Vous êtes sur la page 1sur 2

TD 4 : Electronique de puissance

1 Onduleur monophasé en pont


Un onduleur composé de quatre interrupteurs formés d’un transistor et d’une diode en
parallèle alimente une charge monophasée. Dans l’étude qui suit, on prend l’exemple d’une
charge de type RL avec R = 10Ω et L = 1mH . L’ensemble est alimenté par une source de
tension E = 100V . Les transistors sont commandés à une fréquence de 1kHz.
1. Chronogrammes
(a) Tracer la tension u(t) aux bornes de la charge. En déduire la valeur efficace U de
u(t).
(b) Déterminer l’allure du courant i(t) dans la charge sur une période, on supposera
qu’à t = 0s, on a i(0) = −IM .
(c) Indiquer sur le chronogramme les interrupteurs, puis les composants passant.
(d) Tracer le courant ie (t) fourni par l’alimentation continue.
2. Analyse harmonique des grandeurs de sortie
(a) La sortie de l’onduleur u(t) peut se décomposer en série de Fourrier, tel que :

4E 1 1 1
u(t) = {sin(ωt) + sin(3ωt) + sin(5ωt) + sin(7ωt)...}
π 3 5 7

(b) Calculer la valeur efficace des harmoniques de la tension u(t). Faire le tracer du
spectre de u(t) (valeur efficace en pourcentage du fondamental fonction de la
fréquence).
(c) Exprimer In la valeur efficace de l’harmonique de rang n et ϕn son déphasage pour
le courant i(t).
(d) Calculer les harmoniques de courant ainsi que leur déphasage, puis tracer le spectre
de i(t).
(e) Quelle allure de i(t) obtient-on si la charge est une résistance ? Calculer les har-
moniques de courant, puis tracer le spectre de i(t)
(f) Calculer approximativement la puissance active P consommée par la charge ainsi
que I la valeur efficace de i(t) pour les deux charges.

2 Onduleur triphasé
Un onduleur triphasé est composé de trois bras commandés suivant

1
On s’intéresse à un onduleur assurant le transfert d’énergie d’une source de tension conti-
nue E vers une charge : on prend comme exemple un circuit RL. Les deux interrupteurs K1
et K2 sont supposés parfaits et leurs structures restent à déterminer.

1. Étude de la commande des interrupteurs


(a) Comment doivent être commandés K1 et K2 pour respecter les règles d’association
des sources ? Quelle peut être la valeur prise par la tension de sortie u(t) ?
(b) Quelle est la condition pour que u(t) soit alternative ?
2. Étude des formes d’ondes
(a) Les interrupteurs sont commandés suivant la séquence suivante, où T est la période
de commande des interrupteurs :
T
K1 est commandé de 0 à
2
T
K2 est commandé de à T.
2
(b) Tracer la tension u(t) aux bornes de la charge. Exprimer sa valeur efficace U et sa
valeur moyenne < u(t) >.
(c) Ecrire la relation entre u(t) et i(t) aux bornes de la charge. En déduire < i(t) >.
T
(d) Exprimer l’équation différentielle de i(t) de 0 à . En déduire l’expression tem-
2
porelle de i(t), en supposant que i(0) = −IM .
T
(e) Exprimer l’équation différentielle de i(t) de à T . En déduire l’expression tem-
2
T
porelle de i(t), en supposant que i( ) = IM . Tracer i(t)
2
3. Étude des interrupteurs
(a) Tracer vK1 (t) et iK1 (t) la tension et le courant aux bornes de l’interrupteur K1 .
(b) Tracer dans le plan iK1 fonction de vK1 l’évolution du point de fonctionnement de
l’interrupteur K1 .
(c) Proposer une structure des interrupteurs K1 et K2 .