Vous êtes sur la page 1sur 2

Construire une relation forte

avec son public

Managers et dirigeants doivent aujourd’hui relever un véritable défi :


ils doivent donner envie à leurs équipes d’exécuter les tâches qui leur
sont demandées. Pour arriver à cet objectif, ils doivent convaincre leurs
interlocuteurs et ils ont besoin pour cela de construire une relation forte
avec eux. En se rapprochant d’eux, ils pourront en effet instaurer un
climat de confiance qui favorise l’écoute, la compréhension et l’adhésion
au message qu’ils souhaitent transmettre. Trois techniques permettent
d’y parvenir. Ces techniques passent par une adaptation de la tonalité et
du rythme de voix, de la gestuelle et enfin du vocabulaire employé.

Qu’est-ce que signifie « construire une relation forte » avec son public ?
Construire une relation forte implique l’instauration d’une relation ou d’une communication qui se caractérisent
par un puissant sentiment d’affinité et de compréhension mutuelle. Un lien émotionnel bénéfique et harmonieux
se met en place entre les interlocuteurs, qui sert de base à la communication. Construire une relation forte, c’est
notamment se mettre sur la même longueur d’onde ou partager une même conception d’un problème. Lorsqu’un tel
rapport s’installe entre deux personnes, on constate qu’elles commencent à s’imiter, à caler leur comportement
l’une sur l’autre. D’une manière générale, nous avons tous tendance à établir une relation de ce type avec des
personnes qui ont une vision du monde similaire à la nôtre. Lorsque notre interlocuteur sait que nous sommes
capables de penser comme lui et de tenir compte de sa vision des choses et de ses opinions, il s’oppose bien
moins aux nouvelles idées.

Renforcer la relation grâce à la tonalité et au rythme de sa voix


Lorsque deux personnes sont en phase et qu’elles s’entendent bien, elles ont tendance à caler la tonalité et le
rythme de leur voix sur ceux de leur interlocuteur. Ainsi, si celle qui engage l’échange parle d’une voix aiguë ou
enjouée, l’autre adoptera probablement la même tonalité.

Facteurs permettant de renforcer la relation, grâce à la tonalité et au rythme de la voix


Dans le contexte professionnel, construire une relation forte peut vous aider à mieux manager une équipe.
Les trois facteurs suivants vous aideront à renforcer la relation grâce à un travail sur votre voix :
• L’empathie : mettez-vous à la place de l’autre et essayez de ressentir les choses de son point de vue. Attention,
cependant, à ne pas en faire trop. Si vous faites preuve d’ouverture envers les autres, l’empathie viendra tout
naturellement.
• L’écoute active : écouter vos interlocuteurs vous permettra non seulement de comprendre leurs opinions, leurs
motivations ou leurs inquiétudes, mais aussi d’identifier la tonalité et le rythme de leur voix.
• Le temps : ce que nous entendons par là, c’est qu’il faut prendre votre temps. Ne vous précipitez pas pour imiter
la tonalité et le débit de votre interlocuteur. Autrement, votre discours risque de « sonner faux » et de manquer
de sincérité. Ne brûlez pas les étapes pour adopter le style privilégié par votre interlocuteur.

Le contenu de cette fiche est la propriété de CrossKnowledge.


1/
Toute reproduction ou représentation en dehors d’un usage privé est interdite. 2
Renforcer la relation grâce à sa gestuelle
Lorsque deux personnes discutent et que le courant passe bien entre elles, elles ont tendance à adopter des
comportements identiques. Elles calent ainsi leurs gestes et leur posture l’une sur l’autre. Imiter le comportement
de son interlocuteur contribue à établir une relation forte et un rapport de confiance, donnant l’impression de
communiquer avec quelqu’un qui pense et agit comme lui.
Cette technique peut être particulièrement utile quand il s’agit de convaincre, notamment lors d’une négociation
ou pour motiver une équipe.

Facteurs qui aident à renforcer la relation grâce à la gestuelle


• L’observation : observer soigneusement votre interlocuteur vous donne des indices sur la manière dont il
communique par le biais de ce que l’on appelle son langage corporel.
• La prise de conscience de vos interprétations : le langage corporel de chaque individu est unique. Si l’on peut
parfois interpréter un geste donné comme un signe de rejet, une attitude fermée, il faut toujours garder à l’esprit
que cette interprétation est personnelle et qu’elle conduit à un jugement qu’il faut savoir relativiser.
• Le temps : prenez le temps d’observer soigneusement votre public et, sans lui manquer de respect, identifiez ses
gestes et calez-vous sur eux. Si vous faites preuve d’ouverture d’esprit et recherchez un véritable échange, vous
adopterez naturellement le comportement de votre public.

Construire une relation forte grâce au vocabulaire


La troisième méthode, et sans doute la plus efficace pour construire une relation forte avec son interlocuteur est
de repérer le vocabulaire qu’il utilise. En effet, chacun a ses préférences en matière de registre de vocabulaire.
Celui-ci peut être visuel (avec des mots tels que voir ou image), auditif (entendre, résonner, faire écho), kinesthésique
(mots exprimant l’émotion, les sensations ou le mouvement : ressentir, profond, courir, impact) ou encore conceptuel
(penser, analyser, comprendre). Détecter le registre préféré de votre interlocuteur et le réutiliser dans votre
discours vous permet de créer un lien avec lui et de favoriser une compréhension réciproque. Vous êtes sur la
même longueur d’onde ; un rapport de confiance se met en place, qui améliore la relation.

Les préférences en matière de registre de vocabulaire


Ici encore, une écoute attentive est essentielle pour déterminer le registre de vocabulaire préféré de votre
interlocuteur. Une fois ce registre repéré, vous pouvez le réemployer pour renforcer la relation.
Vous trouverez ci-dessous une liste plus complète de termes correspondant aux quatre registres de vocabulaire :
• Visuel : perspective, lumineux, clair, montrer, image, terne, flou, nébuleux, voir, observer, regarder.
• Auditif : harmonie, entendre, parler, musique, écouter, rabâcher, raconter, dire, bruyant, appeler, tonalité, refrain.
• Kinesthésique : toucher, ferme, agripper, saisir, manier, accabler, maladroit, doux, ressentir, aimer, adorer.
• Conceptuel : étudier, penser, comprendre, croire (penser), être perplexe, confondre, analyser, notion, concept.
Construire une relation fondée sur la compréhension et l’intérêt commun a un impact très favorable sur l’attention,
la confiance, l’engagement et la performance de vos collaborateurs. Une relation forte peut également être
déterminante lorsqu’il s’agit de convaincre ou de persuader. Vous atteindrez un résultat optimal en associant les
trois techniques mentionnées cidessus : adaptation de l’intonation et du rythme de voix, de votre gestuelle et du
registre de vocabulaire employé.

Le contenu de cette fiche est la propriété de CrossKnowledge.


2/
Toute reproduction ou représentation en dehors d’un usage privé est interdite. 2