Vous êtes sur la page 1sur 4

La méthode MVF est une méthode numérique qui permet d'approche la solution d'une équation

différentielle régissant un phénomène donnée

L’approche consiste de diviser le domaine du calcule ou le domaine étudier en plusieurs volumes


de contrôles que ne se chevauchent pas et dont la somme fait exactement le volume de domaine
de calcul à étudier

Cette méthode consiste à subdiviser le domaine d’étude en volumes élémentaires de telle


manière que chaque volume entoure un nœud principal P. Chaque volume est délimité par : deux
interfaces dans le cas monodimensionnel noté (e, w), Chaque nœud principal P et limité par des
nœuds voisins (E, W). L’équation différentielle est intégrée dans chaque volume élémentaire finis.
Pour calculer l’intégrale dans ce volume élémentaire l’inconnue est représentée à l’aide d’une
fonction d’approximation entre deux nœuds consécutifs. Ensuite, la forme intégrale est discrétisée
dans le domaine d’étude. Le résultat de discrétisation donne une équation algébrique qui est
constituée par les valeurs nodales.

Pour résoudre un phénomène spécifique à l'aide de la méthode MVF, les étapes suivantes doivent être
suivies :

1. Définir l’équation du phénomène.


2. Discrétisation de du domaine.
3. D’intégration de l’équation sur chaque volume de contrôle.
4. Traitement des conditions aux limites.
5. Formation du systéme d’équation algébrique résultant et sa résolution.
6. Présentation les résultats (comparaison avec la solution analytique où à l’expérience).

Etape 01 : Définir l’équation du phénomène :

On l’équation de transport général :

∂(ρϕ)
+¿ ( U ρ ϕ ) =¿ ( Γ grad ϕ ) + S
∂t

Pour simplifier le problème, considérons le cas d’un problème stationnaire (régime permanent),
On Suppose qu'il n'y ait pas de transfert de chaleur par convection, dans ce cas, et n'y ait pas aussi
terme source on trouve :

∂(ρϕ)
=0 ;÷ (Uρϕ )=0 ; S=0
∂t
Alors on trouve :

¿ ( Γ grad ϕ )=0

Etape 02 : le maillage de domaine :


Etape 03 : Intégration de l’équation sur chaque volume de contrôle :

On va calcul le bilan énergétique sur les volumes du contrôle (nœuds 2, 3, 4):

∫ ∂∂x ( Γ ∂∂ ϕx )dv =0 Avec : dv =A dx

∫ ∂∂x ( Γ ∂∂ ϕx ) A dx=0
W

∂ϕ
[( ) ] Γ
∂x
A dx =0

∂ϕ ∂ϕ
[( ) ] [( )
∂x e
Γe A e −
∂x w
]
Γ w A w =0

Et on à :

∂ϕ ϕ E −ϕ P ∂ ϕ ϕ P−ϕw ϕ −ϕ ϕ −ϕ
( ) = ( )
=
∂ x e δx EP ∂ x w δxPW [
⟹ E P Γ e A e − P w Γ w A w =0
δx EP δx PW ][ ]
Après le réarrangement on trouve :

Γw Aw Γ A Γ A Γ A Γ A
δx PW δx PW [
δx EP δx PW δx EP ]
ϕ w w w ϕw − e e + w w ϕP + e e ϕ E=0

⟹ a W ϕW −(a E +a W )+ aE ϕ E =0 Avec : a E + aW =aP

⟹ aW ϕW −a P ϕ P +a E ϕ E=0

Etape 04 : traitement des conditions aux limites :

 Le nœud 01 :

∫ ∂∂x ( Γ ∂∂ ϕx ) A dx=0
W

([ Γ ∂∂ ϕx ) A dx ]=0
∂ϕ ∂ϕ
[( ) ] [( )
∂x e
Γe A e −
∂x w
]
Γ w A w =0

ϕE −ϕ P ϕ −ϕ A
[ ][
δx EP
Γ e Ae − P Γ A =0
δx P W w w
]
2

Γ e A e 2 Γw Aw Γ A 2Γ A
[ δx EP
+
δx PW ]ϕP =( 0 ) ϕw + e e ϕ E + w w ϕ A
δx EP δx P W

⟹ a E ϕ E−( aE + 2 aW ) ϕ P=−2 aW ϕ A Avec : a E + aW =aP

⟹−aP ϕ P + aE ϕ E =−2 aW ϕ A

 Le nœud 05 :

∫ ∂∂x ( Γ ∂∂ ϕx ) A dx=0
W

([ Γ ∂∂ ϕx ) A dx ]=0
∂ϕ ∂ϕ
[( ) ] [( )
∂x e
Γe A e −
∂x w
]
Γ w A w =0

ϕB −ϕ P ϕ −ϕ

[ δx E P
2 ][
Γ e A e − P w Γ W A W =0
δx PW ]
2 Γe A e ΓW AW Γ A 2Γ A
[ δx E P
+
δx PW ]
ϕ P = W W ϕw + ( 0 ) ϕ E + e e ϕ B
δx PW δx E P

⟹ (a E + aW ¿ ϕP =aW ϕ W + ( 0 ) ϕ E +a E ϕ B Avec : a E + aW =aP

⟹ a E ϕ E−aP ϕ P=−2a E T B

Etape 05: formation du systéme d’équation algébrique résultant et sa résolution :

−a 1 ϕ1 + a2 ϕ 2=−2 aW T A ……..…….. Nœud 01

a 1 ϕ1 −a2 ϕ2 +a3 ϕ3 =0 …….….…….. Nœud 02

a 2 ϕ2 −a3 ϕ3 +a 4 ϕ4 =0 ……..……….. Nœud 03


a 3 ϕ 3−a 4 ϕ4 + a5 ϕ5=0 ……..……….. Nœud 04

a 4 ϕ4 −a5 ϕ5 =−2 aE T B ……..……….. Nœud 05