Vous êtes sur la page 1sur 33

________________________________________

________________________________________

Au terme de ce projet, nous tiendrons à remercier notre professeur Mme Slaoui


Asma, notre encadreur dans la matiére mini projet Batiment, de l’encadrement et la main
d’aide qui nous à poussé durant toutes les séances.

Nous tiendrons à exprimer nos sincère gratitude envers Notre encadrante vu qu’elle a
eu l'amabilité de partager son savoir faire, d'avoir mis à votre disponibilité sa expérience sur
tous dans la phase de conception sur tout c’est la premiére fois qu’on se traine a ce types de
batiment complexe architecturalment.

Enfin, nous dirigeons nos témoignages à Elle , puisque elle nous a préparer au PFE au
terme de rappel à nos connaissance précédente et traiter projet réel
________________________________________

Remerciement ............................................................................................................. 2
Sommaire ……………................................................................................................. 3
INTRODUCTION ...................................................................................................... 4
Description de Projet…………………………........................................................... 5
Chapitre I : Conception architecturale ………… …………………………………6
1. Difficultés rencontrées ...........................................................................................6
2. Critère à respecter……...……................................................................................6
3. Choix Système porteur ………..............................................................................7
Chapitre II : Hypothèse de calcul et évolution des charges...…………...…………9
1. hypothèse de calcul …............................................................................................9
A-Pré-dimensionnement des poutres..................................................................9
B-Béton……………………………...................................................................9
C-Acier………………….………….................................................................10
2. Evaluation des charges…......................................................................................10
A-4éme Etage………………………................................................................10
B-3éme Etage……………………...................................................................11
C-Sous-sol………...………………..................................................................11
Chapitre III : Etude des Planchers ………………………………………………...13
1. Plancher en dalle pleine …....................................................................................13
A-Introduction...................................................................................................13
B- Pré-dimensionnement …………..................................................................14
C-Moment dans la dalle pleine……..................................................................14
2. Etude d’une Poutre ………...................................................................................17
A-Introduction...................................................................................................17
B- Détermination des sollicitation …………...................................................17
a-ELU……...............................................................................................17
b-ELS……................................................................................................18
C- Ferraillage ………………………………...................................................20
2. Etude d’un Poteau .………...................................................................................26
CONCLUSION……………………………………………………………………....27
________________________________________

L e Mini Projet bâtiment consiste à évaluer et appliquer L’ensemble des Connaissance


acquise en Béton armé, de pré-dimensionnement dimension et calcul de ferraillage sur un projet
réel.

Notre présent travail, consacré à l’étude d’un Lotissement ‘Al khalij’ à les Berges du Lac I.
Ce projet a été proposé par le Promoteur Habib Miled. L’étude de ce projet porte essentiellement sur la
conception et le calcul de structures en béton armé.

Les principales tâches dans notre travail vont porter sur la conception, le dimensionnement d’une
partie de plancher dalle pleine, le dimensionnement d’un poteau et le dimensionnement d’une poutre.

La conception s’est basée sur un choix de système poteau-poutre, qui dans la plupart des cas répond
aux exigences architecturales, à l’exception des espaces dégagés tel quela réception où la grande portée
et l’impossibilité de prolonger les poteaux de l’étage au- dessus jusqu’au sol implique l’adaptation de
portiques.
________________________________________

Le projet objet de notre étude est un Immeuble R+4 avec un sous-sol nommé ‘El khalij’ et
situé aux berges du lac à usage bureautique. Cette immeuble est accessible par un ascenseur et un
escalier.

Ce projet s’étend sur une superficie totale d’environ 450m² couverte. Il comprend un
Sous-sol (S.S) contient 11 places de parking, un rez-de- chaussée (RDC) et quatre étages.

Le sous-sol à une surface d’environ 447,37m². Il comprend essentiellement des Locaux


techniques, des boites d’archives, et un parking ayant une capacité de stationnement de 11 véhicules.
Le moyen d’accès au Sous-sol est assuré par une rampe.

Le RDC présente une surface couverte de 345.10 m², et surface non couverte de 89.19 m².
Il comprend un hall de réception vaste s'étalant sur des bureaux. On trouve
également 7 bureaux, Salles d’eau, réception, deux escaliers (Principale et de
secours). Deux entrées principales se situent à ce niveau ; la première ouvre sur la
façade principale et la deuxième sur une place de stationnement de véhicule derrière
l’immeuble entouré des plantes.

Les 4 derniers étages sont réservés principalement pour un usage bureautique,


ils sont pratiquement identiques, parfaitement vitrés, est comporte un vide sur RDC.
Deux escaliers et un ascenseur sont conçus pour permettre d’accéder d’un étage à un autre.
________________________________________

CHAPITRE 1 :

Notre projet consiste à faire la conception, le calcul des structures et des


infrastructures en béton armé.
La conception d’une structure en béton armé représente une phase primordiale avant le
dimensionnement des éléments structuraux. Dans cette phase parait notre esprit et l’effort pour
pouvoir faire une coordination entre les contraintes architecturales et les exigences structuraux,
car il est amené à respecter la répartition des espaces dans le bâtiment (cloisons, portes,
fenêtres), et ceci en assurant la stabilité et la rigidité de la structure, tout en respectant les
contraintes budgétaires du projet. Ainsi qu'on présente aussi la base du pré
dimensionnement, du calcul et de la détermination du ferraillage.

1. Difficultés Rencontrées :
 Les étages ne sont pas identiques
 L’implantation des poteaux dans des locaux étendus (salons) et le respect de la
conception du parking (emplacement des voitures et des voies de circulation).
 Le parking au sous-sol :
Au sous-sol sont des parkings ce qui exige un choix judicieux des endroits des poteaux pour ne
pas gêner ni la circulation ni le stationnement des voitures.
La disposition des poteaux est limitée à cause de la présence de la voie de circulation.
 Au 4éme étage on a une salle de réunion qui se couvre sur l’espace vide de l’étage
inférieure ce qui nécessite créer deux poteaux de RDC jusqu’au 3éme étages pour tenir
la salle de réunion au 4éme étage toute en assurant un aspect esthétique
2. Critère à respecter :
 Respecter les plans architecturaux pour conserver l’aspect
architectural et esthétique du bâtiment.

 Assurer la stabilité et la rigidité de la structure.

 Assurer une bonne fonctionnalité des locaux.


________________________________________

3. Choix de système porteur :

Durant la phase de conception de ce projet, nous avons rencontré plusieurs difficultés que
nous avons essayé de les surmonter en effectuant des choix qui nous semblent très justifiés.
Dans ce qui suit, nous présentons la justification dès notre choix :

Eviter l’implantation des poteaux naissants le plus que possible.


Eviter les grands portés des poutres
Respecter l'aspect esthétique des locaux qui sont à usage bureautique,
où les retombées des poutres doivent être noyées.

En ce qui concerne la conception du squelette du bâtiment on a adopté :


Ossature avec système poutres poteaux.

Pour choix de type de dalle, deux choix étant possible :

Plancher en dalle pleine :


Elle s’adopte aux architectures complexes et au logement à formes irrégulières.
Plancher corps creux :
Ce type de plancher est le plus utilisé en Tunisie, chaque fois la répartition architecturale
des espaces le permet. Le choix de l’épaisseur de ce type de plancher dépend de la portée
des nervures à envisager.
Ce type de plancher est constitué par :
 Des nervures : reposant de part et d’autre sur les poutres et qui sont coulés sur
place.
 Une chappe de béton : c’est la dalle qui permet la transmission et la répartition des
charges aux nervures qui sont coulées aussi sur place.
 Des corps creux : utilisés comme coffrage perdu

Tableau comparatif de choix de l’ossature

Avantages Inconvenants

-Plus rigide - Plus de coffrage


TYPE 1

-Moins de retombée -Coût élevé


- Isolation phonique - Poids important.
- Coupe feu

- Economiques (facteur temps et main -La résistance au feu moins bonne que celle de
d’œuvre ordinaire) la dalle pleine.
TYPE 2

- Facilité de la mise en œuvre.


________________________________________

Dans l’emplacement des poteaux, nous étions conditionnés par la fonctionnalité des
lieux. En effet la voie d’accès des véhicules ainsi que l’étage de réception qui doivent
avoir des espaces dégagés, en plus la présence des vides au niveau des planchées étages
impose l’absence des poteaux au-dessous du plancher bas de l’étage qui représente un
sujet de conception développé ultérieurement à travers plusieurs variantes.
On a essayé d’éviter le maximum l’utilisation des poteaux naissants mais les
contraintes architecturales nous obligent d’y utiliser car l’emplacement des poteaux est
conditionné par la répartition des espaces ; le choix de l’emplacement possible des
poteaux est effectué tout en essayant d’éviter au maximum d’avoir des poteaux naissants,
mais vue l’irrégularité de l’architecture on a obligé de les implanter.
Nous avons choisi de concevoir des voiles en béton armé, qui commencent du
Sous- sol et terminent au niveau plancher haut du RDC, pour supporter la charge
résultante du RDC. Mais ce choix ne peut pas considérer dans les étages vu la présence
des parois vitrés tous a long des étages.
________________________________________

CHAPITRE 2 :

1. HYPOTHÈSES DE CALCUL :
L’étude et le dimensionnement des éléments de la structure sont menés suivant les
règles techniques de conception et de calcul des ouvrages et de constructions en béton armé
selon la méthode des états limites (B.A.E.L 91.).

Le projet étant situé au centre de la Tunisie dans un climat non agressif pour la structure
Et on considère ce qui suit :
-La fissuration est peu préjudiciable.
-Epaisseur d’enrobage des armatures : 3 cm.
Pour ce Projet on adopte comme charge d’exploitation Q :

Dans le 4éme étages Q = 1 KN/m² puisque c’est une terrasse inaccessible


Pour les étages courant Q = 2,5 KN/m² car c’est un usage bureautique

Pour les poutres isostatiques, il faut que la hauteur h vérifie la condition suivante :
l ≤ h≤ l
16 10

 La résistance caractéristique à la compression à 28 jours : fc28 =23 MPa.


 La résistance caractéristique à la traction du béton à 28 jours :
f = 0,6 + 0,06 x f = 1,98 MPa
t28 c28

 La résistance de calcul de béton :

 La contrainte limite de compression du béton :


 bc  0,6 fc 28  13,8 MPa
________________________________________

 Les armatures longitudinales sont des aciers à haute adhérence de nuance FeE400 de
limite d’élasticité garantie f e et de module d’élasticité longitudinale E tels que :

f = 400 MPa et E = 2,10 MPa


e s
-Le coefficient de fissuration : h =1,6 ;
-Le coefficient de scellement : 1,5;
 Les armatures transversales sont des aciers doux de nuance FeE235 de
limite d’élasticité garantie f :
et
f = 235 MPa.
et

Le coefficient de fissuration :  =1,6 ;


Le coefficient de scellement =1,5 ;
Coefficient de sécurité :  s = 1,15

2. EVALUATION DES CHARGES :

CORPS CREUX (16+5)


Corps creux (16+5) 2,85 KN/m²
Enduit sous plafond 0,4 KN/m²
Forme de pente 2,2 KN/m²
Étanchéité 0,15 KN/m²
La somme des charges permanentes : G = 5,6 KN/m²
________________________________________

CORPS CREUX (16+5)


Corps creux (16+5) 2,85 KN/m²
Enduit sous plafond 0,4 KN/m²
Revêtement 1,5 KN/m²
Double Cloison 1 KN/m²
La somme des charges permanentes : G = 5,75 KN/m²

CORPS CREUX (16+5)


Dalle pleine ( 20cm) 5 KN/m²
Revêtement 1,5 KN/m²
Double Cloison 1 KN/m²
La somme des charges permanentes : G = 7,5 KN/m²
________________________________________

4éme
Etages
3éme
Etages
2éme
Etages
1éme
Etages
________________________________________

CHAPITRE 3 :

Les dalles sont des éléments horizontaux généralement de forme rectangulaire dont
l’épaisseur est trop faible par rapport aux deux autres dimensions.
Les planchers dans une construction doivent remplir ses différentes fonctions :
-Soit suffisamment rigide pour pouvoir supporter les charges permanente et d’exploitation.
-Soit stable vis-à-vis au feu.
-Soit isolant (thermique et acoustique).
La dalle qui fait l’objet de notre étude appartient au joint 1 du plancher haut du deuxième
sous-sol, les dimensions de cette dalle sont reportées dans la figure suivante :
Panneau de dalle du sous-sol
________________________________________

Détermination de l’épaisseur ho de la dalle :

h= 20cm ≤ 28cm alors il s’agit de coupe-feu de 1 heure

  105 : coefficient de dilatation thermique du béton

ωR = 0.1 HA: Rotation au appuis

Pour une bande de largeur unité


dans les directions x Designation Formules Valeurs et y de la
dalle articulée on a : μx 0,0684

μy 0,4320

Mox (kNm)  x Pu l x2 19,04

Moy (kNm)
 y  M ox 8,22

0.75 Mox
Mtx (KNm) 14,28

0.75 Moy
Mty (KNm) 6,165
________________________________________
________________________________________

1,98
As min = 0,23 x b x d x = 1,82 cm²
400
________________________________________

Les poutres sont des éléments porteurs en béton armé qui supportent les charges
appliquées sur le plancher et les transmettent aux poteaux sous forme des efforts
tranchants et parfois des moments.

Acier théorique Acier minimal Acier choisi


Sens « lx » 2,62 cm² 1,82 cm² 3 HA 12
Sens « ly » 1,12 cm² 1,82 cm² 2 HA 12

Travée 1 :
G= (0,22 x 0,4 x 25) + g (1,85 + 2) = 23,76 KN
Q= 1 x (1,85 + 2) = 3,85 KN
Pser = G + Q = 27,61
Pu = 1,35 G + 1,5 Q = 37,85 KN

Travée 2 :
G= (0,22 x 0,3 x 25) + g (1,85 + 2) = 22,09 KN
Q= 1x (1,85 + 1,8) = 3,65 KN
Pser = G + Q = 25,74
Pu = 1,35 G + 1,5 Q = 35,3 KN
________________________________________

Combinaisons Travée 1 Travée 2 

G (KN/m²) 23,76 22,09


Q (KN/m²) 3,85 3,65
ELS Ps (KN/m) 27,61 25,74
ELU Pu (KN/m) 37,85 35,3

37,85 X 6,383 + 35,3 X 3,083


Mi = - = 135,06 KN.m
8,5 (6,38 + 3,08)

37,85 X 6,383 + 29,82 X 3,083


M1 = - = -133,07 KN.M
8,5 (6,38 + 3,08)

Mt(x)= 99,884 x – 18,92 x²


X= 2,64 m
Mt (2,64) = 131,81 KN.m131

32.07 X 6,383 + 35,3 X 3,083


________________________________________

M2 = - = -116,4 KN.M
8,5 (6,38 + 3,08)

Mt(x)=– 17,65 x² + 92,162 x -116.4


X= 2,61 m
Mt (2,61) = 3,9 KN.m

27,61 X 6,383 + 22,64 X 3,083


M1 = - = -95,369 KN.m
8,5 (6,38 + 3,08)

Mt(x)= – 13,805 x² + 73,123 x


X= 2,64 m

Mt (2,64) = 96,83 KN.m

23,64 X 6,383 + 25,74 X 3,083


M2 = - = -85,70 KN.m
8,5 (6,38 + 3,08)
Mt(x)= – 12,87 x² + 67,26 x – 85,70
X= 2,61 m
Mt (2,61) = 2,17 KN.m
________________________________________

Tableau récapitulatif

ELU ( KN.m) ELS (KN.m)


Travée 1 131,81 96,83
Travée 2 3,9 2,17
Appui 1 -135,28 -95,40
Appui 2 -116,4 -85,70

Vu = 37,85x – 99,88
Vu (0) = -99,88 KN

Vu (6,38) = 141,603 KN

Vu = 35,3 x – 92,162

Vu (0) = -92,162 KN

Vu (3,08) = 16,562 KN
________________________________________

Appuis1 Appuis2

V U1g V U1d V U2g V U2d


-99,88 141,603 -92,162 16,562

Désignations travée1 Travée 2 Appuis

bu 
Mu 0,217 0,0201 0,223
2
b.d . fbu

 1.25(1 √ (12 ) )
0,309 0,0254 0,320

Β=1-0,4 α 0,876 0,99 0,872

M 2
Ast = β.d.f (cm )
9,40 0,435 9,69
su

Acier choisi 5HA16 2HA12 5HA16


________________________________________
________________________________________

L’effort tranchant égale à : Vu=0,120 MN


*La contrainte de cisaillement ou contrainte tangente est :
Vu 0,120
τu= = =1,18 MPA
bd 0.22x0.46
0,2.Fc28
Et on a : τu,max =min ( ; 5 MPa) = 3,06MPa
γb

Donc on a bien : τu < τu,max La justification du béton est bien vérifiée.

* Dimension des armatures transversales :


On a t  min (h/35 ; l min ; b/10) =14,28 mm
On va prendre : Фt=6 mm

* Espacement maximum des cours d’armatures :


________________________________________

𝑨𝒕.𝒇𝒆
Stmax < min ( ; 0,9d;40cm)=min (0,52 m ; 0.45 m; 0,4 m) =0,4 m
𝟎,𝟒.𝒃

Donc Stmax= 0,4 m

0,9.At.Fe.(cos∝+sin∝)
On a : St ≤ b.γs.(τu−0,3.Ftj.K)

At = 1.13 cm²
Avec: (cosα+sinα) =1
Ftj= 0,06 fc28+0,6 = 1,98 MPA
K=1

Donc : St≤ 0.353 m

Répartition des armatures transversales :


On applique la progression de CAQUOT définie par les valeurs :

7 – 8 – 9 – 10 – 11 – 13 – 16 – 20 – 25 – 30 – 35 – 40.

Dans ce Cas : Stmax > St


Donc :
1er espacement : on va placer le 1ercours d’armature transversale à une distance du nu de
l’appui égale à : Stmax /2 = 0,4/2 = 0,2 m.
2éme …. Néme espacement : On applique la progression de CAQUOT définie par les
valeurs :
7 – 8 – 9 – 10 – 11 – 13 – 16 – 20 – 25 – 30 – 35 – 40.

L’effort tranchant égale à : Vu=0,054MN


*La contrainte de cisaillement ou contrainte tangente est :
Vu 0.054
τu= = =0,68 MPA
bd 0.22x0.36
0,2.Fc28
Et on a : τu,max =min ( ; 5 MPa) = 3,06MPa
γb
________________________________________

Donc on a bien : τu < τu,max La justification du béton est bien vérifiée.


* Dimension des armatures transversales :
On a t  min (h/35 ; l min ; b/10) = 8,57 mm
On va prendre : Фt=6 mm

* Espacement maximum des cours d’armatures :


𝑨𝒕.𝒇𝒆
Stmax < min ( ; 0,9d;40cm)=min (0,52 m ; 0.45 m; 0,4 m) =0,4 m
𝟎,𝟒.𝒃

Donc Stmax= 0,4 m

0,9.At.Fe.(cos∝+sin∝)
On a : St ≤
b.γs.(τu−0,3.Ftj.K)

At = 1.13 cm²
Avec: (cosα+sinα) =1
Ftj= 0,06 fc28+0,6 = 1,98 MPA
K=1

Donc : St≤ 0.187 m


Répartition des armatures transversales :
On applique la progression de CAQUOT définie par les valeurs :

7 – 8 – 9 – 10 – 11 – 13 – 16 – 20 – 25 – 30 – 35 – 40.

Dans ce Cas : Stmax > St


Donc :
1er espacement : on va placer le 1ercours d’armature transversale à une distance du nu de
l’appui égale à : Stmax /2 = 0,4/2 = 0,2 m.
2éme …. Néme espacement : On applique la progression de CAQUOT définie par les
valeurs :
7 – 8 – 9 – 10 – 11 – 13 – 16 – 20 – 25 – 30 – 35 – 40.

Résultat
Travée Vu τu τu,max >τu Фt comparaison St finale 1er 2éme
espacement espacement
1 1,18 0,120 Vérifie 6 mm Stmax>St 14 7 14
2 0,68 0,054 Vérifie 6 mm Stmax>St 8 4 8
________________________________________
________________________________________

Ce sont des éléments de la structure qui supportent les charges transmises par l’étage au-
dessous, ils travaillent principalement en compression.
Les charges sont transmises des poutres vers les poteaux qui vont les transmettre au sol. Dans
le schéma ci-dessous j’ai donné la répartition des poteaux qu’on va les étudiés.

Les règles B.A.E.L n’imposent aucune condition à l’état limite de service pour les pièces
soumises en compression centrée. Par conséquent, le dimensionnement et la détermination
des armatures doivent se justifier uniquement vis à vis de l’état limite ultime.
Les poteaux de ce bâtiment sont soumis à la compression simple supposé centré les effets
des contreventements ne sont pas considéré. Ils sont donc été soumis à des charges
verticales qu'ils transmettent jusqu'aux fondations.

Le calcul de la sollicitation normale s’obtient par l’application de la combinaison


d’actions de base suivante :
Avec: G: charge permanente. Nu = 1.35 G + 1.5 Q
Q: charge variable.

Niveau G Q Nu en KN

Etage 4 5,6 1 176,47

Etage 3 5,75 2,5 321,919


Etage 2 5,75 2,5 467,41
Etage1 5,75 2,5 612,9
RDC 5,75 2,5 758,4
Sous-sol 7,5 2,5 952,78
________________________________________

 La section du béton et la section d’acier doivent pouvoir équilibrer l’effort normal


B f f 
ultime Nu : Nu    r c 28  Ath e 
 0.9 b s 
 On considère que la section réduite de béton avec A th = 0 et on tire la section
réduite du béton Br : Br ≥ 0.9 b Nu /  fc28

 On calcul la longueur du flambement lf selon la position du poteau étudié :

- Pour les poteaux d’angle et les poteaux de rive : 𝒍𝒇 = 𝒍𝟎

- Pour les poteaux intérieurs : 𝒍𝒇 = 0.7x 𝒍𝟎


 Puis on calcul les dimensions du poteau qui sont définit par :

- Si la section est carrée : 2 3 𝒍𝒇 /   a  0.02 + Br

- Si la section est rectangulaire : a ≥ 2 3 𝒍𝒇 /


Et b Br / (a – 0.02) + 0.02

 on a la section réduite doit être : Br ≥ 0.9 b Nu /  fc28

 On fixe un élancement   35

0,85
 On détermine le coefficient de flambage ( = 35   = 35 = 0,708)
1+0,2 ( )²
35

 On aura donc : Br ≥ 1,907 Nu /  fc28 Avec :  = 0,708 et b =1.5


et fc28 = 23
 Soit Nu l’effort normal ultime :

Nu = 176,47 KN (majoration du charge poteau intermédiaire)


________________________________________

1 𝑥1,2 𝑥 176,47 𝑥 𝟏𝟎𝟎𝟎


Donc : La section réduite  Br ≥ = 1212,35cm²
13,03 x 11,11+0,85 x 0,01x348x10

 Br ≥ 0,12m2
 Longueur du flambement : (poteau intérieur)
𝒍𝒇 = 0,7 x 𝒍𝟎 = 0,7 x 3 = 2,1 m
 Dimension du poteau : (supposant que la section est rectangulaire)

a ≥ 2 3 𝒍𝒇 /  a ≥ 2 3 x 2,1 / 35  a ≥ 0,2

 a = 0,22 m

b Br / (a – 0.02) + 0.02
b 0,12 / (a – 0.02) + 0.02
b 0, 22
 b= 0,22 m

Finalement on trouve : a = 0,22 m et b = 0,22 m

Poteau
MMMNMNMN
NU Br a b

Etage 4 176,47 0,12 22 22


Etage 3 321,919 0,22 30 30
Etage 2 467,41 0,32 30 40
Etage 1 612,9 0,421 30 50
RDC 758,4 0,52 35 60
Sous-Sol 952,78 0,65 40 80
________________________________________

 On calcule premièrement les valeurs de :

 Nu : Effort normal ultime en MN


1cm


𝒍𝒇 : Longueur de flambement
 : Elancement
Br
 Br : section réduite de béton en m
  : Coefficient de flambage

 La section d’acier doit équilibrer l’effort normal ultime Nu :


B f f 
Nu    r c 28  Ath e 
 0.9 b s 

 D’où la section d’acier Ath doit être :

N B f 
Ath ≥  u  r c 28  s
 0.9 b  f e
 Puis on vérifie après que :

Amin  Ath  5B/100


Avec : Amin = sup (A (4u); A0.2%)
ET u : le périmètre de section du Béton B

 Soit Nu la charge transmise donc :

Nu = 0,953 MN (compris pp des poteaux)


 Longueur du flambement 𝒍𝒇 :

𝒍𝒇 = 0,7 * 𝒍𝟎 = 0,7 * 3 = 2,1m

 Elancement  :

Donné par :  = 𝒍𝒇 / i Avec i = a / 2 3

 pour sous-sol :  = 13.5   = 0.74


________________________________________

 La section d’acier Ath doit être supérieur à :


N B f 
Ath ≥  u  r c 28  s
 0.9 b  f e

Avec : Br = (a - 0.02) (b – 0.02) = 0,296 m²

D’où :

N B f 
Ath ≥  u  r c 28  s = 1,23 cm²
 0.9 b  f e

 Vérification de 𝐴𝑚𝑖𝑛 :  On prend 𝐴𝑚𝑖𝑛 = sup (A (4u) ; A0.2%)


= sup ( 9,6; 6,4)

 Asc = Max (𝐴𝑚𝑖𝑛 ; Ath)


Asc = 9,4cm²

 Vérification 𝐴𝑚𝑎𝑥 :

A (0.2%)  𝐴𝑠𝑐  5B/100


6,4 cm²  9,4cm2  160 cm2  verifié

 Choix d’armature :

On prend : 6HA16 As =12.02 cm2  6HA16

Poteaux 4éme ETAGE 3éme ETAGE 2éme ETAGE 1er ETAGE


Nu Choix des Nu As Choix Nu As Choix Nu As Choix
compris As barres compris finale des compris finale des compris finale des
pp finale pp barres pp barres pp barres

poteau 176,47 1,22 4HA12 321,919 1,8 4HA12 467,41 2,4 4HA12 612,9 3 4HA12

Poteaux RDC Sous-Sol


Nu compris pp Choix des barres Nu compris pp As finale Choix des barres
As finale

poteau 758,419 4,2 4HA12 952,78 9,4 6HA16


________________________________________

Le rôle principal des armatures transversales est d’empêcher le flambage des aciers
longitudinaux.
Leur diamètre est tel que :

∅𝑡  ∅𝑙 𝑚𝑎𝑥 /3
Valeurs de leur espacement :
t  min (40 cm ; a + 10 cm ; 15∅𝑙 𝑚𝑖𝑛 )
NB : le nombre de cours d’acier transversaux à disposer sur la longueur de recouvrement
doit être au minimum 3.

Pour tous les poteaux étudiés :


 le diamètre des armatures transversales est donné par :

∅𝑡  ∅𝑙 𝑚𝑎𝑥 /3  ∅𝑡  16/3 =5.33 mm

∅𝑡  12/3 =4 mm

On prend:
∅𝑡 = 6 mm

 Valeurs de leur espacement :

t  min (40 cm ; a + 10 cm ; 15∅𝑙 𝑚𝑖𝑛 )  t  min (40 cm ; 50 cm ; 24 cm)

On prend :
Esp = 20 cm
c
m  Longueur de recouvrement :

Définit par : 𝑙𝑟 = 0,6. 𝑙𝑠 Et comme : 𝑙𝑠 = 50 ∅𝑙 pour FeE500

D’où : 𝑙𝑟  30 ∅𝑙 𝑙𝑟  30. 16  48
On prend :
𝒍𝒓 = 50 cm
Ou :

𝑙𝑟  30 ∅𝑙 𝑙𝑟  30. 12  36
________________________________________

On prend :
𝒍𝒓 = 40 cm

Vous aimerez peut-être aussi