Vous êtes sur la page 1sur 14

Cours magistral

LP Technologie de Soudage industriel pour Moyen de Transport (ISiMT)

Soudabilité des métaux


Engineering of matals

Octobre 2018

D. Bartout | Technologie d´assemblage & revêtement


Informations générales

Instructor :
Phone:+ 212 ….
E-mail: driss.bartout@tu-berlin.de
E-mail: driss.bartout@um5.ac.ma

D. Bartout | Technologie d´assemblage & revêtement


IM - Classification des matériaux

Matériels

Métaux non-métaux Produits naturels

Métaux Aciers Métaux Produits naturels Produits naturels


non ferreux de fer minéraux organiques

Cu, Zn, Ni, Al

Matériaux inorganiques Matériaux organiques


semi-conducteur
non métalliques non métalliques

ceramique

D. Bartout | Technologie d´assemblage & revêtement


IM - Structure atomique

Electron

Proton
Neutron

D. Bartout | Technologie d´assemblage & revêtement


Soudabilié des métaux

La classification de la soudure dans la technologie de production s'effectue


selon la norme DIN 8580 et DIN 8595 dans le groupe principal 4 "jointure",
groupe 3.6 "assemblage par soudage", Figure 1.1.

Seite 5
Soudabilié des métaux

La soudabilité d'un composant et donc la possibilité, pour résoudre une


opération d'assemblage donnée au moyen de la technique de soudage, est
déterminée selon DIN 8528, partie 1, par trois facteurs externes, figure 1.2.

Seite 6
Soudabilité des métaux

L'influence dépendante du matériau sur la soudabilité, l'aptitude au soudage,


peut être subdivisée en trois sous-concepts pour une vue plus différenciée, la
figure 1.3.

Seite 7
Principales étapes du processus de fabricaion d´acier

La composition chimique du matériau, ainsi que ses propriétés métallurgiques,


sont largement ajustées pendant la production, la figure 1.4, et ont un effet
très important sur les propriétés physiques. Les étapes de processus de la
production d'acier représentées sur la figure 1.4 sont les étapes essentielles
sur le chemin d'un matériau utilisable et utilisable.

Pendant la fabrication, on obtient la composition chimique souhaitée (par


exemple, par alliage) et les propriétés métallurgiques (par exemple, le type
de coulée) de l'acier.

Une influence supplémentaire sur le comportement matériel a lieu lors du


traitement ultérieur, dans lequel la matière première est enroulée sur le
produit semi-fini transformable tel que les feuilles, les bandes, les barres, les
profils, etc.
Principales étapes du processus de fabricaion d´acier

La production d’acier liquide, avant


coulée, va se faire à partir des hauts
fourneaux et de la fonte liquide à
1400°C. Pour réaliser cette fonte, il est
nécessaire de préparer les matières
premières dans une usine constituée
d’une cokerie et d’une usine
d’agglomération. La filière fonte est
essentiellement mise en œuvre dans
ce qu’on appelle les usines intégrées.

Le schéma ci-dessous représente, de


façon schématique, la chaîne complète
de cette filière depuis l’usine
d’agglomération où sont préparées les
matières premières jusqu’aux produits
finis.
Influx des éléments d´alliage sur qlq. propriétés d´aciers

C Si Mn P S O Cr Ni Al
Résistance à la traction + + + + (-) + + + +
Dureté + + + + + + +
Résistance au choc - - + - - - (-) ++
Fragilité à chaud -- ++

Résistance à la chaleur +/- 400°C (+) (+) (-) + +


Vitesse critique de refroidissement - - - - -

Formation de ségrégation + ++ ++ ++ +

Formation d´inclusion +Mn +S + + Al +

+ augmenter la propriété ++ grand accroissement de la propriété


- dimunier la propriété - - grande diminution de la propriété
Soudabilié des aciers de qualité non alliés

L'importance cruciale de la teneur en carbone pour la soudabilité à l'état fondu


des aciers non alliés est illustrée à la figure 1.6. La ligne directrice pour la
soudabilité par fusion sans problème est une teneur en carbone de C <0,22%.
A un contenu en C plus élevé, il existe un risque de durcissement, de sorte
que le soudage n'est possible que dans certaines conditions (comme le
préchauffage et le post-traitement).

En plus du comportement matériel, la soudabilité est également influencée de


manière décisive par la conception structurale du composant. Cette influence
de la conception est appelée sécurité de soudure, figure 1.7
Soudabilié des aciers de qualité non alliés
Qualié de Soudage

Flux des forces dans les

facteur spatial de contraintes


Possibilité de Soudage
Sous le terme „possibilité de soudure“ , on désigne l'influence de la
production sur le soudabilié, Figure 1.8. Par exemple, le préchauffage et le
post-chauffage ne sont pas toujours réalisables, ou un poncage des
soudures avant le soudage du passe suivant ne peut pas avoir lieu
(technique d'espace étroit).