Vous êtes sur la page 1sur 28

Rapport de stage (S6)

Effectué au sein de la FIDUCIM S.A.R.L :


Fiduciaire de Comptabilité et d’Audit de
Meknès
Réalisé par :
 ANSAR Imad-2856
Encadrement pédagogique :
Mme MALAININE HIND
Encadrement professionnel :
Mme SMAHI Fouzia
Période :
Du 27/12/2019 au 27/01/2020
Année universitaire :
2019/2020
Sommaire
Remercîment..........................................................................................................................................4
Introduction...........................................................................................................................................5
Première partie : Présentation générale de l’entreprise........................................................................6
1/ Historique de FIDUCIM..................................................................................................................6
2/ Fiche technique de la société.........................................................................................................6
3/ Structure organisationnelle............................................................................................................7
3-1/ La direction générale (DG).....................................................................................................7
3-2/ Le service comptable..............................................................................................................7
3-3/ Le service secrétariat..............................................................................................................8
4/ Les activités de FIDUCIM................................................................................................................8
4-1/ La tenue de la comptabilité....................................................................................................8
4-2/ Le conseil juridique.................................................................................................................8
5/ La constitution de la société..........................................................................................................9
5-1/ Les formalités de la constitution de la société........................................................................9
5-2/ Les catégories d’apports.........................................................................................................9
5-3/ L’enregistrement comptable de la constitution de la société...............................................10
Deuxième partie : Les taches effectuées..............................................................................................11
1/Introduction..................................................................................................................................11
2/ Mission I : L’enregistrement comptable.......................................................................................12
2-1/ L’enregistrement comptable des ventes...............................................................................13
2-2/ L'enregistrement comptable des achats...............................................................................14
2-3/ L’enregistrement comptable dans le journal de la banque...................................................14
2-4/ L'enregistrement comptable dans le journal de la caisse.....................................................15
2-5/ Le grand livre........................................................................................................................15
2-6/ La balance.............................................................................................................................15
2-7/ Les états de synthèse............................................................................................................16
3/ Mission II : Déclaration fiscale......................................................................................................18
3-1/ Définition de l’impôt.............................................................................................................18
3-2 / Déclaration de la Tva............................................................................................................18
3-3/ L’impôt sur les sociétés (IS)...................................................................................................19
3-4/ L’impôt sur le revenu (IR)......................................................................................................20
4/ Mission III : Travaux liés à la CNSS................................................................................................21
4-1 / Définition.............................................................................................................................21
4-1/ La paie...................................................................................................................................22
5/ Mission IV : Les déplacements.....................................................................................................23
Les apports du stage.............................................................................................................................24
Conclusion............................................................................................................................................25
ANNEXES..............................................................................................................................................26
Bibliographie........................................................................................................................................29
Remercîment
Avant de présenter mon travail je tiens à remercier mon professeur
madame MALAININE HIND pour son encadrement en matière de ce
rapport de stage et pour cette occasion précieuse pour pratiquer mes
connaissances et d’améliorer mon savoir-faire et mon savoir-être.
Je tiens à remercier toute ma famille pour leur encouragement et leur
motivation durant ma carrière universitaire.
Je tiens à remercier aussi madame SMAHI Fouzia, la directrice de la
l’entreprise pour m’avoir accueilli dans son établissement et aussi
pour son soutien et ses conseils durant ma période de stage, ainsi que
tout le personnel pour l’accueil.
Je tiens à remercier également Monsieur KISSAMI Rabah pour ses
efforts avec nous durant le semestre 5, puisque j’ai bien profité de ses
connaissances en matière de la fiscalité d’entreprise durant mon stage.
Je tiens à remercier également tous les professeurs de l’Ecole
Nationale de Commerce et de Gestion d’Oujda pour leurs efforts
avec nous afin d’avoir une très bonne formation, et bien sur sans
oublier le staff administratif de l’ENCGO pour leurs efforts afin que
notre formation se déroule dans des bonnes conditions.

Introduction
Le stage d’initiation de ma 3éme année de l’Ecole nationale de
commerce et de gestion d’Oujda que j’ai effectué à la FIDCUIM
S.A.R.L à Meknès du 27 décembre 2019 au 27 janvier 2020 était ma
3éme occasion pour s’affronter avec le monde professionnel et
renforcer mes connaissances théoriques par la pratique.
Ce stage m’a permis de tester mes connaissances théoriques et de
pratiquer ce qui m’a été enseigné dans le domaine de la comptabilité
et bien sur de la fiscalité, dans l’objectif est d’apprendre les ficelles de
la vie professionnelle.
Ce stage m’a aidé non seulement à me rapprocher des missions
accomplies par le cabinet mais également de visiter des différents
établissements dont elle est liée directement et donc j’ai eu des
nouvelles informations externes au cabinet à retenir.
En effet, mon séjour au sein de la société et plus particulièrement au
service comptable, à été très positif et m’a permis en outre
d’approfondir les connaissances que j’ai acquises dans ce domaine.
Pour moi c’est une nouvelle expérience acquise dans le processus de
ma formation.
J’ai décidé de présenter mon travail de la façon suivante :
Dans la première partie, je présenterai la société et sa composition.
Dans la deuxième partie, je monterai les tâches que j’ai effectué tout
au long la durée du stage.

Première partie : Présentation générale de l’entreprise


1/ Historique de FIDUCIM

Fondé le 18 janvier 1988 avec un capital initial de 120000 DH, FIDUCIM est un cabinet
d'expertise comptable.

Actuellement, FIDUCIM est devenu une société à responsabilité limitée (S.A.R.L) avec un
capital social de 250000 DH réparti en 2500 parts sociales de 100 DH l’une dont un nombre
restreint de personnes physiques et morales partage.

L'objet social de la FIDUCIM est en plus de la tenue de la comptabilité, réside dans le conseil
juridique et fiscal pour toute forme de sociétés.
Son siège social est le suivant : 1, Place de Mauritanie, Résidence SELECT. 5eme étage nº 12
Ville Nouvelle Meknès 50000 Maroc.

En effet, FIDUCIM se trouve au centre de la ville nouvelle, le fait qui aide la société à gagner
une importante clientèle.

2/ Fiche technique de la société

Nom du dirigeant Mme SMAHI Fouzia

Forme juridique S.A.R.L

Capital 250 000 DH

Année de création 1988

Patente 17110790

ICE 001632233000010

Email fiducim@yahoo.fr

3/ Structure organisationnelle

FIDUCIM est un cabinet d’expertise comptable, il adopte une structure personnalisée et


hiérarchique.

On peut schématiser la structure organisationnelle de FIDCUIM à travers l’organigramme ci-


dessous :
Direction générale

Le service comptable Le service secrétariat


3-1/ La direction générale (DG)
-Mme SMAHI Fouzia est la directrice de la FIDCUIM.

La mission de la direction générale réside en plus de la coordination et le contrôle des travaux


accomplis par les comptables dans l’harmonisation entre différents employés.

3-2/ Le service comptable


Le servie comptable se compose de 5 employés, en plus de l’établissement des différents
documents comptables des entreprises clients, ces comptables se chargent également des
opérations juridiques, financières et fiscales pour le compte de ces firmes.

Le service comptable accomplis des taches au sein et dehors de la FIDUCIM (administration


fiscale, banque, DGI …)

3-3/ Le service secrétariat


Ce servie se compose d’un seul employé. La mission principale de ce service est la
préparation du travail.

Ce service est en relation perpétuelle avec l’environnement de la société, il se charge de la


réception des communications téléphoniques des clients, des fournisseurs…

Par ailleurs, les fiches clients, les factures et autres documents similaires ne concernant que le
service secrétariat.

En fin, le service secrétariat se charge en outre de la remise et la présentation des dossiers à la


direction générale.

4/ Les activités de FIDUCIM


L'activité principale de la société est la tenue de la comptabilité, mais cela n'empêche qu’elle
ait d’autres activités telles que le conseil juridique et le conseil fiscal.
4-1/ La tenue de la comptabilité
En se référant à des pièces justificatives (factures, documents comptables...) FIDUCIM se
charge de l'établissement des documents de synthèse : bilan, compte de produits et de
charges...

En plus des travaux de comptabilité, la société se charge également de la déclaration de la


taxe sur la valeur ajoutée (T.V.A).

4-2/ Le conseil juridique


Ce conseil se compose de 2 volets qu'on peut présenter comme suit :

A/ Conseils lors de la constitution des sociétés

FIDUCIM fournit des conseils pour les nouvelles entreprises voulant opérer dans une branche
d’activité déterminée ; elle se charge également de l'éclaircissement de la procédure juridique,
ainsi que la rédaction de documents administratifs.

B/ La transformation de la forme juridique des sociétés

Le cas le plus fréquent est le passage d’une responsabilité limitée.

A titre d’exemple citons quelques caractéristiques des deux sociétés. Pour la société anonyme,
le capital social doit être supérieur à «3 millions de dirhams si la société fait publiquement
appel à l'épargne et à 300000 DH dans le cas contraire »; quant à la société à responsabilité
limitée, le capital doit être de 100000dh au moins.

C/ Le conseil fiscal

La société intervient pour informer sa clientèle lors d’une modification fiscale telle que la
variation du taux de TVA, ainsi lors d’une modification portant sur le barème de l’impôt sur
le revenu (IR) par exemple…

Malgré la petite taille de la société, cette dernière dispose d’un personnel qualifié et
expérimenté, le fait qui permet la société d’améliorer la qualité de ses produits et occuper par
la suite une place importante sur le marché.

5/ La constitution de la société

5-1/ Les formalités de la constitution de la société


Ce cabinet réalise des travaux de la constitution des sociétés et pour cela, le cabinet à l’aide
des associés qui veulent créer une société, doit accomplir un certain nombre de formalités
juridiques et administratives pour officialiser la constitution de ladite société, suite au choix
de la forme juridique de la société et l’obtention de certificat négatif.

 Rédaction et signature par les associés du contrat de sociétés appelé statuts. Il s’agit de
l’acte constitutif de la société.
 Enregistrement des impôts auprès de l’administration des impôts.
 Dépôt des statuts et d’autres documents et pièces à fournir au greffe du tribunal de
première instance.
 Immatriculation de la société au registre de commerce.
 Insertion de l’avis de constitution dans un journal d’annonce légale.
 Insertion au bulletin officiel des annonces légales, judiciaires, et administratives.
 Déblocage des fonds préalablement déposés chez un notaire ou dans un compte
bancaire bloqué.

5-2/ Les catégories d’apports


Pour constituer une société, les associés fournissent des biens appelés les apports qui sont
destinés à assurer le fonctionnement de la société novelle et dont la propriété est transférée à
la personne morale constitué. En contrepartie de son apport, chaque associé acquiert un droit
sur la société sous forme de part dans le capital social. L’ensemble des apports forme le
capital social. Les apports ne doivent pas être forcement égales mais en cas de doute en
suppose que les apport sont avec des parts égales

Il existe trois types d’apports :

 Les apports en numéraire : somme d’argent (espèce, chèque, virement …).


 Les apports en nature : apport de tout bien autre qu’une somme d’argent. Il peut
s’agir de biens mobiliers ou immobiliers, corporels ou incorporels. Exemple :
Bâtiments, fonds du commerce, brevet d’invention, créance etc.
 Les apports en industrie : apport de savoir-faire, de connaissances techniques ou
professionnelles, d’expériences et de services.

5-3/ L’enregistrement comptable de la constitution de la société


La libération ou bien la mise à la disposition de la société peut être immédiate ou répartie sur
plusieurs années. Trois étapes sont à distinguer dans la constitution de la société :

 Promesse d’apport
 Réalisation des apports
 Appel et versement d’une fraction de capital

5-3-1/ Comptabilisation des promesses d’apports en cas de libération totale :

Les promesses d’apports faites par les associés représentent une créance de la société sur ses
associés pour le total de nominal prévu.

Cette créance est portée au débit du compte 3461 : « Associés-compte d’apport en société ».
En contrepartie, le compte 1111 « capital social » est crédité.

Afin de distinguer la valeur des apports en nature et celle des apports en numéraire, il est
possible de créer une subdivision du compte 3461 en deux comptes divisionnaires :

 34611 : « Associés-comptes d’apport en nature »


 34612 : « Associés-comptes d’apport en numéraire »

5-3-2/ Comptabilisation des promesses d’apports en cas de libération partielle :

Une deuxième opération à enregistrer dans ce cas-là, après la première étape


(comptabilisation normale de promesse d’apport, le cas précédent) :

La fraction de l’apport non appelé est portée au débit du compte 1119 « Actionnaires, capital
souscrit, non appelé », par le crédit de compte 3461 : « Associés-comptes d’apport en société
»

Deuxième partie : Les taches effectuées


1/Introduction
Dans le cadre de mon stage, j’ai était amené à réaliser plusieurs de travaux dans lesquels j'ai
testé mes capacités ainsi mes connaissances acquises à l’Ecole nationale de commerce et de
gestion d’Oujda, ces tâches concernent :

 Classement des pièces comptables


 Travaux de comptabilité générale
 Passation des écritures aux journaux auxiliaires
 Déclaration de l’état de rapprochement
 Comptabilité des salaires avec la fiche de paie
 Etablissement de la balance
 Etablissement du grand livre
 Déclaration de la TVA
 Déclaration de l’IGR
 L’enregistrement des écritures comptables
 Les déplacements

Le procédé que suit FIDUCIM pour tenir la comptabilité est celui du système centralisateur,
et cela bien sur en respectant les 7 principes de la comptabilité :

1) Le principe de permanence des méthodes : En vertu du principe de permanence des


méthodes, l’entreprise établit ses états de synthèse en appliquant les mêmes règles
d'évaluation et de présentation d'un exercice à l'autre, c'est-à-dire que pour être comparable
d’un exercice à un autre, les états de synthèse d’une entreprise doivent reposer nécessairement
sur les méthodes de représentation et d’évaluation identique.

2) Le principe de spécialisation des exercices : En raison du découpage de la vie de


l’entreprise en exercices comptables, les charges et les produits doivent être, en vertu du
principe de spécialisation des exercices, rattachés à l'exercice qui les concerne effectivement
et à celui-là seulement.

3) Le principe de prudence : Les produits ne sont pris en compte que s’ils sont définitivement
acquis. Les charges sont prises en compte dés lors qu’elles sont probables.

Ce principe évite de transférer sur des exercices ultérieurs ces charges ou ces minorations de
produits, qui doivent grever le résultat de l'exercice présent.

4) Le principe de continuité d'exploitation : Selon le principe de continuité d'exploitation,


l'entreprise doit établir ses états de synthèse dans la perspective d'une poursuite normale de
ses activités.

5) Le principe du coût historique : le concept de ce principe du coût historique est que la


valeur d'entrée d'un élément inscrit en comptabilité pour son montant exprimé en unités
monétaires courantes à la date d'entrée reste intangible quelle que soit l'évolution ultérieure du
pouvoir d'achat de la monnaie ou de la valeur actuelle de l'élément, sous réserve de
l'application du principe de prudence. 

6) Le principe de clarté : Selon le principe de clarté :- les opérations et informations doivent


être inscrites dans les comptes sous la rubrique adéquate, avec la bonne dénomination et sans
compensation entre elles.

7)Le principe d'importance significative  : Selon le principe d'importance significative, les


états de synthèse doivent révéler tous les éléments dont l'importance peut affecter les
évaluations et les décisions.

2/ Mission I : L’enregistrement comptable


Après un classement des factures selon un ordre
chronologique, je procédais à un enregistrement
comptable, ce dernier se fait dans des journaux
auxiliaires, c'est à dire des journaux qui sont
indépendants, on distingue (journal des achats, journal des ventes, journal banque.….). Le
journal est un document obligatoire dans lequel l’entreprise qui sert à enregistrer toutes les
opérations effectuées à partir des documents commerciaux appelés pièces comptables
justificatives, le journal ce présente de la façon suivante :

Source de la photo : https://www.appvizer.fr/magazine/finance-


comptabilite/comptabilite/quelles-sont-les-obligations-du-journal-comptable

2-1/ L’enregistrement comptable des ventes

Toute opération de vente est accompagnée d’une TVA facturée que


l'entreprise doit à l'Etat. Selon le code général des impôts 2020, la TVA
peut être de 7%, 10%, 14% ou de 20%, ca dépend de l’activité de
l'entreprise. En effet, ma tâche consistait à distinguer entre les clients dont
le paiement est effectué en espèce et les clients dont le paiement se fait par
des chèques bancaires ou un virement bancaire.

D’après le chapitre III (taux de la taxe) de la TVA, page 167 du code


général des impôts 2020 On distingue : (article 98 et 98 du CGI)

- TVA de 7% ; ce taux concerne les produits de la large consommation tels que le thé et le
café, le lait en poudre, le savon de ménage (en morceaux ou en pain), la voiture automobile de
tourisme dite "voiture économique" et tous les produits et matières entrant dans sa fabrication
ainsi que les prestations de montage de ladite voiture économique, les conserves de sardines,
le sucre raffiné ou aggloméré, y compris les vergeoises, les candis et les sirops de sucre pur
non aromatisés ni colorés à l’exclusion de tous autres produits sucrés ne répondant pas à cette
définition, les fournitures scolaires, les produits et matières entrant dans leur composition,
'eau livrée aux réseaux de distribution publique ainsi que les prestations d’assainissement
fournies aux abonnés par les organismes chargés de l’assainissement …
-TVA de 10% : le sel de cuisine (gemme ou marin), les opérations d’hébergement et de
restauration ainsi que les prestations fournies par les exploitants de cafés, les opérations de
vente et de livraison portant sur les œuvres et les objets d’art, les huiles fluides alimentaires à
l’exclusion de l’huile de palme, le sel de cuisine (gemme ou marin), le riz usiné, les pâtes
alimentaires, le gaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeux, es huiles de pétrole ou de
schistes, brutes ou raffinées, les opérations effectuées dans le cadre de leur profession, par les
personnes visées à l’article 89-I- 12°- a) et c) ci-dessus …

- TVA de 14% : ce taux porte généralement sur les opérations de transport de voyageurs et de
marchandises à l’exclusion des opérations de transport ferroviaire, le beurre à l’exclusion du
beurre de fabrication artisanale, l’énergie électrique…

- TVA de 20% : les autres produits autres que ceux qui sont soumis aux taux de 7%, 10% et
14% sont assujettis au taux normal de 20%.

- Des produits exonérés tels que le pain, la farine, le lait... (Voir CGI 2020).

Source de la photo : https://www.ecoactu.ma/ledition-2020-du-code-general-des-impots-


publiee/

Exemple :

Jour Référence N° de Libellé Débit Crédit


(N° de Compte
Code)
01 F 00100 4411 Facture n°124 Ikea 9600
01 6111 Facture n°124 Ikea 8000
Facture n°124 Ikea
01 3455 1600

2-2/ L'enregistrement comptable des achats


Lorsqu’on parle de charges, Les écritures des charges j'ai passé sont principalement les
suivantes :

 Les achats de marchandises.


 Les entretiens et réparations du matériel de transport, d'outillages...
 Le paiement des primes d’assurance.

Ce journal enregistre les factures d'achats, avant toute comptabilisation des opérations
d'achats, il est nécessaire d'établir un état d'achat de chaque mois.

Exemple :
Jour Référence N° de Libellé Débit Crédit
(N° de Compte
Code)
01 F 00100 4411 Facture n°124 Ikea 9600
01 6111 Facture n°124 Ikea 8000
Facture n°124 Ikea
01 3455 1600

2-3/ L’enregistrement comptable dans le journal de la banque


Cet enregistrement portait essentiellement sur :

- Les reçus de versements.

- Les remises de chèques hors et sur place à l’encaissement.

- Les chèques tirés par les fournisseurs.

- Les commissions de la banque.

- La TVA.

On peut dire que le compte banque est le compte le plus mouvementé par rapport aux autres
comptes.

2-4/ L'enregistrement comptable dans le journal de la caisse

Il s'agit principalement des virements de fonds, des entrées d'argent (paiement en espèce) et
des sorties d’argent.

Le journal caisse est composé de recettes qui sont représentées par les factures clients réglées
espèces et les alimentations qui proviennent soit de la banque, soit d’un apport espèces d’un
associé, et de dépenses qui sont constituées de factures fournisseurs réglées espèces, des bons
de caisses et des retraits pour alimentation de la banque. En ce qui concerne les bons de
caisse, leurs libellés doivent comprendre le nom de Frs et la désignation.

2-5/ Le grand livre


Après avoir enregistré l'ensemble des opérations dans les journaux correspondants. L’étape
suivante consiste à savoir le grand livre qui est formé de l’ensemble des comptes individuels
ou collectifs de l’entreprise et qui permet le suivi des comptes. Chaque compte doit faire
apparaître :

- Le solde de début de la période

- Les totaux des mouvements débits et crédits


- Le solde à la fin de la période
GRAND LIVRE 

D Nom du compte C

Emplois Ressources

2-6/ La balance
C’est un tableau qui récapitule l’ensemble des comptes du grand livre, ces comptes sont
classés selon l’ordre du plan comptable. Il permet de contrôler le principe de la partie double
en comptabilité générale. Se présente de la façon suivante.

Soldes Movements Soldes


initiaux finau
x
S.D S.C M.D M.C S.D S.C
Noms des
comptes

2-7/ Les états de synthèse


2-7-1/ Le bilan

Il s’agit d’un tableau qui décrit la situation patrimoniale de l’entreprise et Il comporte deux
parties :

 Une partie appelée actif ou emplois


 Une partie appelée passif ou ressources

Le bilan se présente de la façon suivante :


Source de la photo : http://reading15.blogspot.com/2012/12/cours-compta-generale.html

2-7-2/ Le CPC

Le compte de produits et de charges à pour objectif de de mettre en évidence les différentes


composantes de résultat global, il regroupe les différentes comptes de produits (classe7) et de
charges (classe 6).

Le voilà un exemple d’un compte de produits et de charges :


N.B: Tous ces journaux sont bien organisés dans un
logiciel de comptabilité qui s'appelle « Compta Genie
Log »

3/ Mission II : Déclaration fiscale

3-1/ Définition de l’impôt


L'impôt est définie habituellement comme étant : « un prélèvement pécuniaire,
obligatoire, effectué par voie d'autorité à titre définitive, sans contrepartie
déterminer, en vue d'assurer le financement des charges publiques de l'Etat et des
collectivités locale ».

3-2 / Déclaration de la Tva


3-2-1/ Définition

La TVA est un impôt indirect qui concerne non les revenus des contribuables mais
leur dépense dans le temps.
La TVA est appliquée pour les entreprises commerciales, industrielles de
présentation de service artisanales et aux opérations d'importation.
Pour le calcul de la TVA on suit la méthode suivante:
Montant de la TVA = Taux de TVA × Prix hors taxe.
Les taux de la TVA au Maroc :
7% : Eau, produit pharmaceutique … (Article 99 de CGI)
10% : Operations bancaires, (Article 99 de CGI)
14% : Travaux immobiliers, électricité, transports de voyages.(Article 99 de CGI)
20% : Tous autres produits et services, c'est le taux normal. (Article 98 de CGI)

3-2-2/ Les modalités de la déclaration de la TVA

Ce stage m’a permis de distinguer entre 2 types de déclaration de la TVA :


3-2-2-1/ Déclaration mensuelle
Cette déclaration se fait chaque mois, elle concerne les entreprises dont le chiffre d’affaires de
l'exercice précédent est supérieur ou égal à 1000000 de dirhams.

3-2-2-2/ Déclaration trimestrielle


Cette déclaration se fait chaque trimestre, elle s’adresse aux entreprises dont le chiffre
d’affaires de l'exercice précédent est inférieur à 1000000 de dirhams. B- Les régimes de la
TVA Au cours de mon stage, j’ai observé l’existence de 2 régimes de TVA.

1-Le régime encaissement : lorsque les recettes sont encaissées, on déclare immédiatement la
TVA.

2-Le régime débit : une fois la facture est établie, on déclare la TVA même si l'entreprise n'a
pas encore encaissé l'argent.

Pour connaître le régime adopté par l'entreprise, il suffit de consulter «le relevé des achats
ouvrant droit à déduction ». Il s'agit d'une TVA facturée lors d'une vente, et d’une TVA
récupérable lors d'un achat. Si la TVA facturée est supérieure à la TVA récupérable du mois
précédent, on parle alors d’une «TVA due» que l'entreprise doit verser à l'administration
fiscale ; et dans le cas contraire on parle d’un «crédit de TVA» (la TVA rouge) ou bien d’une
créance.

TVA Due = TVA Facturée-(TVA récupérable sur les


immobilisations + TVA récupérable sur les charges)

3-3/ L’impôt sur les sociétés (IS)


3-3-1/ Définition

L'impôt sur les sociétés est institué par la loi 24-86-B-O N°3873 du 21 janvier 1987. Comme
son nom l'indique, cet impôt s'applique aux entreprises qu'ont opté pour la formule juridique
de société.

3-3-2/ La méthode de calcul

Résultat fiscal x le taux.

Résultat fiscal = Résultat comptable avant impôt +


Réintégrations - Déductions - rapport déficitaire.
3-3-2-1/ Les réintégrations
Certains éléments de charges déjà comptabilisés comme tel, sont réintégrés dans le résultat
net comptable parce qu’ils sont fiscalement non déductibles. (Article 10 des charges
déductibles et article 11 des charges non déductibles)

3-3-2-2/ Les déductions


Certains éléments de produits déjà comptabilisés sont déduits du résultat net comptable parce
qu’ils sont :

 Soit totalement ou partiellement exonérés ou soumis à un abattement.


 Soit parce que leur taxation a été effectuée antérieurement ou bien elle doit être
différée ultérieurement.

(Article 9 des produits imposables et article 9 bis des produits non imposables)

3-3-3/ Le taux d’imposition

Montant du bénéfice net en Taux


dirhams
Inférieur ou égal 300 000 DH 10%
De 300 001 DH à 1 000 000 20%
DH
Supérieur à 1 000 000 DH 31%

Source : Article 19 du CGI.

3-4/ L’impôt sur le revenu (IR)


3-4-1/ Définition

L’impôt sur le revenu est un impôt direct qui s'applique aux catégories des revenus suivants :
 Revenus professionnels.
 Revenus provenant des exploitations agricoles.
 Revenus salariaux et assimilés.
 Revenus de la location des biens immobilisés.
 Revenus des capitaux mobiliers.
3-4-2/ La méthode de calcul

3-4-2-1/ Détermination du revenu global imposable


Le revenu global imposable est obtenu en sommant les différents revenus nets dont dispose le
contribuable pendant l'année civil et après déduction d'un certain nombre de charges réputées
à caractère sociale.

3-4-2-2/ Calcul de l’IR Brut

IR brut = (revenu brut imposable * taux) - somme à


déduire

Le barème de l'IR est fixé par l'administration fiscale il s'applique à tous les revenus rentrant
dans le champ d'application de l'IR mais les modalités de détermination du revenu imposable
différent selon la nature du revenu considéré.

3-4-2-3/ Calcul de l’IR du


IR dû = IR brut - déduction sur l'impôt

3-4-3/ Le barème de calcul de l’IR

Le barème de calcul de l'impôt sur le revenu est fixé comme suit :

- la tranche du revenu allant jusqu'à 30 000 dirhams est exonérée ;

- 10% pour la tranche du revenu allant de 30.001 à 50.000 dirhams ;

- 20% pour la tranche du revenu allant de 50.001 à 60.000 dirhams ;

- 30% pour la tranche du revenu allant de 60.001 à 80.000 dirhams ;

- 34% pour la tranche du revenu allant de 80.001 à 180.000 dirhams ;

- 38% pour le surplus.


4/ Mission III : Travaux liés à la CNSS

4-1  / Définition
La caisse nationale de sécurité sociale ou CNSS est un établissement public
Marocain, à vocation de sécurité sociale créé en 1959 et placé sous la tutelle
administrative du ministre chargé de l'emploi. Elle constitue un régime de sécurité
social au Maroc, obligatoire pour les salariés de l’industrie, des services, et des
professions libérales.

4-1/ La paie
Dans un bulletin de paie, après avoir regroupé tous les éléments déterminants du salaire brut (salaire
de base, heures supplémentaires …) de l’employé, je passe à la détermination du salaire net à payer )
l’employé

4-1-1/ Les élément du salaire

 Salaire de base : Il peut être soit forfaitisé par période c’est à dire ; mois,
quinzaine, semaine soit calculé par application d’un taux horaire au nombre
d’heures effectuées dans la limite de la durée légale de travail (26 jours par
mois) soit calculé à la pièce produite.

Le salaire de base est augmenté par d’autres éléments :

 Prime : somme d’argent accordé à un salarié à titre


d’encouragement.
 Indemnité : Ce sont des compléments de salaire mais pour indemniser
l’employé sur des charges qu’il supporte en exerçant son travail,
exemple : indemnité de transport.

 Autre avantages en nature : logement, électricité…

4-1-2/ Charges patronales et salariales:


Source de la photo : site officiel de la CNSS

5/ Mission IV : Les déplacements


Pendant la période de ce stage j’ai pu savoir plusieurs choses même si à l’extérieur du bureau
par des divers déplacements par exemple je suis allé à la direction fiscale pour payer la TVA
et aussi à  à l’Administration Perception Meknes Batha et à la CNSS.
Les apports du stage
Au cours des 4 semaines que j'ai passé au sein du SARL FIDUCIM, j'ai eu le privilège d'être
encadré par des personnes compétentes, qui m'ont accompagnée et supervisée tout au long de
mon stage. En effet, j'ai pu bénéficier d'une expérience très instructive dans la mesure où j'ai
pu observer et participer au fonctionnement quotidien d’un cabinet de comptabilité et d’audit.

Par ailleurs les missions qui m'ont été confiées étaient assez simples, j’ai eu la possibilité de
mobiliser des compétences techniques. Néanmoins cela m'a beaucoup appris sur le savoir-
être, et sur la rigueur nécessaire dans ce milieu à titre d'exemple, les procédures de déclaration
des impôts directs et indirects, la comptabilisation du journal d’achats, des ventes, de banque,
de caisse..., quelques procédures concernant la CNSS, les étapes de la création d’une
société…

Après avoir étudié la fiscalité d’entreprise en S3 à l’école supérieure de technologie de


Meknès et en S5 à l’école nationale de commerce et de gestion d’Oujda, je voulais bien voir
le monde pratique de cette matière et ses différents étapes des déclarations fiscales.
Conclusion
Au terme de ce travail, je tiens à signaler que le stage effectué au sein du cabinet
de comptabilité et d’audit m’a était de grande utilité sur des différents plans,
premièrement, la mise en application d’une panoplie de compétences acquises
au cours de mon cursus à l’école national de commerce et de gestion d’Oujda et
l’école supérieure de technologie de Meknès, notamment au niveau de la
comptabilité générale et de la fiscalité d’entreprise.

Deuxièmement, je me suis trouvé inséré dans une équipe cohérente composé du


personnel du cabinet, ce qui m’a donné l’opportunité de développer mon esprit
d’équipe, et travailler sur le côté relationnel.

Ce stage a été très enrichissant pour moi car il m’a permis de découvrir dans le
détail le secteur des cabinets comptables, ses acteurs, ses contraintes et ses
difficultés m’ont permis de participer concrètement à ses enjeux au travers de
mes missions variées comme celle des étapes de la création de la société.

Les tâches réalisées m’ont permis de maîtriser les étapes de la tenue comptable
ainsi que l’utilisation de certains logiciels de comptabilité (Compta Génie Log)
et de bureautique (Word, Excel,…) à propos desquels j’avais une connaissance
un peu limitée.

Pour conclure, l’application comptable est beaucoup plus simplifiée en pratique


qu’en théorie sans nier que les bases théoriques demeurent fondamentales.
D’autre part, les tâches observées m’ont offert l’opportunité de créer une idée
plus claire sur tous les aspects du métier et sur les activités que peut exercer
l’expert-comptable durant sa journée.

ANNEXES
La fiche de déclaration mensuelle de la TVA

La fiche de déclaration trimestrielle de la TVA


Le barème de calcul de l’IR
Le barème de calcul de l’IS
Bibliographie
https://www.telecontact.ma/annonceur/fiducim/3280989/meknes.php
https://www.finances.gov.ma/Publication/dgi/2020/cgi2020-fr.pdf
https://www.marocainedesexperts.com/index.php?
option=com_content&task=view&id=65&Itemid=22
https://www.fichier-pdf.fr/2015/06/25/formulaire-de-declaration-de-la-tva/
https://fr.scribd.com/doc/26171616/tva-trimestrielle
https://www.tifawt.com/fiscalite-2/impot-sur-le-revenu-ir-calcul-et-traitement-fiscal/
https://www.leconomiste.com/article/1023369-documents-circulaire-de-la-dgi-la-nouvelle-
grille-de-l-impot-sur-les-societes

Vous aimerez peut-être aussi