Vous êtes sur la page 1sur 30

2020/2021 Mini projet

Lotissement EL
KHALIJ
Bouhjar Firas
Djebbi Malek
Remerciement

Au terme de ce projet, je tiens à remercier notre professeur Mme Slaoui Asma,

pour l’encadrement et la main d’aide qui nous a poussé durant toutes les séances.

Je tiens à exprimer ma sincère gratitude envers mon encadrante vue qu’elle a eu

l’amabilité de partager son savoir faire, d’avoir mis à ma disponibilité son

expérience sur tous dans la phase de conception vue que c’est la première fois que

je traine à ce type de bâtiment complexe architecturalement. Enfin, je dirige mon

témoignage à elle, puisqu’elle m’a préparée au PFE au terme de rappel à ma

connaissance précédente et traiter un projet réel


Sommaire .............................................................................................. 1
INTRODUCTION ................................................................................ 2
Présentation de Projet .......................................................................... 5
Chapitre I : Conception architecturale ................................................ 4
I. Définitions ..................................................................................................... 4
II. Etapes de conception ..................................................................................... 4
III. Difficultés rencontrés .............................................................................. 6
IV. Choix Système porteur ….………………………………………………6
Chapitre II : Hypothèse de calcul......................................................... 8
I.les caractéristiques des matériaux ................................................................... 8
1-caractéristique du béton .................................................................................. 8
2-caractéristique d’acier .................................................................................... 9
3-Pré-dimmonsionmentdu poutre… ................................................................... 9
II.Hypothèse de calcul… ................................................................................... 9
III.Evaluation des charges ............................................................................... 10
Chapitre III : Etude des Planchers .................................................... 13
I.Etude d’une poutre ........................................................................................ 13
1-Calcul des moments ..................................................................................... 14
2- Effort tranchant ........................................................................................... 16
3-Calcul de feraillage… ................................................................................... 17
4.Vérification des contraintes ...................................................................... 19
II-Etude d’un poteau ........................................................................................ 23
1. Evaluation des sollicitation…………………………. .................................. 23
2. Calcul de l’armature………………. ........................................................... .23
CONCLUSION ................................................................................... 28

1
Introduction :

Le Mini Projet bâtiment consiste à évaluer et appliquer L’ensemble des

Connaissance acquise en Béton armé, de pré-dimensionnement dimension et

calcul de ferraillage sur un projet réel. Notre présent travail, consacré à l’étude

d’un Lotissement ‘Al khalij’ à les Berges du Lac I. Ce projet a été proposé par le

Promoteur Habib Miled. L’étude de ce projet porte essentiellement sur la

conception et le calcul de structures en béton armé. Les principales tâches dans

notre travail vont porter sur la conception, le dimensionnement d’un poteau et le

dimensionnement d’une poutre. La conception s’est basée sur un choix de système

poteau-poutre, qui dans la plupart des cas répond aux exigences architecturales, à

l’exception des espaces dégagés tel que la réception où la grande portée et

l’impossibilité de prolonger les poteaux de l’étage au- dessus jusqu’au sol

implique l’adaptation de portiques

2
Présentation du projet :

Le projet objet de notre étude est un Immeuble R+4 avec un sous-sol nommé ‘El

khalij’ et situé aux berges du lac à usage bureautique. Cet immeuble est accessible

par un ascenseur et un escalier. Ce projet s’étend sur une superficie totale

d’environ 450m² couverte. Il comprend un Sous-sol qui contient 11 places de

parking, un rez-de- chaussée (RDC) et quatre étages. Le sous-sol à une surface

d’environ 447,37m². Il comprend essentiellement des locaux techniques, des

boites d’archives, et un parking ayant une capacité de stationnement de 11

véhicules. Le moyen d’accès au Sous-sol est assuré par une rampe. Le RDC

présente une surface couverte de 345.10 m², et surface non couverte de 89.19 m².

Il comprend un hall de réception vaste s’étalant sur des bureaux. On trouve

également 7 bureaux, Salles d’eau, réception, deux escaliers. Deux entrées

principales se situent à ce niveau ; la première ouvre sur la façade principale et la

deuxième sur une place de stationnement de véhicule derrière l’immeuble entouré

des plantes. Les 4 derniers étages sont réservés principalement pour un usage

bureautique, ils sont pratiquement identiques, parfaitement vitrés, est comporte

un vide sur RDC. Deux escaliers et un ascenseur sont conçus pour permettre

d’accéder d’un étage à un autre.

3
Chapitre I : Conception structural
I. Définition :
La conception de la structure est la phase la plus importante du projet. Elle
consiste à respecter les contraintes architecturales et financières tout en assurant
la stabilité, la sécurité et le bon fonctionnement de la construction. La conception
consiste à choisir le type de structure à adopter tel que : poteaux, poutre, type de
plancher en tenant compte de plusieurs contraintes (techniques, fonctionnelles,
esthétique et économiques) auxquelles il faut trouver les meilleures solutions.

II. Les étapes de la conception :


La conception d’un projet passe par plusieurs étapes :

 Etude des plans d’architecture.


 L’implantation des poteaux
 Choix des poutres
 Choix des raidisseurs
 Choix du type de plancher

Etude des plans d’architecture :

Une bonne lecture des plans d’architecturaux, c’est de commencer la conception


en s’appuyant sur les plans et les détails architecturaux à savoir façades, coupes,
vues en plan ...

L’implantation des poteaux :

Pour l’implantation des poteaux, on a essayé de les placer autant que possible dans
les murs afin d’éviter leur emplacement devant les ouvertures (portes et fenêtres)
et dans les endroits qui peuvent nuire à l’aspect esthétique de l’architecture et la
fonctionnalité des pièces. Commencer par le dernier étage jusqu’à le RDC pour
vérifier les symétries.

4
Choix des poutres :

Il y a plusieurs critères à respecter lors du choix des poutres. Il y a des critères


architecturaux tel la hauteur limite des poutres et poutrelles par étage spécifiée
par les architectes et il y a aussi les critères structuraux. Une fois les poteaux
sont implantés, on les reliés avec des poutres dont leur sens si direct ou incliné
est choisi de telle sorte perpendiculaire à les nervures portant dans le sens de la
petite dimension du panneau du plancher pour raison économique sans oublier
d’éviter les retombées à l’intérieur de locaux.

Choix des raidisseurs :

Les raidisseurs supportant sur leurs poids propres et le poids des murs (ne
supportant jamais la charge d’exploitation et la charge du plancher), c’est pour
cela le choix de l’emplacement n’influe pas sur la structure de la construction,
est choisi de telle sorte parallèle à les nervures

Choix du type de plancher :

Le choix de type de plancher dépend de plusieurs facteurs, qui sont liées


essentiellement aux longueurs des travées, tel que les critères de cout, d’isolation
acoustique, d’isolation thermique, de sécurité incendie et de stabilité mécanique.

Pour choix de type de dalle, deux choix étant possible :

 Plancher en dalle pleine : Elle s’adopte aux architectures complexes et au


logement à formes irrégulières.

 Plancher corps creux : Ce type de plancher est le plus utilisé en Tunisie,


chaque fois la répartition architecturale des espaces le permet. Le choix de
l’épaisseur de ce type de plancher dépend de la portée des nervures à
envisager.

5
Ce type de plancher est constitué par :

 Des nervures : reposant de part et d’autre sur les poutres et qui sont coulés
sur place.
 Une chappe de béton : c’est la dalle qui permet la transmission et la
répartition des charges aux nervures qui sont coulées aussi sur place.
 Des corps creux : utilisés comme coffrage perdu
III. Difficultés Rencontrées :
- Les étages ne sont pas identiques
- Le parking au sous-sol : Au sous-sol sont des parkings ce qui exige un
choix judicieux des endroits des poteaux pour ne pas gêner ni la
circulation ni le stationnement des voitures. La disposition des poteaux
est limitée à cause de la présence de la voie de circulation.
- Au 4éme étage on a une salle de réunion qui se couvre sur l’espace vide de
l’étage inférieure ce qui nécessite créer deux poteaux de RDC jusqu’au
3éme étages pour tenir la salle de réunion au 4éme étage toute en assurant
un aspect esthétique
IV. Choix de système porteur :

Durant la phase de conception de ce projet, nous avons rencontré plusieurs


difficultés que nous avons essayé de les surmonter en effectuant des choix qui
nous semblent très justifiés. Dans ce qui suit, nous présentons la justification dès
notre choix :

- Eviter l’implantation des poteaux implantés le plus que possible.


- Eviter les grands portés des poutres
- Respecter l’aspect esthétique des locaux qui sont à usage bureautique, où
les retombées des poutres doivent être noyées.

6
Dans l’emplacement des poteaux, nous étions conditionnés par la fonctionnalité
des lieux. En effet la voie d’accès des véhicules ainsi que l’étage de réception
qui doivent avoir des espaces dégagés.

On a essayé d’éviter le maximum l’utilisation des poteaux implantés mais les


contraintes architecturales nous obligent d’y utiliser car l’emplacement des
poteaux est conditionné par la répartition des espaces ; le choix de
l’emplacement possible des poteaux est effectué tout en essayant d’éviter au
maximum d’avoir des poteaux implantés, mais vue l’irrégularité de
l’architecture on a obligé de les implanter.

7
Chapitre II : Données et Hypothèses de calcul
I. Les caractéristiques fondamentales des matériaux :
1. Caractéristiques du béton :

 La résistance caractéristique des matériaux a la compression à 28 jours :


f c 28  23MPa

 La résistance caractéristique à la traction du béton à 28 jours égale à :


ft 28  0.6  0.06 f c 28  1.98MPa

 Poids volumique de béton armé :


 bét  25KN / m 3

 La coefficient  tenant en compte de la durée d’application des charges t


est :
 =1 ; t>24 heures

 b =1.5 : coefficients de pondération.

 La résistance de calcul de béton :


0.85 f c 28
f bu   13.03MPa
  b
 La contrainte admissible en traction des aciers longitudinaux est égale à :

 La contrainte limite de compression du béton :

 bc  0,6 fc 28  13,8 MPa


8
2. Caractéristiques de l’acier

 La limite d’élasticité garantie pour les barres hautes adhérences FeE400 :


f e  400MPa

 La limite d’élasticité pour les barres rondes lisses FeE235 :

fe 235MPa

 Coefficient partiel de sécurité : s =1.15


 Le coefficient de scellement : b=1.5

3. Pré-dimensionnement des poutres :


Pour les poutres isostatiques, il faut que la hauteur h vérifie la condition
suivante :
l ≤ h≤ l
16 10

II. Hypothèse de calcul :

Fissuration: On prend fissuration peu préjudiciable pour les éléments de la


superstructure.
Enrobage des armatures: e=3cm: élément en élévation
Pour ce Projet on adopte comme charge d’exploitation Q :
- Dans le 4éme étages Q = 1 KN/m² puisque c’est une terrasse inaccessible
- Pour les étages courant Q = 2,5 KN/m² car c’est un usage bureautique

9
III. Evaluation des charges :

4ème étage :

CORPS CREUX (16+5)

Corps creux (16+5) 2,85 KN/m²

Enduit sous plafond 0,4 KN/m²

Forme de pente 2,2 KN/m²

Étanchéité 0,1 KN/m²

La somme des charges permanentes : G = 5,5 KN/m²

Pser = S×(G+Q) = 18.07× (5.5+1) = 118.36 KN


Pul = S × (1.35G+1.5Q) =162.5KN
Plinéaire= (0.22×0.45×25×3.3) +(0.22×0.3×25×1.65) =10.87KN
3,3
Plinéaire= (0.22×0.35×25× ) ×2
2

Nservice = Plin +Pser+Ppoteau = 129.23 KN


Nultime = Pultime+1.35×(Plin+Ppot) =177.18 KN

3ème étage :

CORPS CREUX (16+5)

Corps creux (16+5) 2,85 KN/m²

Enduit sous plafond 0,4 KN/m²

Revêtement 1,5 KN/m²

Double Cloison 1 KN/m²

La somme des charges permanentes : G = 5,75 KN/m²

10
Pser = S×(G+Q) = 12.37× (5.75+2.5) = 102.05 KN
Pul = S × (1.35G+1.5Q) =142.41KN
3,3
Plinéaire= (0.22×0.35×25× ) ×2=5,45
2

Ppoteau = 0.22×0.22×25×2.8 = 3.4 KN


Nservice = Plin +Pser+Ppoteau = 110.9 KN
Nultime = Pultime+1.35×(Plin+Ppot) =154.36 KN
Remarque :

Sous-sol :

Corps Creux (16+5)

Dalle pleine ( 20cm) 5 KN/m²

Revêtement 1,5 KN/m²

Double Cloison 1 KN/m²

La somme des charges permanents : G = 7,5 KN/m²

Pser = S×(G+Q) = 23.75× (7.5+2.5) = 237.5 KN


Pul = S × (1.35G+1.5Q) =329.53KN
3,3
Plinéaire= (0.22×0.3×25× )+( 0.22×0.3×25×5.3)=20.54KN
2

Ppoteau = 0.22×0.22×25×2.8 = 3.4 KN


Nservice = Plin +Pser+Ppoteau = 261.44 KN
Nultime = Pultime+1.35×(Plin+Ppot) =361.85 KN

11
S G Q Pser Pu Plin Ppoteau Nser Nu
Plancher 18.07 5.55 1 118.36 162.5 10.87 ---- 129.23 177.18
Terrasse
PH 3éme 12.37 5.75 2.5 102.05 142.41 5.45 3.4 240.13 331.54
PH 2éme 12.37 5.75 2.5 102.05 142.41 5.45 3.4 351.03 508.72
PH 1éme 12.37 5.75 2.5 102.05 142.41 5.45 3.4 461.93 663.68
PH RDC 12.37 5.75 2.5 102.05 142.41 5.45 3.4 572.83 813.44
Sous-sol 23.75 7.5 2.5 237.5 329.53 20.54 3.4 690.01 1179.3

12
Chapitre III : Etude des planchers
I. Etude d’une poutre :
2 1

Travée 1 :
G= (0,22 x 0,3 x 25) + g (1,85 + 1.8) = 21.91KN
Q= 1 x (1,85 + 1.8) = 3,65 KN
Pser = G + Q = 25,56
Pu = 1,35 G + 1,5 Q = 35,05 KN
Travée 2 :
G= (0,22 x 0,45 x 25) + g (1,85 + 2.1) = 24,4 KN
Q= 1x (1,85 + 2.1) = 3,95 KN
Pser = G + Q = 28,35
Pu = 1,35 G + 1,5 Q = 38,87 KN

Combinaisons Travée 1 Travée 2


G (KN/m²) 21.91 24,4
Q (KN/m²) 3,65 3,95
Pser (KN/m) 25,56 28,35
Pu (KN/m) 35,05 38,87

13
1. Calcul des moments :
Moments sur appuis :

ELU :

𝑃𝑤 × l′ 𝑤 3 + 1.35gl′ 𝑒 2
𝑀𝑎𝑝𝑝 =
8.5(𝑙′ 𝑤 + 𝑙′ 𝑒)
−38.87×6.383+35.05×3.083
𝑀𝑎𝑝𝑝 𝑢 = = -144.02 𝑘𝑁. 𝑚
8.5(6.38+3.08)

ELS :

−28.35 × 6.383 + 25.56 × 3.083


𝑀𝑎𝑝𝑝 𝑠 = = −100.85𝑘𝑁. 𝑚
8.5(6.38 + 3.08)

Moments sur Travée 1 :

ELS :
x x
Mtr1 = m(x) + Mw (1 − ) + Me ( )
l l
Pul Pux2 x
Mtr1 = ( x− ) + Mw (1 − )
2 2 l

−24.4 × 6.383 + 25.56 × 3.083


Mw = = −88.1𝑘𝑁. 𝑚
8.5(6.38 + 3.08)
25.56∗3.08 25.56x2 x
Mtr1 = ( x− ) − 88.1 (1 − )
2 2 3.08

Mtr1 =67.96x-12.78x2 -88.1


𝑑𝑀
= 67.96 − 25.56𝑥
𝑑𝑥
X=2.65

Ms1=2.52 𝑘𝑁. 𝑚

14
ELU :
x x
Mtr1 = m(x) + Mw (1 − ) + Me ( )
l l
Pul Pux2 x
Mtr1 = ( x− ) + Mw (1 − )
2 2 l

−1.35 × 24.4 × 6.383 + 35.08 × 3.083


Mw = = −119.13𝑘𝑁. 𝑚
8.5(6.38 + 3.08)
35.05×3.08 35.05x2 x
Mtr1 = ( x− ) − 119.13 (1 − )
2 2 3.08

Mtr1 =83.7x-17.53x2 -119.13


𝑑𝑀
= −35.06𝑥 + 83.7 →X=2.65
𝑑𝑥

Mu1=3.34 𝑘𝑁. 𝑚

Moments sur Travée 2 :

ELS :
x x
Mtr2 = m(x) + Mw (1 − ) + Me ( )
l l
Pul Pux2 x
Mtr2 = ( x− ) + Me ( )
2 2 l

−28.35 × 6.383 + 21.91 × 3.083


Me = = −99.52𝑘𝑁. 𝑚
8.5(6.38 + 3.08)
28.35×6.38 28.35x2 x
Mtr1 = ( x− ) − 99.52 ( )
2 2 6.38

Mtr1 =74.84x-14.18x2
𝑑𝑀
= 74.84 − 28.38𝑥
𝑑𝑥
X=2.65

Ms2=98.8 𝑘𝑁. 𝑚

15
ELU :
x x
Mtr2 = m(x) + Mw (1 − ) + Me ( )
l l
Pul Pux2 x
Mtr2 = ( x− ) + Me ( )
2 2 l

−38.87 × 6.383 + 1.35 × 21.91 × 3.083


Me = = −136.28𝑘𝑁. 𝑚
8.5(6.38 + 3.08)
38.87×6.38 38.87x2 x
Mtr1 = ( x− ) − 136.28 ( )
2 2 6.38

Mtr1 =74.84x-14.18x2
𝑑𝑀
= 74.84 − 28.38𝑥
𝑑𝑥
X=2.65

Mu2=136.65 𝑘𝑁. 𝑚

Travée1 Travée2 Appui

ELU 3.34 136.65 -144.02

ELS 2.52 98.8 -100.85

2. Effort Tranchant :
Travée 1 :
𝑑𝑀
= 92.66 − 35.06𝑥
𝑑𝑥
V(0) V(3.08)

92.66 kN -15.32 kN

16
Travée 2 :
𝑑𝑀
= 102.64 − 38.88𝑥
𝑑𝑥
V(0) V(6.38)
102.64 -145.41

3. Calcul de ferraillage :
𝑓𝑏𝑢 =13.03 MPa 𝑓𝑒𝑑 = 348 MPa 𝜇𝑙𝑖𝑚 = 0.319

Armature longitudinale

Au niveau d’appui

d = h-(e+1) = 45 -3.5 = 41.5 cm

𝑀𝑢 144.02 × 10−3
𝜇= 2 = = 0.29 > 𝜇𝑙𝑖𝑚
𝑏𝑑 × 𝑓𝑏𝑢 0.22 × 0.4152 × 13.03

Pas d’acier comprimé

𝛼 = 1.25(1 − √1 − 2𝜇)

𝛼 = 0.44

𝛽 = 1 − 0.4𝛼

𝛽 = 0.823

𝑀𝑢 144.02 ×10−3
As= = = 11.2 𝑐𝑚2
𝛽×𝑑×𝑓𝑒𝑑 0.823×0.415×348

On adopte 6HA16

17
Travée 1 :
d = h-(e+1) = 30 -3.5 = 26.5 cm

𝑀𝑢 3.34 × 10−3
𝜇= 2 = = 0.016 > 𝜇𝑙𝑖𝑚
𝑏𝑑 × 𝑓𝑏𝑢 0.22 × 0.2652 × 13.03

Pas d’acier comprimé

𝛼 = 1.25(1 − √1 − 2𝜇)

𝛼 = 0.02

𝛽 = 1 − 0.4𝛼

𝛽 = 0.992

𝑀𝑢 47.14 ×10−3
As= = = 0.3cm2
𝛽×𝑑×𝑓𝑒𝑑 0.992×0.265×348

On adopte 3HA10

Travée 2 :
d = h-(e+1) = 45 -3.5 = 41.5 cm

𝑀𝑢 136.65 × 10−3
𝜇= 2 = = 0.27 > 𝜇𝑙𝑖𝑚
𝑏𝑑 × 𝑓𝑏𝑢 0.22 × 0.4152 × 13.03

Pas d’acier comprimé

𝛼 = 1.25(1 − √1 − 2𝜇) = 0.4

𝛽 = 1 − 0.4𝛼

𝛽 = 0.84

𝑀𝑢 136.65×10−3
As= = = 11.3cm2
𝛽×𝑑×𝑓𝑒𝑑 0.85×0.415×348

On adopte 6HA16

18
4. Vérification des contraintes :
Travée 1 :
𝑏𝑦12
− 15𝐴𝑠 (𝑑 − 𝑦1 ) = 0
2
𝑏𝑦12
− 15𝐴𝑠 𝑦1 − 15𝐴𝑠 𝑑 = 0
2
15𝑦12 + 35.35𝑦1 − 936.51 = 0
𝒚𝟏 = 𝟔. 𝟖𝟏𝒄𝒎
𝑏𝑦13
Ih= − 15𝐴𝑠 (𝑑 − 𝑦1 )2 = 0
2

3158.21+15×2.356(26.5-6.81)2
Ih=1.69×10-3m4
−3
 bc = 2.25×10
1.69×10−3
× 6.81 = 0.09

 bc= 13.8
13.8 > 0.09 alors condition vérifié
Travée 2 :
𝑏𝑦12
− 15𝐴𝑠 (𝑑 − 𝑦1 ) = 0
2
𝑏𝑦12
− 15𝐴𝑠 𝑦1 − 15𝐴𝑠 𝑑 = 0
2
22.5𝑦12 + 180.96𝑦1 − 7509.84 = 0
𝒚𝟏 = 𝟏𝟒. 𝟔𝟖𝒄𝒎
𝑏𝑦13
Ih= − 15𝐴𝑠 (𝑑 − 𝑦1 )2 = 0
2

Ih=1.77×10-3m4
−3
 bc = 98.8×10
1.77×10−3
× 14.68 = 8.19

 bc= 13.8
13.8 > 8.91 alors condition vérifié

19
Armature transversale

Vu 145.41×10−3
ζu= = = 1.6𝑀𝑃𝑎
𝑏0 𝑑 0.22×0.415

𝑓𝑐28
0.15 ×
ζumax=𝑚𝑖𝑛 [ 𝒃 ]
4𝑀𝑃𝑎
2.3
ζumax=𝑚𝑖𝑛 [ ]=2.3
4𝑀𝑃𝑎
ζumax> ζu la justification du béton est bien vérifié
Travée 1 :
Vu 92.66×10−3
ζu0= = = 1.59
𝑏0 𝑑 0.22×0.265

12𝑚𝑚
𝑏0 220
Фt= 𝑚𝑖𝑛 {10 = = 22𝑚𝑚}
10
ℎ 300
= = 8.57
35 35

On va prendre : Фt=6 mm
Cadres +étriers : n=4
At=n × Фt=1.131
𝐴𝑡×𝑓𝑒 1.131×235
= = 30.2
St1 < 𝑚𝑖𝑛 { 0.4×𝑎
2×𝐴𝑡
0.4×22
2×1.131 } → St1=15cm
= = 15.19
ζu×a 1.59×22

0.9𝑑 = 23.85
St2< 𝑚𝑖𝑛 { } →St2=20cm
40𝑐𝑚
0.9×1.131×235
St3 < 𝑚𝑖𝑛 = 10𝑐𝑚
22×(1.59−0.3×1.98)×1.15

St0 =min{𝑆𝑡1, 𝑆𝑡2, 𝑆𝑡3 } → St0 = 10cm

Vu 15.32×10−3
ζu'(3.08)= = = 0.262𝑀𝑃𝑎
𝑏0 𝑑 0.22×0.265

20
𝐴𝑡×𝑓𝑒 1.131×235
= = 30.2
0.4×𝑎 0.4×22
St1 < 𝑚𝑖𝑛 { 2×𝐴𝑡 2×1.131 } → St1=30cm
= = 92.22
ζu×a 0.262×22

0.9𝑑 = 23.85
St2< 𝑚𝑖𝑛 { } →St2=20cm
40𝑐𝑚
0.9×1.131×235
St3 < 𝑚𝑖𝑛 <0
22×(0.262−0.3×1.98)×1.15

St0 =min{𝑆𝑡1, 𝑆𝑡2, 𝑆𝑡3 } → St0 = 20cm

Travée 2 :
12𝑚𝑚
𝑏0 220
Фt= 𝑚𝑖𝑛 {10 = = 22𝑚𝑚}
10
ℎ 450
= = 12.86
35 35

On va prendre : Фt=6 mm
Cadres +étriers : n=4
At=n × Фt=1.131
Vu 102.64×10−3
ζu0= = = 1.12
𝑏0 𝑑 0.22×0.415

𝐴𝑡×𝑓𝑒 1.131×235
= = 30.2
St1 < 𝑚𝑖𝑛 { 0.4×𝑎
2×𝐴𝑡
0.4×22
2×1.131 } → St120cm
= = 21.57
ζu×a 1.12×22

0.9𝑑 = 37.85
St2< 𝑚𝑖𝑛 { } →St2=20cm
40𝑐𝑚
0.9×1.131×235
St3 < 𝑚𝑖𝑛 = 18𝑐𝑚
22×(1.12−0.3×1.98)×1.15

St0 =min{𝑆𝑡1, 𝑆𝑡2, 𝑆𝑡3 } → St0 = 18cm


Vu 145.41×10−3
ζu(6.38)= = = 1.6𝑀𝑃𝑎
𝑏0 𝑑 0.22×0.415

At=n × Фt=1.131
𝐴𝑡×𝑓𝑒 1.131×235
= = 30.2
𝑚𝑖𝑛 { 0.4×𝑎
0.4×22
St1 < 2×𝐴𝑡 2×1.131 } → St1=15cm
= = 21.57
ζu×a 1.6×22

21
0.9𝑑 = 37.85
St2< 𝑚𝑖𝑛 { } →St2=37.85cm
40𝑐𝑚
0.9×1.131×235
St3 < 𝑚𝑖𝑛 = 10𝑐𝑚
22×(1.6−0.3×1.98)×1.15

St0 =min{𝑆𝑡1, 𝑆𝑡2, 𝑆𝑡3 } → St0 = 10cm


Répartition des armatures transversales :
Travée 1 :
On applique la progression de CAQUOT définie par les valeurs :
7 – 8 – 9 – 10 – 11 – 13 – 16 – 20 – 25 – 30 – 35 – 40.
1er espacement : égale à : St /2 = 20/2 = 10 cm.
2éme espacement : prés de l’appui St/2=10/2=5cm
On applique la progression de CAQUOT définie par les valeurs : 7 – 8 – 9 – 10 –
11 – 13 – 16 – 20 – 25 – 30 – 35 – 40.

Chaque espacement de la suite est répété n fois avec :


n=l/2 = 6.38/2 =3.19 cm on prend alors n=4
Travée 2 :
On applique la progression de CAQUOT définie par les valeurs :
7 – 8 – 9 – 10 – 11 – 13 – 16 – 20 – 25 – 30 – 35 – 40.
1er espacement : égale à : St /2 = 18/2 = 9 cm.
2éme espacement : prés de l’appui St/2=10/2=5cm
On applique la progression de CAQUOT définie par les valeurs : 7 – 8 – 9 – 10 –
11 – 13 – 16 – 20 – 25 – 30 – 35 – 40.

Chaque espacement de la suite est répété n fois avec :


n=l/2 = 3.08/2 =1.54 cm on prend alors n=2

22
II. Etude d’un poteau :
1. Evaluation des sollicitations :
Le calcul de la sollicitation normale s’obtient par l’application de la combinaison
d’actions de base suivante :

Avec : G : charge permanente.


Nu = 1.35 G + 1.5 Q
Q : charge variable.

Niveau G Q Nu en KN
Etage 4 5,55 1 177.18
Etage 3 5,75 2,5 331.64
Etage 2 5,75 2,5 508.72
Etage1 5,75 2,5 663.68
RDC 5,75 2,5 817.44
Sous-sol 7,5 2,5 1179.29

2. Calcul de l’armature :
Plancher terrasse :
Acier longitudinale :
Lf = 0.7×L0 =2.11m
𝐿𝑓 2.11
2√3 × = 2√3 × = 33.22
𝑎 0.22
λ 33.22 2
β=1+0.2× ( )2=1+0.2× ( )= 1.18
35 35
𝑩𝒓×𝒇𝒃𝒖
𝑘×β×Nu−
𝟎.𝟗
A=
0.85×𝑓𝑒𝑑
(0.2×0.2)×13.03
1×1.18×177×10−3 −
0.9
A= <0
0.85×348
4 × (4 × 0.22) = 3.52𝑐𝑚2
Amin= 𝑚𝑎𝑥 { 𝐵 }
0.2 × = 0.98
100

23
Amin=3.52cm2
On adopte 4HA12
Acier t1ransversale :
1
Фl
Фt={ 3 } → Фt=6mm
≤ 12𝑚𝑚
Zone courante
40𝑐𝑚
St ≤ 𝑚𝑖𝑛 { } →St=32cm
𝑎 + 10𝑐𝑚 = 32𝑐𝑚
Ls=40× 12 = 480
Lr=0.6Ls=30cm
30
St= =15cm
2

Remarque :
Ce calcul est le même pour 3éme et 2éme
1ére étage :
Acier longitudinale :
(0.2×0.28)×13.03
1×1.18×663.68×10−3 −
0.9
A= <0
0.85×348
4 × ((2 × 0.3) + (4 × 0.22)) = 4.16𝑐𝑚2
Amin = 𝑚𝑎𝑥 { 𝐵 }
0.2 × = 1.32
100

Amin=4.16cm2
On adopte 4HA12

Acier t1ransversale :
1
Фl
Фt={ 3 } → Фt=6mm
≤ 12𝑚𝑚
Zone courante
40𝑐𝑚
St ≤ 𝑚𝑖𝑛 { } →St=32cm
𝑎 + 10𝑐𝑚 = 32𝑐𝑚
24
Ls=40× 12 = 480
Lr=0.6Ls=30cm
30
St= =15cm
2

Plancher RDC :
Acier longitudinale :
(0.2×0.28)×13.03
1×1.18×817.44×10−3 −
0.9
A= = 5,12cm2
0.85×348
4 × ((2 × 0.3) + (4 × 0.22)) = 4.16𝑐𝑚2
Amin = 𝑚𝑎𝑥 { 𝐵 }
0.2 × = 1.32
100

Amin=4.16cm2
𝐵
Amax=5 =33
100

On adopte 6HA12
Acier t1ransversale :
1
Фl
Фt={ 3 } → Фt=6mm
≤ 12𝑚𝑚
Zone courante
40𝑐𝑚
St ≤ 𝑚𝑖𝑛 { } →St=32cm
𝑎 + 10𝑐𝑚 = 32𝑐𝑚
Ls=40× 12 = 480
Lr=0.6Ls=30cm
30
St= =15cm
2

Sous-sol :
Acier t1ransversale :
Lf = 0.7×L0 =2.11m
𝐿𝑓 2.11
2√3 × = 2√3 × = 33.22
𝑎 0.22

25
λ 33.22 2
β=1+0.2× ( )2=1+0.2× ( )= 1.18
35 35
𝑩𝒓×𝒇𝒃𝒖
𝑘×β×Nu−
𝟎.𝟗
A=
0.85×𝑓𝑒𝑑
(0.2×0.38)×13.03
1×1.18×1179.29×10−3 −
0.9
A= =9.83cm2
0.85×348

On adopte 6HA16
Acier t1ransversale :
1
Фl
Фt={ 3 } → Фt=6mm
≤ 12𝑚𝑚
Zone courante
40𝑐𝑚
St ≤ 𝑚𝑖𝑛 { } →St=32cm
𝑎 + 10𝑐𝑚 = 32𝑐𝑚
Ls=40× 12 = 480
Lr=0.6Ls=30cm
30
St= =15cm
2

Poteau

NU a b

Etage 4 177.18 22 22

Etage 3 331.64 22 22

Etage 2 508.72 22 22

Etage 1 663.68 22 30

RDC 817.44 22 30

Sous-Sol 1179.29 22 40

26
Etages Choix des barres
Etage 4 4HA12
Etage 3 4HA12
Etage 2 4HA12
Etage 1 4HA12
RDC 6HA12
Sous-Sol 6HA16

27
Conclusion :

L’élaboration de ce projet nous a permis d’approfondir nos


connaissances et d’avoir une idée plus claire sur la conception et le
calcul des structures en béton armé des bâtiments.

En ce qui concerne la conception de la structure (les plans de


coffrage), nous avons la chance de considérer nos connaissances grâce
à l’élaboration de différentes variantes relatives à la structure du projet
sous les directives de notre enseignante.

Concernant le calcul de structure en béton armé, nous avons calculé


manuellement des éléments particulières (poteau, poutre...)

28