Vous êtes sur la page 1sur 5

PS94 - Rapport TP 1 : Mesure de résistances par différentes

méthodes, comparaison des précisions obtenues

CONTINI Clément, SUN Xiaoting


3 juin 2010

Objectifs
Le but de ce TP est de déterminer la valeur de 3 résistances (RA ' 5 Ω , RB ' 500 Ω , RC ' 500 kΩ)
par différentes méthodes et de comparer les précisions obtenues. Nous allons pour cela réaliser 3 mon-
tages différents afin de déterminer quelle méthode apporte la meilleure précision en fonction de l’ordre de
grandeur de la résistance :
– Mesure par Ohmmètre
– Méthode Volt-Ampèremétrique
– Méthode du pont de Wheatstone
Nous terminerons ce TP en déterminant le modèle de Thévenin pour un dipôle considéré linéaire (ici une
pile).

1 Mesure par Ohmmètre


1.1 Travail préparatoire
On calcule l’incertitude en fonction de la gamme utilisée en se reportant sur la notice.

1.1.1 Résistance RA (Gamme 400 Ω)


∆RA = 1% + 5 × 0.1 Ω

1.1.2 Résistance RB (Gamme 4 kΩ)


∆RB = 1% + 5 × 10 Ω

1.1.3 Résistance RC (Gamme 4 MΩ)


∆Rc = 1% + 2 × 1 kΩ

1.2 Manipulations
L’Ohmmètre est un appareil (ou l’une des fonctions d’un multimètre) qui a été conçu de façon à indiquer
directement la valeur de la résistance d’un dipôle.
Pour ce TP on utilise un multimètre de référence SEFRAM 7323. Les mesures sont reportées dans le tableau
suivant :

1
Mesure de RA Mesure de RB Mesure de RC
R ± ∆R 4.7 ± 0.55 Ω 485 ± 54.9 Ω 487 ± 6.87 kΩ

TABLE 1 – Mesure par Ohmmètre

2 Méthode dite ”Volt-Ampèremétrique”


Cette méthode consiste à faire traverser une résistance par un courant I et à mesurer ce courant à l’aide
d’un ampèremètre, ainsi que la tension U à ses bornes à l’aide d’un voltmètre. Nous en déduisons alors la
valeur de la résistance par la loi d’Ohm : R = UI . On utilise pour cette méhode deux montages différents
selon l’ordre de grandeur de la résistance. Si la résistance à mesurer est très grande devant la résistance de
l’ampèremètre, alors on utilise le montage amont. Si c’est la résistance du voltmètre qui est grande devant
la résistance à mesurer, alors on utilise le montage aval.

2.1 Travail préparatoire


2.1.1 Impédances
On cherche l’impédance des appareils sur les notices : Ra = 5 kΩ et Rv = 10 MΩ. On trouve donc :
RC  Ra , RA  Rv et RB  Rv . Par conséquent, on utilisera le montage le montage amont pour mesurer
RC et le montage aval pour mesurer RA et RB .

2.1.2 Incertitude
U
On utilise la loi d’Ohm
pour
∂Rdéterminer
la valeur de la résistance : R = I.
∂R
On a donc : ∆R = ∂U ∆U + ∂I ∆I. On obtient alors :

1 U
∆R = ∆U + 2 ∆I
I I

2.2 Manipulations
2.2.1 Calcul des tensions et courants maximaux
Pour chaque montage, on ne doit pas excéder une puissance de 250 mW.
On veut donc :

P 6 250 mW
UI 6 250 mW
p
U 6 R × 250 × 10−3
r
250 × 10−3
I 6
R

2
2.2.2 Résultats

Mesure de RA Mesure de RB Mesure de RC


Type de montage Aval Aval Amont
Imax 223.6 mA 22.3 mA 0.7 mA
Vmax 1.1 V 11.15 V 350 V
V 1V 10 V 22.2 V
I 214 mA 21.9 mA 47.2 µA
Calcul de R + ∆R 4.67 ± 0.123 Ω 457 ± 7.357 Ω 470 ± 13.29 kΩ

TABLE 2 – Mesure par méthode Volt-Ampèremétrique

On remarque que l’incertitude sur RC est très faible car en utilisant la formule énoncée en 2.1.2, les
deux termes se compensent.

3 Méthode du pont de Wheatstone


Cette méthode consiste à créer deux branches en dérivation contenant chacune deux résistances, afin
de déterminer une des quatre résistances du circuit, les trois autres étant connues. Pour cela, on place un
galvanomètre reliant les deux branches entre les deux résistances de chaque branche et on recherche le point
d’équilibre (c’est à dire lorsque le courant passant dans le galvanomètre est nul). Le montage est décrit dans
la figure suivante :

F IGURE 1 – Montage du pont de Wheatstone

Pour réaliser ce montage, on va utiliser une boite de rapport K qui prendra la place des résistances A et
B et pour R une résistance ajustable qui permettra de trouver l’équilibre.

3.1 Travail préparatoire


3.1.1 Calcul de K
On cherche un K adapté à chaque résistance à mesurer en fonction de son ordre de grandeur. On veut
que R soit le plus grand possible pour une plus grande précision.

– Pour RA : K = 0.001 et R ' 5000 Ω


– Pour RB : K = 0.1 et R ' 5000 Ω
– Pour RC : K = 100 et R ' 5000 Ω

3
3.1.2 Calcul des tensions maximales
On a : E = (A + X) ∗ i1 = (B + R) ∗ i2 mais i1 et i2 ne doivent pas excéder 100 mA. On prend donc à
chaque fois le minimum de (A + X) × 100 mA et (B + R) × 100 mA. On obtient :
– UAmax = 0.599 V
– UBmax = 59.09 V
– UCmax = 501 V

3.1.3 Incertitude sur X


On calcul l’incertitude sur X grâce à la formule :
∆X ∆R ∆A ∆B ∆R ∆K
= + + = +
X R A B R K
On sait que ∆KK = 0.2%
On sait aussi que R est un association en série de plusieurs résistances de qualibres différents, les incerti-
tudes relatives de chacune étant de 0.2%. On a donc ∆R = ∆R1 + ∆R2 + ∆R3 + ∆R4 = ∆R R1 × R1 + R2 ×
1 ∆R2

R2 + ∆R ∆R4
R3 × R3 + R4 × R4 ⇔ ∆R = 0.2% × (R1 + R2 + R3 + R4 ) = 0.2% × R
3

On obtient au final :
∆X = 0.4% × X
Ce calcul ne tient pas compte de l’incertitude de détermination que nous n’avons pas relevée pendant le
TP.

3.1.4 Résultats

Mesure de RA Mesure de RB Mesure de RC


Tension alim. Emax 0.599 V 59, 09 V 501 V
Tension alim. E 0.5 V 8V 16 V
K 0.001 0.1 100
Requilibre 4800 Ω 4847 Ω
X ± ∆X 4.8 ± 0.019 Ω 484.7 ± 1.95 Ω

TABLE 3 – Mesure par méthode du pont de Wheatstone

Dans le cas de RC , ne sommes pas parvenus à déterminer la valeur de Requilibre , nous n’avons donc pas
pu déterminer X ± ∆X.

4 Détermination expérimentale du modèle de Thévenin d’un dipôle


linéaire
4.1 Travail préparatoire
On cherche à déterminer les valeurs de R à utiliser pour obtenir des points de mesure de la tension pour
un courant variant de 20 mA à 80 mA.
On utilise la loi d’Ohm : R = UI et on obtient :
– Pour 20 mA : R ' 450 Ω
– Pour 40 mA : R ' 225 Ω
– Pour 60 mA : R ' 150 Ω
– Pour 80 mA : R ' 112.5 Ω (on prendra ici 113 Ω)

4
4.1.1 Résultats

R 450 Ω 225 Ω 150 Ω 113 Ω


U 8.44 V 8.58 V 8.68 V 6.75 V
I 1.874 mA 2.027 mA 2.69 mA 60 mA
Tension à vide 8V

TABLE 4 – Mesure de tension et courant pour le modèle de Thévenin

On omet la dernière mesure qui n’est pas cohérente avec les autres et on obtient le graphe suivant :

F IGURE 2 – Tension en fonction de l’intensité

La pente de la courbe correspond à la valeur de la résistance interne (loi d’Ohm) et la Fem correspond à
la tension à vide de la pile. On trouve alors Fem = 8 V et Rth = 1.17 Ω.

Conclusion
Pour conclure, on peut dire que la méthode à utiliser pour déterminer une résistance avec le plus de
précision dépend de l’ordre de grandeur de celle-ci. La mesure directe à l’ohmmètre donne une mesure
rapide et relativement fiable. La méthode Volt-ampèremétrique donne une meilleure précision sur les pe-
tites résistances que celle du pont de Wheatstone. Cependant le pont de Wheatstone donne de meilleurs
résultats sur des résistances de grande valeure.
En ce qui concerne le modèle de Thévenin, nous avons pu mettre en évidence la linéarité du dipôle grâce
au graph, et déterminer les caractéristiques du modèle.

Vous aimerez peut-être aussi