Vous êtes sur la page 1sur 16

Mécanismes comptables.

La taxe sur la valeur ajoutée HASSAINATE med saber

II EME PARTIE :
LES OPEARTIONS
COURANTES

CHAPITRE I :
Les opérations d’achats et de ventes

SECTION 1 : L’imposition des opérations (T.V.A)

1
Mécanismes comptables. La taxe sur la valeur ajoutée HASSAINATE med saber

I - CARACTERES GENERAUX DE LA T.V.A.

La taxe sur la valeur ajoutée instituée au Maroc depuis le 1/4/1986 ressemble à celle que l'on
trouve dans les systèmes fiscaux de nombreux pays étrangers.

- UN IMPÔT SUR LA DÉPENSE

La T.V.A. est un impôt incorporé totalement dans le prix de vente des produits ou des
services qui font l'objet de transactions. Il présente l'avantage d'être facilement payé.

Prix hors T.V.A. + T.V.A. = Prix T.V.A. comprise

Frappant les transactions commerciales réalisées au jour le jour par une entreprise dans
le cadre de son activité, la T.V.A. est atteint le consommateur. Le vendeur apparaît dès lors
comme un simple collecteur redevable légal, celui qui paie l'impôt au Trésor à la place du
consommateur qui en est le redevable réel.

- UN IMPÔT GLOBAL

La T.V.A. frappe la généralité des biens et des services vendus au Maroc quelle que soit leur
origine (marocaine ou étrangère) et quelle que soit la qualité du vendeur (fabricant, grossiste,
commerçant importateur). En revanche, la T.V.A. n'est pas perçue sur les produits exportés.
Elle permet ainsi de réaliser la neutralité fiscale au niveau des transactions internationales.

- UN IMPÔT UNIQUE À PAIEMENTS FRACTIONNÉS ET NON CUMULATIF

Le poids fiscal de l'impôt demeure identique quelle que soit la longueur du circuit de
production ou de distribution; la T.V.A. représentant toujours le même pourcentage du prix
de vente.

C'est ainsi que deux produits identiques vendus au même prix au consommateur supportent la
même charge fiscale. En ce sens, la T.V.A. assure la neutralité fiscale.

III- MECANISME DE LA T.V.A AU SEIN DES ENTREPRISES.

Chaque assujetti est redevable de la taxe sur le montant total de ses ventes ou prestations de
services, sous déduction de la taxe ayant grevé ses achats et ne verse au Trésor que la
différence.

Dans la généralité des cas, la T.V.A. due par chaque entreprise est égale à la T.V.A. facturée
en aval (TVA sur les ventes) moins la T.V.A. facturée en amont (TVA sur les achats).

Soit une entreprise achetant et revendant en l'état une marchandise taxable à 20%

2
Mécanismes comptables. La taxe sur la valeur ajoutée HASSAINATE med saber

Prix d'achat Prix de vente

Prix hors T.V.A 100 250

T.V.A. 20 50

Prix T.V.A. comprise 120 300

L'entreprise va acquitter au Trésor une taxe ainsi calculée :

T.V.A. sur vente 50

T.V.A. acquittée à l'achat - 20

T.V.A. due 30

- a déjà payé à son fournisseur une taxe de 20


- récupère sur son client 50
- et ne supporte donc effectivement aucune charge.

L'entreprise peut déduire de la T.V.A. correspondant à ses ventes :


-non seulement la T.V.A. correspondant à ses achats de marchandises ou de matières
premières (Charges), mais également celle qui a frappé les immobilisations.

IV. LES TAUX DE LA T.V.A.

Le montant de la T.V.A. exigible est obtenu en appliquant à la base d'imposition à un taux


déterminé en fonction de la nature de l'opération et du bien.

Le régime général de la T.V.A. comprend un taux normal, deux taux réduits plus 3 taux
spécifiques
Ces taux s'appliquent à des prix hors T.V.A.

Taux applicable Montant de la T.V.A. par rapport Montant de la T.V.A. par rapport
au prix H. T. au prix Toute Taxe Comprise

Super réduit : 7% Prix de vente HT x 7 PV TTC. x 7


100 107
Réduit : 14% PV HT x 14 PV TTC x 14
100 114
Normal : 20% PV HT x 20 PV TTC x 20
120 120

TAUX DE LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE


TABLEAU SYNOPTIQUE DES TAUX

3
Mécanismes comptables. La taxe sur la valeur ajoutée HASSAINATE med saber

D’après le code général des impôts 2009

Article 98.- Taux normal


Le taux normal de la taxe sur la valeur ajoutée est fixé à 20%.

Article 99.- Taux réduits


Sont soumis à la taxe aux taux réduits :

1°- de 7% avec droit à déduction :


Les ventes et les livraisons portant sur :
- l'eau livrée aux réseaux de distribution publique ainsi que les prestations d’assainissement fournies
aux abonnés par les organismes chargés de l’assainissement ;
- la location de compteurs d'eau et d'électricité ;
- le gaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeux ;
- les huiles de pétrole ou de schistes, brutes ou raffinées;
- les produits pharmaceutiques, les matières premières et les produits entrant intégralement ou pour une
partie de leurs éléments dans la composition des produits pharmaceutiques ;

- les emballages non récupérables des produits pharmaceutiques ainsi que les produits et matières
entrant dans leur fabrication.
L’application du taux réduit est subordonnée à l’accomplissement des formalités définies par voie
réglementaire ;

- les fournitures scolaires, les produits et matières entrant dans leur composition.

L’application du taux réduit aux produits et matières entrant dans la composition des fournitures
scolaires est subordonnée à l’accomplissement de formalités définies par voie réglementaire ;
- les aliments destinés à l’alimentation de bétail et des animaux de basse-cour à l’exclusion des autres
aliments simples tels que céréales, issues, pulpes, drêches et pailles ;
- le sucre raffiné ou aggloméré, y compris les vergeoises, les candis et les sirops de sucre pur non
aromatisés ni colorés à l’exclusion de tous autres produits sucrés ne répondant pas à la définition
ci-dessus ;
- les conserves de sardines ;
- le lait en poudre;
- le savon de ménage (en morceaux ou en pain) ;
- la voiture automobile de tourisme dite "voiture économique" et tous les produits, et matières
entrant dans sa fabrication ainsi que les prestations de montage de ladite voiture économique.

L'application du taux susvisé aux produits et matières entrant dans la fabrication de la voiture
économique et aux prestations de montage de ladite voiture économique, est subordonnée à
l'accomplissement de formalités définies par voie réglementaire.

2° - de 10% avec droit à déduction :

- les opérations de vente de denrées ou de boissons à consommer sur place et les opérations de
fourniture de logements réalisées par les hôtels à voyageurs, les restaurants exploités dans les
hôtels à voyageurs et les ensembles immobiliers à destination touristique ;
- les opérations de vente de denrées ou de boissons à consommer sur place, réalisées dans les
restaurants ;
- les opérations de restauration fournies par les prestataires de services au personnel salarié des

4
Mécanismes comptables. La taxe sur la valeur ajoutée HASSAINATE med saber

entreprises ;

- les opérations de location d'immeubles à usage d'hôtels, de motels, de villages de vacances ou


d'ensembles immobiliers à destination touristique, équipés totalement ou partiellement, y compris le
restaurant, le bar, le dancing, la piscine, dans la mesure où ils font partie intégrante de
l'ensemble touristique ;
- les huiles fluides alimentaires ;
- le sel de cuisine (gemme ou marin) ;
- le riz usiné, les farines et semoules de riz et les farines de féculents ; - les pâtes
alimentaires ;
- les tourteaux servant à la fabrication des aliments destinés à l’alimentation du bétail et des
animaux de basse-cour94 ;
- les opérations de banque et de crédit et les commissions de change visées à l'article 89- I-11° ci-
dessus ;
- les transactions relatives aux valeurs mobilières effectuées par les sociétés
de bourse visées au titre III du dahir portant loi n° 1.93.211 précité ;
- les opérations de crédit foncier, de crédit à la construction et de crédit à l'hôtellerie effectuées par le
crédit immobilier et hôtelier sous réserve de l'exonération prévue à l'article 91- III-2° ci-dessus ;
- les transactions portant sur les actions et parts sociales émises par les organismes de placement
collectif en valeurs mobilières visés par le dahir portant loi nº 1.93.213 précité ;
- les opérations de crédit agricole effectuées par le Crédit Agricole du Maroc ;
- Les opérations afférentes aux prêts et avances consentis aux collectivités locales par le fonds
d’équipement communal ainsi que celles afférentes aux emprunts et avances accordés audit fonds ;
- (abrogé)95
- les opérations effectuées dans le cadre de leur profession, par les personnes visées à l’article 89-I-
12°- a) et c) ci-dessus.
- Le péage dû pour emprunter les autoroutes exploitées par les sociétés concessionnaires96.

3°- de 14% :

a) avec droit à déduction :


- le beurre à l’exclusion du beurre de fabrication artisanale visé à l’article 91(I.A.2) ci-dessus ;
- les graisses alimentaires (animales ou végétales), margarines et saindoux ; - le thé (en vrac ou
conditionné) ;

- les opérations de transport de voyageurs et de marchandises ;


- le véhicule automobile pour le transport de marchandises dit «véhicule utilitaire léger
économique» ainsi que le cyclomoteur dit «cyclomoteur économique» ainsi que tous les produits
et matières entrant dans leur fabrication.

L'application du taux précité aux produits et matières entrant dans la fabrication desdits
véhicules est subordonnée à l'accomplissement de formalités définies par voie réglementaire ;
- l’énergie électrique et les chauffe-eau solaires.

b) sans droit à déduction :

Les prestations de services rendues par tout agent démarcheur ou courtier d’assurances à raison de

5
Mécanismes comptables. La taxe sur la valeur ajoutée HASSAINATE med saber

contrats apportés par lui à une entreprise d’assurances.

Article 100.- Taux spécifiques


Par dérogation aux dispositions de l'article 96 ci-dessus, les livraisons et les ventes autrement qu'à
consommer sur place, portant sur les vins et les boissons alcoolisées, sont soumises à la taxe sur la
valeur ajoutée au tarif de cent (100) dirhams par hectolitre.
Les livraisons et les ventes de tous ouvrages ou articles, autres que les outils, composés en tout
ou en partie d'or, de platine ou d'argent sont soumises à la taxe sur la valeur ajoutée fixée à
quatre dirhams par gramme d'or et de platine et à 0,05 dirham par gramme d'argent.

V. COMPTABILISATION DE LA DECLARATION DE LA TVA DUE

§ 1- Constatation de la TVA due :

La TVA due, qui est la différence entre la TVA facturée et la TVA récupérable, s’enregistre
dans le compte 4456 « Etat – TVA due ».
Pour obtenir la TVA due, le compte 4456 « Etat – TVA due » est :
 Débité par :
- Le crédit du compte 34551 « Etat – TVA récupérable sur immobilisations » ;
- Le crédit du compte 34552 « Etat – TVA récupérable sur charges » ;
- Le crédit, s’il y a lieu, du compte 3456 « Etat – Crédits de TVA ».
 Crédité par le débit du compte 4455 « Etat – TVA facturée »

Cas particulier : existence d’un crédit de TVA


La compte 4456 « Etat – TVA due » a en principe un solde créditeur. Mais s’il présente un
solde débiteur, il correspond, dans ce cas à un crédit de TVA, et il doit être viré au débit du
compte 3456 « Etat – Crédits de TVA ».
Autrement dit, le compte 3456 « Etat – Crédits de TVA » reçoit à son débit le montant du
crédit éventuel de TVA en créditant le compte 4456 « Etat – TVA due », lorsque le solde de
celui-ci est débiteur.
§ 2- Constatation du paiement de la TVA due :

- On débite le compte 4456 « Etat – TVA due » ;

- On crédite un compte de trésorerie du même montant.

Remarque :
Le paiement de la TVA due doit se faire au plus tard à la fin du moins qui suit le mois de la
déclaration mensuelle ou trimestrielle de TVA
Exemple :

6
Mécanismes comptables. La taxe sur la valeur ajoutée HASSAINATE med saber

Une entreprise assujettie à la TVA a réalisé, pendant les mois d’octobre, novembre et
décembre 2002, les ventes (HT) suivantes :
1. Octobre : 2 500 000 DH
2. Novembre : 3 200 000 DH
3. Décembre : 4 000 000 DH
Par ailleurs, elle a effectué les achats suivants :
1. Septembre : 1 700 000 DH
2. Octobre : 2 900 000 DH
3. Novembre : 3 400 000 DH
4. Décembre : 2 600 000 DH

La TVA récupérable sur les immobilisations est :


a. Octobre : 60 000 DH
b. Novembre : 85 200 DH
c. Décembre : 82 500 DH

7
Mécanismes comptables. OPERATIONS D’ACHATS ET DE VENTES HASSAINATE med saber

N.B. : le taux de TVA est de 20%.


Les dates de règlement de la TVA due des mois d’octobre, novembre et décembre ont lieu
respectivement le 30/11/2002, le 31/12/2002 et le 31/01/2003. Les règlements ont été faits
par chèques bancaires.
T.A.F. :
1. Calculer la TVA due pour les mois d’octobre, novembre et décembre 2002 ; et passer les
écritures comptables nécessaires.
2. Considérer le cas du régime de déclaration trimestrielle et calculer en conséquence la TVA
due puis comptabiliser.

Solution
1. Calcul et comptabilisation de la TVA due : Cas du régime mensuel
 Déclaration du mois d’octobre :
TVA facturée = 2 500 000 x 20% = 500 000 DH
TVA récupérable/ immobilisations = 60 000 DH
TVA récupérable/ charges = 1 700 000 x 20% = 340 000 DH
TVA due = 500 000 – (60 000 + 340 000) = 100 000 DH

30/10/2002
4456 Etat- TVA due 400 000
34551 Etat- TVA récup/immob. 60 000
34552 Etat- TVA récup/charges 340 000

4455 Etat- TVA facturée 500 000
4456 Etat- TVA due 500 000
TVA due d’octobre

30/11/2002
4456 Etat- TVA due 100 000
5141 Banques 100 000
Paiement de la TVA due

 Déclaration du mois de novembre :


TVA facturée = 3 200 000 x 20% = 640 000 DH
TVA récupérable/ immobilisations = 85 200 DH
TVA récupérable/ charges = 2 900 000 x 20% = 580 000 DH

H.E.C MAROC 8
Mécanismes comptables. OPERATIONS D’ACHATS ET DE VENTES HASSAINATE med saber

TVA due = 640 000 – (85 200 + 580 000) = - 25 200 DH


Il s’agit d’un crédit à reporter au mois de décembre.

30/11/2002
4456 Etat- TVA due 665 200
34551 Etat- TVA récup/immob. 85 200
34552 Etat- TVA récup/charges 580 000

4455 Etat- TVA facturée 640 000
4456 Etat- TVA due 640 000
TVA due de novembre

3456 Etat- crédits de TVA 25 200
4456 Etat- TVA due 25 200
Constatation du crédit de TVA

 Déclaration du mois de décembre :


TVA facturée = 4 000 000 x 20% = 800 000 DH
TVA récupérable/ immobilisations = 82 500 DH
TVA récupérable/ charges = 3 400 000 x 20% = 680 000 DH
Crédit de TVA = 25 200 DH
TVA due = 800 000 – (82 500 + 680 000) – 25 200 = 100 000 DH
31/12/2002
4456 Etat- TVA due 787 700
34551 Etat- TVA récup/immob. 82 500
34552 Etat- TVA récup/charges 680 000
3456 Etat- crédits de TVA 25 200

4455 Etat- TVA facturée 800 000
4456 Etat- TVA due 800 000
TVA due de décembre
31/01/2003
4456 Etat- TVA due 12 300
5141 Banques 12 300
Paiement de la TVA due de décembre

2. Calcul et comptabilisation de la TVA due : Cas du régime trimestriel


 Détermination de la TVA due
TVA due du 4ème trimestre (octobre, novembre et décembre)

H.E.C MAROC 9
Mécanismes comptables. OPERATIONS D’ACHATS ET DE VENTES HASSAINATE med saber

= TVA facturée d’octobre, novembre et décembre


- TVA récupérable sur les immobilisations d’octobre, novembre et décembre
- TVA récupérable sur les charges de septembre, octobre et novembre

TVA facturée = 500 000 + 640 000 + 800 000 = 1 940 000 DH


TVA récupérable/ immob. = 60 000 + 82 500 + 85 200 = 227 700 DH
TVA récupérable/ charges = 340 000 + 580 000 + 680 000 = 1 600 000 DH
TVA due du 4ème trim. = 1 940 000 – 227 700 – 1 600 000 = 112 300 DH

31/12/2002

4456 Etat- TVA due 1 827 200


34551 Etat- TVA récup/immob. 227 700
34552 Etat- TVA récup/charges 1 600 000

4455 Etat- TVA facturée 1 940 000
4456 Etat- TVA due 1 940 000
TVA due du 4ème trimestre
31/01/2003
3456 Etat- crédits de TVA 112 300
5141 Banques 112 300
Paiement de la TVA due

SECTION 2 : la facturation


A°) Définition

H.E.C MAROC 10
Mécanismes comptables. OPERATIONS D’ACHATS ET DE VENTES HASSAINATE med saber

La facture est un écrit dressé par un commerçant constatant les conditions


auxquelles il a vendu des biens ou des services et notamment le montant que le
client DOIT au fournisseur.
La mention « DOIT » figure en face de la dénomination du client, c’est
pourquoi ce type de facture est souvent appelé « facture de Doit » ou « facture
ordinaire ».
N.B : Fiscalement, tout assujetti à la TVA vendant des biens ou services à un
autre assujetti doit délivrer une facture ou un document en tenant lieu.

La facture doit être établie en double exemplaire : un pour le vendeur et un pour


le client. Certains évènements comme les retours de marchandises ou une
remise en cause du prix de vente de la part du client entraîne l’établissement
d’un autre type de facture qui aura pour effet de réduire le montant facturé
initialement au client : il s’agit de la FACTURE D’AVOIR.
B°) Les éléments de la facture
Une facture comprend généralement
1. Dans l’en tête
- Les renseignements juridiques (dénomination, adresse du siège social, forme juridique etc…)
- N° d’identification fiscale de l’entreprise
- Nom et adresse du client
- Date de facturation
2. Dans le corps de la facture
- Désignation des biens ou services vendus
- Prix et quantité
- Le montant des réductions
- La TVA
- Les autres frais accessoires
- Les conditions de paiement
- Le montant net à payer TTC
Il faut être très prudent en numérotant les factures car l'administration ne tolère
pas les numéros manquants.

H.E.C MAROC 11
Mécanismes comptables. OPERATIONS D’ACHATS ET DE VENTES HASSAINATE med saber

Remarque : la phase de conception des documents commerciaux qui seront


émis par une entreprise est primordiale ; il ne faut pas négliger l'esthétique de la
facture car elle contribue elle aussi à véhiculer une certaine image sur l’entreprise.

C °) Règles d'élaboration d'une facture

Règle 1 : les réductions commerciales se calculent "en cascade" et


toujours avant la réduction financière
Exemple : si on accorde une remise de 5 % et une remise de 10 %, il n'est
pas question d'appliquer un seul taux de remise à 15 %

Règle 2 : Les Rabais Remises et Ristournes sur facture de DOIT ne se


comptabilisent pas. Seul le net commercial est pris en compte.

Règle 3 : Une facture d'AVOIR en relation avec une facture de DOIT,


doit impérativement tenir compte des conditions initiales de cette facture.

Section 2 : Saisie des opérations ordinaires


A°) Traitement comptable d’une facture de « DOIT »
L’enregistrement comptable d’une facture de « DOIT » entraîne l’utilisation de
3 catégories de comptes :
1ère catégorie : les comptes de gestion
Ils enregistrent le montant du net commercial hors taxes.
Chez l’acheteur le montant des achats est enregistré pour le montant net
commercial au débit du compte de charge appartenant à la rubrique « 61xx ».
Si le bien acheté fait partie des biens d’investissement (matériel de production,
mobilier, etc), il convient de débiter un compte d’immobilisations.
Pour le vendeur, les ventes sont enregistrées pour le montant du net
commercial hors taxes au crédit des comptes de produit appartenant à la
rubrique « 71xx  ».

2ème catégorie : comptes de TVA


Ils enregistrent la dette ou créance de TVA envers l’Etat.

H.E.C MAROC 12
Mécanismes comptables. OPERATIONS D’ACHATS ET DE VENTES HASSAINATE med saber

Chez l’acheteur, la TVA étant récupérable, elle est enregistrée au débit du


compte des créances sur l’Etat (3455)
Chez le vendeur, la TVA facturée au client est une dette envers l’Etat
enregistrée au crédit du compte : (4455)
3ème catégorie les comptes de trésorerie ou de tiers
Ils enregistrent le montant à payer TTC par le client au fournisseur. Chez
l’acheteur cette somme est portée au crédit des comptes de trésorerie
Au compte 4411 pour les règlements à crédit (dette fournisseur)
Chez le vendeur, le montant TTC est débité dans les comptes de trésorerie.
B°) Structure d’une facture de « DOIT » et mode de calcul
Etablissements Y fature n°……………..
…………………….. « DOIT »
Client X
Le 06.11.03 (date de facturation)
Désignation Quantité Prix Unitaire Montant
Marchandise A 200 100 20000
Marchandise B 75 400 30000
Montant Brut 50000
Remise 1 : 5% -2500
Sous total 1 47500
Remise 2 : 10 % -4750
Net commercial 42750
Escompte : 1% -427,50
Net financier 42322,50
TVA 20% 8464.5
Transport 200
Net à payer TTC 50987,00

Les réductions sur la facture de « DOIT » se calculent successivement :


Le net commercial est obtenu après déduction des réductions commerciales.
L’escompte de règlement est calculé sur le net commercial.

H.E.C MAROC 13
Mécanismes comptables. OPERATIONS D’ACHATS ET DE VENTES HASSAINATE med saber

La TVA est calculée sur le prix à payer par le client pour rentrer en possession
de la marchandise.
Le Net à payer TTC est le montant à régler par le client et comprend
éventuellement, les frais de transport, les emballages consignés, la TVA, le net
financier ou commercial.
Section 3 : Les réductions
A°) Définition
Il existe deux catégories de réductions : les réductions commerciales et
financières.
1°) Les réductions commerciales
Elles sont au nombre de trois :
- les rabais : ce sont des réductions pratiquées exceptionnellement sur prix
de vente préalablement convenu pour tenir compte d’un défaut de qualité
ou de conformité des objets achetés ou d’un retard dans la livraison.
- Les remises : ce sont des réductions pratiquées habituellement sur le prix
courant de vente en considération de l’importance des marchandises
achetées et calculées généralement par application d’un pourcentage sur
le prix courant.
- Les ristournes : ce sont les réductions de prix calculées sur l’ensemble
des opérations faites avec un même tiers pendant une période déterminée.

2°) Les réductions financières


L’escompte de règlement constitue une réduction de prix accordée au client qui
règlent leur facture avant la date d’échéance convenue.

B°) Comptabilisation de la facture de « DOIT »


Lors de l’enregistrement comptable on peut envisager 2 cas de figure :

H.E.C MAROC 14
Mécanismes comptables. OPERATIONS D’ACHATS ET DE VENTES HASSAINATE med saber

1er cas les réductions sont inscrites sur la facture de « DOIT »


2ème cas les réductions sont accordées hors facture.

1°) Réductions portées sur la facture de « DOIT »


a°) Les réductions commerciales
Lorsqu’elles sont portées sur la facture de « DOIT », elles ne sont pas
enregistrées dans un compte spécifique, seul le montant du net commercial est
enregistré dans les comptes appropriés.
b°) Les réductions financières
L’escompte de règlement est comptabilisé comme charge financière chez le
vendeur et enregistrée au compte 6386 (escompte accordé)
Chez le client, l’escompte est enregistré au crédit du compte 7386 escompte
obtenu comme produit financier.

2°) Réductions hors facture


a°) Réductions commerciales
Ce sont des réductions établies postérieurement à la facture d’origine. Elles font
l’objet d’un enregistrement particulier et apparaissent sur une facture d’avoir.
Chez le client on constate la diminution des charges d’où l’utilisation d’un
compte soustractif de la classe n°6 soit le compte 6119/6129 Rabais – Remises
– Ristournes (RRR) obtenues sur les achats que l’on crédite.
Chez le fournisseur vendeur, la diminution des produits est constatée dans le
compte 7119/7129 rabais–ristournes –remises (RRR) que l’on débite.
b°) Réductions financières
L’escompte de règlement porté sur la facture d’avoir s’enregistre de la même
manière que celui qui figure sur la facture de « doit ».
Chez le fournisseur au débit du compte 6386 (escompte accordé)
Chez le client au crédit du compte 7386 (escompte obtenu)

H.E.C MAROC 15
Mécanismes comptables. OPERATIONS D’ACHATS ET DE VENTES HASSAINATE med saber

Section 4 : le retour des marchandises


Il peut s’agir d’un retour total ou d’un retour partiel des marchandises non
conforme à la commande. Lorsque le retour est total, la facture d’avoir
correspondante reprend les mêmes éléments que la facture de « DOIT » initiale.
Lorsque le retour est partiel, le volume des marchandises retournées subit le
même traitement de taux de réduction commerciale et financière de taux de
TVA qui figurait sur la facture de « DOIT » correspondante.

Section 4 : Les frais de transport


Les factures comportent souvent des frais de transport. Plusieurs situations
peuvent se présenter : le port est franco, le port est forfaitaire et finalement le
port est un débours.
1°) Le port franco
Le port est franco quand il n'est pas facturé au client. La facture peut alors
porter la mention "Franco de port" ou "Port franco". Cela ne veut pas dire que le
prix de vente ne soit pas calculé de façon à couvrir les frais de transport.
2°) Le port forfaitaire
La livraison des marchandises est effectuée par le vendeur avec ses propres
moyens. Il facture alors un montant forfaitaire car il est difficile de calculer avec
précision à priori, le coût de chaque livraison. Le taux de la TVA appliqué pour
le transport est le même que celui des marchandises vendues.
3°) Le port déboursé
Le port est dit "port déboursé" ou "débours" lorsque le vendeur facture à
l'acheteur des frais de port payés à un transporteur pour le compte de l'acheteur.
Le taux de TVA appliqué pour cette opération est de 14%.

H.E.C MAROC 16