Vous êtes sur la page 1sur 4

UNION CALEDONIENNE

Koné le 15 avril 2021

Les propositions de l’UC à l’UNI


Élection du Président du 17ème gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

1°) Eléments de contexte


Considérant la contribution de notre mouvement dans l’histoire politique et institutionnelle de la
Nouvelle-Calédonie, notamment dans l’organisation des réformes impulsés par le gouvernement
Tjibaou, et de ses soixante-dix ans d’expérience dans la gestion des institutions du pays,

Considérant la trajectoire de notre mouvement pour l’émancipation politique de la Nouvelle-


Calédonie depuis le 22 novembre 1977 lors du congrès de Bourail,

Considérant le rayonnement géographique de notre mouvement à travers ses 32 comités locaux


implantés dans les 33 communes du pays,

Considérant les résultats des provinciales de 2009, 2014 et enfin de 2019 nous permettant d’une part
de maintenir notre mouvement à la tête de la province des Îles loyautés, la progression et le maintien
du même nombre d’élus indépendantistes à la province Sud (campagne dirigée par l’UC avec une tête
de liste UC) ainsi que la progression de l’électorat Union Calédonienne en Province Nord.

Considérant les résultats des municipales de 2020 permettant à notre mouvement de gérer et diriger
13 communes du pays sur 33,

Considérant la constitution du groupe UC-FLNKS et Nationalistes et l’Eveil Océanien conduisant notre


groupe à être le premier groupe indépendantiste, nationalistes et progressistes du Congrès avec 16
élus dont 3 de l’Éveil océanien,

Considérant la composition d’une liste par notre groupe au Congrès pour le 17ème gouvernement
intégrant l’Éveil Océanien qui permet aux indépendantistes de prétendre, après 40 ans, à une majorité
à l’exécutif du pays, et ainsi amputer les loyalistes de la majorité au congrès et au gouvernement,

Considérant la capacité de notre mouvement à rassembler autour de lui dans l’ensemble du pays les
nationalistes et progressistes afin de mettre en œuvre ses motions et résolutions ainsi que celles du
FLNKS,

Considérant la volonté de l’Union Calédonienne à disposer d’un gouvernement permettant de sortir


notre pays des difficultés dans lesquelles nous nous trouvons après 40 ans de gestion par les non-
indépendantistes,

Considérant que la gestion de l’exécutif du pays constitue un levier pour l’accession à la pleine
souveraineté via la troisième consultation,

Considérant que l’UNI est signataire de l’agenda économique, social et fiscal partagé qui a d’une part,
évincé les accords économiques et sociaux engagés par Roch WAMYTAN président du Congrès en 2012
et qui n’a d’autre part, pas produit les effets escomptés,

Considérant que le PALIKA s’est littéralement opposé à l’intégration des nationalistes et des forces
vives, même en tant qu’observateurs, au sein du FLNKS,

1
Deuxième proposition UC à UNI : avril 2021
UNION CALEDONIENNE

Considérant que le PALIKA s’oppose constamment à la nomination d’un président du FLNKS qui doit
traduire l’unité irréprochable de la mouvance indépendantiste notamment au vu des échéances
référendaire,

Considérant que l’UNI en Province Nord rejette depuis deux mandatures, l’unité des indépendantistes,
en refusant les candidatures de l’UC au sein de l’exécutif provincial,

Considérant que les deux campagnes référendaires se sont déroulées avec un projet commun du
FLNKS et un projet annexe de l’UNI qui a porté à confusion,

2°) Eléments et propositions de convergences

Il faut rappeler qu’il existe des points de convergence forts entre l’UC et l’UNI :
▪ La nécessité de confier la vice-présidence à un représentant non-indépendantiste pour
privilégier la collégialité gouvernementale, dès lors que ces partis s’accorderont sur un
candidat commun ;
▪ La nécessité de reformer le lien social et solidaire dans notre pays, affermir son unité, refonder
son identité commune et le stabiliser institutionnellement,
▪ La nécessité de mettre réellement en place des réformes fiscales, sociales et budgétaires
structurelles,
▪ La nécessité de mener notre pays à la pleine souveraineté en imaginant un futur partagé dans
le cadre du destin commun.

Ainsi, l’Union Calédonienne :

Considère que la composition du gouvernement ne relève pas exclusivement des indépendantistes,


mais de tous les membres du gouvernement, et qu’un pacte de gouvernance solidaire est nécessaire
afin de marquer notre volonté de n’exclure personne et que chaque membre doit contribuer à la mise
en œuvre des actions et réformes à engager,

Considère comme l’a tranché le Comité directeur de Gamai-Gomen de l’Union Calédonienne que le
gouvernement doit nécessairement inclure l’Éveil océanien, symbolisant l’ouverture à tous de notre
pays,

Enfin,

Considérant que Samuel HNEPEUNE comme président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a la


capacité de créer les conditions pour une gouvernance collégiale et solidaire au sein de l’exécutif,

Considérant que le gouvernement n’est pas le lieu adéquat pour les postures politiques, la production
de texte et des projets de lois doit rester la priorité de ce 17ème gouvernement. Le débat politique se
tient au congrès de la NC au travers de nos groupes respectifs.

Considérant que Samuel HNEPEUNE a le profil idéal pour atténuer les tensions idéologiques entre
indépendantistes et non indépendantistes afin de proposer des réformes de fonds dans un délai
restreint.

Considérant que Louis MAPOU a toute sa place dans ce 17ème gouvernement pour garantir la mise en
œuvre des réformes prioritaires, comme motivé dans la démission commune,

2
Deuxième proposition UC à UNI : avril 2021
UNION CALEDONIENNE

L’Union Calédonienne formule la présente proposition que Samuel HNEPEUNE devienne le président
du 17ème gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et que Louis MAPOU en soit le Vice-Président.

3°) Propositions pour la répartition des secteurs, l’organisation et la coordination générale


entre les membres issus des groupes indépendantistes au congrès :

Sur la question de la répartition des secteurs, l’UC soumet à l’UNI la répartition suivante, sous réserve
des discussions à mener avec nos partenaires en collégialité :

Présidence
Samuel HNEPEUNE – en charge des relations extérieures, de la sécurité civile, de l’économie, de la
relance économique, de la fiscalité et des comptes sociaux

Vice-Présidence :
Louis MAPOU – en charge de la stratégie de la mise en valeur des ressources naturelles, du code minier
et du commerce extérieur, des discussions sur l’Avenir Institutionnel.

Santé et les affaires sociales


Yannick SLAMET

Finances et budget et des relations avec le congrès, les provinces et les communes de la Nouvelle-
Calédonie
Gilbert TYUIENON

Travail, l’emploi, du dialogue social de la formation et de l’insertion professionnel, de la Jeunesse,


du sport et affaires coutumière
Adolphe DIGOUE

Aménagement, transport, énergie et la culture


Mickael FORREST

La coordination politique sera assurée par Yannick SLAMET appuyé de Gilbert TYUIENON. Cela
s’articulera par des réunions de coordination entre les 6 membres du gouvernement en prévision des
réunions de collégialité.

Dans la perspective d’une rapide « sortie de crise », notre mouvement demande que l’UNI mandate
des responsables habilités à prendre toutes décisions nous permettant d’acter et d’assumer les choix
qui seront faits lors de nos prochaines rencontres.

L’UC, pour sa part, précise que ses seuls représentants mandatés à discuter et à négocier sont les
secrétaires généraux du mouvement. En effet, notre dernier CODIR tenu à Kaala-Gomen en février
dernier a entériné cette organisation.

Pierre Chanel Tein TUTUGORO Pascal SAWA Dominique FOCHI

3
Deuxième proposition UC à UNI : avril 2021
UNION CALEDONIENNE
Annexe 1: Répartition des communes

Commune Population Maire élu Parti


Bélep 867 Jean-Baptiste Moilou UPM
Boulouparis 3 315 Pascal Vittori TC
Bourail 5 531 Patrick Robelin CE
Canala 3 701 Gilbert Tyuienon UC
Dumbéa 35 873 Georges Naturel R-LR
Farino 712 Régis Roustan CE
Hienghène 2 454 Bernard Ouillate UC
Houaïlou 3 955 Pascal Sawa UC
Île des Pins 2 037 Christophe Vakié R-LR
Kaala-Gomen 1 931 Alain Levant FCCI
Koné 8 144 Thierry Gowecee UC
Kouaoua 1 304 Alcide Ponga R-LR
Koumac 3 981 Wilfrid Weiss TC
La Foa 3 552 Nicolas Metzdorf GNC
Lifou 9 195 Robert Xowie UC
Maré 5 757 Marie-Lyne Sinewami UC
Moindou 681 Léon-Joseph Peyronnet CE
Mont-Dore 27 620 Eddie Lecourieux R-LR
Nouméa 94 285 Sonia Lagarde LREM
Ouégoa 2 118 Barnabé Pébou-Hamène Palika
Ouvéa 3 401 Maurice Tillewa UC
Païta 24 563 Willy Gatuhau LRC
Poindimié 5 006 Paul Néaoutyine Palika
Ponérihouen 2 420 Pierre-Chanel Tutugoro UC
Pouébo 2 144 Florentin Dedane UC
Pouembout 2 752 Yann Peraldi CE
Poum 1 435 Henriette Tidjine-Hmae UC
Poya 2 802 Évelyne Goro Atu UC
Sarraméa 572 Prisca Holéro UC
Thio 2 524 Jean-Patrick Toura UC
Touho 2 380 Alphonse Poinine Palika
Voh 2 856 Joël Boatate Kolekole Palika
Yaté 1 667 Victor Gouetcha SE

4
Deuxième proposition UC à UNI : avril 2021