Vous êtes sur la page 1sur 76

Généralités

Consommation d'acier par type de construction

Japon États-Unis Europe de l'Ouest


Logements 21 % 4% 2%
Bâtiments industriels 34 % 33 % 58 %
Autres bâtiments 34 % 45 % 31 %
Pylônes 3% 5% 5%
Ponts et ouvrages hydrauliques 8% 13 % 4%
Total 100 % 100 % 100 %
Généralités – Chiffres France
Parts de marché de l'acier selon le type de bâtiments

Divers
9,60%
Pylônes
5%

Ponts
6,40%

Autres
bâtiments Bâtiments
(commercial, industriels
agricole, 58,80%
administratif..)
Source: Moniteur 3 Octobre 2003
20,20%
Généralités – Chiffres France
Utilisation des produits acier dans la construction

Produits spécifiques
TP (rails,
palplanches) Produits longs
8,90%
Produits plats (hors armatures)
d'enveloppe 32,10%
9,40%

Produits plats
d'équipement
(visserie..)
11,60%

Produits plats de
séparation
Armatures
7,10%
Produits plats 25%
d'ossature (bac
acier..) Source: Moniteur 3 Octobre 2003
5,90%
consommation dans la construction/habitant/an en kg

108
USA
UK 55

108
Spain
268
reinforcing bars
Japan
Rolled profil
Italy 151
steel plates
118
Germany
83
France

0 100 200 300

Source : DCC, 1993


PRODUCTION EN TONNES DE BATIMENTS INDUSTRIELS

BÂTIMENTS INDUSTRIELS
• LES BÂTIMENTS INDUSTRIELS ET
600 LES GRANDES OSSATURES RESTENT
x1000 t 480 505
500 415
LE DEBOUCHE PRINCIPAL
354 370 370
400 • HAUSSE DU MARCHE DE 68,3 %
300
300 SUR 7 ans
200
100
0
1994 1996 1998 2000
PRODUCTION EN TONNES DE BATIMENTS AUTRES QUE
INDUSTRIELS

AUTRES BÂTIMENTS (agricoles,


• LA HAUSSE SE POURSUIT
commerciaux, bureaux et logements) PRINCIPALEMENT EN RAISON DE
L’ACROISSEMENT DU MARCHE DES
180 186
BÂTIMENTS AGRICOLES
x1000 t 200 150 140 152
142 146 • AUGMENTATION TRES NET DU
150 MARCHE DES IMMEUBLES DE BUREAUX
100 • BÂTIMENTS A USAGE DE LOGEMENT
(environ 1% du marché)
50

0
1994 1996 1998 2000
PRODUCTION EN TONNES D’OUVRAGES D’ART

PONTS

(x1000 t) • GLOBALEMENT LE MARCHE DES


50 45
44
50 PONTS EST EN BAISSE, NEANMOINS LA
38 37 40
40 PART DE MARCHE PRISE PAR LES
30
30
PONTS METALLIQUES (routes et
ferroviaires) EST EN AUGMENTATION
20
10
0
1994 1996 1998 2000
PRODUCTION EN TONNES DE PYLÔNES
(ELECTRIQUES et RELAIS de COMMUNICATION)

PYLÔNES

(x1000 t) • LA TEMPÊTE DE DECEMBRE 1999


38 EXPLIQUE L’ACCROISSEMENT DE
40
31 30 TONNAGE DE PYLÔNES FABRIQUES EN
30 25 25 2000.
20 20
20 • MARCHE EN DECROISSANCE (de plus
en plus les réseaux seront enterrés,
10 sauf peut-être lignes de grandes
0 puissances)
1994 1996 1998 2000
LA CHAÎNE DES INTERVENANTS DANS UN PROJET
DE CONSTRUCTION DE BÂTIMENT EN ACIER

LE CLIENT
LE CONTRÔLEUR
(le maître d’ouvrage)

L’ARCHITECTE LE BUREAU d’ETUDES


(le maître d’œuvre)

L’ENTREPRISE
GENERALE

LE CONSTRUCTEUR NEGOCIANTS DE PRODUITS


METALLIQUE ACIERS PRODUCTEUR
(avec son bureau (poutrelles, bardages, D’ACIER
d’études) couvertures, boulons, …)

LE MONTEUR – LEVAGEUR
LE POSEUR

9
Procédés de fabrication
Elaboration de l’acier, laminage
DEFINITION DE METAL D’après Larousse

produit constitué d'un corps métallique ou d'un alliage CHIMIE


corps simple, solide cristallin, caractérisé par une importante
conductivité thermique et électrique, son éclat caractéristique,
et une tendance à former des ions positifs.

L’Acier ?
Alliage Fer-Carbone (entre 0,02 % et 1,67 % )
Production annuelle mondiale : 1,057 Gt
Leader mondial : Arcelor Mittal
Histoire de l’acier
Histoire de l’acier
Histoire de l’acier
Agglomération

 Minerai de fer broyé et calibré en grains qui


s’agglomèrent
Cokerie

 Coke : Carbone presque pur, poreux,


combustible obtenu par distillation de la
houille
Haut Fourneau
 1 dose de coke pour 5 doses de fer
 Air chaud à 1200°C
 Réduction des oxydes de fer
 Résultat : Fonte
Convertisseur à l’oxygène

 Transformation de la fonte en acier


 La fonte en fusion est versée sur un lit de
ferraille
 Résultat : Acier sauvage
Four électrique

 Fusion créée par des arcs électriques


(entre 1800 et 3600°C)
Élaboration acier
Élaboration acier
Poches de coulée continue de chargement
Station d’affinage

 Décarburation et ajout d’éléments chimiques


 Température : 1600°C
Coulée continue

 Moulage de brames
 Brames coupées à l’oxycoupage
 Epaisseur des brames : 20 - 25 cm
Coulé continue Bloom

Coulé continue Billette


Élaboration acier
Le Laminage

 Réduire l'épaisseur du
matériau par
déformation plastique
 Déformation grâce à
deux cylindres : les
laminoirs
 Possibilité de réaliser
des profilés
Le Laminage

 Laminage à chaud entre 800 et 1200°C et


cylindres refroidis à l'eau
 Éventuellement laminage à froid pour

améliorer certaines caractéristiques


(élasticité, etc...)
 Deux types de produits réalisés:

-produits plats (à partir des brames)


-produits longs (à partir des blooms)
Le
Laminage
Produits plats
Le
Laminage
Produits longs
Laminage produits longs

Rouleaux primaires

Rouleaux d’ébauche, faces


horizontales et verticales
Laminage produits longs

Réalisation des bords

Rouleaux de finition
Laminage
Brames Billettes

Plaques Profilés structuraux Barres

Feuillards Tige-fil
Tubes ronds
Bandes

Fil
Tuyaux et tubes

Tuyaux à large diamètre Acier pour emballage Tube sans soudure Barres étirées à froid
(étain)
Laminage produits longs
• Et voilà le travail!
PRINCIPE DE LAMINAGE
(A)

DIRECTION DU LAMINAGE (A)

(B)

(B)

Les propriétés mécaniques, dans une plaque


laminée, peuvent dépendre de la direction du
laminage
Selon l’apparence visuelle, comment reconnaître un acier
laminé à chaud d’un acier laminé à froid ?

 L’acier laminé à chaud a généralement une


couche de calamine sombre provenant de
son refroidissement, des bords plus
arrondies et des dimensions moins précises
 L’acier laminé à froid a une apparence plus
propre, des arêtes carrés et des dimensions
précises.

Un exemple d’un produit Un exemple d’un


laminé à chaud produit laminé à froid
Laminage - Extrémité de brame
Produits laminés - Poutrelles

Poteaux,
poutres en
flexion
composée
Poutres en flexion
Laminés marchands

Cornière à
Cornière à
ailes égales
ailes inégales

Cornière
accolées en

croix
Cornière
accolées dos à
dos
LES PRODUITS
POUTRELLES CLASSIQUES
Poutrelles IPE Poutrelles IPN Poutrelles H Poutrelles U Poutrelles U
(ailes droites) (ailes inclinées)

HEA
IPE 80 à 600 ; 750 IPN 80 à 500 ; 550 HEB 100 à 1100 UAP 80 à 300 UPN 80 à 400
IPE A 80 à 600 HEM UAP-A 250 & 300 UPN-A 240 à 400
IPE O 180 à 600 HEC 300
IPE R 140 à 600 HEAA 100 à 1100
HL 1000 & 1100
HD 260 à 400
HP 220 à 400

L AMINES MARCHANDS

Cornières à ailes égales 20 ´ 20 ´ 3 à 200´ 200´ 24

Cornières à ailes inégales 30 ´ 20 ´ 3 à 200´ 100´ 14

Petits fers U 30 ´ 15´ 3 à 70 ´ 40 ´ 6

T égaux à congés 25 ´ 25 ´ 3 à 80 ´ 80 ´ 9

Plats d'usage général 16 ´ 5 à 150´ 10

Ronds d'usage général  12 à 250

Carrés d'usage général 8 à 90

Hexagones sur plat 8 à 24

64
Caractéristique de la section Désignation des séries Dimensions (mm)

PROFILES SPECIAUX

Équerres à ailes égales à angles


vifs 14 ´ 14 ´ 2 à 50 ´ 50 ´ 5

20 ´ 10 ´ 2 à 110´ 30 ´ 3,5
Équerres à ailes inégales à angles
vifs
T à ailes égales à angles vifs
T courants 20 ´ 20 ´ 3 à 40 ´ 40 ´ 5
T allégés 25 ´ 25´ 2,5 à 50 ´ 50 ´ 5

T à ailes inégales à angles vifs


T courants 23 ´ 20 ´ 3 à 40 ´ 45´ 5
T allégés 30 ´ 35´ 3 à 60 ´ 30 ´ 5

ARMATURES POUR BETON ARME

Ronds lisses 6 à 40
Barres et fils machines (HA) 6 à 40
Fils à haute adhérence 4 à 16
Treillis soudés

PROFILS CREUX

Profils creux ronds 8 ´ 1 à 508´ 17

Profils creux carrés 8 ´ 1 à 400´ 17

Profils creux rectangulaires 12 ´ 8 ´ 1 à 500´ 300´ 17

65
Profils formés à froid (pliage)

L C Z

S W
PROFILES FORMES A FROID (COURANTS)

Cornières à ailes égales 15  1, 5 à 100  5

Cornières à ailes inégales 20  15  2 à 100  50  5

Coulisses 11  30 à 200  80
épaisseurs 2 à 6

Profilés C 30  11, 5  2 à 140  50  3

Profilés Omégas 17  25  12  1, 5 à 70  38  30  4

Profilés Sigma 200 à 360


épaisseurs 1 à 3,5

Profilés Zed 120 à 250


épaisseurs de 1 à 5

67
PRODUITS DERIVES ET PALPLANCHES

Palplanches

Poutrelles ajourées

68
STRUCTURE DE HALL INDUSTRIEL (bardage simple peau)

69
STRUCTURE DE HALL INDUSTRIEL (bardage par plateau)

70
Platalage mixte

Dalle de compression en béton


Solive
Armature

Connecteurs éventuels

Solive

Poutre principale

71
Sciage, tronçonnage profilés
Produits dérivés:
Oxycoupage
Avantages et Inconvénients des Structures Métalliques
Avantages :
• + Des matériaux utilisés en construction, l’acier est le plus résistant. Il en résulte
des dimensions moins encombrantes, des portées plus grandes, des constructions
plus légères, avantages appréciables dans le cas de fondations sur sol de mauvaise
qualité.
• + Le comportement et les propriétés mécaniques l’acier sont pratiquement
invariables avec le temps.
• + L’acier est très ductile (allongement sans se rompre). Il permet aussi des
déformations plastiques aux endroits les plus sollicités, constitue un atout majeur
en cas de tremblement de terre.
• + En cas de rupture, le palier d’étirage ralentit l’effondrement de la structure et
évite ainsi les pertes en vie humaine.
• + Les divers éléments d’une structure d’acier sont réalisés en usine puis amenés
sur chantier pour y être assembles. Cette préfabrication permet de travailler en
toute saison et accélère la production.
• + L’ossature d’acier permet, sans difficulté, des modifications. On peut y ajouter
des éléments d’acier, on peut renforcer une structure existante en d’une nouvelle
utilisation, comme on peut récupérer les parties non endommagées dans le cas de
destruction partielle d’un ouvrage.
Avantages et Inconvénients des Structures Métalliques

désavantage :
• - L’entretien d’une structure d’acier soumise à l’action des agents atmosphériques
est toujours coûteux.
• - A haute température, la limite d’élasticité de l’acier diminue rapidement, ce qui
risque d’amener la rupture par déformation plastique. La protection consiste alors
à enrober le métal dans un matériau isolant comme le béton, des panneaux de
gypse etc. Quelle que soit la méthode employée, son coût devient très élevé.
• - L’instabilité ou le flambage est un inconvénient à cause de la résistance élevée de
l’acier qui impose des sections de petites dimensions qui engendrent dans le cas
d’éléments comprimés un phénomène d’instabilité.
LES AVANTAGES ET LES DESAVANTAGES DE L’ACIER:
- HAUTE RESISTANCE.
- STABILITE DES PROPRIETES MECANIQUES.
- DUCTILITE.
- PREFABRICATION
- MODIFICATIONS ULTERIEURES.
- STRUCTURES DEMANTABLES.
- ECONOMIQUE.
- RESISTANCE AU FEU.
- GRANDES PORTEES.
- ESTHETIQUE.
- INSTABILITE.