Vous êtes sur la page 1sur 1

gnées d’une attestation de non rede- - ne pas avoir d’arriérés fiscaux y

vance. compris dans le cadre d’un conten-


Article 149 bis.- (1) Sont rece- tieux fiscal ;
vables, les demandes de rembour- - avoir régulièrement bénéficié de
sement des crédits de TVA éligibles, remboursements de crédits de taxe
assorties des pièces justificatives, in- sur la valeur ajoutée au cours des
troduites par voie électronique au- trois (03) derniers exercices non
près des services fiscaux compé- remis en cause à l’occasion d’un
tents. contrôle fiscal.
(2) Les remboursements des crédits Sont considérées comme entreprises
de TVA se font dans les délais visés à risque moyen, celles remplissant à
à l’article 149 ci-dessus et selon les la date d’introduction de leur de-
modalités ci-après : mande, les critères cumulatifs ci-
a. pour les entreprises à risque après :
faible, le remboursement - appartenir au portefeuille de la Di-
s’effectue automatiquement sans rection des grandes entreprises ou
que ne soit mise en œuvre une des Centres des impôts de
procédure de contrôle de valida- moyennes entreprises ;
tion préalable ; - ne pas avoir d’arriérés fiscaux ou
b. pour les entreprises à disposer d’un sursis de paiement ;
risque moyen, le remboursement - avoir régulièrement bénéficié de
s’effectue au terme d’une procé- remboursements de crédits de
dure de contrôle de validation TVA au cours d’un exercice fiscal
des crédits ; clos non remis en cause à
c. pour les entreprises à risque éle- l’occasion d’un contrôle fiscal.
vé, le remboursement ne peut in- Sont considérées comme entreprises
tervenir qu’au terme d’une pro- à risque élevé, celles n’appartenant à
cédure de vérification générale aucune des catégories ci-dessus.
de comptabilité qui doit interve-
nir dans un délai d’un mois après Article 149 ter.- (1) Les entreprises
l’introduction de la demande de à risque faible ayant bénéficié d’un
remboursement. remboursement automatique font
(3) Au sens des dispositions de l’objet d’un contrôle a posteriori de
l’alinéa 2 ci-dessus, sont considé- validation de leurs crédits.
rées comme entreprises à risque (2) Les entreprises à risque moyen
faible, celles remplissant à la date ayant bénéficié de remboursement
d’introduction de leur demande, les après contrôle de validation font
critères cumulatifs ci-après : l’objet d’une vérification générale
de comptabilité suivant les règles
- appartenir au portefeuille de la Di-
définies par le Livre des Procédures
rection des grandes entreprises ;
Fiscales.

Code Général des Impôts – Edition 2020


83