Vous êtes sur la page 1sur 46

EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 1

TD 13 : Organisation de la distribution d’un produit de grande consommation

Poste de cout :
Stock + appro. + Coût Production
*Transport amont fournisseur ou Hyper
*Rupture de charge
*Stock + approvisionnement Entropot
*Transport magasin aval
*Commandes des hyper au fournisseur
*Stocks magasins

Ancienne schéma de Dist.


Nouveau schéma de Dist.
Fournisseur
Fournisseur
440 pal/mois
200 pal/mois
==
C
C
200 pal/mois 240 pal/mois
240pal/mois ? pal/mois

Super Hyper
Hyper Super

Une société de grande distribution un produit dans 30 hypermarchés et 200 supermarchés à partir d’un
entrepôt Central (C). Cet entrepôt est alimenté par le fournisseur (F). Les règles de gestion et les
données économiques et techniques sont les suivant :

- gestion des magasins : les magasins gèrent leurs stock par une politique à période fixe, T=0.5
mois pour les

Hypermarchés, T= 1 mois pour les supermarchés et niveau de complètement, R. le délai est


négligeable

Pour éviter les ruptures.

- Gestion des entrepôts : le délai de livraison du fournisseur étant d’une semaine, l’entrepôt passe
une

Commande de Q unité lorsque son stock atteint le seuil S. on admettra également que la
demande de

L’ensemble des magasins exprimée au niveau central est connue régulière et uniforme sur la
période étudiée.

- Données économiques :

 prix de revient article = 8.5 Dh


EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 2

 coût de traitement d’une commande est de 1 000 Dh (de l’entrepôt vers le fournisseur),

négligeable ( du magasin vers l’entrepôt), 300 Dh ( de l’hypermarché vers F

 taux d’immobilisation = du stock = 24 % par an traduit le fort risque d’obsolescence du produit

 coût moyen de transport entrepôt magasin est de 300 Dh / palette

 toute livraison du fournisseur par camion complet est gratuite

 le coût de manutention d’une palette en entrepôt est de 40 dh (réception+mise ne


stock+expédition vers les magasins)

- Données physiques :

 1 palette=250 articles

 1 camion 30 palettes

Le niveau de demande est de 2 000 articles / mois pour un hypermarché et de 250 articles / mois pour
un supermarché

1- déterminer R pour chaque type de magasins, en déduire le coût moyen de gestion des stocks
des magasins par mois,

2- quel niveau S et quelle quantité Q le gestionnaire de l’entrepôt doit – il choisir, sachant qu’il
désire commander des camions complets toute en minimisant son coût d’approvisionnement ?

3- quel est le coût global de gestion mensuel du système d’approvisionnement et de distribution


de cet article ?

4- le directeur logistique voudrait faire livrer les hypermarchés directement par le fournisseur qui
facture 350 Dh par palette pour le transport. Faire le bilan qualitatif des postes de gain et de
coût supplémentaires par rapport à la situation précédente, sachant que les responsable
hypermarchés ne veulent pas modifier leur type de politique d’approvisionnement. Avant de
prendre une décision, la direction générale vous demande de quantifiés ces postes. Qu’elle
conclusion lui conseiller vous ?
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 3

Solution TD 13

1- coût de gestion des stocks du magasin

Principe : la politique adoptée est du type calendaire de période T et niveau de recomplètement R, le cout
d’approvisionnement est négligeable. Le cout moyen du stockage par mois est donc : R/2 x prix de revient
x taux d’immobilisation mensuel où R=consommation mensuelle * T, soit :

magasins Consom. T (mois) R Cout/mois/mag. Cout total


/mois (DH/mois)

hypermarché 30 2 000 0.5 1 000 2 550

supermarché 200 250 1 250 4 250

Total 110 000 Total hors transport 6 800

2- politique d’approvisionnement de (C) : on suppose satisfaites les hypothèses du modèle permettant

le calcul de la quantité économique (la demande est régulière, on évite toute rupture, les paramètres
économiques, sont invariants). La demande globale est de 110 000 articles par mois

Compte tenu de la stabilité de la demande ( pas de stock de sécurité) le point de commande S doit
permettre de couvrir la consommation d’une semaine, soit S = 110 000 articles / 4 = 27 500 articles (sur la
base de 4 semaine / mois).

La quantité optimale théorique d’approvisionnement

est  2 *110000 *1000 /( 24 / 100 / 12 * 8.5)  35974 articles.

Un camion contient 30 * 250 = 7 500 articles, on se situe donc entre 4 et 5 camions ( 35 974 / 7 500 ). Si
on compare les deux solutions, c’est la solution a 5 camions qui est la plus économique

* solution a 5 camions : D’où Q = 7 500 * 5 = 37 500 articles avec une fréquence de 3 (110 000 /
37 500) approvisionnements par mois environ. . Le coût de command est de 2 933 dh/mois ( 1 000 *
110 000 / 37 500), celui de l’immobilisation du stock est de 3 188 dh/mois ( 37 500/2*8.5*(24/12%))
soit un total de 6 121 dh/mois a l’optimum. fréquence de 3 approvisionnements par mois environ. . Le
coût de command est de 2 933 dh/mois ( 1 000 * 110 000 / 37 500), celui de l’immobilisation du stock
est de 3 188 F/mois ( 37 500/2*8.5*2%) soit un total de 6 121 dh/mois a l’optimum.
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 4

* solution a 4 camions : D’où Q = 7 500 * 4 = 30 000 articles avec une fréquence de 3.6
approvisionnements par mois environ. . Le coût de command est de 3 666 dh/mois ( 1 000 * 110 000 /
30 000), celui de l’immobilisation du stock est de 2 550 dh/mois ( 30 000/2*8.5*2%) soit un total de
6 250 dh/mois

Remarquions que les couts de commande et de stock ont sensiblement la même valeur

3- analyse des coûts

Poste des couts Unité d’œuvre Cout KDh mensuel

Transport amont fournisseur 0.0

Rupture de charge Palette 17.6 = 40 * 110 000 / 250/1000

Stock + approvisionnement C Quantité approvisionnée 6,1

Transport magasin Palettes 132.0 =300*440/1000

Stocks magasins Quantité approvisionnée 6.8

Total 162.5 kDh

Ancienne schéma de distribution Nouveau schéma de distribution

Fournisseur Fournisseur

440 pal/mois 200 pal/mois


==
C C
200 pal/mois 240 pal/mois 240 pal/mois 200 pal/mois

Super Hyper Hyper Super

110 000 / 250 = 440

Les gains portent sur les postes de rupture de charge, de transport aval ( C vers hypermarché), les commandes
de C vers F et les stocks de C.

la perte porte sur les transports amont ( de F vers les hypermarchés) et sur les commandes des hypermarchés

La nouvelle politique d’approvisionnement de C sera : S 22 500 articles ( 3 camions) et s=12 500 articles ce
qui correspond a un cout moyen mensuel de 4 135 Dh/mois. Le bilan des coûts est le suivant :
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 5

La nouvelle politique d’approvisionnement de C:

le calcul de la quantité économique (la demande est régulière, on évite toute rupture, les paramètres
économiques, sont invariants). La demande globale est de 50 000 articles par mois

La quantité optimale théorique d’approvisionnement

est  2 * 50000 *1000 /( 24 / 100 / 12 * 8.5)  24250 articles.

Un camion contient 30 * 250 = 7 500 articles, on se situe donc entre 3 et 4 camions. Si on compare les
deux solutions, c’est la solution a 3 camions qui est la plus économique

* solution a 3 camions : D’où Q = 7 500 * 3 = 22 500 articles avec une fréquence de 2 = 50 000 / 22 500
approvisionnements par mois environ. . Le coût de command est de 2 222 dh/mois ( 1 000 * 50 000 /
22 500), celui de l’immobilisation du stock est de 1912 dh/mois ( 22 500/2*8.5*2%) soit un total de 4 133
dh/mois a l’optimum.

* solution a 4 camions : D’où Q = 7 500 * 4 = 30 000 articles . Le coût de command est de 1 666 dh/mois
( 1 000 * 50 000 / 30 000), celui de l’immobilisation du stock est de 2 550 dh/mois ( 30 000/2*8.5*2%) soit
un total de 4 216 dh/mois

Solution a 3 camion est optimale

4- analyse des coûts

Poste des couts Unité d’œuvre Cout KDh mensuel

Transport amont fournisseur 0.0

Rupture de charge Palette 17.6 = 40 * 110 000 / 250/1000

Stock + approvisionnement C Quantité approvisionnée 6,1

Transport magasin Palettes 132.0 =300*440/1000

Stocks magasins Quantité approvisionnée 6.8

Total 162.5 kDh


EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 6

Ancienne schéma Nouveau schéma

Poste des coûts Type d’unité Qté Coût kDh Qté d’unité Coût kDh
d’ouvre d’unité d’œuvre
d’œuvre

Transport amont Palette 0 0.0 240 84 = 350*240


fournisseur -
Hyper
Palette 440 17.6 200

Quantité 17.6=440*40/1000 8=200*40/1000


Rupture de charge

37 500 6.1 22500 4.1


Stock +
approvisionnet C
approvisionnée 440 132.0 200 60=300*200/1000
Transport magasin
aval

Commandes des Palettes 0 0.0 2 * 18


hyper au Nombre 300*30/1000
fournisseur d’approvisionnement

Quantité 6.8 6.8


Stocks magasins approvisionnée
immobilisatio

Total KDH 162.5 180.9


EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 7

Le bilan économique ne permet pas de décider. D’autres critères comme la réduction de surface et d’activité du
site central, la tension des flux et la réduction des délais entre fournisseurs et hypermarchés peuvent plaider en
faveur du nouveau schéma, sous réserve que les conditions commerciales restent inchangées
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 8

TD 11 : Organisation de la distribution d’un produit de grande consommation


Un produit de grande consommation fabriqué en Angleterre, au sud de Londres, est distribué en
Europe occidentale par deux réseaux de distributeurs qui s’alimente auprès de 3 entrepôts, a paris,
Bruxelles, Düsseldorf. Chaque entrepôt alimente les magasins 5 fois par semaine (du lundi au
vendredi). Les volumes hebdomadaires distribués au magasin et vendu sont stable : pour paris 900
cartons, Düsseldorf 600 cartons, Bruxelles 300 cartons. Le producteur anglais livre franco de port à un
entrepôt dés que la commande atteint un camion complet de 30 palettes.
I – simulation des flux amont actuels
Actuellement, pour bénéficier de la gratuité du transport, chaque entrepôt passe une commande
correspondant à un camion complet dés que son stock tombe à 0. On suppose pour simplifier qu’une
commande est passée en fin de la semaine s (vendredi soir) pour livraison le début de la semaine s+1
(lundi matin), le délai est donc d’un jour ouvrable. Au temps t=0 (vendredi soir de la semaine 0), les
stocks sont nulles à paris, de 20 palettes à Düsseldorf, de 10 palettes à Bruxelles
1- représenter sur un graphique les flux globaux (exprimer en palettes) expédiés par le producteur
pour alimenter les entrepôts au début des semaines s=1, 2, 3, 4, …, 10 (a l’abscisse de la
semaine s correspond la totalité des palettes expédiées par Londres en fin de semaine s
précédente et reçue en début de s+1)
2- comparer les coefficients de variation ou l’écart absolu moyen des flux sorti de l’usine et des
flux globaux expédiés vers les magasins. A quelle conclusion arrivez –vous
3- pour les quantités mise en œuvre, le cycle de production du produit dure une semaine.
Expliquer pourquoi le producteur est obligé de constituer un stock de produit finis. Quel niveau
S, du stock doit – il constituer pour servir sans délai la demande de n’importe qu’elle semaine
(il ne fait aucune prévision) ?
4- dés que l’expédition est réalisée, on lance une production pour reconstituer le stock de niveau
S. la capacité normale de production est de 60 palettes par semaine avec un coût de 5 000 Dh.
Au-delà, il faut produire en heure supplémentaire (25% de plus en coût). Quel est le coût de
production sur la période des 10 semaines étudiées
5- les livraisons par camion complets s’effectuent dans la journée par le Producteur vers les 3
destinations. Le coût d’exploitation quotidien d’un camion pour le producteur est en DRH de
2000 + 3*distance d’expédition en Km. Le retour n’est pas à la charge de l’expéditeur
 quel est le coût moyen hebdomadaire de transport amont ?
 quel est le coût moyen hebdomadaire d’immobilisation des stocks en entrepôts, sachant que
la palettes est achetée par les distributeur 6 500 Dh et que le taux d’immobilisation est de 12
% par an ?
II – Réorganisation du pilotage des flux
Devant les surcoûts et la complexité de gestion dus aux variations d’activités hebdomadaires, les
producteurs veut monter un partenariat avec les distributeurs et alimentes automatiquement leurs
entrepôt à partir de la connaissance des flux de sortie (Gestion Intégrée de la chaîne logistique).
Devant la régularité des consommations hebdomadaire, il pense alimenter chaque semaine une plate
forme d’un prestataire situé à Lille qui se chargera de l’éclatement et de la livraison d’entrepôts.
II1- faire le bilan qualitatif avantage / inconvénient de cette nouvelle organisation par rapport a la
situation initiale en terme de coût, de qualité et de service, de complexité de gestion, sur la chaîne
logistique
II2- Etude de scénario :
Hypothèse : - chaque entrepôt est livré 1 fois / semaine
- l’approvisionnement de la plateforme est réalisé sur une demi-journée ( la charge fixe
du camion complet est donc divisée par deux
- les livraisons de la plateforme vers le dépôt sont facturées à l’expéditeur sur la base du
tarif fournis en annexe
2a- faire le schéma des flux hebdomadaires,
2b- faire la liste des postes des coûts de la chaîne logistique
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 9

2c- calculer le coût hebdomadaire global d’exploitation de la chaîne


2d- conclusion par rapport à l’analyse de I
3- pensez vous que le distributeur puisse accepter de payer une partie du transport amont ? de quels
argument dispose le producteur pour les inciter a le faire
4- pour fiabiliser le fonctionnement de ce schéma, le fournisseur et les distributeurs veulent mettre en
place un système EDI. Qu’elles sont les informations a échangées
Annexe :
1 palette = 60 cartons, coût de rupture de charge a Lille = 30 DH / palette, tarif transport Lille vers les
dépôts pour une palette; (0.25 *distance + 66 ) p
Tranche d’envoie 1 pal 2 3 4-5 6-10 11-15 16-25 26-30
p 4 3.5 2.8 2 1.5 1.25 1.1 1

Dusseldorf
Bruxelles
450 km
280 km
80 km

Fournisseur 250 km
Lille
200 km

200 km
380 km

Paris
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 10

Solution TD

Partie 1 :

1- représentant dans un tableau les flux des expéditions vers les 3 entrepôts
Bruxelles Düsseldo Pari
rf s
Sortie Sortie
Demande en colis 300 600 900
usine entrepôt
Demande en
fournisse vers
palette 5 10 15
ur magasin
Stock initial 10 20 0
palette
Semaine 1 0 0 30 30 30
2 0 0 0 0 30
3 30 30 30 90 30
4 0 0 0 0 30
5 0 0 30 30 30
6 0 30 0 30 30
7 0 0 30 30 30
8 0 0 0 30
9 30 30 30 90 30
10 0 30
Total 60 90 150 300 300
Ecart type 35 0
camions 2 3 5 10

- 100
palette

1 2 3 4 5 6 7 8 9
10
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 11

2- on remarque que les flux de sortie de l’usine sont très irréguliers (écart type de 35 par rapport a un
moyenne de 30, coefficient de variation de 1.17) tandis qu’il y a une régularité absolue en sorti
d’entrepôt des distributeurs puisque la demande est régulière.

C’est donc la politique d’approvisionnement par lot (camion complet) qui génère la fluctuation en
amont de la chaîne logistique

3- si le fournisseur est contraint de livrer sans délai, il est dans l’obligation de constituer un stock de

sécurité de produit finis (puisqu’il n’ y pas le temps de produire) d’un volume égale au niveau de

demande hebdomadaire maximum. S’il désire assurer une qualité de service sans rupture le niveau S est
de 90 palettes.

Tableau 1 :

semaine Sortie Production Cout de production (k Stock moyen Coût


fournisseur (palettes) Dh) hebdomadaire
(palettes)
(palettes) (Dh)
b (90-a)+b/2
a

1 30 30 5000*30= 150 75 865

2 0 0 0 90 1038

3 90 90 60*5+30*5*1.25=487.5 45 519

4 0 0 0 90 1038

5 30 30 150 75 865

6 30 30 150 75 865

7 30 30 150 75 865

8 0 0 0 90 1038

9 90 90 487.5 45 519
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 12

10 0 0 0 90 1038

Total 300 300 1 575 75 8 654

4 et 5 – les coûts de production et de stockage à l’usine sont donnée dans le tableau1. Le stock en fin de

semaine est toujours de 90 palettes. Le stock moyen est de (90 + 90 -30 ) /2 = 75 palettes.

Le cout immobilisation hebdomadaire est 75 * 5000 * 0.12/52 = 865 Dh. Les coûts de transport amont et de

stockage aval sont calculés dans le tableau 2 (base : 10 semaines)

Tableau 2 :

Production coût hebdomadaire Bruxelles Düsseldorf Paris total

camions 2 3 5 10

distances 450 280 380

Transport amont Dh 6 700 8 520 15 700 30 920


2000+3*D sur les 10 semaines

Stock moyen (pal) en entrepôt 15 15 15 45

Cout hebdomadaire Dh / 225 225 225 675


semaine

5 680=2*(2000+3*280), 15=30/2, 15 * 6 500 * 0.12/52 = 225 Dh

Synthèse moyenne hebdomadaires kDh /semaine:

Immobilisation Immobilisation
Production coût Transport
du stock du stock total
hebdomadaire amont
fournisseur entrepôt

157.5 3.1 0.86 0.675 161.46

Le coût global hebdomadaire, hors distribution terminale vers les magasins, est 162 kDh
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 13

PARTIE 2 :
1- avantage du nouveau schéma :
 régulation du flux de sortie, donc de la production
 réduction des stocks,
stocks usine puisqu’on supprime la sécurité.
Stock aval puisque la fréquence d’approvisionnement est plus importante
 en cas d’aléas dans la consommation finale, le système est plus réactif puisqu’un dépannage
peut avoir lieu chaque semaine
 la régularité d’expéditions de l’usine
2- Inconvénients :
 L’augmentation des coûts de transport puisque les quantités livrées sont plus faibles
 La nécessité de recourir à rupture de charge
 Augmentation de la fréquence de réception en entrepôt mais en contre partie lisage de
la charge d’activité
 Schéma des flux hebdomadaires, en palette est le suivant :

Londres

30 palettes

Plateforme
15 palettes
5 palettes
10 palettes
Bruxelles Düsseldorf Paris

Magasin … Magasin … Magasin …

De la production a la mise en stock dans les entrepôts des distributeurs les postes des coûts

hebdomadaires et leur estimation sont donnée dans le tableau suivant.

Remarquons que le poste d’expédition de l’usine ne peut pas être valorisé faute d’informations, mais ce
poste de coût est invariant. Il ne dépend pas du sénario choisi car il ne peut être estimé comme
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 14

proportionnel au flux de sortie de l’usine qui en moyenne est constant. Cette remarque est valable pour la
préparation et la livraison vers les magasins

Poste de coûts hebdomadaires Coût en kDh Commentaires

Production 150.00 30 * 5000

Stockage 0.17=15*5000 * 30/2 * 5000 *


0.12/52 0.12/52

Demi journéé (1000


Expédition (Transport vers PF)
dh au lieu de 2000
1.60
dh), 1000+ 3*200

30 * 30 / 1000
0.90
Rupture de charge
Cf tab suivant
4.75
Transport PF vers entrepôt
30/2 x 6500 x
0.23
Stock aval 0.12/52

Total hors production 7.86

total 157.86

Bruxelles Düsseldorf Paris total

Palettes expédiées 5 10 15 30

distances 250 80 200

Cœfficient p 2 1.5 1.25

Coût a la palette, Dh 257 192.8 145.0

Coût total Dh 1285 1290 2 175 4750


EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 15

(0.25 *distance + 66 ) p

Tranche d’envoie 1 pal 2 3 4-5 6-10 11-15 16-25 26-30

p 4 3.5 2.8 2 1.5 1.25 1.1 1

Le coût est légèrement < celui du 1er scénario, 158 kDh contre 162 kDh,

soit 4 kDh de moins qui s’explique par un gain sur la production de 7.5 kDh

et une perte sur la distribution de 7.9-4.7=3.2 kDh

3- L’économie sur le stock de distributeur, important en valeur relative (-68%) est faible en valeur

absolue, de l’ordre de 500 Dh. Cet argument ne sensibilisera pas le distributeur. En revanche le

producteur peut faire Valloire l’augmentation de qualité de service et l’allégement des

charges administratives de commandes qui peuvent être traitées automatiquement puisque

l’activité se régularise

4- Si le distributeur continue à effectuer son calcul de besoin, il enverra les quantités à livrer par

références et la date de livraison, qui aura fait l’objet d’un planning accepté de part et

d’autre. Eventuellement, le distributeur pourra envoyer une première estimation du volume la

semaine précédente pour permettre au fournisseur de planifié sa production et une commande ferme

réajustée le vendredi

Il est possible d’imaginer que le calcul de la quantité à réapprovisionner soit effectué par le fournisseur

sur la base de la connaissance du stock et des prévisions de consommation en chaque dépôt, c’est la

gestion partagée des approvisionnements GPA

Le fournisseur enverra un accusé de réception de la commande, puis ensuite une copie du bon de

livraison qui permettra le contrôle de la livraison. La facture sera envoyé ensuite

Les transporteurs prestataires signaleront immédiatement au fournissuer tout problème de livraison


EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 16

TD 14 : logistique des jeans et de la pelouse

Producteur Poste de cout :


Stock + appro. + Coût Production
*Transport amont fournisseur ou Hyper
*Rupture de charge
Roubai Lyon *Stock + approvisionnement Entropot
Année +1 : 170 000 43 000 *Transport magasin aval
F1, F2 et F3 *Commandes des hyper au fournisseur
*Stocks magasins

75dh/p 80dh/p 70dh/p 105dh/p 80dh/p


200 km 200 km 70dh/p
200 km 700 km 700 km 700 km
Délai : 2 semaines
Dis. Rungis Dis. Lyon

PM1 PM2 ... GM1 GM2 ...

PM14 GM13

Coût (Trsp+prod) en Dh De De De F3
F1 F2
Vers rungis 75 80 70
Vers lyon 105 125 95
Conditionnement en carton (12 pces)
Distance de l' Distance de
Coût transport de Coût transport de
FOURNISSEUR Entrepôt de l'Entrepôt de
Rungis Lyon
Rungis Lyon
1500+6 * 200 (1500 + 6 * 700
Fournisseur de Roubais 200 700
/100 /100
1500 + 6 * 470 (1500 + 6 * 50
Fournisseur de Lyon 470 50
/100 /100
Clients de l’Allemagne du 1500 + 6 * 380 (1500 + 6 * 500 /
380 500
sud /100 100
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 17

Une société de création de jeans et de pelouse distribue sur la France, le Benelux et le sud de
l’Allemagne des jeans et des chemises (article dit permanent) et des articles de fantaisie dont le cycle
de vie est de 3 mois. Les jeans sont fabriqués dans la région de Roubais et les chemises dans la région
de Lyon (spécialisée dans la maille). Les articles de fantaisie sont fabriqués dans la zone nord ( axe
Lille Bruxelles) . ces pièces sont vendues a des magasins petit et Grand PM et GM. L’activité des GM
est le double de celle des PM. Ces magasins sont alimentés à partir de deux entrepôts. L’un situé à
Rungis (région Paris) et l’autre a Lyon

Ces entrepôts reçoivent les pièces, préparent les commandes en regroupant les diverses familles
d’articles. Un magasin est livré 2 fois / mois a partir de l’entrepôt jugé le mieux placé. Le
conditionnement est le carton de 12 pièces.

On cherche dans cette analyse à définir les flux amont d’approvisionnement des entrepôts et le flux
aval de livraison des magasins

I) analyse des articles permanents (jeans et chemises)

Les données techniques et économiques sont fournies en annexes :

1- sur la base des 2 dernières années A-1 et a, pour chaque famille d’articles montrez que la
saisonnalité est identiques pour les jeans et les chemises (utilisé des cœfficients de saisonnalité
multiplicatif) {moyenne mobile =( 0,5*An-2+ An-1++ An + An+1 + 0,5* An+2) /(0,5+1+1+1+0,5)}

2- les services marketing et commerciale se sont mis d’accord pour estimer le volume des ventes
de l’année A+1 à 170 000 pièces pour les jeans et 43 000 pièces pour les chemises. Pour le
premier trimestre, qu’il est la composition moyenne d’une livraison pour chaque catégorie de
magasins ?

3- les magasins du sud de l’Allemagne sont à 380 km de Rungis te à 500 km de lyon. Qu’il
schéma de routage proposez vous pour minimiser les coûts de distribution (amont et aval) ?
commentez vos résultats. L’analyse portera sur chaque type de magasin

4- le jeans sont fabriquer par trois fournisseurs dans la région de Roubais : F1 , F2 et F3. les prix
de revient d’une pièce rendue en entrepôt en tenant compte du coût de fabrication et de
transport sont fournis dans le tableau suivant

Coût en Dh De F1 De F2 De F3
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 18

Vers rungis 75 80 70

Vers lyon 105 125 95

? Déterminer sur la base du flux annuel le plan d’approvisionnement qui vous parait le plus
économique, sachant que :

 capacité annuelles de production de F1, F2, et F3 sont respectivement de 60 000, 80 000,


50 000 pièces

 Rungis distribue 60 % des pièces

Pour choisir la solution, on pourra utiliser le concept de pénalité, on choisit en priorité les flux dont
la non – sélection génère un surcoût important

Il est possible de délocaliser partiellement ou totalement la production au Maroc. Le coût de


production est 3 fois mos chère. L’approvisionnement se fait par conteneur de 6 000 pièces avec un
délai d’approvisionnement de 5 semaines. Donner les avantages et les inconvénients d’une telle
politique en fonction du type de produit. Quel scénario mériterait d’être approfondi a votre avis ?

Annexes

A1 : historique de ventes exprimé en pièces

Année A-1 Année A

Trim. Trim. Trim. Trim. Total Trim. Trim. Trim. Trim. Total
1 2 3 4 1 2 3 4

Jeans 25 100 85 000 65 000 24 900 200 18 750 63 750 48 500 19 00 150000
000

pelouse 62 400 212 162 62 750 500 56 050 191 146 56 200 450
350 500 000 500 250 000

A2 : données technique

Les pièces, jeans ou pelouse sont conditionnées par carton de 12. Pour les transports amont, les
camions contiennent 100 cartons

A3 : données économique

Le transport amont coûte 1 500 Dh par voyage + 6 Dh par kilomètre aller (le retour n’est pas prix
en compte). Le transport aval réalisé par un prestataire est facturé 300 Dh par livraison plus 3
Dh/Km. La rupture de charge en entrepôt est estimée à 2 Dh/carton
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 19

A4 : données géographique, distances en Km

Entrepôt de Rungis Entrepôt de Lyon

Fournisseur de Roubais 200 700

Fournisseur de Lyon 470 50

Clients de l’Allemagne du sud 380 500

Solution TD 15 :

1- calculons les rapports entre les observations des trimestres 3 et 4 de l’année A-1

et les trimestres 1 et 2 d et les années A et les moyens mobiles centres d’ordre 4 correspondantes.

A-1 A

Trim. Trim. Trim. Trim. Trim. Trim. Trim. Trim. 4 Total


1 2 3 4 1 2 3

Jeans 25 10 85 000 65 000 24 900 18 750 63 750 48 500 19 000


0
Moyenne 49 206 45 756 41 038 38 238
mobile 0.54 0.46 1.67 3.99
1.32
Ratio

Chemises 62 212 162 62 750 56 050 191 146 56 200


400 350 500 500 250
Moyenne 120 116
mobile 124 806 169 113 4.00
206 319
Ratio 0.52 0.48
1.31 1.69

49 206 = ( 0.5 * 25 100 + 85 000 + 65 000 + 24 900 + 0.5 * 18 750 ) /4 ; 1.32 = 65 000 / 49 206

Les ratios calculés pour les deux types de produit sont quasiment identiques, il y a donc la même saisonnalité.
voir si cette saisonnalité évolue au cours du temps, il est possible de calculer les ratios par rapport a la moy
annuelle, soit ( 0.5 = 25 100 / (moyenne sur année = 200 000 )

Trim. Trim. Trim. Trim. Trim. Trim. Trim. Trim. 4


EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 20

1 2 3 4 1 2 3

Jeans 0.5 1.70 1.30 0.50 0.50 1.70 1.29 0.51

Chemises 0.5 1.70 1.30 0.50 0.50 1.70 1.30 0.50

On retrouve les mêmes résultats, on prendra comme coefficients saisonniers pour les 4 trimestres : 0.50 ; 1
1.30 ; 0.50

2- les ventes du 1er trimestre peuvent être estimées par 170 000 / 4 x 0.50 = 21 250

pour les jeans et 430 000 / 4 x 0.50 = 53 750 pour les chemises.

Les 6 (6= 2*3, 2 fois par mois par trimestre) livraisons du trimestre

seront composées comme l’indique le tableau suivant : (14 petit magasin et 13 grand magasin)

Pièces par livraison Cartons par livraison


1er trimestre Pièces : Quantité à
et magasins 14 et magasins 13
A+1 approvisionner
petit gros petit gros

Jens 21 250 3 542=21 250 / 6 89 177 7 15

chemises 53 750 8 958 = 53 750 /6 224 448 19 37

3- le calcul du coût de transport amont par carton est réalisé avec la fonction de coût, sachant qu’en amont

le camion de capacité de 100 cartons est plein = (1 500 + 6 * Km ) / 100 cartons

Distance de l' Distance de Coût transport de Coût transport de


Entrepôt de Rungis l'Entrepôt de Lyon Rungis Lyon

Fournisseur de Roubais 200 700 1500+6 * 200 /100 (1500 + 6 * 700 /100
Fournisseur de Lyon 470 50 1500 + 6 * 470 /100 (1500 + 6 * 50 /100
Clients de l’Allemagne du sud 380 500 1500 + 6 * 380 /100 (1500 + 6 * 500 / 100

Entrepôt de Entrepôt de
Rungis Lyon

de Roubais (jeans) 27 57
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 21

de Lyon (chemises) 43.2 18

client Allemagne du sud 37 45

Par type de magasin, il est possible de calculer les prix d’une livraison sur l’Allemagne. Le coût de rupture

de charge ne dépendant pas de l’entrepôt n’est pas prix en compte. Cout d’une livraison en franc :

Cout transport
dist Cout transport pour Petit magasin
total Grand magasin total
ance
amont aval amont aval

Via Rungis 380 1 010=7*27+19*43 1 440 =300+3*380 2 450 2 003 1 440 3 443

Via Lyon 500 741=7*57+19*18 1 800=300+3*500 2 541 1 521 1 800 3 321

Le rapport coût aval – coût amont dépend de la taille de livraison terminale. Pour les petites livraisons, le
poids du cout aval implique de diminuer la distance de livraison finale et donc de livrer d l’entrepôt le plus
proche, Rungis. Pour les gros magasins, il faut éviter d’allonger le trajet puisque les camions de livraison sont
mieux chargés, le poids relatif de la livraison terminale est moins élevée. La grosse masse de production se
trouve Lyon, les livraisons s’effectue donc de ce point

4-d’après les hypothèses, Rungis doit distribuer 102 000 pièces et Lyon 68 00. La capacité totale des fournisseur
de 190 000 pièces, soit un excédent de 20 000 pièces. Dans le tableau d’affectation ci-dessous chaque lig
chaque colonne doivent donc recevoir un flux.

de F1 de F2 de F3

Vers Rungis 75 80 70

Vers Lyon 105 125 95


EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 22

Appliquons la méthode heuristique suivante :


60000 80000 50000
de F1 de F2 de F3 max
Vers Rungis 42 000 60 000 0 102 000 170 000
Vers Lyon 18 000 0 50 000 68 000
60 000 60 000 50 000 170 000
max 170 000 0,6*17000=102000
0,4*17000=68000

Si la case de cout 80 n’est pas utilisé, alors il faudra payer 125, la pénalité est donc de 45. C’est la plus forte pén
en colonne car 105-75=30 et 95-70=25 mais aussi en ligne car 75 -70=5 et 105-95=10. Mettons donc dans la
Rungis F2 le flux minimum (puisque 80 est un coût élevé dans la ligne) de 60 000 pièces

F1 et F2 doivent saturer leur capacité, il est préférable de saturer Rungis F1 car la pénalité de ne pas choisir ce
est la plus forte, elle est de 30 ….

de F1 de F2 de F3

Vers Rungis 42 60 0

Vers Lyon 18 0 50

Les coûts sont de 13 590 kF

5- stratégie le principal inconvénient la délocalisation est la rigidité de fabrication et d’approvisionnement, les lo


les délais important ne permettent pas d’être très réactif

6- la duré de vie des articles de fantaisie et le besoin de réaction rapide dans leur production semblent difficile
compatibles avec l’externalisation dont le délai est de 5 semaines et la taille des lots actuel est de transpor
importante. En revanche, les produits permanents peuvent bénéficier d’un plan de production à moyen terme
niveau de consommation autorise la constitution de lots de 6 000 pièces. La production extérieure des article
Fantisie semble être un scénario a étudié
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 23
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 24

TD 15 : entrepôt ou plateforme

GF MF PF 5%CA
500 Fournisseurs 75%CA, 20% 150E trad
3 000 ME CA 40% nbre
nbre 150E trad
30E edi

360 240 90 60

Lyon
Paris 60%CA
2 Distribut.
Cu=(0.30 d + 60 )  Cu=(0.30 d + 60 ) 
Tot. Dist : 36 ME Tot. Dist : 30 ME

200Km 50Km 400Km 450Km 50Km 300Km

R. Nord R Paris R. Est R Lyon R. Sud


20%CA 25%CA 15%CA 20%CA

900 Proximité. Hyper 60% du CA et 5% en nbre


Magasins
Une société de grande distribution possède un réseau de distribution composé de 2 types de magasin :
de hypermarchés (60% du CA et 5% en nombre) et des magasins de proximité (nombre Total de 900
magasin ou hyper). Ils sont principalement situés dans les régions nord (20% du CA), parisiennes
(25% du CA), Est (15% du CA), lyonnaise (20% du CA) et sud de la France. On donne en annexe la
répartition du chiffre d’affaire ( 3000 ME) par région et par type de magasin. Actuellement ces
magasins sont alimentés à partir de 2 entrepôts. Un en région parisienne (P 60%) et l’autre en Lyon
(L). Chaque entrepôt alimente les magasins les plus proches (voir les distances moyennes en annexe).
On admet que les fournisseurs les plus importants (20% du total des 500 fournisseurs) alimentent les
entrepôts à concurrence de 75% du chiffre d’affaire et que les plus petits fournisseurs (40% des
fournisseurs) livrent 5% du chiffre d’affaire, les autres sont les fournisseurs moyens. Les
approvisionnements en prévenance des fournisseurs important s’effectuent par EDI, ils coûtent environ
30 E par approvisionnement. Les autres approvisionnements coûtent 150 E. le coût d’immobilisation
est évalué à 10% par an
1- pouvez vous dire si la fréquence uniforme d’approvisionnement (indépendante du fournisseur et des
entrepôts) vous parait pertinent sur la base du critère du coût de gestion (approvisionnement plus
immobilisation du stock). Que proposeriez-vous
2- si on adopte votre proposition, quel serait le stock moyen exprimé en kE et en jours de
consommation (couverture) , sachant qu’on néglige l’impact du stock de sécurité
3- la direction générale voudrait tester deux scénarios :
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 25

S1 : livrer directement tout les magasins à partir d’un seul des deux entrepôts
S2 : Fermer l’un des entrepôts mais utiliser une plateforme d’éclatement a la place
Comparer qualitativement les avantages et les inconvénients du scénario S1 par rapport à la
situation actuelle S0. Les avantages et les inconvénients de S2 par rapport à S1
4- Si on adopte S1 ou S2 choisir, sur la base de critère simples, l’emplacement de l’entrepôt
5- le coût total actuel de transport de distribution est de 36 ME a partir de P et de 30 ME a partir de L.
le coût unitaire c(d,t)=(0.30 d + 60 )  . d : distance,  cœfficient liée au volume ou tonnage de la
livraison au magasin. Quel est donc dan s ces conditions, le coût de transport du scénario S1

CA 3000 ME Nombre Dist


moy Dist moy de
Région hyp proxim Tot hyp proxim
Total de L(km)
er ité al er ité P(km)
60
5%
%
Nord 20% 200 700
RP 25% 50 500
Est 15% 400 450
Lyon 20% 500 50
Sud 800 300
France 900
Ratios : 1 palette = 500 Kg=3 000 E, capacité d’un camion = 33 palettes, 6 jours ouvrables / semaine ,
300 j /an,

GF MF PF 5%CA
500 Fournisseurs 75%CA, 20% 150E trad
3 000 ME CA 40% nbre
nbre 150E trad
30E edi

360 240 90 60

Lyon
Paris 60%CA
2 Distribut.
Cu=(0.30 d + 60 )  Cu=(0.30 d + 60 ) 
Tot. Dist : 36 ME Tot. Dist : 30 ME

200Km 50Km 400Km 450Km 50Km 300Km

R. Nord R Paris R. Est R Lyon R. Sud


20%CA 25%CA 15%CA 20%CA
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 26

900
Proximité. Hyper 60% du CA et 5% en nbre
Magasins
Une société de grande distribution possède un réseau de distribution composé de 2 types de magasin :
de

Solution TD 2 :
Dist moy en
CA (ME) : 3000 ME Nombre
km de
Région
hyper proximité Total hyper proximité Total Paris Lyon

60% 40% 5% 95%


Nord 20% 360 240 600,2 9 171 180 200 700
RP 25% 450 300 750,25 11,25 213,75 225 50 500
Est 15% 270 180 450,15 6,75 128,25 135 400 450
Lyon 20% 360 240 600,2 9 171 180 500 50
Sud 20% 360 240 600,2 9 171 180 800 300
France 100% 1 800 1 200 3 000 45 855 900

GF MF PF Il faut tout d’abord faire le schéma des flux


PARIS 60% 1350 360 90 1800 exprimés en MF. le tableau des flux croisés entre
LYON 40% 900 240 60 1200 types de fournisseurs, gros ( GF), moyen (MF),
petit (PF) et les entrepôts Paris et Lyon peut être
3000 2250 600 150 3000
donné dans le tableau suivant :
75% 20% 5%
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 27

GF MF PF

240
1 350 900 360 90
Schéma 60

des flux

en MF
1 800 MF Paris Lyon 1 200 MF

Nord R Paris Est R Lyon Sud


450 240
360 180 270 240 360
360
240 300

Proximité. Hyper

Pour les fournisseurs :

Type de fournisseur Nombre Paris Lyon Total


GF flux total en ME 100 = 1 350 ME= 75%*60% CA 900 2 250
GF flux / fournisseur en KE 20% * 500 13 500KE = 1350ME / 100 * 1000 9 000 22 500
(1000KE=1ME)
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 28

MF flux total en ME 200 = 360 = 20%*60% CA 240 600


MF flux / fournisseur en KE 40%*500 1 800KE = 360ME / 200 * 1000 1 200 3 000
PF flux total en ME 200 = 90 = 5%*60% CA 60 150
PF flux / fournisseur en KE 40%*500 450KE = 90ME / 200 * 1000 300 750

Total 500 1 800 1 200 3 000

A l’aide du modèle de Wilson, on peut calculer la période optimale, exprimée en jours (on compte 300 jours d’activité)

par la formule classique : T= 2 C pf / CA f . i * 300 ( 300 jours).

Cpf : coût de passation en KE, pour le fournisseur F,


CAf est le chiffre d’affaire annuel en kE,
i : taux d’immobilisation annuel (10%)
Exemple : pour les Gros fournisseurs livrant sur paris :
 Cpf = 0.03 KE (Gest. Integrée.),
 CAf= 13 500 kE,
donc T= 2 x0.03 / 13500 x0.1 * 300 jours = 2 jours.

Idem pour pour chaque type de flux. La période en jours est donc :

Type de fournisseur Nombre Paris Lyon


GF 100 2 2.5
MF 200 12 15
PF 200 24 30

On constate donc que sur la base du critère du coût de gestion (approvisionnement plus immobilisation du stock, Mod
fournisseurs importants doivent approvisionner environ 3 fois par semaine, les moyens tous les 15 jours et les petits u
ce qui est tout à fait logique

2- Calcul du stock moyen :

Pour un gros fournisseur livrant Paris, son chiffre d’affaire pour 2 jours est de 13 500 / 300 * 2 = 90 kE.
Le stock, moyen est donc de 45 kF pour cet entrepôt et cette famille de produit.
Pour les 2 entrepôts et les différents fournisseurs, le stock moyen en kE est :

Pour Paris :
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 29

Type de Stock moyen pour tous


Nombre Périodicité en jour CA/periodicité kE
fournisseur les fournisseurs kE

GF 100 2,0 90 4 500

MF 200 12,2 73 7 348

PF 200 24,5 37 3 674

Total 500 15 523

Pour Lyon :

Type de Stock moyen pour tous


Nombre Périodicité en jour CA/periodicité kE
fournisseur les fournisseurs kE

GF 100 2,4 73 3 674

MF 200 15,0 60 6 000

PF 200 30,0 30 3 000

Total 500 12 674

2,8
couverture jours Stock / CA 12 674+15 523 = 28 197

Soit un stock moyen de 28 197 kE donc une couverture moyenne de 28 197 / 3 000 000 * 300 = 2.8 jours de stock
3 000 MF ), ce qui est faible. Ceci est dû à la part important des gros fournisseurs qui réalisent 75 % du flux

Périodicité Lyon
Périodicité en Paris (CA/periodicité
Type de fournisseur Nombre en jour (CA/periodicité par
jour Lyon par camion)
Paris camion)
GF 100 2,0 2,4 0,9 0,7
MF 200 12,2 15,0 0,7 0,6
PF 200 24,5 30,0 0,4 0,3

Remarque : Il faut donc prévoir de négocier la livraison ‘’franco’’ pour chercher un transporteur et améliorer le tau
(partenariat entres GF et transporteur pour avoir un tarif du camion complet )

Pour les petit fournisseurs la périodicité est plus longue et donc on massifie les livraisons ce qui peut se négocier égale
entres MF et PF pour améliorer le taux de remplissage et par suite reduire les frais de transport )
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 30

3- les point fort de chaque scénarios sont les suivants : + avantage, - inconvénient
S0 S1 S2
Caractéristiques
2 entrepôts 1 entrepôt 1 entrepôt + 1 plateforme
Coût de stock - + +

Coût de transport aval ++ - +

Conditions d’achat - + +

Qualité de service +

Sécurité +

Coût d’exploitation - + +

Facilité de gestion ++ +

4- Si on considère que le tonnage livrée dans une région est proportionnelle au chiffre d’affaires de cette région, l’entr
60 % du tonnage. Il faudrait déplacer cette importante activité sur Lyon si celui-ci était choisi. D’autre part, on


5
indicateur proportionnel au tonnage kilométrique lié aux livraisons au départ d’un entrepôt par r 1
p r K r où pr

poids et la distance à l’entrepôt de la région r. Pour paris, on a donc : 0.2 * 200 + 0.25 * 50 + ….37 250. pour Lyon
* 500 + … 40 2500 soit un gain de 8% a l’avantage de Paris. C’est donc cet entrepôt que l’on conserve


5
Région
Dist moy Dist moy
de P(km) de L(km) r 1
pr K r
Choisir
Choisir Paris Lyon
Nord 20% 200 700 40 140
RP 25% 50 500 12,5 125
Est 15% 400 450 60 67,5
Lyon 20% 500 50 100 10
Sud 20% 800 300 160 60
France 100% 372,5 402,5 8,1 %

5- A structure de demande fixée, seule la variation de distance modifie le coût de livraison. Le rapport des coûts
C (d p , t ) (0.30 d p  60)  t 0.30 d p  60
magasin situé à dp kilomètres de Paris et à dl kilomètre de Lyon est :  
C (d L , t ) (0.30 d L  60)  t 0.30 d L  60
s’effectuent de l’entrepôt de paris, le coût de livraison sur la région nord et sur paris reste inchangé, seul le coût d
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 31

clients livrés initialement par Lyon est a estimé.

Dist moy Dist moy 0.30 d p  60


Région 
de P(km) de L(km) 0.30 d L  60
Choisir Paris
Nord 20% 200 700
RP 25% 50 500
Est 15% 400 450 0.92
Lyon 20% 500 50 2,8
Sud 20% 800 300 2
0.30 * 500  60
a- sur Lyon, le coefficient d’augmentation est :  2.8
0.30 * 50  60
0.30 * 800  60
b- sur la région sud, le coefficient d’augmentation est : 2
0.30 * 300  60
c- calculons les coûts initiaux de distribution à partir de Lyon. En supposant que la structure de distribution est ide
Soit Qt : Quantité total du distributeur Lyon, Qle, Qll et Qls : quantités envoyées par le Distributeur de Lyon au région

Le cout de transport de Lyon = 30 ME = CTle + CTll + CTls

CTle = ( 0.3 * 450 + 60 ) * Qle CTll = ( 0.3 * 50 + 60 ) * Qll CTls = ( 0.3 * 300 + 60 ) * Qls

30 ME = ( 0.3 * 450 + 60 ) * 0.13 * Qt +( 0.3 * 50 + 60 ) * 0.435 * Qt +( 0.3 * 300 + 60 ) * 0.435 * Qt = 123.2 Qt,

Qt = 0.244 ME

Est Lyon Sud


Activité 6% 20% 20% Total
13,0% 43,5% 43,5% 100 %
Qle = 0.13 * Qt Qll = 0.435 * Qt Qls = 0.435 * Qt

Alors : Qe = 0.13 * Qt Ql = 0.435 * Qt Qs = 0.435 * Qt

CTe = ( 0.3 * 450 + 60 ) * 0.13 * 0.244 ME = 6 ME

CTl = ( 0.3 * 50 + 60 ) * 0. 435 * 0.244 ME = 8 ME

CTs = ( 0.3 * 300 + 60 ) * 0. 435 * 0.244 ME = 16 ME

les 30 MF se répartissent en 8 MF pour livrer Lyon, 16 MF pour livrer le sud et 6 MF pour livrer l’Est

d- à partir de Paris le coût de livraison sur Lyon sera donc de 8 MF * 2.8 = 22.4 MF, sur le sud de 16 MF * 2 = 32
- 6 MF * 0.9 = 5.4 MF ;
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 32

soit un coût globale de transport de 36 + 22.4 + 32 + 5.4 = 85 MF au lieu de 66 ME. C’est une augmentati
transport (+ 19 ME) contre des immobilisations de 2.8 ME ( 28 097 KE * 0.1 )
c’est donc le scénario S2 qu’il convient d’adopter
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 33

TD 16 : Stratégie pour la confiserie

Une société internationale fabrique et distribue des produits de confiserie. Elle possède 3 usines
(Bruxelle, Rouen, Milan). Chaque usine est spécialisée dans une famille de produit. Dans un premier
temps, nous nous intéresseront à la filiale française qui alimente la grande distribution à partir d’un
entrepôt national situé à 20 km de l’usine de Rouen.

Actuellement, toutes les familles de produits sont approvisionnées et stockées dans l’entrepôt avant
d’être livrées aux entrepôts et aux magasins de la distribution. Chaque point de livraison est livré une
fois/semaine. Pour simplifier l’analyse, nous distinguerons 2 zones de livraison, la zone Nord et la
zone Sud et nous supposerons que tous les clients sont situées au centre de gravité de chaque zone, N
pour le nord et S pour le sud. Le schéma du réseau est représenté ci-dessous.

B
20%
350 km 250 km

1 200 km Nord Consommation : 40 000 t

150 km
Rouen 20 km Entr
50% National 1 000 km
1 100 km
800 km
M
30%
Flux amont
Sud 500 km

Consommation : 20 000 t

Les flux sont mesurés en tonnes. L’activité annuelle est de 60 000 t et présente une saisonnalité
marquée (périodes de fêtes), les coefficients saisonniers sont fournée en annexe 1 :
janvier février mars avril mai juin juillet août Sept oct nov dec total
1 1.3 1.5 0.8 1 0.5 0.5 0.8 1 1.3 1.8 0.5 12

Les flux amont proviennent de Rouen pour 50%, de Milan 30 % de Bruxelles pour 20%. Ils sont
réalisés par camions complets de 20 t de chargement. Coût amont en E/camion : de Rouen 400, de
Bruxelles 4 400, de Milan 9 000

Les tranches de tonnage de livraison sont fournies en annexe 3, la répartition est la même pour le nord
et le sud. Annexe 3 :
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 34

Tranche en tonnes 0 – 0.1 0.1 – 0.5 0.5 – 1 1–3 3–5 5 – 10 10 – 15 > 15 total
% du tonnage 5 10 10 5 10 15 20 25 100 %

Les transports sont fournis par un prestataire unique dont les tarifs sont fournis en annexes 2.

Annexe 2 : Tarif au départ de Rouen


Tranche en tonnes 0 – 0.1 0.1 – 0.5 0.5 – 1 1–3 3–5 5 – 10 10 – 15 > 15
Zone N (E/t) 1 000 900 750 325 225 170 150 120
Zone S (E/t) 3 000 2 200 1 500 1 100 728 550 500 400

La préparation et l’expédition des commandes sont actuellement exécutées par le personnel de la filiale
dont l’effectif (27 personnes) est ajusté à l’activité de pointe. Il y a 40 000 commandes par an

Une personne peut préparer et expédier 10 commande /jour. Vous êtes chargé de réaliser une analyse
du système logistique de l’entreprise

1- calculer le budget de transport de cette entreprise

2- Montrer que le tarif de livraison pratiqué sur la région nord est incohérent pour les faibles tranches
de tonnage ; il doit être renégocié. Si on s’aligne sur la structure tarifaire de la région sud quel gain
peut-on attendre ?

3- Le salaire moyen et les charges d’un employé de l’entrepôt sont de 160 kE/an, pour 220 jours de
travail. Calculer le budget actuel de préparation - expédition

Le directeur général voudrait mesurer l’enjeu économique d’une situation où l’effectif permanent
serait ajusté sur l’activité moyenne de l’entrepôt. Pour les mois forts, l’excédent d’activité serait réalisé
par de la main d’œuvre temporaire payés au taux de 1 000 E/j. cette mains d’ouvre ne préparer que 8
commandes par jours. Quel enjeu économique peut-on attendre d’une telle politique ? En dehors de
toutes considérations sociale)

4- 10 % des tonnages livrés au nord sont composés de commande de produits fabriqués à Rouan
uniquement et 5 % de ces tonnages ne concernent que des produits de Bruxelles. Le directeur
logistique voudrait organiser des livraisons directes à partir des usines pour ces commandes. On
supposera que la répartition par tranche de tonnage est la même que celle de l’annexe 3. La rupture
de charge en entrepôt est évaluer à 80 E/t. le directeur logistique propose de livrer directement toute
commande > = 3 t. qu’il est l’enjeu de cette décision ? L’enjeu vous parait – il justifier ?

Le coût unitaire à la tonne d’un camion complet (chargement supérieur à 15 t), en fonction d la
distance d de livraison peut être modélisée par 0.40 d + 80, coût exprimer en E/t

5- pour augmenter la qualité de service, le directeur commercial voudrais livrer 2 fois par semaine les
clients dont les commandes dépassent 5 t. qu’elle est le coût de cette contrainte dans la structure de
distribution actuelle ?
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 35

6- la société veut lancer un nouveau produit de type produit frais à DLC (date limite de
consommation) très courte, vous serriez amener à concevoir la distribution de ce produit. Dans une
première approche qu’elle personnes devez-vous rencontrer et qu’elles information voulez-vous
obtenir

Le schéma du réseau est représenté ci-dessous.

350 km 250 km

1 200 km Nord Consommation : 40 000 t

150 km
R 20 km Entr
National 1 000 km
1 100 km
800 km
M

Flux amont
Sud 500 km

Consommation : 20 000 t

Annexe 1 :

janvier février mars avril mai juin juillet août Sept oct nov dec total

1 1.3 1.5 0.8 1 0.5 0.5 0.8 1 1.3 1.8 0.5 12

Annexe 2 : Tarif au départ de Rouen

Tranche en tonnes 0 – 0.1 0.1 – 0.5 – 1 1–3 3–5 5 – 10 10 – 15 > 15


0.5

Zone N (E/t) 1 000 900 750 325 225 170 150 120

Zone S (E/t) 3 000 2 200 1 500 1 100 728 550 500 400

Coût amont en F/camion : de Rouen 400, de Bruxelles 4 400, de Milan 9 000

Annexe 3 :
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 36

Tranche en tonnes 0 – 0.1 0.1 – 0.5 – 1 1–3 3–5 5 – 10 10 – 15 > 15 total


0.5

% du tonnage 5 10 10 5 10 15 20 25 100 %
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 37

Solution TD 16 :

1° budget de transport

a- transport amont (usine – entrepôt)

Origine Rouen Bruxelles Milan Total

Tonnage 30 000 12 000 18 000 60 000

Flux en camion 1 camion = 20 t 1 500 600 900 3 000

Cout / camion € 400 4 400 9 000 13 800

Cout total kE 600 2 640 8 100 11 340

b- transport aval

Calcul du coût de livraison moyen pour chaque zone : pour chaque tranche de tonnage, on pondère le cout

à la tonne par son poids relatif

Tarif au départ de Rouen : Tranche de tonnage


Tranche en tonnes 0 – 0.1 0.1 – 0.5 0.5 – 1 1–3 3–5 5 – 10 10 – 15 > 15
Répartition en % 100 5 10 10 5 10 15 20 25
t/tranche N Coût moyen 2000 4000 4000 2000 4000 6000 8000 10000 4
t/tranche S 1 000 2 000 2 000 1 000 2 000 3 000 4 000 5 000 2
cout transp aval Zone U, N ( E/t) 1 000 900 750 325 225 170 150 120
cout transp aval Zone U, S ( E/t) 3 000 2 200 1 500 1 100 728 550 500 400
cout transp aval Zone T, N ( E) 339,25 2 000 000 3 600 000 3 000 000 650 000 900 000 1 020 000 1 200 000 1 200 000 13
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 38

cout transp aval Zone T, S ( E) 930,3 3 000 000 4 400 000 3 000 000 1 100 000 1 456 000 1 650 000 2 000 000 2 000 000 18
3

0.1 –
Tranche en tonnes 0 – 0.1 0.5 – 1 1–3 3–5 5 – 10 10 – 15 > 15
0.5

Répartition en % 100 5 10 10 5 10 15 20 25

Coût moyen

Zone N ( E/t) 339.25 1 000 900 750 325 225 170 150 120

Zone S ( E/t) 930.29 3 000 2 200 1 500 1 100 728 550 500 400

Le surcoût de la zone Sud s’explique uniquement par l’éloignement puisque la structure de livraison est

identique pour les 2 zones

Cout total aval :

Origine coût moyen E/t tonnage Total kE

Zone N ( E/t) 339.25 40 000 1 357

Zone S ( E/t) 930.29 20 000 18 606

France 60 000 32 176

Autres solutions possibles : calculer le tonnage livré par tranche et par zone et appliquer le tarif

c- cout total de transport : 43 517 k E


EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 39

2° étude de la structure tarifaire

Dans la structure tarifaire classique, l’évolution du cout unitaire en fonction de la tranche de tonnage

est indépendante de la distance. On doit donc trouver la même évolution quelque soit la zone. Ici on

observe un net décroché au dessus du seuil de 1t pour la région Nord (6.25 au lieu de 3.75) sur les

indicateurs de variation (rapport du tarif tranche t au tarif > 15 t)

0.1 –
Tranche en tonnes 0 – 0.1 0.5 – 1 1–3 3–5 5 – 10 10 – 15 > 15
0.5

Zone N ( E/t)
1 000 900 750 325 225 170 150 120
Indicateur de
8.33 7.5 6.25 2.71 1.88 1.42 1.25 1
variation

Zone S ( E/t)
3 000 2 200 1 500 1 100 728 550 500 400
Indicateur de
7.5 5.5 3.75 2.75 1.82 1.38 1.25 1
variation

Dans la zone Nord un envoi de 500 Kg est facturé le même prix qu’un envoi de 1.15 t ceci est économiquement aberrant !

La croissance de la tarification de la zone Sud est plus régulière, nous la prendrons comme référence

La tarification zone nord devient alors :

Tranche en tonnes 0 – 0.1 0.1 – 0.5 – 1 1–3 3–5 5 – 10 10 – 15 > 15


EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 40

0.5

Zone N ( E/t)
900 660 450 325 225 170 150 120
Indicateur de
7.5 5.5 3.75 2.71 1.88 1.42 1.25 1
variation

Cout moyen corrigé : 280.25 E/t. le gain à atteindre sur les 40 000 t de la zone Nord est de 2 360 kF,

soit 21 % d’économie sur le transport aval. Le nouveau cout de transport aval est de 29 816 kE

3° enjeu lié à l’emploi d’une main d’œuvre temporaire pour la manutention

Le cout salarial actuel de l’ensemble des employés est de : 4 320 kF = 160 * 27. L’unité d’œuvre à prendre en compte est la commande, compte tenu de la productiv

du personnel (Une personne peut préparer et expédier 10 commande /jour), les 40 000 commandes pourprant être réalisées par 18 personnes si l’activité était parf
régulière Pour les mois de pointe caractérisé par des cœficients saisonniers > 1 ( annexe 1), il fera appel à la main d’œuvre temporaire

Sur la base d’un effectif de 18 personnes ( 40 000 / 220 / 10 ), les besoins en main d’œuvre temporaire sont :

Cde à traiter par Effectif (jour) Cout des temporaires


Mois Coefficient saisonnier Cde à traiter
les temporaire temporaire kE

Janvier 1 3 333 (40 000/12/ 0.

Février 1.3 4 333 999 125=990/8 125

Mars 1.5 5 000 1 666 208 208

Avril 0.8 2 667 0

Mai 1 3 333 0
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 41

Juin 0.5 1 667 0

Juliet 0.5 1 667 0

About 0.8 2 667 0

Sep 1 3 333 0

Oct 1.3 4 333 999 125 125

Nov 1.8 6 000 2 666 333 333

Dec 0.5 1 667 0

Total 12 40 000 6 331 791 791


EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 42

TD 17 : Plan d’approvisionnement de sous ensemble

Une usine de montage, E, implantée en Belgique appartenant à une filiales d’un groupe internationale
du secteur électronique monte des magnétoscopes pour alimenter le, marché européen. Le montage
est effectué à partir de 3 éléments fabriqués en Europe du nord :

- électronique provenant du fournisseur F1 situé en Hollande

- moteur et câblage provenant du fournisseur F2 situé en Allemagne

- habillage et châssis provenant du fournisseur F3 situ é en Belgique

Le marché pour l’entreprise E est de 300 000 magnétoscopes / an. La vente s’effectue à travers les
réseaux de distribution des différents pays alimentés par 3 entrepôts centraux situés en Angleterre,
Belgique, Italie. Les ventes total sont très saisonnières comme l’indique le tableau des cœfficients
saisonnière suivant (moyenne effectuée sur les sorties de dépôts des deux dernières années).

janvier février mars avril mai juin juillet août Sept oct nov dec total

0.5 0.5 0.5 1.5 1.5 1.5 0.5 0.5 0.5 1 2 1.5 12

Interpretation : le coefficint saisonier de février 0.5 signifie que la demande de ce mois est 2 fois plus petit que
la moyenne sur l’année

Planification annuelle : nous somme en septembre, il s’agit d’établir pour l’année prochaine (de
janvier à décembre) le plan mensuel d’approvisionnement en éléments pour l’usine de montage E,
ainsi que son plan de production mensuel. Ces plans définissent :

- les flux mensuels à prévoir entre les fournisseurs et E ainsi que le type de moyen de transport
utilisé. plusieurs types pouvant éventuellement être utilisés pour une même liaison.

- Le niveau de production mensuel de l’usine de Montage, ainsi que le niveau du stock à prévoir
en produit finis et en éléments

Le choix de ces plans doit tenir compte des coût de transport, de la facilité de mise en œuvre, de la
régularité de l’activité en usine, du niveau des stocks d’éléments et de produit finis, de la capacité à
répondre à la demande. L’ordonnancement quotidien des approvisionnements et de la production
n’est pas étudié à cette étape

Précision sur le contexte actuel :

- 3 types de transport sont exploitables sur chaque relation :

 fer + navette routière (transport combiné)


EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 43

 location annuelle de camion sans chauffeur sachant que pour des raisons historiques E dispose
dans son personnel de 4 chauffeurs qui peuvent être affectés à ces transports

 appel des transporteurs prestataires de services. les coûts respectifs de ces transporteurs et
certaines contraintes techniques sont donnés en annexe. Compte tenu de la fragilité des
composants tous les transports s’effectuent en conteneurs

Le schéma du réseau est le suivant : distance de E ou dd la garre

600 Km 350 Km 150 Km


F1 F2 F3

Fer Route

Gare E

Navette 10 Km
Vers les entrepôts de distribution

- ° la production des fournisseurs n’implique pas de contraintes particulières. Ils s’alignent sans
difficulté sur la demande de l’usine E si celle-ci leurs fournit un plan prévisionnel des enlèvements
mensuels sur un horizon de 3 mois glissant.

En revanche l’usine E ne dispose pas de très grande souplesse de production. Cette rigidité est surtout
due à la capacité des équipements, des outillages et des locaux, car la main d’œuvre qui réalisent le
montage n’est pas très qualifiée ( 3 jours de formation suffisent à former un monteur). Le marché de
l’emploi actuel permet de trouver facilement les effectifs nécessaires.

La capacité de production maximum est de 1 400 magnétoscope / jours. Il y a donc lieu à faire des
stocks d’anticipation pour pouvoir couvrir la demande des périodes de pointe.

2° le stock de produit finis se situent dans les trois entrepôts centraux car la place manque en usine.
Les stocks de composant en amont du montage, sont évidements situés dans l’usine. On peut estimer
que le stock global des produits finis (magnétoscope) sera de 3.000 unités fin décembre.

Les stocks d’éléments de F1 et F2 seront négligeable en fin d’années mais on disposera de 8 000
éléments de F3

Réflexions stratégiques :

Les études de marché indiquent que la demande annuelle du produit va doubler dans les cinq
prochaines années, en particulier les analystes comptent sur l’ouverture du marché de l’Europe de
l’Est.
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 44

Pour faire face à cette demande, on peut :

- soit augmenter la capacité de l’usine E existante

- soit installer une nouvelle unité attenante au fournisseur F2 qui libère un terrain dont il n’a plus
l’usage. E prendrait alors des parts dans la société F2

? Vous devez préparer une réunion avec les directeur générales, commercial, production et logistique
afin de lancer une étude sur le choix de la localisation de la nouvelle unité de production.

? Dresser un tableau des différentes informations que vous attendez d’eux ou de leur service pour
pouvoir éclairer la décision. Àu cour de cette réunion, vous présenterez également les critères suivant
lesquels vous évaluerez les différents scénarios

Annexe :

Coût de transport (en E) :

 tarification de transport par fer : 300 + 4 * k pour un conteneur transporté sur une liaison de k
kilomètres entre l’usine d’origine et la gare de destination. Par exemple 700 E pour une
distance de 100 km

 location : le coût de chauffeur est de 1 000 E par jour de route, toutes charges et frais de route
compris ; la location du véhicule s’élève à 3.5 E par Kilomètre parcouru avec un minimum de
6 000 km par mois

 tarif du prestataire : la tarification des prestataires peut être évaluée à 5.5 E / km parcouru

 le coût de la navette est de 400 E par rotation

Contraintes particulières :

 Compte tenu des problèmes de rupture de charge, les approvisionnements par fer sont limités à
un maximum de 8 conteneurs par jour toutes origines confondues

 L’usine fonctionne sur 250 jours ouvrés / an

 Un camion transporte 2 conteneurs

 La législation en vigueur interdit à un chauffeur de dépasser 700 km / jour

 Un conteneur contient 100 habillages ou 120 moteurs ou 200 équipements électroniques

SOLUTION TD 17 :

I. Planification annuelle :
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 45

I.1 Calcul des besoins bruts d’éléments


* Pour satisfaire la demande, nous devons satisfaire la demance de à partire des 3 origines.
* Les besoins brutes mensuel pour fabrication des 300 000 magneto sont fournis dans tab suivant :
Analyse des
besoins brute
Coef
Provennace F1 F2 F3 saisonier

pièce / contenneur 200 120 100

Total anuel pièces 300 000 300 000 300 000

janvier 63 104 125 0,5

février 63 104 125 0,5

mars 63 104 125 0,5

avril 188 313 375 1,5

Mai 188 313 375 1,5

Juin 188 313 375 1,5

Juillet 63 104 125 0,5

Aout 63 104 125 0,5

Septembre 63 104 125 0,5

Octobre 125 208 250 1,0

Novembre 250 417 500 2,0

Décembre 188 313 375 1,5

Total conteneur 1 500 2 500 3 000 7000,0


* Le fer présente un meilleur cout sur les longues distances. Les prestataires sont dominés par la location de
véhicule sans chauffeur sur les 3 axes. Le tableau 1 de l’annexe 2 présente les capacités maximales de chaque
axe en fonction du mode de transport. Ces capacités ne peuvent être cumulées, ils sont dus à la limitation des
déchargements de conteneurs et à l’effectif réduit des chauffeurs de l’usine
EL FELSOUFI Zoubir, TD Corrigés en Logistique page : 46