Vous êtes sur la page 1sur 3

Université Abdelmalek Essaadi

Ecole Nationale des Sciences Appliquées - Tétouan.


Cycle Classes Préparatoires. 1ère année. S2.
Module : Mathématiques 3 : Analyse 2.
Série 1. Equations différentielles.

Exercice 1. Résoudre les équations différentielles (où y est à valeurs réelles) sur tout intervalle
ouvert I de R :
a) 1 + x2 y 0 + 4xy = 0. b) xn y 0 − αy = 0, (n, α) ∈ N∗ ×R∗+ .


Exercice 2. Résoudre les équations différentielles linéaires du premier ordre suivantes ( y I → R,


I intervalle ouvert de R)
a) 1 + x2 y 0 + (x − 1)2 y = x3 − x2 + x − 1. b) y 0 + 2xy = exp x − x2 .
 

c) xy 0 − y = x2 + 1. d) x x2 − 1 y 0 + 2y = x2 .


e) (exp (x) − 1) y 0 + (exp (x) + 1) y = 3 + 2 exp x. f) (sin x) y 0 − (cos x) y = sin x.

Exercice 3. Résoudre yy 0 + y 2 = 1
2 exp (−2x) (poser z = y 2 )

Exercice 4. Résoudre les équations différentielles suivantes où y : R → R désigne la fonction


inconnue supposée deux fois dérivable sur R :
1) y 00 − 3y 0 + 2y = x2 + 1 exp x. 2) y 00 + 2y 0 + y = sin2 x.


3) y 00 − 2y 0 + y = sin x exp x. 4) y 00 + 2y 0 + 5y = 2x exp (−x) cos (2x) .

Exercice 5. Résoudre les équations différentielles suivantes où m ∈ R fixé :


1) y 00 − 2y 0 + my = cos x. 2) y 00 + 4y = sin mx. 3) my 00 − 1 + m2 y 0 + my = x exp x.


Exercice 6. Montrer que pour tout m ∈]0, 2[, l’équation différentielle

y 00 + (1 − 2m) y 0 − 2my = exp 2x Em


0 (0) = 0.
admet une solution et une seule ym telle que ym (0) = ym
Prouver que ∀x ∈ R ym (x) −→ y1 (x) .
m→1

Exercice 7. Equations différentielles d’Euler.


1) Soient a, b ∈ K, I intervalle de R tel que I ⊂ R∗+ ou I ⊂ R∗− , k : I → K une application continue.
Montrer que l’équation différentielle

x2 y 00 + axy 0 + by = k

se ramène par le changement de variable t = ln |x| à une équation différentielle linéaire du second
ordre à coéfficient constants.
2) Résoudre, sur tout intervalle ouvert I de R, les équations différentielles d’Euler suivantes
a) x2 y 00 + 3xy 0 + y = 1 + x2 . b) x2 y 00 + xy 0 + y = x ln |x| .

Exercice 8. Trouver toutes les applications f : R → R dérivables telles que


0
∀x ∈ R, f (x) + f (−x) = x exp x.

Exercice 9. Résoudre les équations différentielles suivantes :


1) x 1 + x2 y 0 − 1 + y 2 = 0. 2) y 0 +exp (y − x) = 0. 3) x 1 + x2 yy 0 − 1 + y 2 = 0.
   

1
Exercice 10. Résoudre les équations différentielles suivantes :

1) y 0 − x4 y − x y = 0. 2) x2 y 0 − xy + y 2 = 0. 3) y 0 − xy + x2 y 4 = 0.

Exercice 11. Résoudre les équations différentielles suivantes :


1) 2x2 y 0 +x2 y 2 +1 = 0. 2) 1 + x3 y 0 +x2 y+2xy 2 +1 = 0. 3) 1 − x3 y 0 +x2 y−y 2 +2x =
 

0.

Problème 1. Soit l’équation différentielle

4x3 y + y 0 − xy 00 = 0 (E)

1) Montrer que si y = f (x) est solution de (E), il en est de même de y = f (−x).


2) On demande de résoudre l’équation (E) successivement des deux manières suivantes :
a) Vérifier que la fonction x 7→ cosh x2 est solution de (E). En déduire la solution générale de (E) .
b) Effectuer dans (E) le changement de variable t = x2 . En déduire la solution générale de (E) .
3) Soit λ un nombre positif quelconque. Résoudre l’équation différentielle

4λx3 y + y 0 − xy 00 = 0

en la ramenant à (E) par un changement de variable.

Problème 2. Soit y une fonction


 réelle de la variable réelle x admettant des dérivées première et
x = sinh u
seconde continues. On pose (1)
z (u) = y (x) cosh u
dy d2 y dz d2 z
1) Calculer dx , dx2 en fonction de u, z (u), du et du2
.
2) Soit
x2 + 1 y 00 (x) + 3xy 0 (x) + 1 − n2 y (x) = 0,
 
(n entier ¿1) (E)
En faisant le changement de variable et de fonction (1), montrer que (E) se transforme en
0
z 00 (u) − n2 z (u) = 0. (E )

3) Intégrer (E 0 ). En déduire la solution générale de (E) .


4) Trouver la solution de (E) telle que y (0) = 1 et y (+∞) = 0.

Problème 3. 1) Soit l’équation différentielle

1 − x2 y 00 (x) − xy 0 (x) + 4y (x) = 0,



(|x| ≤ 1) (1)

Résoudre (1) en faisant le changement de variable t = arccos x.


2) Soit l’équation différentielle

1 − x2 y 00 (x) − xy 0 (x) + 4y (x) = arccos x,



(|x| ≤ 1) (2)

a) Résoudre l’équation (2).


b) Trouver la solution de (2) telle que y (0) = π8 et y 0 (0) = 14 .
c) Variations et graphe de la fonction.
3) Soit l’équation différentielle

1 − x2 y 00 (x) − xy 0 (x) + ky (x) = arccos x, (|x| ≤ 1 et k ∈ N)



(3)

a) En effectuant le changement de variable t = arccos x, trouver la solution générale de (3) .


b) On pose k = 3. Montrer que l’équation (3) admet une solution polynôme.
c) Montrer que pour tout k ∈ N, l’équation (3) admet une solution polynôme.

2
Problème 4. Le but de ce problème est de donner une méthode pratique pour résoudre les
équations différentielles de la forme

y 00 (t) + ay 0 (t) + by (t) = Q (t) exp (λt) (1)

où a, b et λ sont des constantes et Q un polynôme de degré q. Cette méthode évite les calculs
d’identification. On pose D l’opérateur dérivation tel que Dy = y 0

y 00 + ay 0 + by = D2 y + aDy + by = D2 + aD + b y = P (D) y


avec P (D) = D2 + aD + b.
Le changement de fonction z (t) = exp (−λt) y (t) implique que z (t) vérifie

P (D) [exp (λt) z (t)] = exp (λt) Q (t) (2)

1) Montrer que
P (D) [exp (λt) z (t)] = exp (λt) P (D + λ) z (t) ∀λ ∈ C
où P (D + λ) est le polynôme de dérivation associé au polynôme P (X + λ) .
2) D’après la question 1), (1) devient

P (D + λ) z (t) = Q (t) (3)

A admettre. Lorsque λ n’est pas zéro du polynôme P (X) alors P (D + λ) est inversible et on
aura
1
z (t) = Q (t)
P (D + λ)
1
et à l’aide de la décomposition en fractions rationnelles de P (D+λ) on en déduit z (t).
3) Si λ est racine d’ordre α de P , on peut poser P (X + λ) = X α R (X) où le polynôme R vérifie
R (0) 6= 0 (⇒ R (X) inversible)
P (D + λ) z (t) = Q (t)
R (D) .Dα z (t) = Q (t)
1
Dα z (t) = Q (t) .
R (D)
1
On écrit R(D) en fonction des fractions rationnelles, puis on intégre α fois pour obtenir z (t) et par
suite y (t) = exp (λt) z (t) .
Applications. Résoudre les équations différentielles suivantes
a) y 00 − 3y 0 + 2y = x3 exp (x) cos x.
b) y 00 − 2ay 0 + a2 y = x2 exp (x) cos mx, m, a ∈ R∗ .

Vous aimerez peut-être aussi