Vous êtes sur la page 1sur 66

L’étude organisationnelle du projet

L’étude organisationnelle du projet

Les objectifs d'une étude organisationnelle sont de définir la meilleure forme d'organisation
qui facilitera la réalisation de la mission et des objectifs de l’entreprise et d'assurer que le
personnel adéquat soit disponible et qualifié.

Dans cette partie nous allons :

• Faire la distinction entre objectif, mission et finalité de l’entreprise ;

• Identifier les différentes structures organisationnelles existantes ;

• Décrire les processus de recrutement et de gestion des ressources humaines .


1) Notions d’objectif, mission et finalité

Un objectif : est un résultat précis que l’on se propose d'atteindre dans un délai précis.

Une mission est composée d’un ensemble de tâches à accomplir pour atteindre un objectif.

Une finalité : est un but plus durable que l’objectif avec une échéance imprécise.
a) Définition l’entreprise

En économie, l’entreprise est traditionnellement définie comme étant un agent économique qui met en
œuvre un ensemble de moyens humains, matériels et financiers pour produire des biens ou des services,
destinés à être vendus sur un marché afin de réaliser un bénéfice.

A partir de cette définition, nous constatons que l’activité d’une entreprise peut être décomposée en deux phases :

1- l’activité productive, c’est à dire la création de biens ou services;

2- l’activité de répartition des richesses en contrepartie des biens ou services vendus sur le marché.
• L’entreprise en tant qu’unité de production :

Par l’opération de production, l’entreprise transforme des flux d’entrée (Intrants ou Inputs) en flux de sortie (Extrants
ou outputs). Les intrants peuvent être classés en trois catégories :
- Le travail fourni par le personnel de l’entreprise : les salariés de l’entreprise participent à la réalisation de
plusieurs cycles de production;
- Le capital technique fixe : il est constitué des biens destinés à rester de façon durable dans l’entreprise
(exemple : terrain, immeubles, machines..) ;
- Le capital technique circulant : ou les consommations intermédiaires . C’est-à-dire les matières premières,
les produits semi-finis. Ces biens disparaissent ou sont incorporés au produit fini à chaque cycle de production
( exemple: Gasoil, bois….).
• L’entreprise en tant qu’unité de répartition de richesse

La contrepartie de l’activité de production de l’entreprise se traduit par la vente.


Le produit de cette vente ou la richesse créée doit permettre à l’entreprise de rémunérer les différents agents
économiques ayant participé à la réalisation de la production . Ainsi :
- les employés perçoivent des salaires ;
- l’Etat, les organismes sociaux (CNSS, CIMR, ) reçoivent les impôts (IGR,IS) et les cotisations sociales ;
- les prêteurs reçoivent des intérêts ;
- Les associés ou les apporteurs de capitaux reçoivent les dividendes ;
- l’entreprise garde pour elle les revenus non distribués ( l’autofinancement) .
L’objectif d’une entreprise c’est la réalisation des bénéfices.

La mission d’entreprise correspond à la raison d’être de l’entreprise, à quoi est destiné


le produit ou le service qu’elle procure sur le marché.

La finalité d'une entreprise représente par l'ensemble des valeurs qui justifient son
existence.
C'est à dire l'ensemble des raisons d'être de l'entreprise, implicites ou explicite vis à vis
des partenaires internes (salariés, investisseurs propriétaires) ou externe (ménages et
État) comme vis-à-vis de la société (environnement et développement durable).
• L’objectif de l’entreprise est la réalisation des bénéfices

La recherche de la maximisation du profit nécessite une double action : réduire les charges et augmenter les produits.

Les politiques de réduction des charges

De matières premières :
• Choix des fournisseurs offrant les meilleures conditions de vente (bonne qualité, prix bas…)
• Optimiser l’utilisation des ressources et des matières premières
De personnel :
• Ajustement des programmes de recrutement et de formation aux exigences du marché
Financières :
• Optimisation de la gestion de trésorerie (réduction du délai de crédit client, augmentation du délai de crédit
fournisseur, stock zéro,..)

Les politiques d’augmentation des produits

Action sur le chiffre d’affaires :


• Accroissement des ventes ( promotion, publicité, conditionnement,… )
Action sur les produits financiers :
• réalisation des meilleurs placements des excédents de trésorerie
• Les finalités de l’entreprise

 La finalité économique

Le rôle de l’entreprise dans le développement du tissu économique se manifeste par :

− L’investissement en capital technique fixe et en capital technique circulant par l’entreprise permet aux
autres entreprises (fournisseurs ) d’écouler leurs produits ( machines, matières premières) ;
− L’investissement en capital humain contribue à résorber le chômage ;
− L’achat de certain services comme (le transport, les études de marché, ) facilite le développement du s
secteur tertiaire ;
− La participation aux recettes fiscales locales(taxe urbaine, taxe d’édilité…) ou nationales (IGR,IS…)
permet à l’Etat de réaliser des projets économiques et sociaux (hôpitaux, universités, autoroutes…)
− La contribution à la réduction des déficits de la balance commerciale avec l’entrée des devises, par le biais
de l’exportation.
 La finalité sociétale de l’entreprise

L’entreprise contribue à mettre en place un climat social et culturel favorable à son propre
développement ainsi qu’au développement local.

L’insertion sociale de l’entreprise se manifeste par :

− l’ édification de certaines œuvres socioculturelles (théâtres, mosquées, logements…)


− l’Organisation de rencontres sportives et culturelles (expositions, rencontres sportives…)
− les aides accordées à certaines couches sociales défavorisées.

A travers l’insertion sociale l’entreprise cherche à dynamiser son image via les moyens de
communication (publicité, parrainage, mécénat…)
b) La classification des entreprises

En raison de la diversité des entreprises, de multiples classifications sont opérées.

• Critère juridique

La structure juridique d’une entreprise est l’adoption, par le ou les propriétaires du patrimoine de
l’entreprise, d’un statut légal qui détermine d’une part la répartition des pouvoirs dans
l’entreprise et d’autre part les rapports avec les tiers.
• Critère dimensionnel

Il existe un grand nombre d’indicateurs de dimension de l’entreprise :

• Le Chiffre d’affaires : il mesure la part de marché de l’entreprise.


• La Valeur ajoutée: mesure la richesse créée à l’intérieur de l’entreprise.
• L’Effectif : permet d’apprécier l’importance du facteur de production travail.
• Les Capitaux propres : mesurent l’importance des fonds apportés par les propriétaires.
• Le Résultat de l’entreprise : traduit la rentabilité de l’entreprise.
 Selon l’effectif :
L’application des critères de mesure de la taille conduit à distinguer les très petites entreprises, les
petites et moyennes entreprises (PME) et les grandes entreprises.

Les petites et moyennes


Les très petites entreprises La grande entreprise
entreprises
(TPE) De 0 à 9 salariés 100 et +
(PME) de 10 à 99 salariés

 Selon le chiffre d’affaires et la valeur ajoutée dégagée :

Le chiffre d’affaires et la valeur ajoutée dégagée sont également des critères valables de
classification .Le code des « investissement industriels » de 1983 considère comme PME toute
entreprises dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 7,5 millions de dirhams.
• Critère basé sur l’activité économique

Selon la nature de leur activité, les entreprises sont classées par branche ou par secteur .
Le secteur : est constitué par l’ensemble des entreprises ayant la même activité principale.
La branche : se compose d’ensemble d’unités de production fournissant un même produit ou
service.

A la différence du secteur, qui rassemble des activités variées, la branche ne regroupe que les
entreprises fabriquant, à titre principal, la même catégorie de biens.

Exemple: Secteur : agricole


Branche : Culture de riz
Les branches et les secteurs sont définis par la nomenclature marocaine des activités
économiques, qui fait apparaitre la liste des secteurs d’activité au Maroc ainsi que les branches
rattachées à chaque secteur d’activité.

On peut distinguer trois grands secteurs économiques :


- Le secteur primaire
- Le secteur secondaire
- Le secteur tertiaire
• Le secteur primaire: regroupe les entreprises liées à l’exploitation du milieu naturel, et aboutissant à la
mise à disposition de matières premières (agriculture, pêche, extraction minière)

• Le secteur secondaire: regroupe les entreprises qui réalisent la transformation des matières premières en
biens de production ou en biens de consommation (industrie automobile, chimique, textile, BTP…)

• Le secteur tertiaire: regroupe les entreprises réalisant la production de services (commerces, banques,
assurances, transport, …)
2) L’organisation de l’entreprise

L’ organisation de l’entreprise commence par l’identification des différentes tâches nécessaires à


la réalisation de sa mission.

• l’identification des tâches :


L’identification des tâches passe par :
- Une analyse minutieuse de différentes étapes nécessaires à la réalisation de la production
- Un premier regroupement des tâches élémentaires en tâches plus complexes
- Un rassemblement des tâches complexes en activités (acheter, vendre, produire…) donnant
lieu à la naissance de poste de responsabilité appelé fonction ou service.

• les grandes fonctions dans l’entreprise :


Henri Fayol, ingénieur français, auteur de L'administration industrielle et générale (1916) s’est
intéressé au regroupement des activités essentielles en fonctions :
Fonctions Activités correspondantes
essentielles
D’après Fayol

Administrative Prévoir, organiser, coordonner, Commander, contrôler

Commerciale Acheter, vendre, échanger

Technique Produire, fabriquer, transformer

Financière rechercher les capitaux, employer les capitaux

Comptable Compte de résultat, bilan, inventaire

Sécuritaire protéger les biens, protéger les personnes


a) La structure de l’entreprise

La structure d’une entreprise décrit la façon dont les tâches sont réparties, la manière dont le
pouvoir est exercé et les relations entre les divers éléments de l’entreprise .

Une structure est représentée par un organigramme .

Il existe différents types de structures organisationnelles :


- La structure hiérarchique classique

Structure hiérarchique : elle repose sur les principes suivant :


- Unité de commandement : c’est-à-dire A chaque salarié ne dépendant que d’un seul supérieur hiérarchique.
- Délégation de l’autorité : C’est la transmission de l’autorité par un supérieur hiérarchique à un subordonné.
- Responsabilité absolue : C’est l’obligation pour un subordonné d’accomplir les tâches qui lui sont
assignées et d’expliquer les résultats non satisfaisants

Organigramme :
3- Avantages et inconvénients de la structure hiérarchique :

Avantages Inconvénients
* structure simple, facile à mettre en place • le responsable est submergé de tâches, ce qui
risque de perturber la marche normale du
système
*structure où l’autorité et la compétence sont bien
définies : • Risque de déformation de l’ordre donné
(surtout quand il est oral), vu le nombre de
» Chaque personne a un pouvoir propre ou délégué niveaux parcourus par ce dernier
» Chaque personne est consciente du résultat
qu’on attend d’elle • Difficulté de trouver les responsables
compétents dans tous les domaines
- LA STRUCTURE FONCTIONNELLE

Elle repose sur une division du travail basée sur le critère de la nature des tâches, ou encore
de la nature des métiers.

•Organigramme :
Une petite entreprise peut se contenter d’une structure hiérarchique simple, centrée autour
du dirigeant d’entreprise. Dans cette structure chaque décision passe par le dirigeant.

Quand l’entreprise connait une croissance il devient nécessaire de réorganiser sa structure.


La centralisation doit laisser la place à une décentralisation des responsabilités.

Dans la structure fonctionnelle, les activités de l’entreprise sont groupées en entités


homogènes et spécialisées, les « fonctions ». Chaque entité fonctionnelle est placée sous la
responsabilité d’un responsable.

Le mécanisme de coordination de cette forme structurelle repose sur des règles de travail
formalisées, appelée « procédures » .

La ligne hiérarchique pour chaque fonction est bien définie.

Le contrôle ainsi que la coordination des différentes fonctions sont réalisés par la direction
générale.

L’inconvénient principal de ce type de structure c’est le risque de conflits entre les fonctions .
les membres de chaque fonction ont tendance à considérer qu'ils représentent l'élément le
plus important, ce qui est souvent d'incompréhension réciproque des logiques et des
contraintes de chacune d'entre elles.
– La structure hiérarchico-fonctionnelle ou Staff and Line

Elle repose sur :


- L’unité de Commandement
- La spécialisation : la spécialisation est le fait de conseillers de l’état major qui conseillent,
mais qui ne décident pas..

Des conseillers spécialisés dans des domaines précis sont attachés aux chefs hiérarchiques.
La hiérarchie décide. Les responsables fonctionnels aident à la décision.

On a alors 2 lignes :
- la ligne de commandement (directeurs opérationnels).
- la ligne de conseil (directeurs fonctionnels qui ne donnent pas d'ordre).

Cette structure s’appelle aussi « staff and line » (staff : conseille – line : pouvoir de décision).
• Organigramme:

Avantages : Unité de commandement, L’état major aidera le supérieur hiérarchique à prendre des décisions
Inconvénient : risque de conflits entre les opérationnels et les fonctionnels, des couts supplémentaire pour
l’entreprise
- Structure divisionnelle :
Cette structure repose sur une division donnant naissance à la création de structures
correspondant soit : • aux différents produits ou famille de produits fabriqués
• aux différentes zones géographiques dans lesquelles opère le système
• aux différentes catégories de clients du système-entreprise

Les structures disposant d'une certaine autonomie sont appelés divisions.


Organigramme :
Avantages : autonomie des divisions, bonne coordination car les divisions se concentrent sur le
produit, la région ou le client et la direction générale peut se consacrer à son rôle de stratégie.

Inconvénient : des économies d’échelle peuvent être perdues à cause de la multiplication des
services fonctionnels (comptabilité, marketing, etc. ), répartition des moyens communs entre
plusieurs divisions coûteuse et perte en expertise, intérêt du groupe moins important par rapport
aux intérêts de la division (qui devient autonome)
- Structure matricielle :

Elle se caractérise par la présence de deux types de structures : une structure fonctionnelle
permanente et une structure par projet temporaire. Ces deux structures sont indépendantes
du point de vue hiérarchique mais interdépendantes pour la réalisation des projets.

Les structures fonctionnelles fournissent les ressources spécialisées nécessaires à la


réalisation des projets. Le chef de projet dirige, ainsi, des groupes de travail temporaires et
multidisciplinaires dont la constitution peut fréquemment varier durant le cycle de vie d’un
projet.

Ainsi, chaque individu ayant 2 supérieurs, un chef Permanent et un chef de projet qui
change en fonction des besoins de l’entreprise .
• Organigramme :

Avantage : bien adaptée à une gestion par projet, par produit ou par marché, permet de profiter des
compétences de deux responsables.
Inconvénient : manque parfois de coordination (dualité du commandement), risque de conflits, coûts élevés.
3) Fonction administrative
- La gestion du personnel ou Gestion des Ressources Humaines

La gestion des ressources humaines (GRH) ou gestion du personnel : est l'ensemble


des pratiques permettant d’acquérir, de mobiliser et de développer les ressources
humaines en fonction des besoins de l’entreprise . La GRH englobe les activités de
recrutement, formation et promotion du personnel.
Analyse des besoin en RH

Analyse des besoins en RH consiste à :

 Identifier le contenu , les exigences et les compétences


de chaque poste

 Prévoir le nombre de poste

 Prévoir un plan de développement des RH


Le recrutement
ETAPES OBJECTIFS
1. Une Analyse de la Cette étape permet d’avoir des informations détaillées
lettre de motivation et sur les candidats
du CV
2. Une analyse desCette étape permet d’avoir une idée sur le passé
références professionnel du candidat, ses différents diplômes
obtenus, stages, formation, expérience…
3. Des tests de Cette étape permet de mesurer les aptitudes du
formations, des mises candidat, afin de mieux l’observer dans les tâches qui
en situation lui seront assigné .
4. Une entrevue en Interview des candidats en profondeur de façon à ne
profondeur sélectionner que les plus aptes.

5. La décision Cette dernière étape consiste à insérer le candidat au


d’embauche sein de l’organigramme de l’entreprise et lui conférer
le statut d’employé
Documents GRH :

• Fiche de poste
• Fiche d’évaluation du personnel
• Plan de formation
Fiche d’évaluation du personnel
: Excellente

: Très
positive

:
Positiv
e

:
Satisfaisan
te
: A
améliorer

: Insuffisan
te

Vous aimerez peut-être aussi