Vous êtes sur la page 1sur 25

ROYAUME DU MAROC

MINISTERE DE L’EQUIPEMENT
ET DES TRANSPORTS

Programme de formation de Lieutenant


au Long Cours
1 ère Année

JUIN 2010
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 2/25

Table des matières

Désignation Page n°
Volume horaire annuel 3
Navigation 4
Cosmographie 7
Calculs nautiques 9
Cartes marines 10
Feux / Règles de barre et de route /
11
Balisage
Signaux 12
Machines marines 13
Construction 14
Mathématiques / Mécanique 16
Electricité (cours / T.P.) 19
Droit 20
Anglais 21
Informatique 22
Lecture de plans 23
Matelotage / Embarcation 24
Stage "Premiers secours élémentaires" 25
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 3/25

Volume horaire annuel

Nombre de semaines d’enseignement : 26

Matières Nombres d 'heures


Navigation 39
Cosmographie 39
Calculs nautiques 39
Cartes marines 39
Feux / Règles de barre et de route /
26
Balisage
Signaux 26
Machines marines 39
Construction 39
Mathématiques / Mécanique 117
Electricité (cours / T.P.) 65
Droit 39
Anglais 78
Informatique 39
Lecture de plans 39
Matelotage / Embarcation 52
Stage "Premiers secours élémentaires" 12
Total 727
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 4/25

Navigation

Généralités : Différentes méthodes de navigation


I - Navigation à l'estime
1 - Mesure des directions
– Repère de référence des directions en un lieu. Ligne N-S vraie.
– Mesure d'une direction par rapport au repère de référence.
– Rose. Graduation. Direction de l'avant du navire. Cap. Ligne de foi.
– Direction d'un objet lointain. Gisement. Relèvement. Alidade. Cap vrai.
Relèvement vrai.
– Direction suivie par le navire. Route. Dérive, son origine, sa mesure.
– Description succincte des compas utilisés : compas gyroscopique et
compas magnétique.
– Erreur du compas : compas gyroscopique, erreur gyroscopique (Wg),
compas magnétique, Variation (W).
– Cas particulier du compas gyroscopique : déclinaison et déviation, leur
évolution en fonction du temps, du lieu, de la direction : W = D + d.
– Contrôle de l'erreur du compas : par alignement, par un objet éloigné.
– Etablissement et utilisation de la courbe et du tableau des déviations.
Principe de la régulation. Pratique des observations. Contrôle mutuel
des compas par comparaison.
2 - Mesure de la vitesse
– Unité de distance : le mille marin.
– Unité de vitesse : le nœud.
– Principe de la mesure de la vitesse par rapport à un flotteur.
– Principe du sillomètre. Enumération des types de lochs.
– Mesure de la vitesse à partir de l'allure de la machine.
– Causes qui font varier la vitesse. Recul apparent.
3 - Le Courant
– Composantes. Vitesse surface et vitesse fond. Triangle des vitesses.
– Résolution par graphique. Calcul de la vitesse aux essais. Mesure
pratique du courant. Différents types de courants. Leur prédiction.
4 - La loxodromie
– Définition. Relation entre les longueurs d'un arc de parallèle et un arc
d'équateur compris entre deux méridiens.
– Différence en longitude

Navigation (suite)
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 5/25


– Formules de l'estime dans le cas général ; chemin Est - Ouest et chemin
Nord - Sud. Formule des latitudes croissantes. Formules approchée
g = e. Sec ϕ m. Limite d'utilisation. Problèmes de l'estime, petite
distance, grande distance.
5 - La Carte Mercator
– La carte Mercator. Echelle équatoriale. Unité de la carte. Principe de
conservation des angles. Canevas : espacement des méridiens et des
parallèles. Echelles. Déformation de la carte. Limites d'utilisation.
– Mesure pratique des petites distances et des grandes distances
– Construction d'un canevas Mercator. Notations des cartes.
II - Navigation côtière
1 - Incertitude de l'estime
– Causes. Cercle d'incertitude de l'estime. Route de sécurité pour parer un
danger.
2 - Point observé
– Principe du point par 2 ou 3 lieux simultanés. Point par 2 lieux non
simultanés avec transport. Condition pour obtenir un point précis.
– Précision.
3 - Les aides à la navigation
– Définition et rôle de chacune des aides suivantes :
– Les phares, les balises, les bouées, et les bateaux - feux.
– Obtention de la position par relèvement
– Précaution
4 - Relèvements
– Observation. Lieu obtenu. Précision. Choix des amers. Point par 2 ou 3
relèvements. Suivre une route tracée. Fréquence des observations.
Exploitation d'un seul amer. Point par 2 ou 3 relèvements non
simultanés. Précision. Alignements. Sensibilité. Choix des amers.
5 - Cercle de distance
– Définition. Observation : distance de l'horizon visuel, distance d'un objet
de hauteur connue et distance radar.
– Point par relèvement et distance, point par 2 distances, condition pour
qu'il soit bien déterminé. Identification d'amers éloignés.
6 - Segments capables
– Définition. Construction. Choix des amers.

Navigation (suite)

III - Les marées


– Description du phénomène dans le cas de la marée semi-diurne.
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 6/25

Terminologie.
– Causes du phénomène : exposé succinct. Constante d'un port. Hauteurs
des pleines mers et des basses mers, coefficient de la marée.
– Zéro des cartes, différents cas
– Prédiction des marées : Annuaire des marées, calcul des éléments des
P.M et B.M, calcul de la hauteur d'eau à un instant quelconque en
supposant une loi sinusoïdale, règle des douzièmes, usage de l'abaque.
IV - Navigation à la sonde
– Profondeur. Sonde carte. Ligne de sonde. Valeur qu'il faut accorder aux
sondes. Règles de sécurité. Nature du fond. Enumération des différents
types de sondeurs.
– Principe de la navigation à la sonde : rester à l'écart des dangers,
utilisation de la ligne de sonde comme lieu géométrique du navire,
intercalaires changement de route pour réduire l'erreur d'incertitude.
Exemples pratiques.
V - Mesure du temps à bord
– Temps universel
– Temps fuseau
– Changement de fuseau
– Différentes sortes de chronomètres à bord, conduite, état absolu.
Marche diurne. Réglage par signaux horaires.
– Registre chronométrique.
– Calcul de l'heure Tco, réglage sur l'heure Tcf
– Possibilités d'obtenir le temps Tu avec précision à bord
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 7/25

Cosmographie

I - Généralités
– Les étoiles : nature, distance, constellations, magnitude.
– Le système solaire, les planètes et les comètes.
II - La terre
– Forme, dimensions axe de rotation. Pôles. Equateur, méridiens et
parallèles. Verticale apparente d'un lieu. Verticale vraie. Horizon
apparent, horizon vrai, horizon visuel.
– Points cardinaux. Coordonnées géographiques d'un lieu : latitude,
longitude. Premier méridien.
– Mouvements de la terre, leurs conséquences.
III - Géométrie sphérique
– Intersection d'un plan et d'une sphère. Petits cercles et grands cercles.
Plus court chemin sur la sphère
– Pôles d'un cercle Tangent à la sphère.
– Angles de deux courbes à la surface d'une sphère.
– Angles de deux grands cercles
– Perpendiculaires et Obliques sphériques.
– Coordonnées sphériques.
– Triangles sphériques : définition relations remarquables, triangles
polaires.
IV - Trigonométrie sphérique
– Formule fondamentale de la trigonométrie sphérique.
– Formule fondamentale pour les angles. Analogie des sinus.
– Formule des cinq éléments.
– Formule des cotangentes.
– Formules des triangles rectangles.
– Triangles rectilatères.
– Résolution des triangles sphériques. Utilisation d'un angle auxiliaire
V - Sphère locale et sphère céleste
– Sphère locale apparente, sphère locale vraie, sphère céleste. Axe du
monde, pôles du monde.
– Equateur, méridiens et parallèles célestes. Zénith et Nadir. Cercle
vertical. Pôle élevé et pôle abaissé. Méridien supérieur et inférieur.
– Horizon vrai. Points cardinaux célestes. Premier vertical.
– Coordonnées horizontales.
– Représentation de la sphère locale dans les différents cas.

Cosmographie (suite)
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 8/25

VII - Les coordonnées équatoriales


– Plans de référence. Déclinaison et distance polaire.
– Ascension droite et Ascension verse. Relations
VIII - Les coordonnées horaires
– Angles horaires astronomiques, temps civil, angle au pôle.
– Relations
– Temps universel, temps sidéral. Pendule sidérale. Temps du fuseau.
Relations fondamentales des heures. Calcul de l'angle au pôle.
IX - Passage d'un système de coordonnées sphériques à un autre
– Au moyen des relations entre les éléments du triangle sphérique.
Application au triangle de position.
– Simplification des relations dans les cas des levers, couchers, passages
aux méridiens, au premier vertical, à la digression maximum.
X - Mouvement diurne
– Mouvements des astres sur la sphère locale. Cas des étoiles et des
astres errants.
– Jour sidéral. Variation diurne des coordonnées horizontales.
– Jour d'un astre. Astres circumpolaires.
– Aspect du mouvement diurne suivant le temps et le lieu.
– Instant de passage d'un astre au méridien du lieu.
XI - Correction des observations
– Réfraction astronomique. Parallaxe en hauteur, parallaxe horizontale,
valeur pour la lune et le soleil
– Dépression vraie
– Dépression apparente.
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 9/25

Calculs Nautiques

I - Aperçu historique sur l'usage des tables de navigation et


logarithmique
II - Usage des calculatrices électroniques
III - Exploitation et exécution des calculatrices électroniques
IV - Résolution des types suivants :
– Type 1 : Point estimé
– Type 2 : Caps au compas et distance entre deux points rapprochés.
– Type 3 : Angle de route et distance loxodromique entre deux points
éloignés.
– Type 4 et 4 bis : Réduction d'une sonde
– Type 5 et 5 bis : Passage sur un point de sonde connue
– Type 6 : Réglage d'un chronomètre par signal horaire.
– Type 10 : Régulation du compas par point terrestre éloigné
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 10/25

Cartes Marines

I - Usage de la carte
– Lecture des différents symboles sur cartes françaises et anglaises
(référence à faire aux symboles SHOM)
– Porter une position
– Tracer une route et un relèvement (usage de la règle Gras)
– Mesure des distances. Cas des grandes distances
II - Problèmes d'estime
– Simples ou combinés.
– Problèmes inverses de l'estime
III - Problèmes de courant
– Point estimé avec courant. Déterminer la route fond et la vitesse fond.
– Trouver la vitesse et la direction du courant (courant traversier/ courant
colinéaires)
– Calculer la route et la vitesse surfaces.
IV - Problèmes de navigation côtière
– Point par :
- Relèvements,
- Relèvement et distance,
- Distances,
- Segments capables,
- Combinaison des lieux géométrique.
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 11/25

Feux / Règles de barre et de route / Balisage

I - Présentation du règlement pour prévenir les abordages


– Utilité. Explication générale sur les feux, les marques de jour et les
règles de barre pour prévenir les abordages en mer
II - Généralité et définitions
– Etude de la partie A :
- Règles : 1- 2 - 3
III - Feux et marques de jour
– Etude de la partie C :
- Règles : 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30
IV - Signaux sonores et lumineux
– Etude partielle de la partie D :
- Règles : 32 - 33 - 34
V - Règles de barre
– Etude partielle de la partie B :
- Règles :4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 – 18
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 12/25

Signaux

I - Code International de signaux


– Généralités. Composition. Notions et définitions
II - Les méthodes de signalisation
– Transmission par moyens lumineux : Généralités. Symboles morses
(Alphabet, chiffres et signes de ponctuation). Projecteurs et fanaux de
signalisation. Signaux de procédures
– Utilisation des signaux flottants : Généralités, Composition. Utilisation
des substituts. Utilisation des pavillons.
– Transmission par moyens sonores : Généralités. Conseils
– Transmission par radiotéléphonie :
- Principe de la transmission
- Méthode d'appel
- Réponse aux appels
- Appel général
III - Exercices pratiques de transmission et de réception
– Utilisation de la lampe ALDIS
– Utilisation de la station radio téléphonique
– Utilisation des pavillons de signalisation
– Utilisation du sifflet
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 13/25

Machines marines

I - Notions sur l'appareillage utilisé


– Groupes électrogènes : Utilisation, production d'électricité.
– Tuyautages - Robinetteries - Filtres - Calorifuges - Couleurs
conventionnelles - Pompes et échangeurs de chaleur.
– Appareils de mesure et notions de régulation.
II - Installations à turbines à vapeur (généralités)
– Circuit mono hydrique : rôle des appareils
– Propulsion par turbine : existence, problème en comparaison avec le
Diesel.
III - Production de vapeur
– Schéma général d'une installation de chaudière moderne, équipée de
ses accessoires principaux.
– Schéma des circuits d'air et de mazout
– Caractéristiques des chaudières.
– Notions sur la qualité de l'eau. pour l'alimentation des chaudières
IV - Turbines et groupe turbo réducteur
– Principe de la turbine à action
– Nécessité de la réduction
– Schéma de l'ensemble turbine HP - BP. Réducteur.
– Schéma des circuits vapeur et huile
– Enumération des sécurités rencontrées.
V - Condensation et auxiliaires
– Schéma de principe d'un condenseur, Ejecter. Circulation (Pompe et
sillage), Dégazeur : rôle.
VI - Production d'eau à bord
– Bouilleur BP : chauffe vapeur et chauffe par eau de refroidissement du
moteur.
– Eau distillée : caractéristiques, traitement.
VII - Appareils de manœuvre et de manutention
– Notions sur l'entraînement des apparaux de mouillage et de
manutention : guindeau, cabestans, treuils, grues,...
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 14/25

Construction

I - Description générale d'un navire conventionnel


– Eléments de construction. Ponts. Double Fond, Bordés.
– Tranches marchandises. Ecoutilles
– Superstructures. Passerelle. Mâture. Cuisine.
– Soutes. Compartiment machine
– Appareil à gouverner. Hélices. Apparaux de mouillage. Système
d'amarrage
– Matériel d'abandon et sécurité incendie.
II - Principales caractéristiques d'un navire
– Flottaison et coque : plan surface, ligne de flottaison. Œuvres vives.
Œuvres mortes. Exposant de charge.
– Longueurs, Larges, creux : longueur hors tout, entre perpendiculaire,
largeurs hors tout, au maître couple. Creux sur quille.
– Déplacement. Déplacement en charge. Lège. Port en lourd. Charge
utile.
– Franc-bord utilité, définition. Marques de FB. Zones géographiques.
– Tirants d'eau : tirants d'eau AV, AR, moyen, milieu. Arc, contre arc.
Echelles de tirants d'eau. Assiette et différence.
– Jaugeage : jauge brute, nette. Règles de jaugeage (convention de 1969
d'OSLO)
III - Les différents systèmes de construction navale
– Introduction aux fatigues du navire.
– Construction transversale : historique, les éléments de structure.
Construction longitudinale but recherché, les éléments de structure.
– Structure de l'avant du navire
– Cloisons transversales
– Structure de l'arrière
– Les ouvertures de pont et de coque.
– Les portes étanches.
IV - Le Gouvernail et l'appareil à gouverner
– Composition
– Différents types de gouvernail
– Commandes

Construction (Suite)
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 15/25

V - Les différents types de navires (notions de spécification)


– Construction, Caractéristiques générales de certains navires :
– Navires à passagers : Paquebot de croisière, ferry, hydroptère,
aéroglisseur,
– Navire de charge : cargo conventionnel, porte-conteneurs, roulier,
polytherme, pétrolier, vraquier / minéralier, chimiquier, gazier, etc...
VI - Mature et apparaux de levage
– Poulies : description. Poulie fixe. Poulie mobile. Résistances et
frottement.
– Palans : principe du palan, description, mode réel de fonctionnement,
rendement. Palan différentiel.
– Mâture : utilité, description, différents modèles.
– Mâts de charge : description, fonctionnement, travail avec un seul mât
de charge (cartahu simple, cartahu double), travail avec deux mâts de
charge en colis volant.
– Etude théorique des efforts qui s'exercent sur la corne de charge
– Bigues : utilité, description, fonctionnement.
– Grues : utilité, description, fonctionnement.
– Treuils : les différents treuils de charge, description, fonctionnement,
vitesse de déroulement.
– Apparaux de levage spéciaux : système puisses seau, portique de
manutention, élévateur, ascenseur, potence, etc...
– Mise en service. Entretien. Essais de mise en service. Charge maximum
d'utilisation. Registre des apparaux de levage.
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 16/25

Mathématique / Mécanique

I - Mathématiques
1 - Algèbre
– Matrices, matrices carrées, matrices associées à une application linéaire
– Opérations : matrices inversibles, matrices transposées
– Applications du calcul matriciel
2 - Trigonométrie plane
– Fonctions trigonométriques directes et réciproques, arcs et angles, sinus
et cosinus, tangente et cotangente.
– Calculs trigonométriques.
– Relation entre les lignes trigonométriques d'un même arc.
– Addition et soustraction des arcs.
3 - Analyse
– Fonctions hyperboliques : définitions, dérivées, graphe.
– Différentielle d'une fonction d'une variable, différentielles successives.
Fonctions de plusieurs variables : définition, dérivée partielle,
différentielle totale.
– Infiniment petit : ordre et partie principale, formule de Taylor et de
MacLaurin, développements limités.
– Intégrale définie. Cas classiques d'intégralité.
– Propriété fondamentale des intégrales définies. Intégrale considérée
comme fonction de sa borne supérieure. Méthode d'intégration.
– Intégrale double et triple : indications sur les méthodes de calcul de ses
intégrales. Applications : calcul de la longueur d'un arc de courbe plane,
de surface, de volume simple, détermination des centres de gravité et
des moments d'inertie.
– Valeur moyenne et valeur efficace d'une fonction sur un intervalle fermé
Calcul approché des intégrales simples ; méthode des trapèzes,
méthode de Simpson.
– Fonction périodique : définition, développement en série de Fourrier.
Calcul des coefficients. Exemples : signaux carrés et signaux en dents
de scie.
– Equations différentielles. Equation du premier ordre à variables
séparées. Equation linéaire du premier ordre. Equations linéaires du
second ordre à coefficients constants. Equations du second ordre se
ramenant au premier ordre.
– La transformation de Laplace et la transformation inverse : écriture et
symboles, tables des transformées.

Mathématique / Mécanique (suite)


Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 17/25

– Applications simples à la résolution des équations différentielles


linéaires à coefficients constants.
IV - Mécanique
– Calcul vectoriel. Vecteurs : produit vectoriel, produit mixe, dérivée d'un
produit vectoriel, moment d'un vecteur par rapport à un point et par
rapport à un axe.
– Torseurs ou systèmes de vecteurs glissants : définition, invariants,
propriétés, torseurs équivalents, réductions, classifications, dérivation,
système de vecteurs parallèles, champs des moments.
1 - Cinématique d'un point
– Cinématique du point : études de la vitesse et de l'accélération par
dérivée vectorielle, hodographe, vitesse d'éclair d'un mouvement plan,
vecteur rotation.
– Repère d'un mouvement - Mouvement d'un point Matériel :
- Trajectoire, loi du mouvement, mouvement rectiligne uniforme,
mouvement rectiligne varié.
– Mouvement circulaire : vitesse angulaire, accélération tangentielle et
centripète.
– Projections sur un diamètre d'un vecteur tournant.
– Mouvement sinusoïdal.
– Composition de mouvements.
2 - Cinématique du solide
– Définition des angles d'Euler.
– Définition du mouvement de translation et du mouvement de rotation
autour d'un fixe. Mouvement parallèle à un plan.
– Mouvement autour d'un axe quelconque, axe instantané de rotation.
3 - Dynamique du point matériel
– Principe de la conservation du mouvement : loi fondamentale de la
dynamique.
– Travail élémentaire d'une force, puissance, travail de la résultante de
plusieurs forces. Travail d'un couple.
– Mouvement du point matériel.
– Equations rapportées à des axes fixes et équations intrinsèques du
mouvement.
– Théorème du moment cinétique. Théorème de l'énergie cinétique.
Applications aux mouvements relatifs. Ex : mouvement des projectiles
dans le vide.

Mathématique / Mécanique (suite)

– Mouvement d'un point matériel gêné : pendule simple, point matériel


Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 18/25

mobile sur la ligne de plus grande pente d'un plan incliné avec et sans
frottement.
4 - Changement des repères
– Composition des vitesses. Exemple simple. Mouvement hélicoïdal
uniforme. Composition de deux rotations.
– Cinétique et dynamique des solides.
5 - Energie cinétique
– Moment cinétique : définitions, dans le cas d'un solide animé d'un
mouvement de translation ou de rotation autour d'un axe ou d'un
mouvement résultant de ces deux mouvements élémentaires.
– Forces d'inertie tangentielle et centrifuge.
– Réduction des forces d'inertie dans le cas d'un solide animé d'un
mouvement de translation ou de rotation autour d'un axe de symétrie.
Définitions des forces d'inertie relative, d'entraînement et
complémentaires.
– Théorèmes généraux relatifs au mouvement du centre de gravité, à
l'énergie cinétique, au moment cinétique.
– Applications : machine d'Atwood, pendule composé, solide tournant
autour d'un axe fixe (sans calcul des réactions), solide roulant sur un
plan incliné.
– Démarrage, marche normale et arrêt des machines. Giration du navire
sous l'action du gouvernail, diversion arbre d'hélice.
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 19/25

Electricité

I - Conductibilité
– Conducteurs, isolants, diélectriques, semi-conducteur et résistivité.
II - Electrostatique (Rappels et complément)
– Condensateurs, énergie emmagasinée, travail de la force
électrostatique et circulation du champ entre les armatures d'un
condensateur plan, charge et décharge d'un condensateur dans une
résistance, constante de temps.
III - Electromagnétisme (rappels et compléments)
– Loi de Laplace. Théorie d'Ampère. Loi de Lenz.
– Courants de Foucault.
– Auto-induction. Energie emmagasinée dans une inductance. Fermeture
et rupture d'un circuit inductif
– Constante de temps. Induction mutuelle.
IV - Courant alternatif
– Résonance. Facteur de qualité.
– Surtension et surintensité. Bande passante. Décibel.
– Puissances active, réactive et apparente. Théorème de Boucherot.
– Amélioration du facteur de puissance.
– Impédances. Admittances des circuits RLC série et parallèle.
– Application des nombres complexes. Courants triphasés.
– Montage étoile et montage triangle des récepteurs et des générateurs.
V - Circuits électriques
– Lois des réseaux linéaires, Enoncé des lois de Kirchhoff.
– Méthode des courants de mailles. Principe de superposition des états
d'équilibre.
– Règles des symétries. Théorèmes de Thevenin, de Norton, de Kennely.
Circuits couplés, coefficient de couplage.
VI - Balistique de l'électron
– Action d'un champ électrique et d'une induction magnétique sur un
électron en mouvement.
VII - Effet chimique du courant
– Production d'énergie électrique par effet chimique.
– Les accumulateurs : constitution et fonctionnement.
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 20/25

Droit

I - Introduction
– Définition de la Règle de Droit et ses caractéristiques
– Les fondements et les sources du Droit.
II- Les Différentes disciplines du droit
– Distinction des disciplines autres que les disciplines proprement
juridiques.
– Les disciplines et le Droit privé, principe et distinction du Droit publique
et du Droit privé, et applications de cette distinction.
– Notions sur les matières de Droit publique (Droit constitutionnel,
administratif, financier et fiscal, Droit International public, Droit de la
mer, Droit publique économique, Droit interne marocain).
– Notion sur les matières du Droit privé (droit civil, commercial, maritime).
– Notions sur les matières mixtes(droit pénal, civil, du travail).
III - Les pouvoirs publics et le transport maritime
– Introduction sur l'importance du transport maritime dans les relations
internationales et sur les Etats.
– L'Autorité Maritime Marocaine :
- Rôle et attribution (nationales et internationales).
- Son organisation : Administration Centrale et services extérieurs
– Les Délégations Régionales des Affaires Maritimes
– Autres domaines d'intervention des pouvoirs publics :
- Organisation de la lutte contre la pollution, convention internationales,
la réglementation nationale.
- Les ports maritimes : régime administratif, organisation du pilotage
- Autres organisations concernées par le transport maritime : police,
santé, finances, PTT, etc. .....
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 21/25

Anglais

I - Grammaire
II - Thèmes
III - Version
IV - Conversation - Exploitation du vocabulaire de base
V - Initiation au vocabulaire maritime
VI - Exercices oraux en laboratoire
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 22/25

Informatique

I - Architecture de base du matériel informatique


– Rôle de l'ordinateur
– Schéma général d'un traitement informatique
– Architecture et fonctionnement de l'ordinateur
II - Système d'exploitation
– Rôle du système d'exploitation
– Notions générales
– Notions de fichier
– Désignation des fichiers
– Caractéristiques générales de commandes
– Génération des «mémoires de masse
– Gestion des répertoires
– Gestion et transfert de fichiers
III – Algorithmique, structure de données
– Expression des algorithmes, structure de base
– types et objets manipulés
– Enchaînement séquentiel
– Alternatives
– Itérations
– Procédures, fonctions (passage des variables)
– Structures de données et traitement associés (listes, tables, arbres,
tris... )
IV - Technique de programmation
– Méthode de synthèse d'un programme informatique
– Etude et manipulation d'un langage structuré appliquant uniquement les
algorithmes étudiés.
V - Utilisation de Logiciels
– Environnement Windows
– Traitement de texte
– Tableurs
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 23/25

Lecture de plans

Initiation à la lecture des plans et schémas


I - Etude et normalisation des symboles
– Pneumatique
– Hydrauliques
– Electrique
II - Lecture et analyse des plans et circuits relatifs aux domaines
suivants :
– Incendie
– Ballastage
– Assèchement
– Mazoutage
– Lavage
– Distribution électrique,...

N.B. : L'étude sera menée à partir des documents de bord.


Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 24/25

Matelotage / Embarcation

I - Matelotage
– Filins
– Cordages textiles et métalliques
– Résistance pratique des différentes catégories en fonction de leur
dimension.
– Nœuds et épissures usuels sur cordages textiles
– Emploi des câbles métalliques.
– Poulies et palans.
– Confection et emploi des palans et caliornes.
II - Embarcation
– Manœuvre des embarcations à avirons : armement, commandements
réglementaires. Accoster un quai ou un navire. Prendre un coffre. Suivre
un alignement par l'avant ou par l'arrière. Sauver un homme tombé à la
mer.
– Manœuvre des embarcations à voile : vent vrai, vent apparent, les
différentes allures, balancement de la voilure. Précautions à prendre
dans une embarcation sous voiles. Appareiller. Virer de bord lof pour lof.
Virer de bord vent Devant. Accoster un quai ou un navire. Prendre un
coffre. Mettre en panne. Sauver un homme tombé à la mer.
– Manœuvre des embarcations à moteur : commandements à la barre et
au moteur. Appareiller. Accoster un quai, Prendre un coffre. Gouverner
sur un alignement par l'avant et par l'arrière.
Version : Révision 3
Formation de Lieutenant au Long Cours
1ère Année Page : 25/25

Stage "Premiers secours élémentaires"

Nombre de jours 2

Volume horaire : 12 heures

I - Principes généraux
II - Anatomie et fonctions de l'organisme
III - Savoir mettre le blessé dans la position voulue
IV - Le blessé ayant perdu connaissance
V - Réanimation
VI - Hémorragies
VII - Prise en charge des blessés ayant subi un traumatisme
VIII - Brûlures et ébouillantage et accidents d'origine électrique
IX - Sauvetage et transport des blessés
X - Autres questions