I z 2      868333 mm
12 12 12 12
Dans la section C, la contrainte est maxi pour ymax = 15mm :
1000 P
 max  15
Iz
AN :  max  172 . 74 MPa
Re
s  1 . 16 soit 16% de securite
 max

Partie II : déformation

Mf z 1
y    ax  b 
EI z EI z

Integrons une premiere fois : Mf z 1  ax 2 


y     bx  c 
EI z EI z  2 
Integrons une deuxieme fois : Mf z 1  ax 3 bx 2 
y      cx  d 
EI z EI z  6 2 
a et b d’apres la premiére question: ax  b    P 1 . 7  x  soit a = P et b = -1.7P
a 0 . 7 
2
Pente au point C connue : y  0 . 7   tg  5 . 22    0 . 091 soit . c   0 . 091 EI z   0 .7 b
2
a 0 . 7  b 0 . 7 
3 2
Deplacement nul du point C (car appui) : y 0 . 7   0 soit d    0 .7 c
6 2
La fleche maxi est situee au point D :
1  a 1 . 7 3 b 1 . 7 
2

y 1 . 7      c 1 . 7   d    27 . 2 mm
EI z  6 2 
 
Exercice 6

06/11/2018 Page 9/20


3e Mécanique RDM1 - Exercices
Le dispositif proposé permet de cintrer des tubes de chauffage. L’effort F de cintrage est fourni par
un vérin hydraulique dont la tige (7) agit sur une came de poussée (6), alors que le maintien est
assuré par deux galets (4) et (5).

Données : la limite élastique du matériau Re = 340N/mm2.


Coefficient de sécurité s = 3.

Déterminer l’effort nécessaire pour cintrer le tube indiqué.

REPONSES N°6

Exercice 7

Le tour de grande capacité proposé réalise le tournage d’un cylindre de 1 m de diamètre et de


longueur 5 m. La masse volumique de l’acier est de 7800 kg/m3 et le module d’Young E =20000
daN/mm2. L’étude du cylindre se ramène au schéma.

1- Déterminer la valeur de la charge répartie q correspond au poids du cylindre seul (l’action de


l’outil de coupe est négligeable).
06/11/2018 Page 10/20
3e Mécanique RDM1 - Exercices

2- Tracer les diagrammes des T et des Mfz le long de la poutre.

3- Déterminer l’équation de la déformée. En déduire la flèche maximale

Pour une poutre simplement appuyée, de longueur L et supportant une charge uniformément répartie,
montrer que le rapport  xy est comparable à h/L .la section transversale de la poutre est supposée
max

 max
x

rectangulaire

REPONSES N°7

La figure montre la variation de l’effort tranchant et le moment fléchissant le long de la poutre.

La contrainte normale maximale correspond à la section où le moment fléchissant est maximale


( x  L , M max qL 2 ) et la contrainte tangentielle maximale correspond à la section où l’effort
z 
2 8
tranchant est maximal ( x qL ).
 0 ou x  L , Tymax 
2

qL 2 qL bh 2
M max
z  , Tymax  , S  bh , W z 
8 2 6

M max 3 qL 2
 max
x  z

Wz 4 bh 2

Tymax 3 qL
 xmax  K 
S 4 bh

 xy
max
h

 xmax L

06/11/2018 Page 11/20


3e Mécanique RDM1 - Exercices
Exercice 8

La figure représente l’arbre d’entrée d’un réducteur épicycloïdal. Le modèle associé au système est
donné par la figure :

L’action du satellite sur le planétaire en A est FA 2 / 1 .


FA 2 / 1   1000 Y ( N )
On néglige le poids de l’arbre.
1) Isoler l’arbre 11 et faire l’inventaire des efforts extérieurs auxquels il est soumis.
2) Calculer les efforts au niveau de l’encastrement E.
3) Tracer les diagrammes des efforts tranchants et des moments fléchissant.
4) Quelle est l’abscisse de la section associée à la valeur du moment fléchissant maximum.
5) L’arbre 11 est en C18, calculer son diamètre minimum sachant qu’il y a concentration de
contraintes au fond de la gorge au point E.
On donne :
a. L = 40 mm.
b. R = 50 mm.
c. Kt = 2.5
d. S = 4
e. Re(C18) = 350 MPa
f. IGz   d
4

64
REPONSES N°8

1.
 Action en A du satellite (2) sur le planitaire (1) : FA   1000 Y
 Effort en E de l’encastrement sur (1) : R E
 Moment en E de l’encastrement sur (1) : M E

2.
PFS :
FA  R E  0  FA  R E  1000 N

M E FA / 1   M E  0  FA / 1 . L  M E  40 . 10 3 N . m

3. Torseur de cohésion
06/11/2018 Page 12/20
3e Mécanique RDM1 - Exercices
 0 0 
 
 coh G     1000 0 
 0 40 . 10 3
 1000 x 

4. Abscisse du moment de moment fléchissant maximum : x=0


5. Diamètre minimum
64 M f max
 th max 
2 D 3
32 . K t M f max
 eff max  K t . th max 
D 3
Condition de rigidité :  eff max Re
 R pe 
s
32 . K t M f max Re 32 . s M f max
  D  3  D  22 . 66 mm
D 3
s  Re
On peut choisir D=22.66 mm

Exercice 9

1) La section droite de la poutre est un rectangle (b=30 mm et h=90 mm). La longueur de la poutre
est de 1 m. Le module de YOUNG vaut 200 GPa. La contrainte normale maximum ne peut depasser
120 MPa. Calculer:
a) le moment flechissant maximum quand θ = 0°, 30°, 90°.
b) les fleches quand on applique ces moments de flexion a chaque extremite.

2) La section droite est un UAP. Le moment de flexion applique vaut M = 5000 Nm. Determiner les
dimensions du UAP qui convient dans chacun des trois cas (θ = 0°, 30°, 90° ) si la contrainte
normale maximale vaut 120 MPa.

06/11/2018 Page 13/20


3e Mécanique RDM1 - Exercices
REPONSES N°9
1) Moment M

Le systeme est autoequilibre, les reactions en A et B sont nulles. Dans la section G le Torseur de
section se reduit a une seule composante du moment suivant l’axe z : M z=-M. Toutes les sections G
sont donc equidangereuses. Nous sommes donc en presence de Flexion Pure.

Plaçons nous a une section quelconque G. La section etant rectangulaire, nous savons que le systéme
d’axe x principaux est constitue par les deux axes de symetrie. Orientons l’axe principal Y comme
etant celui qui enregistre le moment d’inertie maximum, et déduisons l’axe Z par une rotation de
+π/2.

a) θ = 0°
La poutre est dans ce cas place sur champ. Le moment de flexion etant porte par l’axe principal Y la
flexion est dite plane.

L’axe neutre Δ est donc confondu avec celui qui porte le moment. C’est l’axe de rotation de la
section.

06/11/2018 Page 14/20


3e Mécanique RDM1 - Exercices
Les points les plus éloignes de l’axe neutre x max
v
sont les plus contraints.
Les points P’ sont les plus contraints en traction, et P’’ en compression.
pMY p M h
 xx Z     e
IY bh 3 2
12
30 x 90 2 x120
M   4 . 86 kNm
6

b) θ = 90°
La poutre est dans ce cas placé sur plat. Le moment de flexion étant porté par l’axe principal Z la
flexion est dite plane.

Le détail des calculs est similaire au cas précédent

p MZ p M  b
 xx  Y      e
IZ hb 3  2 
12
90 x 30 2 x120
M   1 . 62 kNm
6

06/11/2018 Page 15/20


3e Mécanique RDM1 - Exercices

c) θ=30°
La poutre est maintenant incline de 30°.
Le moment de flexion M n’étant pas porté par l’axe principal Y ni par l’axe principal Z la flexion est
dite déviée.

Afin de trouver les points les plus contraints, il nous faut rechercher l’axe neutre Δ.

L’axe neutre qui est l’axe de rotation represente le lieu des points de la section ou la contrainte
normale σxx=0.

Dans les axes principaux son équation est :


M Z IY
Z  Y
M Y IZ
Les composantes du moment sur les axes principaux sont :
M Y  M cos 30 M Z   M sin 30

D’où :
bh 3 2 2
 M sin 30 12  h  90 
Z  Y   tg 30   Y   tg 30   Y
M cos 30 hb 3 b  30 
12
Equation de l’axe neutre : Z =-5,196Y
 
ˆ  Y ,    79 . 10

Deux points les plus contraints P’, P’’.


p MZ p MY p  M sin 30  b  M cos 30  h 
 xx   Y  Z  e       e
IZ IY hb 3  2  bh 3 2
12 12
e 120
M  M   2 . 05 kNm
 sin 30 cos 30   sin 30 cos 30 
6 2
  6  
 hb bh 2   90 x 30
2
30 x 90 2 
C’est une valeur comprise entre les deux extrémes des cas précédents.

06/11/2018 Page 16/20


3e Mécanique RDM1 - Exercices

2)Fléche :
a) θ=0°

L’equation de la deformee est donnee par :


MZ M
v      v  EI Z   M
EI Z EI Z

Intégrons 2 fois : v  EI Z   Mx  C 1
2
 Mx
vEI Z   C 1x  C 2
2

Conditions limites pour calculer les constantes d’intégration :


en:
x  0  v  0  C2  0

 Ml
 x  l  v  0  C1 
 2
: v  1   Mx  Ml x 
2
L’équation de la déformée est donc
EI Z  2 2 

La fléche maximum a lieu en x=l/2 :
v max 
Ml 2


4 . 86 . 10 6 x 1 . 10 3 x12 
2

 1 . 67 mm
8 EI Z 8 x 200 . 10 3 x 30 x 90 3
b) θ=90°
Le calcul de la fléche est similaire au cas précédent :
w max 
 Ml 2
 
1 . 62 . 10 6 x 1 . 10 3 x12 
 5 mm

2

8 EI Y 8 x 200 . 10 3 x 90 x 30 3
c) θ=30°
Nous appliquons le principe de superposition :
2 2
l2  MY  M  M Y  M cos 30 M Z   M sin 30
fmax  2
v max 2
 w max      Z 
8E  IY   IZ 

fmax 
1 . 10 
3 2
 2 . 05 . 10 6 x12 x cos 30 

2
 2 . 05 . 10 6 x12 x sin 30 
   
2

 3 . 22 mm
3 3
8 x 200 . 10  30 x 90   90 x 30 3 

2) UAP :

06/11/2018 Page 17/20


3e Mécanique RDM1 - Exercices

a) θ=0°
Le moment de flexion étant porte par l’axe principal Y la flexion est plane.
L’axe neutre Δ est donc confondu avec celui qui porte le moment.
C’est l’axe de rotation de la section.
Les points les plus éloignes de l’axe neutre x max
v
sont les plus contraints.

Les points P’ sont les plus contraints en traction, et P’’ en compression.


p MY p M p
 xx  Z  Z  e
IY IY
3
IY M IY 5000 . 10 IY 3
   41 . 66 cm
Z p e Z p 120 Z p

En se reférant a l’annexe des profils UAP nous devons choisir un profile dont le module d’inertie de
flexion est superieur a 41,66cm3
Le choix du profile sera UAP100 dont le module d’inertie de flexion est 41,9cm 3 .

a) θ=90°
Le moment de flexion etant porte par l’axe principal Z la flexion est plane.

06/11/2018 Page 18/20


3e Mécanique RDM1 - Exercices

L’axe neutre Δ est donc confondu avec celui qui porte le moment.
C’est l’axe de rotation de la section.
Les points les plus eloignes de l’axe neutre xv maxi sont les plus contraints.
Les points P’ sont les plus contraints en traction, et P’’ en compression.
p MZ p M p
 xx   Y  Y  e
IZ IZ
IZ M IZ 3
  41 . 66 cm
Y p e Y p

Le choix du profile sera UAP250 dont le module d’inertie de flexion est 48,87cm 3
a) θ=30°
Le profile est maintenant incline de 30°.
Nous sommes en présence d’une flexion déviée car le moment n’est plus porté par un axe principal
d’inertie.
Nous savons que le choix devra etre compris entre les UAP100 et UAP250 compte tenu des cas
étudies précédement.

Faisons le choix d’un UAP175 :

06/11/2018 Page 19/20


3e Mécanique RDM1 - Exercices
L’axe neutre qui est l’axe de rotation represente le lieu des points de la section ou la contrainte
normale σxx=0.
Dans les axes principaux son equation est :
M Z IY
Z  Y
M Y IZ
Les composantes du moment sur les axes principaux sont :
M Y  M cos 30 M Z   M sin 30

Les valeurs des moments d’inertie principaux sont donnes en annexe.


 M sin 30 I Y I   1272 
Z  Y   tg 30  Y  Y   tg 30  Y
M cos 30 I Z  IZ   126 . 4 
Equation de l’axe neutre : Z   5 . 81Y
 
ˆ  Y ,    80 . 23 0

Deux points les plus contraints P’, P’’. :


  21 . 2 mm    48 . 8 mm
P/ YZ  P/ YZ 
 87 . 5 mm   87 . 5 mm

P’ est en traction, et P’’ en compression. Le materiau etant symetrique le point P’’ est le plus
contraint

MZ p MY p  5000 . 10 3 sin 30 3
 p 
xx   Y  Z  e  4
 48 . 8   5000 . 10 cos4 30  87 . 5   120
IZ IY 126 . 4 . 10 1272 . 10
 p 
xx
le profile ne convient pas.
 126  120
Reprenons les calculs avec le profile UAP200. L’approche est identique :
MZ p MY p  5000 . 10 3 sin 30 3
 p 
xx   Y  Z  e  4
 52 . 8   5000 . 10 cos4 30  1005   120
IZ IY 169 . 7 . 10 1272 . 10
La condition est vérifiée, Choix du profile : UAP200

06/11/2018 Page 20/20

Vous aimerez peut-être aussi