Vous êtes sur la page 1sur 11

 

2.5. Bétonnages

D’après de déjà contrôlé tous les ferraillages, coffrages et l’enrobage .., On va les
nettoyer de 4 fois à 5 fois (Figure 31) pour assurer que ils sont respectés aux techniques de
construction et être acceptables.

Figure 32. Présentation d’activité de nettoyage avant de mise en œuvre du béton

En suite, c’est la phase de mise en noeuvre du béton. Le contrôle d’affaissement du


béton est nécessaire avant de couler du béton. Essai d’affaissement par Cône d’Abrams est
utilisé. On utilise un cône métallique tronqué aux dimensions (H.LAMBOTTE,
D.VANNIEUWENBURG, 1994),(Diamètre de la bas inférieur = 200mm±2mm, diamètre
de la base supérieur = 100mm±2mm et la hauteur = 300mm±2mm).Pour serrage du
béton, On utilise une tige de piquage d’un diamètre de 16mm et de longueur de 600mm
pourvue d’extrémités hémisphériques comme (Figure 33). Le béton est divisé en 3 couches
et chaque couche est serré 25.

Figure 33. Essai d’affaissement au cône d’Abrams.

34
 
 

En outre, pour contrôler la qualité du béton, les éprouvettes en cylindriques sont


choisis (Diamètre = 150mm et la hauteur = 300mm) comme indiqué dans la figure 34.

Figure 34. Eprouvettes en Cylindrique au chantier.

Camion mixer est bien préparé avant de mise en place du béton avec l’essai de cône
d’Abrams et la réalisation d’éprouvettes en cylindrique simultanément. Le pompage et la
malaxer sont installées aussi comme la figure 35. (a) et (b) ci-dessous. A cause de
l’hauteur d’appartement, la grande distance de mise en place du béton au chantier et la
capacité d’engin de pompage, les grues à tour sont utilisées pour couler de béton de
chaque étage à l’étage. Chaque grue à tour peut transporter de 0.5m3 du béton.

(a) (b)

Figure 35. (a) Engin de pompage, (b) Camion mixer


Le béton est coulée en deux moyennes : par engin de pompage et grue à tour.
Concernant à la résistance de compression du béton, plus le béton compactage plus la
meilleure résistance en compression. Pour avoir de meilleur compactage et d’hogènéité,
les moteurs de vibrateurs sont utilisés (Figure 36). De plus, pour éviter de provoquer la
ségrégation, déformer et voire même ouvrir de coffrage, déplacer les écarteurs et ainsi

35
 
 

diminue le recouvrement des armatures, et déplacer les armatures…etc. la limitation de


chute du béton frais est de maximum 1m (ir.J.APERS et ir.L.CHRISTIANENS,1994).

(a) (b)

Figure 36. (a) Mise en place du béton d’un voile avec le moteur de vibration,
(b) Présentation de mise en place du béton.

Pour avoir de bonne surface, d’après bétonnage, on utilise appareil de ‘Steel


drowelling’ comme indiqué dans le figure37.

Figure 37. Appareil de ‘Steel drowelling’


 

J.VYNCKE et V.POLLET, (1994) constate que le béton obtienne les propriétés


escomptées, une bonne cure et protection du béton frais sont nécessaires. Cette cure et
protection doivent débuter aussi que possible après le serrage du béton frais. La cure du
béton frais est une mesure de protection contre le dessèchement prématuré du béton jeune.
La cure est indispensable, en particulier, par temps chaud et venteux. La protection après
bétonnage du béton frais est une mesure de précaution pour prévenir les dégâts du béton.

36
 
 

Figure 38.Présentation d’arroser d’eau sur la couche de protection


Durant la prise, le béton doit être protégé contre le dévalement par la pluie et un
ruissellement d’eau. Durant le durcissement, il est nécessaire que le béton soit à l’abri des
basses températures et du gel. Un refroidissement rapide du béton durcissent doit être
également éviter vu ainsi l’apparition d’importantes différences de température internes.
Ce chantier, la cure et la protection sont présentés respectivement dans la figure 39.

Figure 39.Couche de protection en utilisant la plastique et couche humide.

37
 
 

2.6. Problèmes rencontrés et Solutions

La durée de la cure et la protection requis dépendent du temps nécessaire pour


atteindre une certaine perméabilité. Ceci est également en rapport avec le développement
de la résistance (maturité) du béton et les exigences de durabilité posée. Le test au chantier
pour vérifier la maturité du béton-résistance en compression du béton (Figure 40. (a)),
avant de décoffrage. Le décoffrage se fait d’après 7 jours pour les éléments porteurs. En
outre, pour les dalles et la poutre se font simultanément d’après 28 jours.

(a) (b)
Figure 40. (a) Tester la maturité du béton au chantier, (b) Décoffrage après la maturité
suffisamment.
Bien que toute la structure soit complétée en respectant au plan de construction,
l’erreur de technique et la manque d’attention d’ouvriers sont inévitables. Les problèmes
appâtaient aux dalles et aux poteaux. Aux quelque dalles, il y a de fissuration comme
indiquée ci-dessous.

(a) (b)

Figure 41. (a) Fissuration apparaît dans la dalle, (b) Fissuration apparaît dans le voile.
Théoriquement, Toutes les phases de construction, ils sont d’important de contrôler
chaque phase pour éviter les risques. Mais en pratique, à cause de manque d’attention des

38
 
 

ouvriers pendant le travail, il y a du risque de vibration pendant le bétonnage, il y a aussi


de la porosité aux poteaux indiqué dans la figure 42.

La solution recommandée par la consultant : pour la fissuration de dalle est de


changer la composition du béton, C’est-à-dire : l’eau, sable et gravier. Pour le poteau dans
la figure 42, il se coule le béton en utilisant le produit SIKA avec la résistance 60MPa,
plus grand que 35MPa (résistance normale de poteau).

Figure 42. Démoulage de poteau dû à la grave porosité.


 

3. Etat final de décoffrage

D’après de décoffrage, on a vu les structures comme le figure 43.De chaque étage à


chaque étage, l’étape de construction de chaque étage est reconstruit en même techniques
comme ce qui raconte au dessus.

Figure 43. Présentation d’appartement d’après décoffrage.

39
 
 

4. Sécurité et Hygiène

Au chantier, ce qui est importance pour les ouvriers et les personnes concernant
dans la construction est la sécurité et l’hygène. Pour avoir de la sécurité au chantier, il y a
de : Panneau de sécurité comme dans la figure 44 pour signaler l’attention aux ouvriers.

(a) (b) (c)


Figure 44. (a) Panneau de sécurité avant le chantier, (b) Panneau de sécurité au escalier
provisoire au chantier, (c) Slogan de sécurité au chantier.
Bien que soit les panneaux et d’autre concernant à la sécurité, il n’a pas assez bien
aux ouvriers comme : quelque ouvriers n’ont pas de porter le chapeau de sécurité et les
chaussures….

Figure 45. Présentation d’activité d’ouvriers (maquer équipements de sécurité)

Pour protéger contre l’accident éventuellement, autour d’appartement, il faut avoir


de barrière en étaiements de chaque étage à d’autre. Par contre, il n’a pas de barrière autour
d’appartement, c’est le point faible que nous devons éviter (Figure 46).

40
 
 

Figure 46. Présentation du manque de barrière autour d’appartement.

Le projet va finir en 2011, donc il y a de maison provisoire d’ouvriers pour habiter


avec la réseau d’installation d’électrique, d’eau, la toilette …..A cause du marché se trouve
plus long du chantier, il y a donc le stockage des bagages et d’autre (water, coca-cola,…)
Figure 47.

Figure 47.Présentation de maison provisoire d’Ouvriers et stockage de bagages

41
 
 

IV. DISCUSION ET CONCLUSION

1. Discussion sur la technologie

Concernant la cure du béton, on constate que l’eau libre qui entre dans la
composition du béton n’a pas été maintenu pendant la période de l’hydratation du
ciment, ce qui peut compromettre l’obtention des résistances du béton, augmenter le
retrait, provoquer des fissurations superficielles ou un poudrage nuisible à la durabilité
du béton, à la conservation des armatures et à l’aspect des parements. Bien que il y a
procédure de protection, le retrait dû à la présence de l’eau libre inévitable. Concernant
la technologie de construction manque d’attention pendant les phases de construction
sur tout les ferraillages et la mise en place du béton en particulière ce qui provoque la
porosité et l’imperfection de dimensions des structures.

2. Conclusion

Le stage pendant trois mois dans l’entreprise de construction m’a donné plusieurs
avantages indispensables pour me pourvoir, plusieurs conceptions pour élargir les
connaissances sur ma spécialité. Le calcul de vérification de stabilité du voile en béton
armé me permet d’avoir la connaissance théorique plus profonde dans ce domaine. On
constate que la quantité d’armature qu’on utilise pour le voile considéré est petit que la j’ai
calculé. Les raisons sont : la différence de norme utilisé, type de charge et l’action
exerçante au notre structure. La visite régulière du chantier m’a donné beaucoup
d’expériences sur la technologie et la pratique du chantier de construction. La réflexion
sur le calcul moi-même et l’application au chantier va me pousser à devenir un bon
ingénieur avec haute capacité de calcul et de technologie à proche avenir.

42
 
 

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

1. ASCE7-05 (2006). Minimum Loads for Buildings and Other structures. Published by
the American Society of Civil Engineers.
2. Bungale S.Taranth (1998). STEEL,CONCRETE, & COMPOSITE DESIGN OF
TALL BUILDING,Second Edition Boston Massachusetts Burr Ridge, Illinois
Dubuque,Iowa Madison,Wisconsin New York, New York San Francisco, California
St.Louis,Missouri.
3. D.Didier, N.Girard, M. Le Brazidec,P., P. Natif, R.Pralat et J.Thiesset (2003). PRÉCIS
MATÉRIEL ET MATÉRIAUX, MISEEN UVRE, NORMALISATION. NATHAN,
2003.
4. GROUPEMENT BEGLE DU BETON(G.B.B)(1994).Technologie du béton. Edition
Fonds de Formation professionnelle de la construction, Bruxelles, 1994
5. James G McGregor et James K Wight (2006).REINFORCED CONCRETE,
MECANICS AND DESIGN. Fourth Edition in SI Units printed in Singapore.
6. James K.Wight et Basile G.Rabbat (2005).BUILDING CODE REQUIREMENTS
FOR STRUCTURAL CONCRETE AND COMMENTARY(ACI318-05),2005.
7. Mahmoud E.Kamara et Basile G.Rabbat (2005).Notes on ACI318-05 Building Code
Requirements for Structural Concrete with Design Applications.Inc:2005 Portland
Cement Association.
8. M.Nadim Hassoun et Akthem A1-Manaseer (2005).Structural Concrete Theory and
Design. Third Edition, Published by John Wiley & Sons ,Inc: Hoboken ,New Jersey.
9. Logiciel Robot Structural Analysis professional 2009.

43
 
 

ANNEXES

44
 

Vous aimerez peut-être aussi