Vous êtes sur la page 1sur 43

www.industrie.gov.

dz EDITORIAL

Mot Du Ministre
Bienvenue à Algérie-Industrie !
M ême si son poids reste modeste au niveau de l’économie nationale, l’industrie algé-
EDITORIAL

rienne présente de formidables perspectives de développement.


Riche et diversifié, le potentiel offre en effet de très fortes opportunités. En témoigne le
dynamisme qui caractérise depuis quelques années notre industrie dans ses différentes
braches.
A titre d’illustration, le pays qui était un gros importateur de ciment et de matériaux de
construction, commence à satisfaire ses besoins et se prépare à l’exportation dès 2018.
En effet, grâce à de nouvelles unités entrant en production, l’Algérie est appelée à devenir
dans le futur un acteur actif sur le marché d’exportation avec de nouveaux défis car cette
activité exige de sérieux efforts. Il en est de même pour certains produits sidérurgiques
avec la réalisation de nouveaux complexes.
La situation est similaire pour la filière du textile avec l’achèvement prochain des usines
de Relizane.
L’Industrie automobile démarre avec l’ambition de couvrir rapidement les besoins du mar-
ché national avec des taux d’intégration croissants grâce à la multiplication d’entreprises
de sous-traitance et d’être présente sur le marché international.
Le même dynamisme est observé dans les autres branches, notamment dans la pharma-
cie et l’agroalimentaire.
Concernant l’industrie minière, les projets de valorisation des ressources naturelles se
concrétisent. Le gouvernement a pris récemment des mesures visant à accélérer la ré-
alisation de l’éminent projet de transformation des phosphates et de fabrication de tous
types d’engrais touchant différentes wilayas, notamment Tébessa, Souk-Ahras, Skikda et
Annaba. Il s’agit d’un projet de taille mondiale et, conjugué aux différentes unités d’urée et
d’ammonitrates, il permet à l’Algérie de prétendre à un rôle de premier plan dans l’expor-
tation de ces produits hautement demandés.
Des efforts sont déployés dans le même sens pour l’exploitation de différents minerais,
comme le fer de Gara Djebilet, l’or au Hoggar ou le plomb-zinc à Oued Amizour.
Je suis convaincu que le rythme de croissance actuel permettra à l’industrie d’améliorer
ses performances et de constituer un pôle de choix dans le processus de la diversification
de l’économie qui reste la priorité du gouvernement et du programme du président de la
République
Je souhaite longue vie à Algérie-Industrie.

N00° Novembre - Décembre 2017 ALGERIE INDUSTRIE 1


Imprimerie
Eddiwan
www.industrie.gov.dz DOSSIER

UN SECTEUR EN CONSTANTE ÉVOLUTION


INDUSTRIE DU CIMENT, DE BELLES
PERFORMANCES ET DES PERSPECTIVES
PROMETTEUSES Par Meriem Zaït

Bien qu’elle soit une activité relativement récente en Algérie, l’industrie du ciment
a réussi à s’imposer comme l’un des fondamentaux du paysage industriel algérien,
couvrant la totalité des besoins nationaux en ce matériau de construction, grâce aux
investissements massifs réalisés ces dernières années.

omposé de trois cimenteries avoisine les 13 millions de tonnes publics et privés.


C seulement à l’indépendance,
cette filière regroupe actuellement
en 2016, soit près de 6o% de la Il s’agit principalement de quatre
production nationale. projets lancés par le groupe
17 cimenteries, réparties à travers GICA : l’extension des capacités
L’opérateur étranger Lafarge-
le territoire national, avec une
Holcim, qui produit actuellement de production de deux cimenteries
production de plus de 22 millions de
plus de 8 millions de tonnes par an, (Chlef et Mascara) et la réalisation
tonnes en 2016 et des prévisions de
occupe la deuxième place, suivi par de deux nouvelles cimenteries à
dépasser les 25 millions de tonnes
deux opérateurs algériens privés qui Oum El-Bouaghi et à Béchar.
en 2017.
se sont lancés dans cette activité Un autre opérateur privé, groupe
Quatre opérateurs économiques
récemment (Lamouri et Hamel). Amouda, compte également réaliser
activent actuellement dans ce
segment dont le groupe public GICA Cette tendance haussière de la une cimenterie d’une capacité
(Groupe Industriel des Ciments production devrait se confirmer dans annuelle de deux millions de tonnes
d’Algérie), leader de cette industrie les prochaines années après l’entrée à Laghouat.
en Algérie avec une production qui en production d’autres projets L’entrée en service de ces projets

N00° Novembre - Décembre 2017 ALGERIE INDUSTRIE 3


DOSSIER www.industrie.gov.dz

permettra de doubler les capacités En effet, le pays a dû recourir, mondiale (BM), « ces marchés
nationales de production du ciment à partir des années 2000, aux devraient, dans les dix années à
gris pour dépasser les 40 millions de importations qui avaient atteint des venir, tripler de volume en raison
tonnes par an à l’horizon 2020. pics en 2014 et 2015, faisant du des besoins liés aux travaux
« Avec la concrétisation des ciment un des importants postes d’urbanisation, de logements et
différents projets, une nouvelle d’importation avec près de 500 d’infrastructures de base »,
cartographie (de l’industrie millions de dollars pour six millions « Ces marchés déficitaires à
cimentière en Algérie) va se de tonnes. forte croissance constituent une
dessiner », prévoit le ministère de Néanmoins, des excédents de opportunité pour le ciment algérien »,
l’Industrie et des Mines. production seront dégagés à partir estiment, de leur côté, plusieurs
Ces chiffres illustrent les avancées de cette année ouvrant, ainsi, à cette spécialistes qui se montrent quasi-
et les progrès réalisés par cette industrie naissante de nouvelles unanimes quant à la capacité de
filière, en l’espace de quelques opportunités de développement l’Algérie à prendre sa part dans ces
années seulement, pour passer et d’expansion en s’orientant vers marchés.
d’une industrie à faible valeur des marchés étrangers, notamment Pour eux, l’industrie du ciment en
ajoutée à une industrie florissante régionaux. Afrique est devenue ces dernières
qui s’est imposée comme l’un des D’ailleurs, le secteur se prépare années un secteur très porteur,
fondamentaux du tissu industriel déjà à exporter les premières tiré par les énormes demandes
algérien. quantités à partir de 2018 et table du marché de la construction et de
sur un volume de 12 à 15 millions l’immobilier.
S’orienter vers les de tonnes d’exportations à l’horizon Mais, la pénétration de ces
marchés extérieurs 2020, ce qui contribuera à diversifier marchés régionaux et des marchés
les exportations hors hydrocarbures internationaux, en général, nécessite
Ces performances se sont
traduites aujourd’hui par une
et à augmenter les revenus des efforts supplémentaires de la
extérieurs de l’Algérie.
satisfaction quasi-totale des besoins part des acteurs de cette industrie
nationaux en ce matériau de Selon le groupe GICA, des marges afin de pouvoir placer leurs produits
construction, notamment le ciment plus importantes sont possibles dans un environnement fortement
gris, dans un marché qui était durant avec des marchés accessibles en concurrentiel et dominé par de
plusieurs années déficitaire après le Afrique notamment les pays proches géants groupes cimentiers.
lancement d’importants programmes géographiquement de l’Algérie. L’amélioration de la compétitivité
publics d’investissement dans le D’après le Fonds monétaire du ciment algérien - en matière de
logement et les infrastructures. international (FMI) et la Banque qualité, de prix et de conformité

4 ALGERIE INDUSTRIE N00° Novembre - Décembre 2017


www.industrie.gov.dz DOSSIER

aux normes et aux standards d’exporter notamment à travers nationales : ciments spéciaux, béton
internationaux - devient, à ce stade, l’aménagement de zones portuaires prêt à l’emploi et granulat », indique
une condition indispensable, selon pour les cimenteries identifiées encore l’étude.
les conclusions d’une étude du comme exportatrices. A cet effet, les autorités publiques
Ministère de l’Industrie et des Mines. Pour le Ministère, la création encourageront tous les opérateurs
Dans ce cadre, ce département d’alliances stratégiques avec les (publics et privés) qui prévoient
ministériel prévoit d’engager des grands traders devient, elle aussi, d’élargir leurs gammes de produits,
actions pour aider les entreprises de un impératif pour pouvoir pénétrer le en leur accordant des avantages à
la filière à améliorer leur compétitivité marché international. l’investissement. L’objectif étant de
et développer leurs capacités à satisfaire les besoins nationaux et
l’export en contribuant à la mise en de cesser à terme l’importation de
place d’un environnement favorable
Diversifier la ces matériaux de construction.
production de la filière
aux exportations. En résumé, l’Algérie peut
L’autre défi auquel fait face
« Un dispositif global et intégré aujourd’hui compter sur cette filière,
actuellement l’industrie cimentière en
doit être mis en place (engineering, considérée comme l’un des secteurs
Algérie est celui de la diversification
transport, marketing, services stratégiques voire névralgique pour
de sa production, limitée
transitaires) pour accompagner et le développement économique d’un
essentiellement à la fabrication du
asseoir des opérations significatives pays, afin de soutenir sa croissance
ciment gris.
d’exportation du ciment », selon la et accélérer la vitesse de ses
même étude. « Le deuxième objectif de exportations hors hydrocarbures.
la démarche stratégique de
Il s’agit principalement de
développement de la filière ciment
créer des plateformes logistiques M.Z
est celui de la diversification de
appropriées pour faciliter l’acte
la production des entreprises

Liste des cimenteries en exploitation

N00° Novembre - Décembre 2017 ALGERIE INDUSTRIE 5


DOSSIER www.industrie.gov.dz

L’INDUSTRIE DU CIMENT CONNAÎT


UN ESSOR IMPORTANT
CROISSANCE DE LA PRODUCTION GRÂCE
À DE NOUVEAUX PROJETS
Par Younès Djama

Avec le boom du logement enregistré par l’Algérie, en cours de réalisation dans la wilaya d’Arar qui va
depuis 1999, l’industrie du ciment a connu un essor aider à approvisionner en ce matériau les projets de
considérable lui permettant d’être au centre de l’intérêt. développement en chantier dans le grand Sud du pays.
Depuis quelques années, les niveaux de production ont Fruit d’un partenariat Algéro-chinois et d’un
nettement évolué et les acteurs de la filière redoublent investissement de 21 milliards DA, cette future
d’efforts en vue d’assurer un approvisionnement cimenterie, occupant une surface de 32 hectares
suffisant et régulier du marché national, afin de mettre dans la commune de Timegtane, offre une capacité
un frein aux importations de ce matériau très demandé, de production prévisionnelle annuelle de 1,5 million de
et à très court terme cesser toute importation. tonnes.
La consommation nationale de ciment a enregistré L’incidence en termes d’emplois est des plus
ces dernières années une dynamique particulière. considérables. En effet, ce projet générera 100 1
Tirée par les investissements publics en équipements emplois, dont 400 emplois permanents. Le partenaire
et en logements, la consommation de ciment a crû chinois doté d’une expertise mondiale, va, durant une
de façon exponentielle. Cette dynamique a crée un période sept ans, assurer la gestion de cette usine en
déséquilibre entre l’offre nationale et la demande et a phase d’exploitation en vue d’assurer la formation de la
rendu nécessaire le recours aux importations. main-d’œuvre algérienne et le transfert du savoir faire
La consommation nationale se situe aujourd’hui à plus et la maitrise des technologies de pointe utilisées dans
de 23 millions de tonnes annuellement, et la demande la gestion de cette entité économique.
va continuer d’augmenter pour atteindre 28millions Première du genre dans le Grand Sud, la cimenterie
de tonnes à l’horizon 2020. L’offre, quant à elle, se de Timegtane ouvre de larges perspectives de
situe à environ 25millions de tonnes en 2017. Année développement dans la région dans la mesure où elle
durant laquelle l’offre va excéder la demande, grâce à contribue, à la faveur de l’alimentation en ce produit
l’entrée en production des investissements engagés nécessaire aux projets de construction, à la propulsion
par le Groupe industriel des ciments d’Algérie (GICA) de la cadence de développement et à booster les
ainsi que l’entrée en activité de plusieurs nouvelles rythmes de chantiers retenus pour la région.
cimenteries réalisées par des opérateurs privés.
Dans ce même ordre d’idées, cet ambitieux projet,
D’ici la fin de l’année en cours, l’offre nationale en va mettre à la disposition de ses clients les différentes
ciment devra nettement progresser pour passer à 25 variétés de ciment, dont les ciments pétroliers que
millions avec, notamment, l’entrée en production de cette unité livrera pour environ 200.000 tonnes/an aux
la deuxième ligne de la cimenterie d’Ain El Kebira entreprises pétrolières établies dans la région.
(GICA, Sétif) avec une offre additionnelle de 2 millions
de tonnes ; l’atteinte d’un niveau de production de 1,5 L’usine fera partie des projets structurants qui garantira
million tonnes de la cimenterie CILAS de Biskra, et 1 l’équilibre de développement dans les régions du grand
million de tonnes de la cimenterie du Groupe Lammouri Sud du pays et soutiendra la cadence économique, au
(Biskra). grand bénéfice de la population locale.
L’offre augmentera en 2018 avec notamment : Spéculation et flambée des prix
l’entrée en production progressive de la deuxième ligne Soumis à une forte tension, le marché du ciment
de la cimenterie Chlef (ECDE) qui permettra de mettre subit régulièrement des pénuries qui elles-mêmes
sur le marché une quantité additionnelle de 1.000.000 engendrent un phénomène de spéculation sur le prix du
de tonnes en attendant d’atteindre des capacités sac. Citoyens et promoteurs se plaignent fréquemment
nominales de 2.000.000 tonnes ; mais aussi avec la des retombées de ces pénuries sur leurs projets,
production additionnelle de la cimenterie CILAS de surtout que les sacs de ciment qui sortent des usines
1.000.000 tonnes, pour atteindre la capacité nominale sont vendus sur le marché parallèle au prix fort. Grâce
de 2.700.000 tonnes. Ainsi que l’entrée en activité de la à des mesures prises au niveau central, la spéculation
cimenterie privée d’Adrar avec une offre additionnelle qui régnait sur le marché a sensiblement baissé.
de 1 000 000 tonnes. En effet, le sac de ciment se vend entre 500 et 700
Aussi, les capacités de production nationales en DA l’unité contre 1000 DA en moyenne durant presque
ciment vont se renforcer avec le projet de cimenterie toute l’année 2016.

6 ALGERIE INDUSTRIE N00° Novembre - Décembre 2017


www.industrie.gov.dz DOSSIER

PDG DU GROUPE GICA, M. RABAH GUESSOUM


« L’OBJECTIF DU GROUPE EST DE
S’ORIENTER VERS L’EXPORTATION »
Propos recueillis par
Younès Djama

Dans cet entretien, le premier responsable du Groupe public GICA annonce la réalisation
de deux nouvelles cimenteries et l’extension des capacités des cimenteries existantes,
une opération qui s’inscrit dans le cadre du programme de développement du Groupe
GICA visant à atteindre, à l’horizon 2020, une capacité de production annuelle de ciment
de l’ordre de 20 millions de tonnes. L’objectif du Groupe est de s’orienter vers l’exportation
après avoir activement contribué à satisfaire la demande sur le marché national.

Algérie Industrie : Le Groupe GICA Quant à l’extension des capacités le Groupe contribuera à mettre
a lancé un certain nombre de projets des cimenteries existantes, elle fin aux importations de ciments, à
d’extension et de réalisation de concerne les cimenteries de Ain El assurer un équilibre entre l’offre et la
nouvelles cimenteries, peut-on avoir Kebira (2 millions de tonnes), Chlef demande, et placer son produit dans
une idée sur les capacités nouvelles (2 millions de tonnes) et Zahana des marchés extérieurs notamment
qui seront générées et aussi, la date (1,5 million de tonnes). La nouvelle en Afrique, et ce, conformément aux
d’aboutissement de chaque projet ? ligne de Ain El Kebira est entrée orientations des Pouvoirs publics
en production le premier trimestre pour diversifier l’économie nationale.
Rabah Guessoum : Le Groupe 2017, alors que celle de Chlef Vous avez initié une démarche
Industriel des Ciments d’Algérie entrera en exploitation le premier inédite au sein du secteur public
(GICA) a lancé la réalisation de deux trimestre 2018.La nouvelle ligne de en l’occurrence l’élaboration d’une
nouvelles cimenteries à Béchar et Zahana entrera en service en 2020. « charte client », préparée à partir
à Sigus (Oum El Bouaghi) d’une La réalisation de ce programme de d’une synthèse des doléances des
capacité annuelle respectivement de développement du Groupe GICA clients. En quoi consiste-t-elle ? Et
1 et 2 millions de tonnes de ciments. permettra d’atteindre, à l’horizon quelles sont les objectifs attendus ?
Ces deux usines devraient entrer en 2020, une capacité de production
Dans un environnement de plus en
service en 2020. annuelle de ciment de l’ordre de 20
plus concurrentiel, nous avons initié
millions de tonnes. Avec ces projet,

N00° Novembre - Décembre 2017 ALGERIE INDUSTRIE 7


DOSSIER www.industrie.gov.dz

en partenariat avec le Centre de du marché. Toutes ces données Le groupe GICA, leader du marché
Recherche en Economie Appliquée encouragent à maintenir cette national du ciment
pour le Développement (CREAD), tendance baissière. Le Groupe industriel des ciments
ce projet qui tend à améliorer notre La Formation continue du d’Algérie (GICA) est une société
relation avec les clients, anticiper personnel tient une place par actions spécialisée dans la
leurs besoins et répondre à leurs prépondérante au sein de GICA, production et la commercialisation
attentes les plus exigeantes. qu’avez-vous entrepris dans ce des ciments, granulats et produits
Cette charte est basée sur cinq sens?
engagements envers les clients dérivés.
Une entreprise qui n’investit pas Ce groupe public contrôle 22
parmi lesquels, la modernisation
dans son capital humain est vouée entités dont 12 cimenteries
de nos services commerciaux,
à l’échec. Une formation continue
l’écoute clients et l’évaluation totalisant une production de 12,6
est dispensée à l’ensemble du
périodique de l’efficacité de nos
personnel, chacun dans son
millions de tonnes en 2016, soit
services clientèle. Il s’agit d’une près de %60 de la production
domaine, pour atteindre les objectifs
nouvelle vision pour structurer notre
tracés, assurer la pérennité de nationale du ciment gris.
démarche commerciale et piloter Pour la période 2020-2017, le
l’entreprise et former la relève.
le changement pour s’adapter
Il est à noter que le Groupe groupe, issu de la transformation
à la nouvelle configuration du
compte, parmi ses filiales, un juridique en 2009 de l’ex-SGP-
marché du ciment, avec l’entrée de
nouveaux opérateurs. Centre de Formation de l’Industrie GICA en groupe industriel,
du Ciment (CFIC), et qui offre, au compte améliorer davantage son
Une baisse sensible des prix
personnel de GICA et de ses filiales, positionnement et augmenter
du ciment a été constatée ces
dernières semaines. Selon vous,
des formations dans divers métiers ses capacités pour atteindre 20
liés à notre secteur d’activité. millions de tonnes en 2020.
qu’est ce qui a pu précipiter cette
baisse et surtout va-t-elle durer ? Outre le ciment, le groupe
L’exportation offre de bonnes
perspectives pour GICA. Y songez- GICA a développé une nouvelle
Cette baisse s’explique par la
vous, et surtout quand allez-vous activité pour la production de
mise sur le marché de quantités
additionnelles de ciments, à la vous y lancer ? Avec qui ? granulats. Ce sont déjà 6 stations
faveur de l’entrée en production Le Groupe GICA est en discussion de concassage d’une capacité
de la nouvelle ligne de Ain El avec des opérateurs internationaux totale de 4,4 millions de tonnes,
Kebira, qui produit actuellement pour nouer d’éventuels partenariats qui sont actuellement mises en
18.000 tonnes par jour. A cela et placer notre produit à exploitation.
s’ajoute, la réception prochaine du l’international. L’objectif du Groupe Une nouvelle activité pour la
projet d’extension de la cimenterie est de s’orienter vers l’exportation production de béton prêt à l’emploi
de Chlef, ce qui nous permettra après avoir activement contribué à est actuellement en pleine phase
d’alimenter le marché, par d’autres satisfaire la demande sur le marché de développement. Le groupe
quantités supplémentaires. Le national. dispose déjà de 13 stations de
secteur privé contribuera, de son Y.D production pouvant atteindre 2,8
côté, à répondre à la demande
millions de m3.

8 ALGERIE INDUSTRIE N00° Novembre - Décembre 2017


www.industrie.gov.dz DOSSIER

CIMENTERIE D’AÏN EL KEBIRA DU GROUPE GICA


A LA DÉCOUVERTE D’UNE USINE MODÈLE
DE L’INDUSTRIE CIMENTIÈRE EN ALGÉRIE
De l’extraction des matières premières à la distribution du produit fini en passant par la
fabrication, la cimenterie d’Aïn El Kebira met tout en œuvre pour l’amélioration des performances
techniques et environnementales de ses produits et systèmes. Une nouvelle ligne de production,
une vague d›embauches et un produit de qualité avec un moindre coût, c’est ce qui aurait
marqué en 2017 cette cimenterie du groupe GICA, située à l’Est du pays.

Reportage de Chakira Bidaoui

’est dans une zone de 2017 contre 1 million de tonnes/ El Kebira (SCAEK) estiment que
C montagneuse à Aïn El-Kebira
dans la wilaya de Sétif, à 230
an auparavant, soit un quart de la
production du groupe GICA.
les bonnes performances de leur
cimenterie ont été réalisées grâce à
km au nord-est d’Alger, que s’est Forte de son capital humain la stratégie mise en œuvre par les
installée, il y a près de 40 ans, la exceptionnel, constitué de plus pouvoirs publics pour développer
cimenterie du Groupe industriel des de 600 personnes hautement cette filière industrielle, mais aussi
ciments d’Algérie (GICA), devenue qualifiées, la cimenterie tourne aux efforts déployés par l’ensemble
aujourd’hui, l’une des usines les plus 24 heures sur 24 et produit deux du personnel et à la stabilité au sein
modernes et les plus performantes types de ciment %100 local : le de l’usine.
des douze cimenteries de GICA, ciment ordinaire 42.5 et le ciment
voire de toute l’industrie cimentière résistant aux sulfates dont elle est, Gigantesque chantier
en Algérie. pratiquement, le seul producteur à Tout commence à 4Km de la
L’usine produira grâce à de l’échelle nationale. cimenterie sur une carrière à ciel
nouveaux investissements 3 Fiers et ambitieux, les responsables ouvert où la matière première est
millions de tonnes de ciment à partir de la Société des Ciments d’Aïn extraite.

N00° Novembre - Décembre 2017 ALGERIE INDUSTRIE 9


DOSSIER www.industrie.gov.dz

Dans les gisements de cette En outre, la carrière bénéficie de performance environnementale.


carrière, située dans la montagne de d’un audit environnemental annuel Cet investissement de 32 milliards
Medjounes à plus 1400 m d›altitude, qui est en cours pour l’année
de DA permet de tripler la capacité
« on trouve du calcaire mais aussi 2017, signale pour sa part Mme
de production totale de la cimenterie
de la marne, deux composants Ahlem Chaabna, jeune ingénieur
essentiels pour la fabrication du responsable management, qualité, d’Aïn El Kebira, qui atteint à partir
ciment, avec des réserves estimées environnement et sécurité à la de cette année 3 millions de tonnes
à plus de 600 millions de tonnes, SCAEK. « Cet audit effectué de ciment par an.
de quoi alimenter l’usine, en ces par le Centre d›Etudes et de Réglée comme une horloge suisse,
matières, pour les 100 ans à venir Services Technologiques de la nouvelle ligne de production est
», nous indique le directeur de l›Industrie des Matériaux de dotée des technologies les plus
recherche et de production auprès construction (CETIM) prévoit
modernes ayant permis d’améliorer
de la SCAEK M. Hichem Rachedi. notamment des recommandations
les performances productive et
Selon les explications de ce pour l’amélioration continue de
l’exploitation des carrières et leur énergétique de la cimenterie.
même responsable, les matières
premières, extraites par abattage remise en état », a-t-elle souligné. « L’intégration des dernières
à l’explosif ou par extraction Des hangars de stockage des technologies dans les différents
mécanique, sont concassées puis matières premières, une station processus de fabrication a eu un
reprises par d’énormes engins gasoil et un atelier de maintenance impact direct sur la productivité et
de chantier qui les transportent d’engins… ce gigantesque la consommation d’énergie de notre
vers l›usine où elles sont stockées chantier de la cimenterie d’Aïn cimenterie, ce qui nous a permis de
et homogénéisées, c’est-à-dire El Kebira dispose de tous les maîtriser nos charges et maintenir,
broyées, séchées et mélangées moyens nécessaires pour garantir ainsi, nos marges bénéficiaires sans
avec d’autres produits comme l’approvisionnement durable de ses
augmenter les prix », a souligné le
l’oxyde de fer. deux lignes de production dans les
P-dg de cette cimenterie.
Pour une utilisation responsable meilleures conditions.
de la ressource, les roches sont Une Nouvelle ligne de Lݎquipement de cette nouvelle
extraites dans des conditions production et des vagues ligne comprend, entre autres,
respectueuses des écosystèmes d’embauches deux broyeurs verticaux (cru),
répertoriés. « La préservation trois broyeurs ciment à boulet,
Au premier semestre de l’année
des ressources naturelles est un four à haut rondement, quatre
en cours, la SCAEK s’est dotée
une priorité. Chaque ouverture silos et des tours de transfert. Ces
d’une nouvelle ligne de production
ou extension de gisement est équipements, les plus récents, sont
soumise à une étude d’impact moderne. Il s’agit selon son premier
moins consommateurs d’énergie et
environnemental préalable responsable M. Laid Khaber d’une
permettent une meilleure régularité
effectuée par nos géologues », tient référence en matière de santé-
du produit.
à rassurer M. Rachedi. sécurité, de production à bas coût et

10 ALGERIE INDUSTRIE N00° Novembre - Décembre 2017


www.industrie.gov.dz DOSSIER

A titre d’illustration, si l’ancienne des formations en interne et en fermés, recyclage des eaux usées,
ligne de production a besoin de externe, spécifiques aux métiers de opérations de reboisement et une
145kw/h pour produire une tonne la cimenterie. En 2016, par exemple, installation d’incinération de déchets
de ciment, la deuxième ligne n’en a la cimenterie a consacré plus de 18 en projet, sont autant de mesures
besoin qu’un peu plus de la moitié, millions de DA pour la formation de qui témoignent concrètement de
l’engagement de la SCAEK dans le
soit 80kw/h (pour une tonne de 412 agents dans l›ensemble des
respect de l’environnement.
ciment produite). spécialités dont a besoin l’usine.
« Nous accordons une importance
La nouvelle ligne de production Travailler en sécurité… primordiale pour la protection de
est également dotée d’un laboratoire l’environnement et de la santé des
de contrôle de qualité entièrement Afin de garantir la sécurité de son citoyens, cet axe s’inscrit dans le
automatisé. « Toutes les étapes personnel au sein de la cimenterie cadre de notre politique qualité »,
de production sont contrôlées par et prévenir les accidents de travail, affirme M. Khaber, rappelant, dans
la SCAEK veille à ce que les règles ce sens, que la cimenterie d’Aïn El
nos ingénieurs, d’ailleurs même
et les obligations en vigueur soient Kebira était la première usine du
les corrections chimiques se font
respectées le plus strictement groupe GICA à avoir installé, en
automatiquement dans ce laboratoire possible, par tous.
et dans lequel tout le process est 2006, une technologie nouvelle en la
Ainsi, précise M. Kherchi, le port matière, à savoir les filtres à manche
représenté par des synoptiques », des équipements de protection de dépoussiérage et d›épuration de
nous précise de son côté M. Lahcen individuelle (EPI) allant du casque l›air.
Kherchi, directeur du développement aux chaussures de sécurité en Toutes ces dispositions, ajoute-
à la SCAEK. passant par les lunettes, les gants t-il, garantissent aujourd’hui des
Sur le plan socio-économique, et masques de protection est niveaux d’émission de poussière
l’implantation de la nouvelle ligne de strictement obligatoire sur les lieux. extrêmement faibles, inférieurs aux
la SCAEK a impulsé une dynamique D’ailleurs, une commission normes algériennes fixées.
nouvelle à l’économie régionale. d’hygiène et de sécurité suit et veille Répondant aux normes ISO
En effet, la nouvelle installation a au respect de toutes les consignes 9001,14001 et 18001, la cimenterie
en vigueur. d’Aïn El Kebira s’engage à produire
contribué à la diminution du taux
de chômage dans la région d’Aïn El Préserver l’environnement des ciments de qualité dans le
Kebira, à travers la création de plus autour de l’usine respect de l’environnement et des
de 400 emplois directs et plus de ressources naturelles.
Sur l’ensemble de cette Signe d’un environnement sain, la
1500 emplois indirects.
cimenterie, une attention toute flore reprend du terrain et les vaches
Comme la formation est «un particulière est portée au respect de paissent à proximité…
investissement très important », l’environnement : filtres à manche
la SCAEK offre à ses travailleurs de dépoussiérage, halls de stockage C.B

N00° Novembre - Décembre 2017 ALGERIE INDUSTRIE 11


DOSSIER www.industrie.gov.dz

12 ALGERIE INDUSTRIE N00° Novembre - Décembre 2017


www.industrie.gov.dz DOSSIER

DIRECTEUR DES AFFAIRES PUBLIQUES


ET DE LA COMMUNICATION À LafargeHolcim
ALGÉRIE, M.SERGE DUBOIS
« L’AFRIQUE DE L’OUEST, UN MARCHÉ
POTENTIEL POUR L’ALGÉRIE »
Dans cet entretien, le Directeur des affaires publiques et de la communication à LafargeHolcim
Algérie, M.Serge Dubois, revient sur les progrès réalisés par l’industrie cimentière en Algérie et la
participation de son groupe dans cet effort. Il met également en exergue les opportunités offertes à
l’Algérie pour exporter ce matériau de construction vers les marchés régionaux notamment africains
malgré la nature du produit qui « voyage relativement mal ».

Propos recueillis par Meriem Zaït

Algérie-Industrie : En tant 25 millions de tonnes par an. Un importante. Ce sont 5,7 millions de
que leader mondial de l’industrie changement de paradigme est en tonnes/an supplémentaires que
cimentière et acteur présent sur le train de s’opérer, puisque l’offre nous avons apportés au marché ces
marché algérien, comment évaluez- dépassera la demande de quelque cinq dernières années : trois millions
vous cette industrie en Algérie et ses 1,8 million de tonnes cette année de tonnes en gérant efficacement
perspectives de développement à avant d’atteindre 12 millions de nos opérations, et 2,7 millions
moyen et long terme ? tonnes/an de surplus en 2020, soit de tonnes additionnels grâce à
Serge Dubois : L’industrie du près de %50 de surcapacités. notre dernière cimenterie CILAS à
ciment en Algérie est devenue, La contribution de LafargeHolcim Biskra, réalisée en partenariat avec
aujourd’hui, robuste avec une Algérie dans l’augmentation de le groupe Souakri selon la règle
capacité de production d’environ la production nationale est très d’investissement 51/49.

N00° Novembre - Décembre 2017 ALGERIE INDUSTRIE 13


DOSSIER www.industrie.gov.dz

D’après vous, l’Algérie possède- Mais, si nous souhaitons que J’insiste, encore une fois, que
t-elle les potentialités et les atouts l’Algérie prenne toute sa place l’Algérie dispose d’atouts pour
pour devenir un acteur régional de dans une compétition féroce capturer une part de marché
l’industrie cimentière? face aux grands pays cimentiers significative à l’exportation et
Sans aucun doute. L’industrie autour de la méditerranée, il faut LafargeHolcim Algérie fera tout
cimentière algérienne est solide alors une contribution forte de son possible dans ce sens.
et performante avec des usines tous les acteurs de la filière et Outre le ciment gris,
récentes comme en témoigne un appui très fort des pouvoirs LafargeHolcim Algérie
notre dernière cimenterie CILAS, publics, notamment en termes de fabrique d’autres matériaux de
inaugurée récemment par le facilitation d’accès et d’utilisation construction. De quoi il s’agit
ministre de l’Industrie et des des plates-formes portuaires. exactement ?
Mines, M. Youcef Yousfi. Cette En s’inscrivant en droite ligne Nous sommes présents
usine est un véritable fleuron avec l’orientation de la filière, en Algérie, depuis 2002, sur
technologique, qui dispose d’un LafargeHolcim Algérie a déjà l’ensemble de la chaîne de valeur
modèle opérationnel de classe annoncé son intention d’exporter des matériaux de construction:
mondiale permettant d’opérer une partie de sa production. Vers ciment, mortiers et ciments
dans des conditions optimales. quels pays comptez-vous exporter spéciaux, béton prêt à l’emploi,
Pour revenir à votre question, vos produits? Et quelles sont les plâtres, agrégats et distribution.
nous pouvons constater que quantités qui seront exportées?
Nous détenons aussi un
l’industrie cimentière algérienne Nous travaillons d’ores et déjà laboratoire de construction,
est déjà un poids lourd dans le pour nous préparer à exporter à premier du genre en Afrique, pour
continent africain. partir du premier trimestre 2018. la prescription clients.
Après avoir atteint Dans une première phase, nous
Nous activons en Algérie
l’autosuffisance en ce matériau envisageons d’exporter un volume
selon différents modèles
de construction, l’Algérie prévoit de 50.000 tonnes de ciments vers
d’affaires: %100 propriété de
d’exporter une partie de sa l’Afrique de l’Ouest.
LafargeHolcim, partenariat Public-
production à partir de 2018. Le marché méditerranéen et Privé, partenariat Privé-Privé et
D’après vous, le ciment algérien de l’Afrique de l’Ouest représente franchises.
peut-t-il trouver sa place dans un un potentiel d’environ 46 millions
M.Z
marché international, marqué par de tonnes par an mais dont la
une concurrence rude? compétition reste féroce face à
La part des exportations des champions du domaine déjà
mondiales du ciment est très bien installés.
Leader mondial des
faible comparée aux cinq milliards Pour ce faire, nous misons sur matériaux de construction,
de tonnes produits chaque année LafargeHolcim trading, filiale du LafargeHolcim est présent en
dans le monde. groupe LafargeHolcim dédiée au Algérie depuis 2002, à travers
Le ratio poids/valeur du ciment commerce international. Cette sa filiale LafargeHolcim
est l’un des plus faible. C’est un filiale détient une importante part Algérie. Ce groupe active dans
produit qui voyage relativement de marché sur la zone avec un la fabrication des ciments,
mal, ce qui fait que %98 de la savoir-faire en matière de base mortiers, granulats, bétons et
production mondiale est utilisée clients et de logistique. Dans ce des plâtres.
dans un rayon de 300 kilomètres cadre, LafargeHolcim Trading
Deuxième producteur du
peut nous accompagner à trouver
autour du lieu de production. ciment gris après le groupe
des débouchés pour le ciment
En conséquence, les GICA, LafargeHolcim Algérie
algérien.
exportations sont relativement possède deux cimenteries à
limitées à quelque 110 millions Pour cela, nous aurons à franchir M’Sila et Oggaz (Mascara),
de tonnes/an seulement avec une courbe d’apprentissage pour et la cimenterie Cilas Biskra
des conditions d’accès très réaliser ces nouvelles opérations en partenariat avec le groupe
compétitives. avec aussi la nécessité de gagner privé Souakri.
la confiance des clients par un
Malgré cela, je pense que LafargeHolcim Algérie gère
nouvel entrant sur le marché,
l’Algérie dispose de certains aussi en partenariat avec
Des clients qu’ont déjà un choix
atouts pour capturer une part le groupe public GICA la
de fournisseurs très important et
de marché significative dans le cimenterie SCMI Meftah.
des exigences de qualité et de
bassin méditerranéen et l’Afrique
services très élevés.
de l’Ouest.

14 ALGERIE INDUSTRIE N00° Novembre - Décembre 2017


www.indusrtie.gov.dz DOSSIER

POUR CONTRIBUER À LA NOUVELLE


STRATÉGIE DES POUVOIRS PUBLICS
BISKRIA CIMENT COMPTE AUGMENTER
SES CAPACITÉS DE PRODUCTION
À 4 ,5 MILLIONS DE T/AN EN 2020

Estimées à quelque 1,2 million de tonnes de ciment par an actuellement, les


capacités de production de la cimenterie privée Biskria Ciment devraient être portées
à 4,5 millions de tonnes annuellement à l’horizon 2020.

Par Chakira Bidaoui

et objectif s’inscrit dans le consommations énergétiques de tout unifiés ciblés périodiquement par son

C cadre des efforts des pouvoirs


publics visant l’autosuffisance
en ce matériau de construction, le
type afin d’assurer un développement
durable et la continuité de la disponibilité
des ressources naturelles pour les
management afin d’instaurer une
dynamique d’amélioration continue
dans ce domaine.
plus utilisé au monde, et d’aller vers générations futures En matière de politique sociale, ajoute
l’international notamment vers les pays Afin de réaliser les objectifs dans ce par ailleurs la même responsable,
africains, selon une responsable de domaine, les actions de la cimenterie l’implantation d’une telle industrie dans
cette usine qu’abrite la wilaya de Biskra, ont commencé déjà au stade du choix la région « participe beaucoup à la
porte du désert algérien. de la technologie utilisée caractérisé par résorption du chômage, mais notre but
Ainsi, les deux futures lignes de la mise en place de filtres à manches est aussi de faciliter l’implantation de
production de l’usine, qui produit quatre pratiquement non polluants en regard toutes les activités externes générées
types de ciment, entreront en production avec les filtres électrostatiques utilisés par notre activité ».
en 2020. dans d’autres cimenteries. « Nous espérons aussi, par la
S’agissant du développement durable Pour les actions futures, l’usine formation de notre personnel faire
et de l’écologie, la vision de Biskria compte mettre en place un système de en sorte que notre cimenterie puisse
ciment dans ce domaine est d’être l’une management environnemental réel qui aider les étudiants de l’université de
des entreprises les moins polluantes au permettra de rassembler le personnel Biskra à enrichir leurs connaissances
niveau national avec une maitrise des de la cimenterie autour d’objectifs pratiques », dira-t-elle. C.B

N00° Novembre - Décembre 2017 ALGERIE INDUSTRIE 15


DOSSIER www.indusrtie.gov.dz

MARCHÉ DU CIMENT
PLUS DE RÉGULATION POUR
UNE MEILLEURE TRANSPARENCE
Symbole de l’embellie du secteur de la construction, l’industrie cimentière
algérienne enregistre ces dernières années des records de production et de
consommation, une dynamique ayant conduit les pouvoirs publics à mettre
en place plusieurs mesures de régulation pour une plus grande stabilité et
transparence du marché du ciment.

Par Chakira Bidaoui

icences d’importation, dis- de régulation. Il s’agit d’un dispositif Ces interventions ont donné lieu à

L positif de contrôle perma-


nent, marges bénéficiaires
plafonnées... figurent parmi les plus
de contrôle permanent mis en place
par le ministère du Commerce.
« Eu égard à la place importante
la découverte d’un chiffre d’affaires
dissimulé de 658 millions de Dinars,
issu de transactions commerciales
importantes mesures contribuant à qu’occupe le ciment dans le tissu so- sans factures et d’un profit illicite de
instaurer des conditions de marché cio-économique de notre pays, une 21 millions de DA, issu de pratiques
stable pour les producteurs et les attention particulière est allouée au de prix illicites sur le ciment.
consommateurs. En outre, pas moins de 1.114
Depuis le début de l’année 2016, le opérateurs économiques ont été
marché du ciment (portland gris) est suspendus d’approvisionnement en
soumis comme ceux de l’automobile ciment en raison de leurs non locali-
et du rond à béton, à des licences sation aux adresses portées sur leur
d’importations assorties de quotas et extrait de registre de commerce alors
ce afin de protéger et de soutenir la que 243 autres opérateurs ont été ra-
production nationale d’une part, et de diés du registre.
réduire le déséquilibre de la balance Pour exercice d’activité de re-
commerciale du pays d’autre part. vente de ciment sans inscription au
En cette même année, 93 licences registre de commerce, les services
ont été attribuées pour l’importation de contrôle du Ministère ont proposé
d’un contingent de 2,75 millions de la fermeture administrative de 76 lo-
tonnes de ciment portland gris. caux commerciaux.
Premiers résultats de ce régime : Pour mettre un terme à la spé-
les quantités importées du ciment, culation que connaissait le marché
suivi et au contrôle de ce segment
tous types confondus, ont diminué national du ciment, des mesures ont
de marché. Aussi et afin de lutter
à 3,5 millions de tonnes durant 2016 été prises pour plafonner les marges
contre les pratiques spéculatives
contre 6 millions de tonnes en 2015 des différents intervenants sur ce
qui touchent ce produit stratégique,
avec une baisse de 41 % enregistrée marché.
un dispositif de contrôle permanent
du point de vue des sommes dépen- Ainsi, le décret 09-243 fixe les
est mis en place », note un respon-
sées. marges plafonds de distribution du
sable de la direction du contrôle
Pour l’année 2017, il a été retenu économique et de la répression des ciment portland composé condition-
de ne pas importer de ciment gris au fraudes au ministère du Commerce. né. Ce texte fixe à 40 DA la marge
titre du régime des licences ouvert d’un sac de gros de 50 Kg et à 60 DA
Ainsi, les résultats de contrôle ob-
pour cet exercice. la marge du même sac de détail.
tenus au titre de l’année 2016 font
UN DISPOSITIF DE CONTRÔLE ressortir plus de 6.000 infractions Cependant, un rapport établi par le
PERMANENT liées aux règles de la transparence ministère de l’Industrie et des Mines
Afin de lutter contre les pratiques et la loyauté des pratiques com- relève que ces règles ne sont pas
spéculatives et d’assurer un bon merciales, détectées au cours des toujours respectées par les reven-
approvisionnement, le marché du ci- 34.548 contrôles effectués. deurs rendant le marché fortement
ment bénéficie d’un autre instrument spéculatif. C.B

16 ALGERIE INDUSTRIE N00° Novembre - Décembre 2017


www.indusrtie.gov.dz DOSSIER

Les marges plafonds brutes applicables à la commercialisation,


au stade de gros et de détail, du ciment
(Source : journal officiel du 4 chaaâbane 1430/ 26 juillet 2009)

Les prix de ciment appliqués par les producteurs (unité : DA HT/TONNE)

GICA LAFARGE/CILAS
BISKRIYA
TYPE DES CIMENTS
VRAC SAC VRAC SAC
VRAC SAC

CPJ 32,5/CHAMIL 5 531,62 6 123 7 030 8 067


-

CPJ 42,5/ MATINE 5 648,72 6 328,2 8 085 9 549


8 070 9 033,75

CRS 42,5/MOUKAWEM 8 900,00 9 300 9 900 12 053


-

CPJ 52,5/ SARI3 - 9 308 10 500


-

N00° Novembre - Décembre 2017 ALGERIE INDUSTRIE 17


DOSSIER www.mdipi.gov.dz

PROFESSEUR.
SID EL MAHI KADI

« LES MESURES
ADOPTÉES
PAR L’INDUSTRIE
CIMENTIÈRE
ALGÉRIENNE Dans cet entretien, le professeur
Sid El Mahi Kadi (Expert-Consultant
VONT DANS LE Energie – Climat – Développement
BON SENS » Durable) revient sur les mesures
adoptées par l’industrie cimentière
Par Younès Djama algérienne pour la protection de
l’environnement. S’il juge que
l’arsenal réglementaire relatif aux
enjeux climatiques demeure à
développer, il estime en revanche
que la généralisation des filtres
à manches par les cimenteries
constitue « sans aucun doute un
progrès important pour la réduction
de la pollution atmosphérique
et des nuisances causées aux
populations ainsi que pour la
préservation des ressources en
eau ». L’expert plaide aussi pour
que les riverains soient associés,
dans une démarche participative, à
l’élaboration ou la mise en œuvre
des démarches et politiques de
protection de l’environnement ou
de développement durable.

18 INDUSTRIE ALGERIE N00° Novembre - Décembre 2017


www.mdipi.gov.dz DOSSIER

N00° Novembre - Décembre 2017 INDUSTRIE ALGERIE 19


DOSSIER www.indusrtie.gov.dz

Algérie Industrie : Afin d’assurer une exploitation respon- Aujourd’hui, les cimenteries en Algérie ont substantiellement
sable de leurs opérations, les cimentiers mettent en place des amélioré leurs outils pour limiter les rejets. Comment voyez-
axes prioritaires en matière de protection de l’environnement. vous les mesures mises en place à travers notamment l’instal-
En règle générale, quelles sont les mesures exigées en ma- lation de filtres à manche ?
tière de protection de l’environnement ? Certes les mesures adoptées par l’industrie cimentière al-
Prof.Sid El Mahi Kadi : Si l’on considère toute la chaine de gérienne, à des degrés divers, vont dans le bon sens mais
production du ciment, et les procédés de production utilisés, demeurent insuffisantes.
les impacts sur l’environnement de l’industrie du ciment sont La généralisation des filtres à manches constitue sans au-
importants et se produisent à chaque étape du processus : cun doute un progrès important pour la réduction de la pollu-
ouverture de carrière et extraction de matériaux, transport, tion atmosphérique et des nuisances causées aux populations
stockage, manutention, production, gestion des déchets, etc… ainsi que pour la préservation des ressources en eau.
L’industrie du ciment est grosse consommatrice de res- Cependant, l’atténuation des émissions de gaz à effet de
sources naturelles non renouvelables (minéraux, eau) et serre présente encore un potentiel très important et devrait
d’énergie. Elle est responsable d’environ 3% des émissions de faire l’objet d’efforts plus importants, notamment par l’utilisa-
gaz à effet de serre responsables du changement climatique. tion de combustibles de substitution, le recyclage des déchets
Les principaux impacts concernent les émissions de pous- en matières premières et l’efficacité énergétique des proces-
sières et de gaz à effet de serre (gaz carbonique, oxydes sus d’extraction et de fabrication.
d’azote, oxydes de soufre, …), la contamination des sols et D’autres mesures peuvent être également mises en œuvre,
des nappes phréatiques par les métaux lourds principalement notamment au niveau de l’exploitation des carrières (optimisa-
et les nuisances causées aux populations et la destruction de tion, transport, réhabilitation, …) et de la gestion des déchets
la biodiversité. de l’industrie.
Aujourd’hui, de par le monde, les réglementations et les lé- Comment peut-on rassurer les riverains au sujet de la pollu-
gislations sont de plus en plus draconiennes. Elles concernent tion autour des cimenteries ?
tout le cycle de l’industrie, allant de l’ouverture des carrières La transparence et une communication régulière sont les
jusqu’à leur réhabilitation et concernent tous les rejets et les instruments privilégiés pour ce faire. Les citoyens, et plus par-
impacts de l’industrie. L’industrie du ciment représente un en- ticulièrement les riverains, peuvent être associés, dans une
jeu important dans la lutte contre le changement climatique et démarche participative, à l’élaboration ou la mise en œuvre
son bilan carbone, notamment, doit être fortement réduit. des démarches et politiques de protection de l’environnement
En Algérie, l’arsenal réglementaire relatif à ces enjeux de- ou de développement durable. Enfin, la responsabilité socié-
meure à développer. Les études d’impact réglementaires tale des entreprises (RSE) devrait être intégrée à part entière
doivent intégrer tous ces enjeux et devront s’étendre à la du- dans le système de management de ces industries fortement
rée d’exploitation, de manière périodique et régulière. Elles de- polluantes. Cet instrument permettrait à ces entreprises de dé-
vront également comporter une évaluation des coûts des dom- velopper et mettre en cohérence ses outils de protection de
mages à l’environnement. Le principe du « pollueur-payeur » l’environnement et ses politiques de développement durable
devra être concrétisé sur la base des résultats de la mise en tout en constituant pour elles un puissant levier de compéti-
œuvre de ces instruments d’évaluation environnementale. tivité.

20 ALGERIE INDUSTRIE N00° Novembre - Décembre 2017


www.indusrtie.gov.dz DOSSIER

FACE AUX ENJEUX CLIMATIQUES


L’INDUSTRIE CIMENTIÈRE
ALGÉRIENNE S’ADAPTE

Souvent pointées du doigt en raison des nations de poussières induites par l’exploita-
nuisances et autres atteintes à l’environne- tion de ces usines.
ment, les cimenteries en Algérie s’adaptent. Le groupe LafargeHolcim Algérie (LHA)
Soucieux de préserver son image d’entreprise s’inscrit lui aussi dans cette logique et intègre
citoyenne, le groupe public GICA a lancé plu- la protection de l’environnement à chaque
sieurs actions visant à protéger l’environne- étape du processus de production du déve-
ment contre les impacts négatifs induits par loppement durable depuis la carrière jusqu’au
les activités de production de ciments. transport des produits finis. Un Système de
Il s’agit, notamment, du remplacement des Management à l’Environnement est en cours
électrofiltres par des filtres à manches de de mise en place afin d’améliorer en continu
dernière génération dans les cimenteries du les pratiques en matière de gestion de l’envi-
Groupe, l’installation de stations d’épuration ronnement en interne et en externe. LHA met
des eaux usées, le recyclage des déchets, aussi ses installations aux services d’une stra-
l’incinération des médicaments, la réhabilita- tégie nationale de traitement intégrés des dé-
tion des carrières et l’économie d’énergie. Sur chets : Une initiative, qui répond à des enjeux
les douze cimenteries relevant de GICA, onze environnementaux et industriels essentiel et
sont déjà dotées de ces équipements de nou- dont l’objectif est de l’élargir sur d’autres dé-
velle génération, à même de réduire les éma- chets. Y. D.

N00° Novembre - Décembre 2017 ALGERIE INDUSTRIE 21


ACTUALITÉS www.indusrtie.gov.dz

LE MINISTRE DE L’INDUSTRIE
ET DES MINES,
M. YOUCEF YOUSFI, À BISKRA :
« TOUS LES OBSTACLES ENTRAVANT
L’EXPORTATION DU CIMENT ONT ÉTÉ LEVÉS »
Par Meriem Zaït

En visite de travail en octobre dernier Le ministre, qui a affiché la disponibi- Elle est aussi justifiée par le contexte
à Biskra, où il avait inauguré une nou- lité de l’Etat à encourager et à accom- de développement de certaines filières
velle cimenterie privée, le ministre de pagner tous les investisseurs activant qui arrivent à satisfaire le marché natio-
l’Industrie et des Mines, M. Youcef Yous- dans ce créneau, a affirmé que « toutes nal et à dégager des excédents.
fi, est revenu sur les réalisations de l’in- les contraintes et problèmes liés à l’ex- La visite de M. Yousfi à Biskra a été
dustrie cimentière et ses perspectives portation de ce matériau de construction également une occasion pour rencon-
de développement. étaient définitivement résolus ». trer des exportateurs de produits agroa-
« Nous avons un potentiel pour que le Il a annoncé, à cet effet, la suppres- limentaires de cette wilaya notamment
ciment devienne un des produits indus- sion des licences d’exportation exigées les exportateurs de dattes.
triels les plus importants à l’exportation pour ce produit. Cette rencontre a permis de relever
dans notre pays », a déclaré M. Yousfi Cette décision est motivée par la vo- les préoccupations des exportateurs et
à la presse en marge de l’inauguration lonté du gouvernement de lever toutes les problèmes auxquels font face pour
de l’usine CILAS, fruit d’un partenariat les contraintes se dressant devant les placer leurs produits à l’étranger. M.Z
entre les frères Souakri et LafargeHol- entreprises dynamiques et en pleine
cim. croissance dans leurs domaines.

22 ALGERIE INDUSTRIE N00° Novembre - Décembre 2017


www.indusrtie.gov.dz ACTUALITÉS

LE MINISTRE DE L’INDUSTRIE ET DES MINES,


M. YOUCEF YOUSFI EFFECTUE UNE VISITE
DE TRAVAIL DANS LA WILAYA DE JIJEL
Par Younès Djama

ette usine contribuera à cou- travaux depuis trois ans, a réitéré l’en-

Le ministre de l’Industrie
C vrir tous les besoins du pays
en particulier en matière de
rond à béton, a assuré M.Yousfi. L’Etat,
gagement de l’Etat à soutenir ‘‘toutes
les actions visant la promotion de l’in-
dustrie nationale’’.
à travers ce projet structurant, ambi- De son côté, le DG du complexe Alge-
et des Mines, Monsieur tionne de passer de l’importation à la rian Qatar Steel (AQS), M. Youcef Ah-
satisfaction des besoins en la matière
Youcef Yousfi, a effectué le puis à l’exportation, a souligné M.le mi-
med El Mohannadi a salué l’appui des
autorités algériennes pour la concréti-
19 octobre 2017 une visite nistre, qui a insisté sur l’importance de sation de ce projet, ayant nécessité un
de travail dans la wilaya de rentabiliser au maximum le complexe de investissement de 202 milliards de di-
Bellara. nars, notamment en matière de facilita-
Jijel. L’occasion pour M. M. Yousfi a appelé les responsables tions administratives.
Yousfi de superviser l’état concernés à penser, d’ores et déjà, à Au cours de sa visite dans la wilaya
l’exportation et procéder à des études
d’avancement du complexe de marché à l’international pour com-
de Jijel, le ministre s’est rendu au port
de Djen-Djen qui a bénéficié d’une liai-
sidérurgique de Bellara, mercialiser ce produit industriel, compé- son par voie ferrée sur un linéaire de 48,
dont le premier laminoir est titif sur le plan de la qualité et du coût, à 6 km vers le complexe de Bellara, où il
l’étranger. a donné des instructions pour se prépa-
entré en production. M. Yousfi qui a salué l’esprit de coo- rer à la phase d’exportation envisagée
pération et de collaboration entre les dans le cadre du plan de promotion du
responsables algériens et qataris, ayant complexe sidérurgique. Y.D
permis l’aboutissement de ce projet en

N00° Novembre - Décembre 2017 ALGERIE INDUSTRIE 23


ACTUALITÉS www.indusrtie.gov.dz

POUR UN MEILLEUR DÉVELOPPEMENT


DE LA FILIÈRE AGROALIMENTAIRE
MISE EN PLACE DU PREMIER
PÔLE DE COMPÉTITIVITÉ À LA MITIDJA

Un pôle de compétitivité agroalimentaire vient d’être mis en place dans la


Mitidja, une des régions les plus dynamiques dans l’agroalimentaire, en vue
de développer cette filière et de créer une chaîne efficace de transformation,
maillon faible de cette industrie en Algérie.

Par Meriem Zaït

remier du genre en Algérie, Selon les explications données lors « Un pôle de compétitivité est une

P ce pôle constituera un espace


d’échange et de concertation
entre les différents intervenants de l’in-
d’un séminaire tenu en septembre der-
nier pour annoncer le lancement de
ce projet pilote, qui sera élargi dans le
entité qui rassemble sur un terri-
toire donné de grandes entreprises,
de petites et moyennes entreprises
dustrie agroalimentaire : agriculteurs, futur vers d’autres régions et d’autres (PME), de laboratoires et d’instituts
industriels (transformateurs) et insti- secteurs industriels, la politique de pôle de recherche et des établissements
tutions de recherche afin de créer des de compétitivité devrait permettre de de formation autour d’une théma-
synergies et des coopérations autour de conforter la compétitivité de l’économie tique commune à travers des pro-
cette filière, premier secteur industriel algérienne par l’innovation dans les ter- jets collaboratifs innovants. »
(hors hydrocarbures) de l’Algérie. ritoires.

24 ALGERIE INDUSTRIE N00° Novembre - Décembre 2017


www.indusrtie.gov.dz ACTUALITÉS

Pour entamer cette politique, large- gence d’une industrie agroalimentaire mentaire) à travers notamment une in-
ment répandue dans les pays industria- dans la Mitidja. tégration plus forte de notre production
lisés notamment en France, le ministère Plus de 3.000 entreprises agroali- nationale, la mise aux normes de nos
de l’Industrie a choisi la filière agroali- mentaires activent actuellement dans exportations et une participation active
mentaire qui constitue le premier sec- les quatre wilayas de la région dans de l’université et de la recherche à ce
teur industriel en Algérie. différentes filières agroalimentaires processus ».
(boissons, produits laitiers, semoule, Il s’agit principalement, a-t-il poursuivi,
« L’objectif final à travers la farine…). de créer une activité de transformation
mise en place de ces Pôles est Le deuxième facteur favorisant le « efficace », considérée comme une
de créer des emplois par le gain choix de cette région est l’existence d’un condition « extrêmement importante »
de parts de marché sur des sec- nombre important d’universités, d’insti- pour le développement de l’industrie
teurs à fort potentiel. » tuts de recherche spécialisés, de labo- agroalimentaire.
ratoires et de centres techniques. Une Vu l’importance de ces pôles dans le
condition indispensable pour la mise en tissu industriel, M. Yousfi prévoit même
place d’un pôle industriel. d’étendre cette expérience vers d’autres
Ce tissu, composé de 23.000 entre-
régions et d’autres secteurs d’activi-
prises agroalimentaires, représente ac- CRÉER UNE INDUSTRIE DE
tés comme la mécanique, l’électricité,
tuellement 50% du produit intérieur brut TRANSFORMATION « EFFICACE »
l’électronique et même l’automobile.
(PIB) industriel, ce qui lui a permis d’oc- Concrétisé dans le cadre d’un ju-
cuper la position du deuxième secteur melage institutionnel entre l’Algérie et CEIMI, PARTENAIRE IMPORTANT
exportateur après les hydrocarbures l’Union européenne (UE), le lancement POUR RÉUSSIR LE PROJET
avec environ 400 millions de dollars de de ce pôle de compétitivité s’inscrit dans Pour accompagner ce projet et assu-
produits exportés annuellement. le cadre des efforts du gouvernement, à rer sa réussite, le ministère de l’Indus-
Il génère aussi quelque 156.000 em- travers le ministère de l’Industrie et des trie mise sur le Club des entrepreneurs
plois par an, selon les chiffres communi- Mines, pour l’implémentation d’une véri- et industriels de la Mitidja (CEIMI), qui
qués, lors de cette rencontre, par Mme table dynamique territoriale. regroupe le plus grand réseau d’entre-
Nabila Sahnoune, responsable au Mi- « L’Etat est déterminé à apporter son prises activant dans l’agroalimentaire,
nistère et chargée de la mise en place aide et son appui à toutes les actions pour être le noyau de ce pôle.
de ce projet. et initiatives pour dynamiser davantage A cet effet, le Président du CEIMI, M.
Le choix de la Région de la Mitidja cette branche industrielle sur laquelle Kamel Moula, a affiché la volonté de
pour abriter ce projet n’était pas fortuit. reposent des espoirs, notamment en son organisation patronale de s’inscrire
Cette plaine, qui traverse quatre wilayas ce qui concerne la conservation, le trai- dans une « démarche active et produc-
du Nord du pays (Alger, Blida, Boumer- tement, la transformation, le condition- tive pour la mise en œuvre du pôle de
dès et Tipaza), possède 268.462 hec- nement et l’exportation de nos produits compétitivité agroalimentaire ».
tares (ha) de terres agricoles fertiles. dont la qualité est unanimement recon- « Toutes les conditions sont réunies
nue », a affirmé le ministre de l’Industrie pour que ce pôle devienne une réussite.
Sur cette superficie, 211.835 ha
et des Mines, M. Youcef Yousfi, lors de (…) Je peux vous assurer que nous
(79%) sont déjà exploités dans la pro-
ce séminaire. mettrons tout en œuvre avec l’aide des
duction des céréales, des fruits et lé-
gumes (agrumes essentiellement) et Dans ce cadre, M. Yousfi a salué cette Pouvoirs publics pour atteindre les ob-
dans la production laitière et avicole, initiative qui aura, selon lui, « des retom- jectifs attendus (de ce pôle) », a-t-il as-
des récoltes qui ont favorisé l’émer- bées positives (sur l’industrie agroali- suré. M.Z

N00° Novembre - Décembre 2017 ALGERIE INDUSTRIE 25


ACTUALITÉS www.indusrtie.gov.dz

SOUS-TRAITANCE INDUSTRIELLE
INSTAURER UNE PLUS GRANDE
COOPÉRATION ENTRE
LES ACTEURS INDUSTRIELS DE LA FILIÈRE

Monsieur Youcef Yousfi, Ministre de l’Industrie et des Mines, a présidé le 23


octobre 2017 une journée d’étude sur la sous-traitance industrielle. La rencontre,
a été marquée par la signature de conventions-cadres de sous-traitance entre les
groupes industriels publics (donneurs d’ordre) et les Bourses de sous-traitance
et de Partenariat, représentant les entreprises de sous-traitance. Il s’agit des
groupes de la Société nationale des véhicules industriels (SNVI), du groupe
mécanique (AGM), du groupe Elec El Ajazair. GICA et Imetal.

Par Younès Djama

26 INDUSTRIE ALGERIE N00° Novembre - Décembre 2017


www.indusrtie.gov.dz ACTUALITÉS

L’organisation de cet événement, a ponibles l’information sur le marché gration national dans les différentes
souligné Monsieur le Ministre, est un de la sous-traitance et instaurer une filières de l’industrie », a-t-il souligné.
meilleur indicateur de la convergence plus grande coopération entre les ac- Aussi, la constitution d’un tissu d’en-
et la cohérence de la démarche du teurs industriels de la filière dans des treprises de sous-traitance aussi large
gouvernement en matière de politique relations partenariales. « Ce potentiel que possible, suffisamment solide,
de développement industriel et tech- peut se concrétiser aujourd’hui et les permet non seulement aux activités
nologique. Monsieur le ministre a ap- conditions de réussite sont réunies au nouvelles de se développer mais aus-
pelé à multiplier les rencontres visant vu du programme engagé par les pou- si elle rend le pays plus attractif pour
à consolider les relations de partena- voirs publics au profit de la promotion les nouveaux investissements qu’ils
riat entre les opérateurs économiques de la sous-traitance industrielle, a in- soient nationaux ou étrangers, et en
afin d’atteindre progressivement les diqué le Ministre de l’Industrie et des apportant aux industriels porteurs de
objectifs tracés. Il met en lumière le Mines. Des discussions portent ac- projets la certitude d’un approvision-
potentiel très important de sous-trai- tuellement sur le secteur mécanique nement local compatible avec leurs
tance nationale existant. Les mon- et automobile, mais d’autres secteurs besoins en quantité et bien entendu
tants dédiés à l’importation des pièces sont tout à fait prêts à cet effet ». en qualité.
de rechange, à titre d’exemple, sont C’est dans ce contexte que Mon- Monsieur le Ministre de l’Industrie
de l’ordre de plusieurs centaines de sieur Youcef Yousfi a appelé les et des Mines a souligné que l’Algé-
millions de dollars annuellement, c’est grandes entreprises industrielles et rie est résolument engagée dans un
donc un marché qui peut pour une les sous-traitants à s’engager dans processus de diversification de son
grande partie être capté par les entre- une démarche conventionnelle de économie, et se dit persuadé que
prises locales de la sous-traitance, a façon à bâtir un partenariat durable ces partenariats entre les groupes
tenu à souligne Monsieur Yousfi. qui soit profitable au tissu industriel industriels publics et les bourses de
Il préconise de mettre en place une national. « L’objectif de telles conven- sous-traitance permettront de conju-
politique active de filière par le rap- tions est de permettre aux sous-trai- guer leurs efforts pour accompagner
prochement des opérateurs activant tants nationaux d’avoir des marchés les entreprises sous-traitantes dans la
dans la même chaine de production, et développer leurs activités ce qui voie d’un partenariat fiable, durable et
susceptible de contribuer à rendre dis- augmentera forcément le taux d’inté- solide. Y.D

N00° Novembre - Décembre 2017 INDUSTRIE ALGERIE 27


ACTUALITÉS www.industrie.gov.dz

ELLES CONTRIBUENT EFFICACEMENT


À LA CRÉATION DE RICHESSES

LES PME, MOTEUR


DE LA CROISSANCE ET DE L’EMPLOI
D’ après des estimations du ministère de l’Industrie et des
Mines, les PME représentent environ 98% de la popu-
lation globale des entreprises en Algérie, ce qui représente la
totalité absolue du tissu économique national.
Elles représentent plus de 98% des en-
En 2016, l’Algérie comptait 1.022.621 PME contre 934.569
treprises existantes en Algérie et concen-
PME en 2015 et 852.053 PME en 2014. « La population des
trent plus de 2,5 millions d’emplois. Les
PME a enregistré, durant plus d’une décennie, une cadence
petites et moyennes entreprises (PME)
d’évolution ascendante, qui s’est traduite par une moyenne
sont un véritable moteur de la croissance
de croissance annuelle aux alentours de 9%. Ceci a permis
et de l’emploi.
de dépasser l’objectif du plan quinquennal (2010-2014), qui
consistait en la création de 200.000 PME, soit une moyenne
Par Chakira Bidaoui
de 20.000 entités annuellement », précise M. Mourad Arif, di-
recteur général de la Petite et Moyenne Enterprise auprès du
ministère de l’Industrie et des Mines.

28 ALGERIE INDUSTRIE N°00 Novembre - Décembre 2017


www.industrie.gov.dz ACTUALITÉS

Une moyenne annuelle de plus de 80.000 PME nouvelles Belles perspectives


a été enregistrée entre 2013 et 2016, ce qui constitue, selon Pour M. Arif, la PME représente en réalité un vivier permet-
M. Arif, une cadence appréciable à préserver et à consolider tant l’émergence de grandes entreprises à travers un accrois-
à l’avenir afin de densifier davantage le tissu des PME et de sement graduel de leur taille, car, « rares sont les entreprises
pouvoir atteindre les objectifs en matière de densité du tissu, qui se caractérisent par une grande taille dès leur création. En
qui devrait dépasser les deux (2) millions de PME à l’horizon outre, les PME sont les partenaires des grandes entreprises
2030. qui externalisent certaines activités pour se concentrer sur le
« L’évolution constante de la population des PME permet de cœur de leur métier », dit-il.
confirmer un plein bénéfice des mesures incitatives qui leurs Les Pouvoirs Publics visent un ratio de PME/1000 habitants
ont été accordées. Ceci témoigne également, de la concor- avoisinant ceux enregistrés dans les pays où le tissu des PME
dance entre ces mesures et les besoins des PME, découlant est assez développé. « Nous nous sommes fixés un taux de
de leurs spécificités et des contraintes inhérentes à l’environ- 40PME/1000 habitants à l’horizon 2030. Ceci équivaudra à
nement dans lequel elles évoluent », souligne le même res- une population de presque deux (2) millions de PME », nous
ponsable. révèle M. Arif.
Selon lui, une telle densification du tissu devrait non seule-
Un moteur pour la croissance et l’emploi ment générer une production de biens et services diversifiée
Les petites et moyennes entreprises, implantées à plus de permettant une substitution à l’importation mais aussi la créa-
69% dans le nord du pays, œuvrent principalement dans les tion de nouveaux postes de travail.
services (50% des PME), l’artisanat (23%) et le BTPH (17%). « Si le défi de création d’un million de PME supplémentaire
Elles ne sont que 8% à être présentes dans l’industrie manu- à l’horizon 2030 est relevé, nous assisterons à la création de
facturière, 0,63% dans l’agriculture et 0,27% dans les hydro- pas moins de deux (2) millions de postes de travail à cette
carbures, énergie, mines et services liés. date», projette le directeur général de la Petite et Moyenne
Bien entendu, estime M. Arif dans ce sens, des efforts sont Entreprise.
à déployer pour équilibrer la répartition de ces entreprises sur
le territoire national et les orienter vers les secteurs créateurs Nouvelles mesures dédiées
de la valeur ajoutée. au développement de la PME
Par ailleurs, les emplois générés par les PME représentent Afin d’atteindre les objectifs tracés, le ministère de l’Indus-
environ 23.7 % de la population active avec plus de 2,5 mil- trie et des Mines a fondé toute une batterie de mesures de
lions postes d’emplois créés jusqu’en 2016. soutien qui ont été déjà instaurées par la loi n° 17-02, portant
« Cette contribution quand bien même assez importante, loi d’orientation sur le développement de la PME et qui seront
mérite d’être renforcée pour s’aligner aves les pays où ce sec- mises en œuvre par la nouvelle agence chargée du dévelop-
teur est assez performant et génère environ 48.3% de l’emploi pement de la PME à créer incessamment.
salarié en France, 60 % en Italie et 80% en Turquie », note « Cette loi traduit une nouvelle vision de soutien aux PME
encore M. Arif. en matière de création, de développement et de pérennisation
Ce renforcement, poursuit-il, s’effectuera non seulement par de ces entreprises visant la densification de leur tissu, le ren-
une densification du tissu, mais également à travers l’appui à forcement de la compétitivité des territoires et des filières et
l’agrandissement de la taille moyenne des entreprises, en les l’appui sélective » indique M. Arif.
encourageant à recruter plus de salariés, ce qui est corolaire En matière de mesures de soutien, la loi prévoit essentiel-
d’un accroissement de leurs plans de charge. lement un appui en faveur de ces entités notamment dans le
Quant à la contribution des PME dans le PIB national, le res- domaine de la création des PME, de la recherche-dévelop-
ponsable explique qu’il est difficile, actuellement, de distinguer pement- innovation, de l’exportation, du développement de la
annuellement la part de ces entreprises dans le PIB, car les sous-traitance et du sauvetage des PME viables en difficultés.
statistiques disponibles font la distinction uniquement entre les Il s’agit aussi de la facilitation de l’accès au financement
contributions respectives des secteurs public et privé. bancaire à travers le recours au Fonds d’amorçage qui offre
Toutefois, souligne-t-il, la contribution des PME du secteur un financement aux projets innovants durant la période précé-
industriel et minier, a été estimée en 2014, à 66% de la pro- dant la création de l’entreprise (recherche, prototypage).
duction intérieure brute, dont 30% revient aux TPE, contre La loi prévoit, entre autres, des programmes de modernisa-
33% pour les grandes entreprises. tion des PME, qui se substitueront au programme national de
Une estimation de la contribution des PME, toutes activités mise à niveau, et qui seront plus adaptés aux besoins des en-
confondues, à la production intérieure brute en 2009, a fait treprises et un appui aux clusters dans le but de conjuguer le
révéler que cette dernière s’élève à 35% hors hydrocarbures, développement des filières à la dimension du développement
rappelle M. Arif. territoriale. C. B

N°00 Novembre - Décembre 2017 ALGERIE INDUSTRIE 29


ACTUALITÉS www.industrie-algerie.com

CE QUE PRÉVOIT LE PLAN D’ACTION


DU GOUVERNEMENT EN ÉCONOMIE

ASSURER L’ÉQUILIBRE BUDGÉTAIRE


ET LA DIVERSIFICATION ÉCONOMIQUE
Le plan d’action du gouvernement a
été avalisé par le Président de la Ré-
publique, M. Abdelaziz Bouteflika, et
adopté par les deux chambres du Par-
lement en septembre dernier.

Par Meriem Zaït

D ans ce plan d’action, le gouverne-


ment d’Ahmed Ouyahia s’est fixé le
double objectif de diversifier l’économie
nationale tout en assurant l’équilibre du
budget de l’Etat, dans une conjoncture
économique difficile marquée par une
diminution drastique des ressources fi-
nancières du pays.
A cause de cette crise financière, qui
s’annonce durable, « le Trésor public
est désormais confronté à un déficit publiques, est également envisagée Pour matérialiser cet objectif, le plan
récurrent et même à une sévère crise dans ce cadre. d’action du gouvernement s’articule au-
de liquidités entravant les programmes « Conduites ensemble, ces deux dé- tour de trois axes majeurs :
de réalisation », note le gouvernement marches écarteront le risque de toute
dans son plan d’action. dérive inflationniste », rassure l’Exécu- 1- Encourager et faciliter
Pour dépasser cette situation et res- tif. l’investissement productif
taurer, à moyen terme, l’équilibre bud- Le recours au financement non de biens et de services :
gétaire du pays, l’Exécutif va adopter conventionnel est aussi dicté, explique L’économie nationale dispose tou-
une double démarche qui consiste à la même source, par l’impératif de diver- jours d’un potentiel diversifié et robuste
poursuivre la rationalisation des dé- sifier l’économie nationale, dépendante et recèle d’importants gisements de
penses publiques et à mobiliser des toujours des ressources provenant de croissance. De ce fait, le gouvernement
financements internes non convention- l’exportation des hydrocarbures qui re- entend encourager et soutenir ces po-
nels pour une durée limitée. présente 97% des recettes de l’Etat. tentialités par une amélioration du cli-
A travers ce financement non conven- D’ailleurs, précise le plan d’action du mat des affaires et des mesures d’ac-
tionnel, le Trésor public peut emprunter gouvernement, ce type de financement compagnement.
directement auprès de la Banque cen- sera orienté « exclusivement vers le Il s’agit principalement du maintien
trale pour faire face au déficit budgé- budget d’investissement de l’Etat pour des avantages accordés aux investis-
taire, convertir certaine de ses dettes répondre rationnellement aux besoins seurs par le code des investissements
contractées auprès de banques ou du développement humain, à la réali- malgré les difficultés actuelles au ni-
d’entreprises publiques et alimenter sation des infrastructures et à l’accom- veau des finances publiques.
le Fonds national de l’investissement pagnement du développement et de la Le gouvernement compte aussi pour-
(FNI) chargé d’accompagner le déve- croissance » économique. suivre et dynamiser les programmes
loppement économique du pays. Malgré le nouveau contexte financier, de mise à niveau des entreprises pu-
Une politique de redressement des le gouvernement se dit déterminé à bliques économiques et encourager
finances publiques, par une réforme redynamiser et à accompagner le dé- toute opportunité de partenariat entre
de l’administration fiscale pour amé- veloppement économique du pays en ces entreprises et les opérateurs et in-
liorer les recouvrements, une gestion maintenant la dynamique de croissance vestisseurs privés (nationaux ou étran-
pluriannuelle du budget de l’Etat et une et en développant les exportations hors gers).
réforme de la politique des subventions hydrocarbures.

30 INDUSTRIE ALGERIE N°00 Novembre - Décembre 2017


www.industrie-algerie.com ACTUALITÉS

La promotion des partenariats avec Le gouvernement s’attèlera aussi à dans la diversification de l’économie na-
les investisseurs étrangers figure éga- relancer et à dynamiser la réalisation tionale. Il s’agit principalement des sec-
lement parmi les actions envisagées progressive des 50 nouvelles zones teurs de l’agriculture, des mines et du
par l’Exécutif qui veillera à la dynamisa- industrielles à travers 39 wilayas, avec tourisme qui peuvent à terme se substi-
tion de la diplomatie économique pour des crédits de long terme mobilisés par tuer au secteur des hydrocarbures.
faire connaitre les potentialités du mar- le FNI. Ainsi, l’Exécutif s’attellera à maintenir
ché algérien. La réalisation et la gestion des zones et à accroître la dynamique du secteur
En outre, le gouvernement veillera à industrielles fera, quant à elle, l’objet agricole qui représentait en 2016 plus
dynamiser davantage la mise à niveau d’une approche nouvelle en accordant de 12% du produit intérieur brut (PIB)
des petites et moyennes entreprises des concessions aux opérateurs locaux de l’Algérie avec une production de
avec un effort « substantiel » pour ac- pour investir dans ce domaine. 3.000 milliards de DA. Il est le premier
compagner les secteur économique fournisseur d’em-
start-up et les très petites entreprises 3- Promouvoir la production plois dans le pays.
nées des dispositifs « Ansej» et « Cnac nationale et encourager les En parallèle, le gouvernement ac-
» et qui se sont déjà affirmées sur le exportations hors corde une importance particulière au
marché de la production de biens et de hydrocarbures : développement des industries agro-ali-
services. mentaires et au renforcement des ca-
La nécessité impérative de rétablir
Dans son plan d’action, le gouver- rapidement l’équilibre de la balance des pacités de stockage.
nement travaillera aussi à renforcer la paiements, par la promotion des expor- Outre l’agriculture, le gouvernement
normalisation et l’intégration industrielle tations hors hydrocarbures et la réduc- d’Ouyahia mise aussi sur le secteur des
dans l’objectif d’améliorer la qualité de tion des importations, offre des opportu- mines qui possède des potentialités
la production industrielle et sa compé- nités nouvelles à la production locale de importantes en attente de valorisation.
titivité. Il s’agit, en outre, d’augmenter biens et de services. Dans ce cadre, il sera procédé à la re-
progressivement le taux d’intégration
A cet effet, le gouvernement a déjà lance des programmes d’exploration et
nationale dans les activités de montage
interpellé l’ensemble des gestionnaires d’étude des gisements dans différentes
et d’assemblage dans les industries
et ordonnateurs du budget public, pour wilayas.
mécaniques, électriques, électroniques
recourir aux biens et aux services pro- Le gouvernement travaillera éga-
et autres.
duits localement dans le cadre de leurs lement à faire aboutir les projets de
commandes. La même démarche a été partenariats en maturation, pour une
2- Améliorer l’environnement
effectuée en direction des entreprises valorisation du potentiel de phosphates
des affaires :
et établissements publics et des entre- combinée au gaz naturel et la produc-
Malgré les progrès réalisés ces der- prises privées. tion substantielle des différents types
nières années dans ce domaine, le d’engrais afin de satisfaire le marché
Pour le gouvernement, l’encourage-
gouvernement travaillera pour amélio- national et d’alimenter les exportations
ment des exportations hors hydrocar-
rer davantage le climat des affaires à hors hydrocarbures.
bures pourrait ouvrir des perspectives
travers notamment la stabilisation du
élargies pour le développement de Le tourisme constitue, lui aussi, un
cadre juridique et réglementaire, la le-
la production locale dans tous les do- secteur prioritaire qui nécessite un ac-
vée des entraves bureaucratiques pe-
maines. compagnement à travers le maintien
sant sur l’investissement et la poursuite
de la réforme et de la modernisation du Dans cette optique, l’Exécutif va pour- des avantages octroyés par le code
système bancaire et financier. suivre et accroitre son action incitative des investissements. Il s’agit aussi de
aux exportations hors hydrocarbures la mise à niveau des zones d’extension
Désormais, « à l’exception des pro-
à travers, notamment la mise en place touristique.
jets d’investissements majeurs et des
de mesures et dispositifs appropriés : Malgré sa détermination à bâtir une
investissements avec des partenaires
un mécanisme robuste d’assurances économie indépendante du secteur des
étrangers qui demeureront du ressort
des exportations, un mécanisme d’ac- hydrocarbures, le développement du
des organes nationaux en charge de
compagnement en matière de crédits secteur de l’énergie restera une priorité
l’investissement, les procédures et au-
torisations liées à l’investissement se- adaptés à l’activité d’exportation, des pour le gouvernement afin d’assurer le
ront décentralisées au niveau des wi- soutiens à la prospection de marchés développement des autres secteurs et
layas », souligne le document. extérieurs, le renforcement des capaci- d’améliorer le bien-être de la popula-
tés portuaires d’exportation… tion.
En outre, l’Exécutif s’engage à satis-
faire l’importante demande sur le foncier A cet effet, le gouvernement compte
industriel à travers le territoire national. Agriculture, mines et tourisme poursuivre la prospection et l’amélio-
A ce titre, le gouvernement veillera à secteurs clés pour l’économie ration de la production des hydrocar-
l’extension et à la mise à niveau des nationale bures, développer les industries en aval
zones d’activités économiques (ZAC) Dans la même optique, le plan d’ac- des hydrocarbures, augmenter la pro-
et à la remise à niveau des zones in- tion du gouvernement cite des secteurs duction d’électricité et développer les
dustrielles déjà en activité. clés qui pourront jouer un rôle important énergies renouvelables. M. Z

N°00 Novembre - Décembre 2017 INDUSTRIE ALGERIE 31


ACTUALITÉS www.industrie.gov.dz

CINQUANTIÈME ANNIVERSAIRE
DE LA CRÉATION DE L’INPED (1967-2017)

ACQUIS ET PERSPECTIVES
Leader dans la formation continue, l’Institut National de la Productivité et du Développement Industriel (INPED), a tou-
jours accompagné, depuis sa création en 1967, la politique industrielle du pays, en formant l’élite susceptible de tenir un
jour ou l’autre les leviers de l’économie nationale. L’Institut qui fête cette année son cinquantième anniversaire apporte
une réelle dynamique entrepreneuriale en phase avec le nouveau modèle de croissance économique mis en exergue par
les pouvoirs publics. En cette année qui marque un demi-siècle au service de l’économie nationale, l’INPED marque une
halte : à la fois pour mesurer la distance parcourue et, aussi, se projeter sur l’avenir.

Par Younès Djama

32 ALGERIE INDUSTRIE N°00 Novembre - Décembre 2017


www.industrie.gov.dz ACTUALITÉS

E n 50 ans d’existence, l’INPED aura


formé plus de 70 000 cadres issus
de différents secteurs économiques et
bitionne de prendre une grande part
de l’effort de formation et de dévelop-
pement du capital humain qui constitue
exclusivement dédiée au Management
et d’un Centre d’Etudes et de Recherche
dans les domaines du Management, de
conduit plus de 700 études de diagnos- un levier majeur dans la mise œuvre du l’entreprise et de l’Industrie. Cet objectif
tic, d’organisation, de mise à niveau et nouveau modèle de croissance écono- général qui a été fixé en tenant compte
de conseil au profit de l’entreprise. Au- mique, ajoute la responsable. L’INPED du potentiel actuel de l’INPED, des don-
jourd’hui encore, l’Institut continue d’as- peut s’appuyer sur ses atouts phares : nées du marché national dans les pres-
sumer les missions qui lui sont confé- une notoriété établie, une dynamique tations ou métiers de base de l’Institut,
rées par ses statuts dont les principales entrepreneuriale réelle, des infrastruc- des perspectives induites par la politique
sont la formation dans le domaine du tures études et de séjour des stagiaires de ré industrialisation du pays sera at-
management, l’assistance et le conseil importantes, une culture d’entreprise teint à travers la consolidation et le déve-
aux entreprises, le perfectionnement héritée d’une longue tradition de forma- loppement de la formation en manage-
dans les langues étrangères et l’anima- tion des compétences impliquées dans ment, du Conseil en management, des
tion et la diffusion de thématiques dé- le développement économique et social études industrielles, de la formation en
diées au management et à l’économie de l’Algérie, une communauté des per- langues étrangères, de l’animation éco-
appliquée. L’INPED qui finance sur ses sonnels acquise à l’impératif de l’effort et nomique et de la Publication et de l’Edi-
propres ressources son fonctionnement, de la performance et, enfin, une tradition tion dans le domaine du Management et
est de fait et déjà pleinement en phase forte en termes d’événementiel. de l’Industrie avec le développement de
avec les perspectives que les pouvoirs la publication de l’INPED, la Revue Algé-
publics ouvrent à travers le nouveau mo- PLAN DE DEVELOPPEMENT rienne de Management.
dèle de croissance de notre économie, DE L’INPED Selon la directrice, l’INPED ambitionne
relève Mme Fouzia Osmani directrice de En termes de perspectives, l’INPED d’incarner par ses initiatives sa vocation
l’Institut sis à Boumerdès. achève cette année la mise en œuvre de de « centre de transfert de connais-
Depuis l’année 2013, l’Institut conduit son plan de développement (2013- 2017) sances au profit des différents acteurs
un plan de développement quinquennal qui se propose de réhabiliter l’Institut économiques et de contribuer à apporter
qui permet de générer une croissance dans ses missions statutaires par l’inté- des éléments susceptibles d’aider à la
plus importante de ses activités et am- gration en son sein d’une grande entité décision ». Y. D

EN PHASE AVEC LES BESOINS


DE L’ENTREPRISE
S’agissant du développement de son offre de formations, l’INPED et dés l’année pé-
dagogique en cours a mis sur le marché des formations dédiées à des thématiques
pertinentes telles que la gouvernance d’entreprises, le partenariat public-privé, la main-
tenance des équipements biomédicaux, le management de l’innovation, l’entreprenariat,
la formation continue en médecine du travail, l’audit énergétique, la construction écolo-
gique et l’efficacité énergétique, le management public, les logiciels dédiés à la construc-
tion automobile, sont proposés.
L’INPED augmente également ses parts de marché en investissant d’autres secteurs
d’activité économique en plus de la prise en charge de la demande des entreprises in-
dustrielles. Ainsi, d’important contrats – cadres ont été négociés et signés avec les sec-
teurs de l’énergie, des transports et des travaux publics, des postes et télécommunica-
tions, de l’habitat etc., …
Y. D

N°00 Novembre - Décembre 2017 ALGERIE INDUSTRIE 33


ACTUALITÉS www.industrie.gov.dz

CO-ORGANISÉE PAR LE MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE


ET DES MINES ET L’ONUDI
ALGER ABRITE LA CONFÉRENCE RÉGIONALE
SUR LES THÈMES DE LA CRÉATIVITÉ, L’EMPLOI
ET LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL
DANS LE SUD DE LA MÉDITERRANÉE

L’Algérie s’apprête à accueillir un événement de grande importance au courant de ce mois :


il s’agit de la Conférence régionale sur les thèmes de la créativité, l’emploi et le développement
économique local dans le sud de la Méditerranée. Cette rencontre régionale sera organisée par le
Ministère de l’Industrie et des Mines d’Algérie avec la collaboration active de l’Organisation des
Nations unies pour le développement industriel (Onudi).
Par Younès DJAMA

C ette conférence, qui verra la participation


du ministre de l’Industrie et des Mines,
M. Youcef Yousfi, ainsi que nombre de mi-
rielle sur la coopération industrielle euro-mé-
diterranéenne en 2017.
A noter que 13 clusters sont accompagnés
nistres de l’industrie ou de la coopération des dans les sept pays du sud de la Méditerranée
pays du pourtour méditerranéen et qu’abritera : l’Algérie, l’Egypte, la Jordanie, le Liban, le
Alger les 14 et 15 novembre 2017, sera l’oc- Maroc, l’Etat de Palestine et la Tunisie.
casion « de partager les meilleures pratiques
Les clusters sélectionnés ont depuis béné-
acquises au cours du projet sur les thèmes de
ficié de l’assistance technique du projet dans
la créativité, de la création d’emploi et du dé-
des domaines clés tels que : l’amélioration de
veloppement économique local à travers les
la compétitivité et de la qualité, la capacité de
clusters » lancé en 2014.
production, le développement de capacités
Ce projet, mis en œuvre par l’Onudi, a pour de conception pour répondre aux marchés
objectif de « démontrer le potentiel des indus- internationaux, les liens commerciaux et l’ac-
tries culturelles et créatives (CCI) à contribuer cès à de nouveaux marchés.
une croissance inclusive et durable dans la La conférence sera organisée autour de
région du sud de la Méditerranée, et à renfor- quatre séances plénières accompagnées
cer la compétitivité de la région ». d’ateliers. Elles tourneront autour des théma-
Il s’agira aussi de démontrer le rôle des tiques suivantes : « culture, créativité et rési-
industries culturelles et créatives comme un lience : Libérer le pouvoir transformateur de la
instrument pour promouvoir la résilience, l’in- créativité pour le développement économique
clusion sociale et l’intégration économique, local » ; « Compétitivité : les clusters comme
des jeunes et des femmes de la région sud- moteur d’innovation, de croissance et d’inter-
Méditerranée. nationalisation de PME, retour d’expérience
Les participants devront élaborer des en région MENA ; « Développement inclusif
conclusions et des recommandations sur le : intégration économique des femmes et des
rôle de la créativité, des PME et des clusters jeunes, et inclusion sociale dans la région »
pour le développement économique dans le ; « Partenariat euro-méditerranéen pour l’in-
Sud de la Méditerranée et qui pourraient ser- dustrie : comment encourager les PME créa-
vir comme piste de réflexion au groupe de tra- tives à innover, exporter et à s’internationali-
vail sur la coopération euro-méditerranéenne, ser ».
en prévision de la 10e réunion interministé- Y. D

34 ALGERIE INDUSTRIE N°00 Novembre - Décembre 2017


www.industrie.gov.dz ACTUALITÉS

MINISTRE DE L’INDUSTRIE ET DES MINES, M. YOUCEF YOUSFI

VALORISATION DU SECTEUR MINIER,


UNE PRIORITÉ POUR LE GOUVERNEMENT

ors de ses différentes sorties officielles


L et rencontres avec les ambassadeurs
et responsables étrangers, M. Yousfi ne
fameux » projet de Gara Djebilet (important
gisement de fer à Tindouf). « Il n’est pas nor-
mal d’importer le marbre et les pierres dé-
Depuis son installa-
manque jamais l’occasion d’évoquer la né- coratives au moment où ces matériaux sont
tion, en août dernier, à
cessité du développement de ce secteur, disponibles (sur le sol algérien). Il n’est pas
la tête du ministère de
qui constitue un pôle stratégique dans la vie normal d’importer les engrais alors que nous
l’Industrie et des Mines,
économique d’un pays. avons tous les moyens » pour les produire,
M. Youcef Yousfi, affiche
a-t-il ajouté.
clairement la volonté « Nous avons un secteur minier extrême-
du gouvernement de ment vaste et très riche, mais dont l’exploi- Pour ces matières, comme pour d’autres,
développer le secteur tation reste faible par rapport aux potentia- indique encore le ministre, l’exploration va
des mines, devenu une lités », avait déclaré le ministre à la presse, être relancée de manière plus vigoureuse.
priorité pour bâtir une en septembre dernier, lors du lancement du « La transformation et la valorisation des
économie diversifiée et pôle de compétitivité agroalimentaire de la richesses minières constituent un axe privilé-
réduire la dépendance Mitidja. gié de nos actions et des partenariats seront
vis-à-vis des hydrocar- Face à cet état des lieux, M. Yousfi s’est encouragés pour impulser ces activités », a
bures. dit « déterminé à booster la production des affirmé M. Yousfi.
minerais déjà existantes (...). Parmi nos prio- Dans son plan d’action, le gouvernement
rités figurent également l’industrie du phos- accorde une grande importance au secteur
Par Meriem Zaït minier et le considère comme gisement de
phate et des engrais ainsi que l’exploitation
de nos immenses richesses » minières. Il croissance à encourager et soutenir.
s’agit principalement de l’exploitation du « M. Z

N°00 Novembre - Décembre 2017 ALGERIE INDUSTRIE 35


FOCUS www.industrie.gov.dz

LE SECTEUR MINIER,
UN LEVIER DE CROISSANCE
POUR L’ALGÉRIE

Dans sa quête d’une économie diversifiée et moins dépen-


dante des hydrocarbures, l’Algérie ouvre à son potentiel mi-
nier, très important mais sous-exploité, une fenêtre d’oppor-
tunité pour soutenir sa croissance et devenir un des grands
acteurs miniers du Continent africain.

Par Meriem Zaït et Chakira Bidaoui

36 ALGERIE INDUSTRIE N°00 Novembre - Décembre 2017


www.industrie.gov.dz FOCUS

D u phosphate, du fer, du plomb-zinc, du sel,


de l’uranium, des matériaux de construction
ou même encore des métaux précieux comme le
diamant, l’or et l’argent et les terres rares, etc., le
sous-sol algérien est très riche et diversifié, avec
près d’une quarantaine de substances minérales
identifiées jusque-là.
Selon les données de la Direction générale des
Mines du ministère de l’Industrie et des Mines, 31
substances minérales sont actuellement exploitées
et extraites à partir de 1 400 exploitations minières
recensées à travers le territoire national.
Le fer et le phosphate représentent les plus im-
portantes richesses minérales de l’Algérie avec
des réserves géologiques estimées respecti-
vement à plus de 3 milliards et de 2 milliards de
tonnes et des perspectives de voir ces réserves
augmentées.
Les minerais de plomb-zinc recèlent, pour leur
part, des réserves géologiques considérables éva-
luées à plus de 100 millions de tonnes dont en-
viron 50 millions de tonnes de réserves minières
exploitables.
Le manganèse, un métal d’addition utilisé princi-
palement pour la production d’acier, constitue une
autre richesse du pays avec des réserves géolo-
giques importantes qui nécessiteraient d’être mise
en évidence en vue de leur valorisation.
Côté métaux précieux, l’Algérie renferme d’ap-
préciables ressources géologiques du minerai de
métal jaune qui sont estimées à près de 10 millions
de tonnes, dont une partie importante est exploi-
table.
Sous forme de mines à ciel ouvert, les matériaux
de construction sont tellement abondants qu’il
est difficile de les quantifier : argiles et marnes,
gypse, calcaires pour granulats (agrégats et sable
concassé), ciments, chaux, grés et produits pour
enrochement, les réserves sont inestimables.

Un pays africain à fort potentiel


minier, mais sous-exploité
Compte tenu de ses potentialités et des pers-
pectives d’évolution favorables du marché minier
international, l’Algérie dispose d’opportunités par-
ticulièrement intéressantes pour développer son
industrie minière qui demeure « timide ».

En moyenne, la production de fer, destiné à


l’industrie sidérurgique et cimentière, s’établie au-
tour d’un (1) million de tonnes annuellement, celle
du phosphate se situe entre 1,2 à 1,8 million de
tonnes contre 100 kg seulement pour l’Or.

N°00 Novembre - Décembre 2017 ALGERIE INDUSTRIE 37


FOCUS www.industrie.gov.dz

Le concentré de zinc a vu sa production augmenter à Cette activité demande aussi une maîtrise technique et
plus de 627 tonnes après la réouverture en 2016 de la technologique qui n’est pas à la portée des entreprises al-
mine souterraine de zinc du gisement de Chaabet El gériennes activant dans ce secteur particulièrement dans
Hamra à Sétif. l’exploration géologique des substances minérales rele-
Les exportations de l’Algérie en produits miniers (miné- vant du régime des mines, d’où l’impératif de recourir aux
raux industriels et métaux ferreux et non ferreux) restent, partenaires étrangers.
pour leur part, faibles ne dépassant pas les 170 millions
de dollars annuellement. Deux projets phares en perspective
Le secteur, qui emploie près de 32.000 personnes, ne Pour développer son industrie minière, l’Algérie mise
rapporte au budget de l’Etat que près de 6 milliards de DA déjà sur deux projets phares. Il s’agit du développement
et sa contribution dans le Produit intérieur du pays (PIB) et de l’exploitation des gisements de phosphate de Bir
ne dépasse pas les 1%. El Ater (Tébessa) et du gisement de fer de Gara Djebilet
Pour le Directeur général des mines par intérim au Mi- (Tindouf).
nistère , M. Ferhat Hamioud, le potentiel minéral et minier Concernant le gisement de Bled El-Hadba à Bir El Ater,
de l’Algérie reste « sous-exploré » et « sous-exploité » dont les réserves avoisinent un (1) milliard de tonnes ex-
avec une production minière qui demeure aussi faible ne ploitables, des négociations ont été déjà engagées avec
couvrant pas, dans la plupart des cas, les besoins du mar- plusieurs entreprises étrangères de renommée mondiale.
ché national. Ces négociations portent notamment sur l’exploitation
« Le sous-sol algérien renferme un important potentiel du gisement et la transformation du phosphate extrait, afin
minéral et minier, qui pourrait dans l’avenir propulser l’Al- de valoriser cette matière première exportée jusque-là à
gérie parmi les grands pays miniers de l’Afrique, si elle l’état brut.
arrive à mettre en valeur cette richesse », estime M. Ha- Le démarrage de ce projet minier et l’augmentation
mioud. des capacités existantes du gisement de Djebel Onk (Té-
La réussite de cette démarche, devenue un impéra- bessa), permettraient de porter la production nationale du
tif dans le contexte économique actuel marqué par une phosphate à 8 millions de tonnes par an à l’horizon 2022
situation financière difficile après la chute des prix des puis à 13 millions de tonnes dès 2025.
hydrocarbures en 2014, nécessite de mobiliser d’impor- Quant au méga projet de Gara Djebilet, qui renferme
tantes ressources financières et d’attirer les investisse- plus de 1,5 milliard de tonnes de réserves géologiques,
ments étrangers. il permettrait d’augmenter la production nationale en mi-
Selon les propos de M. Hamioud, le développement du nerai de fer aux alentours de 15 à 20 millions de tonnes à
secteur des mines exige la mobilisation d’importants ca- l’horizon 2025.
pitaux pour financer l’infrastructure géologique, l’explora- Avec la concrétisation de ces deux projets d’envergure,
tion, l’exploitation minière et la transformation des produits l’Algérie peut aspirer une place parmi les pays miniers de
miniers. l’Afrique à moyen terme.

38 ALGERIE INDUSTRIE N°00 Novembre - Décembre 2017


www.industrie.gov.dz FOCUS

La production minière de l’année 2016 en chiffres

N°00 Novembre - Décembre 2017 ALGERIE INDUSTRIE 39


FOCUS www.industrie.gov.dz

M. FERHAT HAMIOUD
DIRECTEUR GÉNÉRAL Dans un entretien à Algérie-Indus-
DES MINES PAR INTÉRIM trie, le Directeur Général des mines par
intérim au ministère de l’Industrie et
des Mines, Monsieur Ferhat Hamioud
explique notamment la politique que

Une stratégie le département de Monsieur Youcef


Yousfi entend engager pour développer
le secteur.

minière claire
pour développer Propos recueillis par Chakira Bidaoui

le secteur

40 ALGERIE INDUSTRIE N°00 Novembre - Décembre 2017


www.industrie.gov.dz FOCUS

Algérie-Industrie : Comment dans le but d’attirer des capitaux loppement et l’ouverture de la mine
évaluez-vous la situation du étrangers, des technologies et des de Oued Amizour (Bejaïa), la réou-
secteur des mines en Algérie ? compétences. verture de la mine de Chaabet El
M. Ferhat Hamioud. -Un sec- Elle devrait prendre en compte le Hamra (Sétif), etc.
teur des mines développé constitue développement et le renforcement Nous travaillons également, en col-
un pôle stratégique dans la vie éco- de nos capacités de gouvernance laboration avec l’Agence nationales
nomique d’un pays. Cette importance pour une meilleure gestion des res- des activités minières (ANAM) pour
résulte de son rôle de pourvoyeur de sources minières ainsi que le déve- la relance de la promotion des acti-
matières premières particulièrement loppement des ressources humaines vités minières particulièrement dans
aux industries de transformation si- en assurant un personnel compétent les régions à faible densité de cette
dérurgique, métallurgique, chimique, et qualifié capable de contribuer ef- activité (hauts plateaux, sud, grand
pharmaceutique, verrerie, matériaux ficacement à l’évolution des activités sud, etc..), notamment par le biais
de construction, etc.., de créateur de recherche et d’exploitation mi- de la recherche, le développement
d’emploi et de générateur de res- nière. et l’augmentation des capacités de
sources en devises. production d’autres substances mi-
En Algérie, nous devons travailler Algérie-Industrie : Quels sont nérales à l’exemple du marbre et
pour la préparation de l’avenir du les projets les plus importants granite, de l’or, du sel, de baryte,
secteur des mines, en commençant actuellement en cours ? de bentonite, du carbonate de cal-
par la mise en place d’une stratégie M. Ferhat Hamioud.- Nous tra- cium, du kieselguhr, de dolomie et du
minière claire à mettre en œuvre vaillons pour la concrétisation de feldspath.
pour faire face aux faiblesses et re- plusieurs projets phares dont les tra- En outre, nous veillons et œuvrons
tards enregistrés, qui ont empêché le vaux et les études sont déjà entamés avec les agences minières ANAM et
développement de ce secteur névral- ou en voie de l’être. Ces projets mi- ASGA pour la préparation de nou-
gique. niers peuvent jouer un rôle important veaux programmes nationaux :
pour l’économie de notre pays par la programme national d’infrastruc-
Algérie-Industrie : Quelle stra- satisfaction des besoins du marché ture géologique à mettre en œuvre
national et l’exportation de l’excé-
tégie proposez-vous pour déve- par l’ASGA, indispensable pour l’ac-
dent.
lopper le secteur ? quisition de connaissances géoscien-
M. Ferhat Hamioud. - Comme je
Pour ce qui est du phosphate, à titre tifiques. Il vise notamment la mise
d’exemple, nous œuvrons pour abou- en place d’un outil de connaissance
viens de le souligner, il s’agit d’une
tir à créer un avantage concurrentiel géologique (carte géologique com-
stratégie minière claire qui devrait,
par la réalisation de toute la chaîne plète) sur le territoire national. Ce
en premier lieu, être traduite notam-
de valeur (exploitation, valorisation et programme sera réalisé, au fur et à
ment par l’amélioration du niveau de
transformation). Nous avons le projet mesure, en associant notamment les
la qualité du potentiel minéral en in-
de développement et d’exploitation
tensifiant les efforts d’investissement disciplines de télédétection, de géo-
des gisements de phosphates à Bir logie, de géodésie, de géophysique,
et les programmes de recherche
El Ater/ Tébessa (Djebel Onk, Djemi- de géochimie et, le cas échéant, de
géologique et minière pour la mise
Djma et Bled El Hadba) et les pro-
en évidence de gisements miniers sondage, afin d’identifier et de faire
jets de transformation chimique des
commercialement exploitables. connaître des unités géologiques
phosphates marchands, pour la pro-
Le développement de l’industrie susceptibles de présenter un intérêt
duction de l’acide phosphorique et
minière est donc tributaire du dé- économique.
des engrais phosphatés.
veloppement de la recherche géo- Les résultats de ce programme
En matière de fer, les travaux re-
logique et minière. Cette dernière devraient servir de base pour no-
latifs au projet de Gara Djebilet (Tin-
est aussi dépendante de l’existence tamment l’élaboration, par l’agence
douf) sont en cours de réalisation
d’une base de données géologiques minière ANAM, des programmes des
(travaux et études miniers, des es-
fiables qui doit être préparée et mise sais aux laboratoires et pilotes, etc.).
études et de recherche géologique
en place, pour permettre la réalisa- et minières, quinquennal pour la re-
La finalisation des études portant sur
tion des études géologiques aux fins la faisabilité de ce projet est prévue
cherche géologique et minière. Il sera
de découvrir des gisements miniers pour fin 2018. Ces études permet- suivi par l’ANAM. Il vise à augmenter
économiquement exploitables. tront de prendre la décision quant à le portefeuille de gîtes et gisements
Cette stratégie devrait, également, la réalisation de cet important projet. miniers. Ce programme sera financé
encourager des partenariats d’af- De même pour le Zinc et plomb, des sur Fonds du patrimoine public minier
faires public-privé et des négocia- travaux complémentaires sont en (FPPM), pour le compte de l’Etat.
tions avec des partenaires étrangers cours de réalisation visant le déve- C. B

N°00 Novembre - Décembre 2017 ALGERIE INDUSTRIE 41

Vous aimerez peut-être aussi